background preloader

Ride Share and Car Share

Ride Share and Car Share
Related:  consommation collaborativeBehaviours Extend to OthersVoyager, Se déplacer

Achat d’occasion, récup, partage : les Français se débrouillent Alors que se tenait hier la première Journée mondiale du partage (Global Sharing Day), plusieurs études publiées récemment font le point sur le phénomène, et les communautés s’organisent pour valoriser ces nouveaux modes de consommation. Débrouille, récup, revente, location, achat d’occasion… où en sommes-nous en France? Cela va-t-il prendre de l’ampleur dans les années à venir? Eléments de réponse ci-dessous. De moins en mieux Commençons par le commencement. Les raisons invoquées pour justifier cette envie ? Consommer mieux, ça veut dire quoi ? Ceux qui affirment vouloir consommer moins mais mieux passent-ils à l’acte pour autant ? Extrait de l’étude de l’Obsoco Mais, pour l’Obsoco, les choses progressent : « Le développement des sites de location entre particuliers (par exemple, Zilok) et l’engagement récent de grandes enseignes de la distribution dans la location (par exemple, Leroy Merlin ou M. Une économie de la débrouille 2.0 Une tendance durable ?

The Center for Evidence-Based Mentoring Partners MENTOR/National Mentoring Partnership For more than 20 years, MENTOR: The National Mentoring Partnership (MENTOR) has been the lead champion for youth mentoring in the United States. MENTOR helps children by providing a public voice, developing and delivering resources to mentoring programs nationwide and promoting quality for mentoring through standards, cutting-edge research and state of the art tools. MENTOR serves young people between the ages of 6 and 18, and its work over the last two decades has helped millions of young people find the support and guidance they need to build productive and meaningful lives. UMass Boston As an urban institution in a vibrant city, UMass Boston brings scholarship on youth mentoring and a 25 year legacy of accomplishment in creating and sustaining pre-college achievement programs for underserved and at risk urban populations.

The new and vivid life sharing experience <ul><li><a href="home.html">Home</a></li><li><a href="app_faq.html">Application FAQ</a></li><li><a href="product.html">The App</a></li><li><a href="stories.html">Stories</a></li><li><a href=" the App</a></li><!--<li><a href=" href=" <table width="100%" border="0" align="center" cellpadding="20" bgcolor="#FFFF00"><tr><td height="80"><strong>Your web browser is currently configured to prevent JavaScript from running. Une start-up invente l'auto-stop illimité pour 2 euros par mois Capture d'écran Youtube de la vidéo promotionnelle de l'application (Crédit : OuiHop') Vous avez raté votre bus, vous voulez éviter les transports en commun aux heures de pointe ou vous trouvez absurde de laisser des places vides dans votre voiture ? Le covoiturage urbain risque de vous intéresser. Après Sharette, qui propose d'embarquer à bord d'un véhicule particulier pour 2,36 euros, une nouvelle start-up lance son service de covoiturage urbain, OuiHop’. Fonctionnement de l'application pour le piéton (Crédit : OuiHop') Un chauffeur en 10 minutes Après avoir renseigné quelques informations (nom, photo, type de véhicule...), l’automobiliste publie son itinéraire au moment de son départ, comme il le ferait sur un GPS. Fonctionnement de l'application pour le conducteur (Crédit : OuiHop') 2 euros par mois Si le piéton n’indemnise pas le chauffeur, il doit tout de même payer un forfait mensuel de 2 euros pour utiliser le service de façon illimitée. Juliette Bise

Pour le "crowdfunding" et contre le "credit crunch", il faut vite légiférer Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Arnaud Poissonnier (fondateur du site de microcrédit solidaire Babyloan) Comme chacun sait, l'actuelle récession est plus agréable que celle de 2008 et la France ira bientôt mieux, la courbe du chômage va s'inverser et la confiance revenir. Mais au-delà du " wishfull thinking " et des effets d'annonce, n'y a-t-il pas urgence à poursuivre et multiplier les reformes structurantes au profit de la croissance ? Parmi celles-ci il en est une, facile, qui ne doit pas attendre. Mais de qui s'agit-il ? En France, c'est une trentaine de sites pour une collecte cumulée de 40 millions d'euros en 6 ans, une goutte d'eau comparé au reste du monde: 5 milliards de dollars (3,85 milliards d'euros), ce sera le montant collecté dans le monde cette année par 500 plateformes de don, de prêt ou d'equity. Les analystes estiment le potentiel de collecte du crowdfunding à 1 000 milliards de dollars (768 millions d'euros) à horizon de dix ans.

Center for Engineering, Ethics, and Society (CEES) Areas of Interest: Ethics Project Type: NAE Program Latest Update: February 3, 2014 The Center for Engineering, Ethics, and Society (CEES) focuses the talents of the nation on addressing the ethical and social dimensions of engineering, as both a profession and an agent of innovation. Addressing Issues CEES activities address ethically significant issues that arise in engineering and scientific research, education, and practice. Sharing Knowledge CEES manages the Online Ethics Center (OEC), a popular electronic repository of resources on science, engineering, and research ethics, for engineers, scientists, scholars, educators, students, and interested citizens. Expanding Perspectives For further information on CEES and its origins, see the history page.

Burning Man :: Welcome Home Airbnb, BlaBlaCar, Drivy : partager, c'est gagner M le magazine du Monde | • Mis à jour le | Par Guillemette Faure Derrière les start-up à l'idéal écolo-solidaire, il y a des sociétés multimillionnaires. Esprit du partage, es-tu toujours là ? Quand, en vacances à Cuba, vous logez chez un médecin qui loue chaque chambre de sa maison, propose d'être votre guide et de vous louer son vélo, c'est le tiers-monde, un signe de naufrage économique. Dans cette nouvelle économie du partage, chacun prête sa maison, sa voiture, son temps, avec les meilleures intentions. Selon la terminologie en vigueur, Sylvie ne fait pas de travail au noir, mais participe à « l'économie de partage », une appellation qui nous ferait oublier que le philosophe Pierre Rabhi et le moine bouddhiste Matthieu Ricard ne sont pas à l'origine de ces initiatives. Il s'agit plutôt de sociétés, souvent financées par des fonds d'investissement, atteignant parfois des valorisations extraordinaires. Lire aussi le portrait : Frédéric Mazzella, le pilote virtuose de BlaBlaCar

Consommation Collaborative | La consommation collaborative se verticalise… on voit apparaître de nouveaux segments y compris sur des marchés existants comme la location d’appartements entre particuliers, le positionnement gay-friendly est l’un d’eux. Misterbnb est né d’une rencontre entre Séjourning, acteur française de la location d’appartements entre particuliers et myGayTrip, guide gay international de voyage participatif. Rencontre avec Matthieu Jost, co-fondateur de Misterbnb. Lire l'article → La confiance entre inconnus est un élément clé pour comprendre le développement de la consommation collaborative.  Bioethics Bioethics established itself in the late 1960s as a field concerned with the ethical and philosophical implications of certain biological and medical procedures, technologies, and treatments. Early issues included end-of-life decision-making, organ donation, and human experimentation. Human biotechnology became a concern when the first bioethics institutes were established in the early 1970s. This attention skyrocketed in 1990 when the U.S. Bioethics initially represented diverse ethical philosophies. This shift has been unfortunate for the public's understanding. The role of bioethics has been further compromised by its increasing financial and professional ties to the biotech industry.

Μια κοινότητα για το σπιτικό φαγητό | Cookisto Tourisme Social et Solidaire | Unat, tourisme social et solidaire Union de tous les acteurs du Tourisme Social et Solidaire, nous défendons les valeurs ancrées dans l’Economie Sociale et Solidaire. Nous promouvons un projet au service des hommes et des territoires porté par des acteurs touristiques engagés et reconnu par le tissu des acteurs de la filière. S’engager dans un tourisme de qualité Nous nous engageons à améliorer de façon durable la société par un tourisme de qualité au service des hommes et des territoires. Un tourisme humaniste qui soit vecteur de lien et de mixité entre les populations touristiques et localesUn tourisme équitable dans la répartition des revenus, l’utilisation des ressources et de l’accès pour tousUn tourisme soucieux de son empreinte écologique protégeant l’environnement local et planétaire et préservant l’équilibre des écosystèmes Le réseau UNAT, c'est : 24 millions de nuitées 4 millions de vacanciers accueillis par an 210 000 lits touristiques accessibles à tous 40 000 emplois et 1,4 milliard de chiffre d’affaires tourisme

Bon plan recyclage pour toute la presse papier

Related: