background preloader

ILokYou - réseau social de la location d’objets et services entre particuliers

ILokYou - réseau social de la location d’objets et services entre particuliers
Related:  Univers collaboratif

Workflow Software via Cloud Computing Service | RunMyProcess Cartographies associatives Les Groupes Freecycle en France TaskRabbit connects you to safe and reliable help in your neighborhood. Les 50 Réseaux sociaux pros à connaître Le 22 décembre 2011, je consacrais un billet aux nouveaux réseaux sociaux pros. J'avais listé une vingtaine de réseaux de niche qui se démarquaient des deux grands réseaux généralistes que sont Viadeo et Linkedin. Depuis, au gré des commentaires postés sur ce billet, de mes découvertes et de ma veille, j'en ai découvert 30 de plus !!! Avec des secteurs et des fonctions très bien représentés, alors qu'a priori on ne les imagine pas forcément très actives online sur les médias sociaux : la santé, le BTP, l'immobilier et le développement durable. Je vous propose donc aujourd'hui une mise à jour de ma liste avec toujours les mêmes grandes familles : les "Sectoriels", les "Entrepreneurs", les "Locaux", les "Sectoriels-Locaux", les "Générationnels" et les "CSP". J'ai mis en orange les ptits nouveaux ! Les "Sectoriels" Muxi Directement inspiré du modèle des confréries, Muxi est un réseau social organisé par secteurs d’activité (les 68 "Fraternités") et par métiers (les 300 "Cercles"). Expeert CObize

Les entreprises sont trop obnubiliées par les réseaux sociaux En deux phrases : les réseaux sociaux d’entreprise mobilisent les attentions et les efforts. Mais à se consacrer au réseau social et uniquement à lui on oublie qu’il n’est qu’un réceptacle dont la valeur vient de ce qui est à sa périphérie, au travers de flux d’information qui bien que traités dans le réseau naissent et finissent ailleurs. Si les projets de réseaux sociaux d’entreprise se multiplient, si tout le monde n’a plus que ce mot à la bouche, on ne peut dire que la route jusqu’à une utilisation optimale soit une paisible balade ni même que les résultats soient le plus souvent à la hauteur des attentes. Mais un des écueils fondamentaux est, aussi paradoxalement que cela puisse sembler, que les entreprises portent une attention démesurée aux réseaux sociaux d’entreprise en négligeant de manière coupable ce qui se passe autour. Les réseaux sociaux: ilots isolés du système d’information Un peu d’histoire pour commencer. Le réseau social d’entreprise ne vit que de stimuli externes

La régulation de l’économie collaborative en question En septembre, rapporte Ron Lieber pour le New York Times, Nigel Warren a loué la chambre qu'il occupe dans son appartement à New York sur Airbnb pour 100 $ la nuit. Mais à son retour quel ne fut pas sa surprise d'être convoqué par son propriétaire et les agents de la ville de New York pour avoir enfreint plusieurs interdictions et se retrouver condamné pour plus de 40 000 $ d'amendes ! En effet, les lois locales ou votre contrat de location peuvent interdire la sous-location voir la location de courte durée. A New York, par exemple, vous ne pouvez pas louer d'appartements ou de chambres pour moins de 30 jours, sauf si vous vivez dans les locaux en même temps. Des lois plus restrictives existent encore à San Francisco ou à la Nouvelle-Orléans, mais également à Paris ou Londres. L'économie collaborative dans la tourmente "Ce n'est pas parce que vous le faites via l'internet que tout est autorisé", rappelle le journaliste du New York Times. Wu rappelle ce que nous avons déjà évoqué.

La montée de la consommation collaborative « La consommation collaborative correspond au fait de prêter, louer, donner, échanger des objets via les technologies et les communautés de pairs », explique le site éponyme lancé par Rachel Botsman et Roo Rogers, les auteurs de What’s mine is yours, the rise of collaborative consumption (Ce qui est à moi est à toi, la montée de la consommation collaborative). Ceux-ci affirment d’ailleurs que cette pratique est en passe de devenir un « mouvement ». Un mouvement qui va des places de marchés mondiales comme eBay ou Craiglist à des secteurs de niches comme le prêt entre particuliers (Zopa) ou les plates-formes de partage de voitures (Zipcar). « La consommation collaborative modifie les façons de faire des affaires et réinvente non seulement ce que nous consommons, mais également comment nous consommons », affirment ses défenseurs. Vidéo : la vidéo promotionnelle du livre de Rachel Botsman et Roo Rogers. Les fans du partage ont déjà leur magazine : Shareable.net.

Why Leaders Don’t Understand How to Play the Innovation Game – and How You Can Help Them Win A propos | Ziimo Date de la dernière modification : 1 avril 2014 L'accès et l'utilisation du site Ziimo accessible à l'adresse www.ziimo.com (ci-après «le Site » ou "le Site Internet") et des Services qui y sont proposés (ci-après « les Services » ou "le Service") sont soumis au respect des présentes Conditions Générales d'Utilisation. Les présentes Conditions s'appliquent à l'ensemble des Services et Prestations offerts sur le Site. L'accès et l'utilisation de certains des Services peuvent toutefois être soumis à l'acceptation de Conditions contractuelles complémentaires. Ces Conditions contractuelles complémentaires sont librement consultables avant toute souscription ou utilisation des Services. 1. Le Site a pour objet de mettre à disposition des particuliers des listes d'annonces concernant des transactions et locations relatives à des biens immobiliers. Les Annonceurs et Abonnés sont ci-après dénommés ensemble « les Utilisateurs ». 2. 3. 5. 6. 8. 10. 11. 12. 13. 14. 15. 16. Prestataire technique Contact

Voyager via Airbnb, c’est bon pour l’économie Les ménages y gagnent Autre élément intéressant de l’étude, le profil des hôtes parisiens d’Airbnb: on constate ici à quel point louer son logement devient un soutien financier incontestable. La très grande majorité des hôtes (83 %) louent leur logement principal, et l’hôte type perçoit, par le biais d’Airbnb, un revenu d’appoint modeste mais non négligeable: en moyenne, 297 € par mois. Le surplus d’argent ainsi gagné se répartit de la manière suivante (sachant que la somme doit être déclarée aux impôts): Notons au passage que 52% des hôtes font partie d’un ménage avec un seul revenu, 46% utilisent Airbnb pour arrondir les fins de mois et 39% assurent que ce revenu complémentaire les aide à conserver leur logement. Un hôte sur cinq affirme aussi que l’hébergement de voyageur leur a permis de mener à bien des projets personnels ou de créer une nouvelle activité. Ces hôtes sont plutôt des trentenaires, et gagnent souvent moins que le revenu médian des ménages parisiens :

Discover, collect and share your inspirations Do you like this Pin? Repin it now to save it into your personal collection. drawers print shorts LV forever shoe hangers bracelet diy jello Change it Wire heart ring and this dress I KNEW it stile Mouvement Beautiful Rastafarian Child DIY Shoe/flip-flop hangars adorable :) New York baby! blue baby lol Haha.. So true lol.. Oh, so that's what it is....but of course... Family Wall - inspiration for our stair gallery. Haha Shabby Curtain by Sekspir Ka I am proud to say I am that 1% haha.. Arbor candlelight ha Lol.. Lol... Feedback submitted.

Related:  coconsommation