background preloader

Photos - Le satellite Planck dévoile une carte de la première lumière de l'Univers

Photos - Le satellite Planck dévoile une carte de la première lumière de l'Univers
Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur Facebook Partager sur Twitter Jeudi matin, au siège de l'Agence spatiale européenne (ESA) à Paris, se tenait la conférence de présentation des premiers résultats cosmologiques de la mission Planck. "Le plus court chemin qui mène vers l'avenir passe par le passé", c'est en ces mots empruntés au poète Aimé Césaire que Jean-Jacques Dordain, directeur général de l'Agence spatiale européenne (ESA) a présenté la conférence qui se tenait ce matin au siège de l'agence. Lancé en mai 2009, le satellite Planck a été conçu pour remonter à l'origine même de notre Univers afin d'en savoir plus sur ce, à quoi il ressemblait dans ces jeunes années. Mais ce rayonnement fossile n'est pas uniforme : il présente des petites fluctuations de températures qui correspondent à des régions de densité légèrement différente et témoignent de la création de futures structures, les étoiles et les galaxies que nous connaissons aujourd'hui. Related:  UniversLes Satellites Artificiels & Orbites

Science & Environment - How big is space? Big questions demand big answers. And here at Future we have a hard time thinking of a question bigger than: how big is space? So, we set about trying to illustrate it. The resulting picture is so large that we could not squeeze it all on to one image in Photoshop. Printed out, the graphic spans 27 pages of A4 paper. But even at this size we only managed to get to the edge of our Solar System – known as the heliosphere. Yet even within this relatively small corner of space, there is a lot packed in there. What is the most distant man-made object? Scroll (and scroll... and scroll) through our monster graphic to explore our cosmic neighbourhood. And if you want to check out the data we used to construct it, you can find it here.

Observation des satellites artificiels Observation des satellites artificiels Par Denis Bergeron Signets: Logiciel Satellite Tracker Suivi des satellites avec un télescope Observation des satellites géostationnaires Observation des satellites Iridium Observation des satellites militaires NOSS Conclusion L'observation des satellites artificiels est un autre domaine fascinant de l'astronomie. Le site web HEAVENS ABOVE est sans doute l'un des meilleurs site web pour nous permettre d'observer la station spatiale internationale ISS, les navettes spatiales STS, les satellites spectaculaires comme les satellites IRIDIUM qui deviennent subitement très brillant de plusieurs magnitudes en quelques secondes: Il suffit au départ d'y entrer nos coordonnées locales (LATITUDE, LONGITUDE). L'AZIMUT se mesure à partir du Nord (ÉTOILE POLAIRE) vers l'EST. L'observation au télescope de la station spatiale ISS et des navettes spatiales STS permet d'y apercevoir les principales structures. Logiciel SATELLITE TRACKER

Planck reveals an almost perfect Universe / Planck / Space Science Cosmic microwave background seen by Planck Planck reveals an almost perfect Universe 21 March 2013 Acquired by ESA’s Planck space telescope, the most detailed map ever created of the cosmic microwave background – the relic radiation from the Big Bang – was released today revealing the existence of features that challenge the foundations of our current understanding of the Universe. The image is based on the initial 15.5 months of data from Planck and is the mission’s first all-sky picture of the oldest light in our Universe, imprinted on the sky when it was just 380 000 years old. At that time, the young Universe was filled with a hot dense soup of interacting protons, electrons and photons at about 2700ºC. This ‘cosmic microwave background’ – CMB – shows tiny temperature fluctuations that correspond to regions of slightly different densities at very early times, representing the seeds of all future structure: the stars and galaxies of today. Planck’s anomalous sky Continue reading below

Astronomie EDITION ABONNES - Astrophysique - 24/06/2015 Les fossiles de la Voie lactée Pour comprendre comment la Voie lactée s'est formée, les astronomes traquent les vestiges de petites galaxies déchirées et avalées par notre galaxie il y a fort longtemps. Exobiologie - 07/05/2015 Des membranes cellulaires sans eau Des chercheurs ont montré que des membranes cellulaires stables peuvent se former dans le méthane liquide, à partir de constituants présents dans l’atmosphère de Titan. EDITION ABONNES - Astronomie - 15/04/2015 Neptune : l'erreur de Le Verrier En 1846, sur les indications d'Urbain Le Verrier, on découvre la planète Neptune. Astronomie - 14/04/2015 Des galaxies qui ne font pas leur âge Les astronomes ont observé un quasar très massif et une galaxie riche en poussière dans l’Univers jeune. EDITION ABONNES - Astrophysique - 18/03/2015 Quelle est notre place dans l'Univers ? La vie existe-t-elle ailleurs dans l'Univers ? Astronomie - 01/04/2015 Les diamants de Cérès À l'aube de Cérès

Resultats Scientifiques Cassini-Huygens : Titan, Japet, Encelade Le spectre de Titan observé par CIRS fait apparaître de nombreuses raies moléculaires qui permettent de mesurer la température et la composition chimique de l'atmosphère du satellite. La distribution en latitude de certains composants minoritaires de l'atmosphère de Titan, en particulier C3H8, C4H2, HCN et HC3N, varie fortement avec la latitude. Dans l'atmosphère de Titan, CIRS permet de détecter et de mesurer de nombreuses espèces moléculaires. La plupart de ces molécules sont issues de la photochimie combinée du méthane (CH4) et de l'azote (N2) qui produit des hydrocarbures et des nitriles complexes. Le dioxyde de carbone (CO2) a lui une origine principalement externe. La cartographie des champs de température et de composition gazeuse permet de tracer la circulation atmosphérique.

L'univers s'est-il créé tout seul ? «Les astrophysiciens peuvent jouer aux dieux créateurs en construisant des modèles d’univers, chacun avec sa propre combinaison de constantes et de conditions initiales, grâce à la puissance des ordinateurs modernes. La question ... qu’ils se sont posée pour chaque modèle d’univers est : héberge-t-il la vie et la conscience après une évolution de 13,7 milliards d’années ? La réponse est ... : la vaste majorité des univers possède une combinaison perdante (...) - sauf le nôtre (...) La précision stupéfiante du réglage de la densité initiale de notre univers est comparable à celle que devrait montrer un archer pour planter une flèche dans une cible carrée d’un centimètre de côté qui serait placée aux confins de l’univers, à une distance de quelque 14 milliards d’années-lumière.»(1) «Aucun scientifique ne contestera le réglage très précis des constantes physiques et des conditions initiales de l’univers pour permettre notre existence (...)

Univers : une nouvelle cartographie encore plus précise des galaxies Une équipe internationale de chercheurs vient de mettre en place une nouvelle cartographie dynamique de l’Univers. Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur Facebook Partager sur Twitter L'Univers représenté à un niveau de détails encore jamais atteint. Pour tenter de se resituer dans cette immensité, il convient de partir de notre planète Terre. Cette organisation peut s’apparenter à "une mousse de bulles de savon", explique Science.gouv. De la matière visible et de la matière noire La nouvelle modélisation est le fruit d’une collaboration entre l’Institut de physique nucléaire de Lyon, l’institut de recherche sur les lois fondamentales du Commissariat à l’énergie atomique, l’Institut d’astronomie de l’Université d’Hawaii et l’Institut de physique Racah de l’Université de Jérusalem. La cartographie montre également la répartition totale de la matière visible d’une part et de la matière noire invisible d’autre part.

Podcasts CetE : Anneaux à l'origine des satellites les autres sujets “Système solaire” Les grands cratères d'impact dans le monde Système solaire On en compte près de 180 sur la Terre. Certains sont spectaculaires, comme celui que l'on peut contempler près de Flagstaff, aux Etat-Unis. D'autres sont invisibles mais ont... Mission Rosetta : se poser sur une comète Les partenaires : Système solaire Elle a rendez-vous avec une comète ! Dernières nouvelles d'Ison : péripéties au périhélie Système solaire Découverte en septembre 2012 et très attendue par les astronomes professionnels et amateurs, la comète Ison est passée au plus près du Soleil (périhélie) ce 28 novembre 2013.... Des anneaux à l'origine des satellites du système solaire Système solaire Dans le tout jeune système solaire, non seulement Saturne, mais aussi Uranus, Neptune, la Terre et Pluton arboraient des anneaux massifs. Un arbre généalogique pour le système solaire Système solaire L'arbre généalogique du système solaire prend racine ! Une averse de comètes à l'origine des océans ?

Les rayons cosmiques naissent dans les superbulles › Espace <p>En scrutant l'amas d'étoiles Cygnus OB2 (ci-dessus) situé dans la constellation du Cygne, des chercheurs ont repéré un excès de rayonnement gamma (zones entourées de tirets bleus), ce qui signe la présence de rayons cosmiques récemment accélérés. <em>Crédits : Jayanne English (CGPS/U. Manitoba) - A. Les rayons cosmiques proviendraient des superbulles, ces zones de l'univers constituées de gaz très chaud créées par les étoiles supermassives. D'où viennent les rayons cosmiques, ces particules principalement constituées de protons et de noyaux d'hélium qui voyagent dans l'espace à des vitesses proches de celle de la lumière, et dont l'existence a été détectée pour la première fois en 1912 par le physicien autrichien Victor Franz Hess ? Pendant longtemps, cette question est demeurée sans réponse. Une énigme vieille de 100 ans Aujourd'hui, cette énigme vieille de 100 ans vient d'être résolue. Les superbulles ? Un excès de rayons gamma livre la clé du mystère

Related: