background preloader

Urbain, trop urbain

Urbain, trop urbain

http://www.urbain-trop-urbain.fr/

Related:  Environnement1 - Habiter une métropoleArchitecture / Paysage / Urbanisme

Naturopolis: New York, la révolution verte Réalisateurs : Bernard Guerrini et Mathias SchmittProducteurs : Docside Production Ce premier volet propose de découvrir New York avec une grille de lecture inhabituelle : celle de la nature. Comment celle-ci a-t-elle façonné la mégalopole américaine ? Comment la ville l'a-t-elle oubliée ou détruite ? Comment la nature a-t-elle réussi à rattraper la mégalopole ? Quels sont les hommes qui, au cœur de la ville, ne vivent que pour la nature ? Jace, un « Gouzou » dans la ville Les rapports du graffeur avec la mairie n’ont pas toujours été si cordiaux. « En 1995, lorsque j’étais étudiant, la ville était sinistrée. Il y avait peu de tags, mais beaucoup de magasins fermés, recouverts d’affiches pour le 3615, le Minitel rose. » C’est dans ce paysage qu’il a commencé « à interagir » avec ses Gouzous. Finalement « ravagée » par les graffitis, la ville a engagé une politique de nettoyage au tournant des années 2000. Lui-même en a fait les frais pas plus tard qu’en 2015, lorsque les services municipaux ont fait recouvrir une de ses fresques pourtant commandée par un établissement scolaire.

Les Carnets du paysage Publiés depuis 1998 et dotés d'une iconographie abondante et en couleurs, Les Carnets du paysage sont aujourd'hui la principale revue française consacrée exclusivement au paysage. Dans un contexte de renouvellement des théories et des pratiques paysagères, un contexte marqué également par le développement considérable des formations universitaires dédiées au paysage et par l'affirmation des enjeux sociaux liés à la qualité des cadres de vie, Les Carnets du paysage ont mis en œuvre une exploration aussi large et aussi précise que possible des réalisations, des idées, des œuvres et des projets consacrés au paysage, en France et à l'étranger. Les Carnets du paysage ne sont pas une revue de doctrine, mais plutôt de dialogue et de confrontation, de recherche et de proposition.

SHANGHAI En brefLe parti prisPourquoi Shanghai ?Les phases du projetLa composition et l’expérience de lectureEt après ? En bref — 50 auteurs venus de toutes disciplines : architecture, urbanisme, photographie, arts numériques, littérature, sociologie, géographie, etc… — 65 contributions de tout ressort numérique : écriture, estampe, portfolio photographique, application en ligne, son, vidéo… Création du premier Parc naturel européen Un passé, un présent et un avenir partagés Le Parc national du Mercantour et le Parc naturel des Alpes-Maritimes conduisent des actions de coopération depuis 30 ans et sont jumelés depuis 26 ans. Ils ont ainsi mené conjointement la réintroduction du bouquetin, du Gypaète barbu ou la restauration des sentiers transfrontaliers. Les deux parcs ont en effet de nombreuses richesses naturelles en commun, comme une géologie unique et une biodiversité exceptionnelle. Ainsi, le premier inventaire systématique de la biodiversité d’Europe, décidé en 2006, s’étend aux territoires des deux Parcs. La création d’une entité de gestion autonome est une étape qui permet de tendre vers des objectifs communs.

Habiter la ville - Amsterdam : découvrir les différentes façons d'habiter avec Street View Le professeur ayant intégré dans l’ENT des images tirées de Maps en mode Street View (Amsterdam), les élèves doivent prendre conscience « qu’habiter la ville » renvoie à de multiples pratiques (Se loger, se déplacer, avoir des loisirs...). Le travail est collaboratif (observation d’image) au sein d’un binôme et coopératif au sein de la classe (mise en commun). Cela amène à préciser un certain nombre de vocabulaire et de notions (ville - cohabiter...) Niveau : Sixième – Transférable en seconde (Thème : La ville durable). Thème du programme : Habiter une métropole – Les métropoles et leurs habitants Capacités et compétences mises en œuvre : Se repérer dans l'espace : construire des repères géographiques - Pratiquer différents langages en histoire et en géographie - Coopérer et mutualiser - Savoir utiliser l’ENT.

Revue Urbanisme Chers lecteurs, Jusqu'à la fin du confinement, nous ne serons pas en mesure de vous envoyer les numéros commandés en version papier. Nous vous recommandons donc de privilégier le format numérique (PDF). Pour les abonnés : le prochain numéro paraîtra mi-avril. Vous pourrez le télécharger en ligne au format PDF dès parution. L'envoi de l'exemplaire papier dépendra des contraintes du moment. N'hésitez pas à nous contacter si vous avez besoin de renseignements : urbanisme.abos@orange.fr À bientôt, l'équipe de la revue Urbanisme LIMINAIRE En résidence d’écrivain soutenue par la Région Île-de-France à la Librairie Litote en tête, dans le 10e arrondissement de Paris, de janvier à octobre 2010, j’ai mis en place une série de cartes blanches autour de mon travail de création. La première de ces cartes blanches s’articule autour de la revue de création d’ici là : Zones d’activités poétiques. Vendredi 19 mars 2010, de 19h. à 21h. Centre d’animation Château-Landon 31 rue Château-Landon Paris, 10e

Timelapse Landsat: visionner 30 ans d’impacts environnementaux depuis l’espace Posted on 11/05/2013 by Sciencesenviro Voici une série d’images GIF qui montrent l’évolution de certaines régions du globe sur une période de 30 ans. On peut y avoir l’impact de l’être humain comme la déforestation en Amazonie, l’avancée d’ une mine de charbon au États-Unis, la construction des îles artificielles au large de Dubaï et la séquence d’images la plus impressionnante, le retrait du glacier Columbia, dans les rocheuses Canadiennes. Ces images ont été créés grâce au programme Landsat de la NASA dont le premier satellite d’une série de 7 fut lancé en 1970. Durant plus de 30 ans, ces "super yeux" de l’espace ont pris des millions de photos satellites de la Terre.

Laurent Cailly : Existe-t-il un mode d’habiter spécifiquement périurbain ? L’exemple de l’aire urbaine d’une ville française (Tours). Laurent Cailly Lorsqu’on parcourt les recherches menées dans les sciences sociales sur les modes d’habiter[1], un thème apparaît particulièrement sous-exploité, celui des effets de « contexte ». Paradoxalement, alors que les géographes sont prompts à évoquer, pour expliquer la différenciation des modes d’habiter, le poids des déterminismes sociaux, la place occupée dans le cycle de vie, le genre ou les logiques individuelles, ils interrogent assez peu l’impact du contexte spatial de résidence sur les pratiques spatiales des individus, objet davantage étudié par les sociologues (Authier, 2001)[2]. Dans une société urbanisée de part en part, selon une intensité variable, les géotypes d’urbanité (Lévy 1994, Lussault 2003) fournissent une nomenclature a priori pertinente pour appréhender ces contextes spatiaux. À première vue, les habitants des zones denses et des périphéries, ont des modes de vie contrastés, voire antinomiques.

Archipédie l Encyclopédie de l'architecture moderne Le projet Archipédie est une encyclopédie numérique collaborative sur l’architecture moderne et contemporaine portée par la Cité de l’architecture et du patrimoine. Projet éditorial pédagogique et expérimental, Archipédie est un lieu de partage et de diffusion de connaissances sur l’architecture moderne et contemporaine. Conçu en collaboration avec les enseignants et les étudiants des écoles nationales supérieures d’architecture et des universités et ayant vocation à s'ouvrir aux chercheurs du domaine, le projet entend s'adresser au plus grand nombre. Privilégiant l’histoire des hommes et des femmes qui font l’architecture, Archipédie propose à ce jour quatre catégories d’entrées : personnalités, collectifs, institutions et publications. Trois autres catégories – événements, thématiques et œuvres – seront ouvertes à la contribution dans un deuxième temps .

création Le seul endroit où l’on était chez soi finalement c’était là, dans le balancement, d’un côté du wagon ou de l’autre, entre Colonel Fabien et Courcelles. Le seul moment de la journée où l’on pouvait lire c’était sur la banquette, à côté de la vitre, durant les vingt minutes que durait le trajet. Alors, écrire... Décider de faire la part en se calant sur le métro lui-même, écrire tant qu’il est aérien, dans la descente ouvrir son livre.

Related:  Architecture-Urbanisme-PaysageURBAINGéographie rurale et urbaine