background preloader

Un blog "Une année en France", par Le Monde

Un blog "Une année en France", par Le Monde

Aux côtés des Roms En 2008, trente-quatre Roms se sont installés sur un terrain vague de Sucy-en-Brie. Touchés par les conditions de vie, des habitants se sont intéressés à leur sort et ont créé en 2010 un comité de soutien. Ces hommes et ces femmes se battent auprès des autorités pour obtenir des solutions d’hébergement et d’insertion. (Voir sur le même sujet : "Sucy-en-Brie partagée entre solidarités et suspicions envers 'ses' Roms", publié dans Le Monde daté du mercredi du 2 mai) Deux cents familles sont dans la "mailing list" du comité de soutien, dont une quinzaine est particulièrement impliquée. Nous vous proposons quelques portraits de ces citoyens ordinaires qui nous expliquent les raisons de leur engagement. "La Terre appartient à tous" Béatrice Bussac, 54 ans, est pharmacienne et habite un pavillon à Sucy depuis 2002. Régulièrement, elle passait devant le camp de Roms. Béatrice Bussac est secouée. Béatrice Bussac © Fabrice Gaboriau " Ils nous payent en sourires" Christian Le Deley.

La référence à Philippe Pétain Le ton a monté dans la campagne de l’élection présidentielle de 2012. Rien que de très normal dans une période électorale ? En l’occurrence, il y a des raisons supplémentaires. La plus apparente est le score du Front national (FN) qui amène le président sortant à droitiser sa campagne pour bénéficier des reports de vote. Un peu plus encore qu’en 2007, où il avait ponctionné une partie de cet électorat dès le premier tour. Cette fois, il ne peut donner l’illusion de la nouveauté et se trouve condamné à la surenchère. L’historien se méfie de ces parallèles, même s’ils appartiennent à un procédé classique de l’historiographie. En faisant la part de ce qui revient aux débordements polémiques, l’historien doit bien s’arrêter à ces évocations historiques plus rares qu’auparavant. Le « parallèle » Pétain-Sarkozy s’appuie sur des affinités doctrinales. L’historien des idées chercherait encore du côté des courants idéologiques et insisterait sur l’inspiration maurassienne.

Avec Usbek & Rica, le « mook » s'impose comme nouveau format Couverture de Usbek & Rica. Un trimestriel, vendu en librairies et Relay, environ 200 pages abondamment illustrées pour 15 euros... La formule vous dit quelque chose ? Après XXI , le magazine-livre (magazine-book, ou « mook », une expression venue du Japon) Usbek & Rica débarque dans les rayons avec comme guides les deux personnages des « Lettres persanes » de Montesquieu. Entre actu, uchronie et utopie, le mélange fonctionne plutôt bien. Il y avait des mooks pour les fans de jeux vidéos . En remontant plus loin, on peut aussi citer Granta , fondé en 1889 à Cambridge et ressuscité depuis 1979 sous une forme plus ludique. A l’instar de XXI, certains de ces mooks se taillent désormais un beau succès en librairie, grandes surfaces culturelles et autres kiosques de gares. Si ses format, maquette et allure générale évoquent immanquablement XXI, le petit nouveau n’abrite pas le même genre de contenu. Dans un futur lointain, la mémoire de l’humanité a été effacée Douze numéros, et après ?

Comment peut-on être Français ? Avec le rassemblement « salafiste » de la place de la Concorde, qui a réellement mêlé 3 pelés à 2 barbus, la prétendue colère de la rue arabe enflamme nos médias. Se profile alors la figure de l’homme arabe en colère, comparable à l’angry black man (ABL) américain, cet ABL-syndrome auquel est ramenée toute revendication d’un Noir aux Etats-Unis. Même une Michelle Obama a pu un temps être ramenée à ce statut de black angry woman quand ses positions publiques avaient été jugées trop radicales – et la politique de Barack Obama, toute faite de louvoiements et de compromis tièdes, pourrait d’ailleurs se comprendre par la peur de réveiller ce cliché vivace. La mémoire mal éteinte de l’esclavage, et la mauvaise conscience latente qui l’accompagne, la réalité d’une société faussement post-raciale qui ramène l’homme noir à un état constant de nerfs bruts (Fanon aurait dit « au biologique), entretient ce cliché. Peaux blanches, masque noir Mais au-delà, une autre hypothèse peut être formulée.

Rezo.net - Le portail des copains

Related: