background preloader

Au CO-tidien

Au CO-tidien
Nous reproduisons sur cette page la typologie des services de partage et de consommation collaborative que nous avons élaborée dans le premier chapitre du livre. Nous la compléterons au fur et à mesure, car de nouveaux services apparaissent tous les jours ! Merci à la graphiste Nelly Mary pour les 4 pictogrammes illustrant notre typologie. La diffusion de cette liste est soumise au Creative Commons (libre reproduction, non commercialisation et citation de l’auteur). Une organisation ou un particulier partage l’usage d’un bien et se fait rémunérer pour cela. On peut partager… Co-élaboration Certaines logiques regroupées ici sont fort anciennes, comme les projets associatifs, coopératifs et mutualistes : c’est l’échelle de valeurs et le degré d’engagement formel qui permettent de différencier les approches. Le troc Je peux échanger : Co-habitation La logique de don est remise au goût du jour : don entre personnes mais aussi au sein d’une communauté d’appartenance.

http://www.co-lab.fr/le-co-au-quotidien/

Related:  Univers collaboratifConsommation collaborative

Du brise-glace au hackaton, le co-créatif renouvelle le brainstorming Image: Focus Lab Avez-vous déjà entendu parler de « barcamp« , de « world café« , de « forum ouvert » ou de « hold-up« ? Car il s’agit là de techniques d’animations de réunions, de rencontres ou d’ateliers qui renouvellent le format et les méthodes généralement utilisés pour discuter et stimuler la créativité collective. De quoi mettre fin au syndrome de réunionite aigüe dont souffrent certaines organisations ? La Louve est entrée dans Paris L'histoire de deux américains qui veulent créer le premier supermarché coopératif à Paris. M le magazine du Monde | • Mis à jour le | Par JP Gené « Nous voulons créer dans le nord de Paris un lieu qui reflète nos idéaux en matière d'alimentation, d'agriculture et de commerce pour y faire nos courses. Nous voulons pouvoir acheter des produits issus d'une agriculture pérenne, respectueuse des sols, de l'eau et du vivant. Nous voulons que les personnes qui cultivent et transforment nos aliments soient rémunérées correctement et travaillent dans des conditions dignes. Nous voulons vendre à prix bas, afin de permettre l'accès à des produits de qualité.

Nous avons déjà toutes les solutions! (le meilleur du développement durable (2)) Nous ne parlerons pas ici des solutions hypothétiques ou miraculeuses qui pourraient dans un avenir plus ou moins proche nous amener à une harmonie et un équilibre avec notre environnement! Je vais vous parler uniquement des solutions qui existent déjà, qui ne demandent qu’à être mises en œuvre, et qui sont assez nombreuses pour permettre à l’humanité de restaurer les grands équilibres au sein des différents cadres de nos sociétés, mais également l’équilibre avec notre environnement! Cet article est le fruit d’un travail collaboratif au sein du mouvement Zeitgeist, il a pour objectif de recenser les moyens d’une transition écologique de notre société vers l’équilibre social, environnemental et économique. Une économie basée sur les ressources et la meilleures utilisation de celles-ci dans une optique de durabilité. Pour commencer, nous vous proposons un article de TerraEco: 40 projets qui changent le monde

Claude BOURGUIGNON Microbiologiste des Sols - Agricultiver En tant que spécialiste de la vie des sols, pouvez-vous estimer le pourcentage des sols de France atteints par la pollution (et dans quelle proportion) ? – Claude Bourguignon : 10% des sols sont pollués par des métaux lourds. 60% sont frappés d’érosion. 90% ont une activité biologique trop faible et en particulier un taux de champignons trop bas. Idem dans le monde. De plus le phénomène de fatigue des sols (chute de rendements) se fait sentir en maraîchage et en culture betteravière. Qu’est-ce que c’est pour vous, un sol ?

Pierre Rabhi Agriculteur, écrivain et penseur français d'origine algérienne, Pierre Rabhi est un des pionniers de l'agriculture biologique et l’inventeur du concept "Oasis en tous lieux". Il défend un mode de société plus respectueux des hommes et de la terre et soutient le développement de pratiques agricoles accessibles à tous et notamment aux plus démunis, tout en préservant les patrimoines nourriciers. Depuis 1981, il transmet son savoir-faire dans les pays arides d'Afrique, en France et en Europe, cherchant à redonner leur autonomie alimentaire aux populations. Il est aujourd'hui reconnu expert international pour la sécurité alimentaire et a participé à l’élaboration de la Convention des Nations Unies pour la lutte contre la désertification. Il est l’initiateur du Mouvement pour la Terre et l’Humanisme.

La régulation de l’économie collaborative en question En septembre, rapporte Ron Lieber pour le New York Times, Nigel Warren a loué la chambre qu'il occupe dans son appartement à New York sur Airbnb pour 100 $ la nuit. Mais à son retour quel ne fut pas sa surprise d'être convoqué par son propriétaire et les agents de la ville de New York pour avoir enfreint plusieurs interdictions et se retrouver condamné pour plus de 40 000 $ d'amendes ! En effet, les lois locales ou votre contrat de location peuvent interdire la sous-location voir la location de courte durée. A New York, par exemple, vous ne pouvez pas louer d'appartements ou de chambres pour moins de 30 jours, sauf si vous vivez dans les locaux en même temps. Des lois plus restrictives existent encore à San Francisco ou à la Nouvelle-Orléans, mais également à Paris ou Londres. Et il existe des règlementations à suivre pour devenir maison d'hôte ou Bed & Breakfast.

L'Allemagne teste un magasin sans emballage Réagissez : Partagez : Nous en avions déjà évoqué les prémices et aujourd’hui, voilà chose faite : Berlin teste depuis peu son magasin sans emballage. Visite au sein de l’Original Unverpackt (« sans emballages d’origine »), où l’ensemble des produits sont proposés en vrac ! Un magasin allemand qui ne commercialiser que des produits sans emballage a ouvert ses portes en septembre, à Berlin. Liste de liens utiles dans le cadre de la survie à long terme et de l'autarcie ***Vivre en autonomie, produire son électricité..son chauffage et gérer l'eau: une réalité.*** L'autonomie a toujours été relative à nos besoins et ce n'est pas H.D Thoreau pionnier de la décroissance dans son livre Walden qui dirait le contraire. Cependant, ces dernières années, le développement de certaines technologies, l'accès à l'information ultra rapide, et les volontés de mettre en place des modes de fonctionnements écologiques, tous ces facteurs ont permis la démocratisation des moyens pour vivre en autonomie .

Vivre libre : mode d’emploi de l’autonomie Attention, il y a déjà de bons articles sur l’autonomie sur le blog, en voici un exceptionnel écrit par « Homme des bois » qui est un habitué du blog. Car c’est bien beau de vouloir se préparer (ou pas) à un éventuel effondrement du système, c’est bien beau de parler d’autonomie énergétique, mais le faire sans réellement savoir par ou commencer rend parfois les choses difficile. Voici donc de bonnes pistes sur le sujet, des liens, des explications qui, j’en reste persuadé, vous serons très utiles le moment venu! Un grand merci à « Homme des bois » pour cet article relativement complet et intéressant. J’espère que ça vous plaira et que ça aidera ceux qui veulent s’y mettre. puis que ça ouvrira les yeux a certains moutons pas enragés du tout qui lieront ça pas hasard.

Related: