background preloader

Emergent Urbanism, or ‘bottom-up planning’

Emergent Urbanism, or ‘bottom-up planning’
I was asked to write an article around ‘bottom-up planning’ by Architectural Review Australia a while ago. It was published in the last issue, and I’m re-posting here. ‘Bottom-up’ is hardly the most elegant phrase, but I suspect you know what I mean. Either way, I re-cast it in the article as ‘emergent urbanism’ which captured a little more of the non-planning approaches I was interested in (note also the blog of same name, which I didn’t know about beforehand). It partly concerns increased transparency over the urban planning process but also, and perhaps more interestingly, how citizens might be able to proactively engage in the creation of their cities. And for those of you outside Australia, there are a few subtitles required to read this. And regarding this broad idea of emergent urbanism, a particularly inspirational recent project over this way has been ‘Renew Newcastle’ (Newcastle, New South Wales that is) initiated by Marcus Westbury. Yimby = Yes In My Backyard Related:  Cities AI .. gestion des villes

BLDGBLOG Streetsblog New York City Paris est sa banlieue The Death and Life of Great American Cities Géographie de la ville en guerre - BLOG Edible Geography TRANSIT-CITY / URBAN & MOBILE THINK TANK Les transports du futur Partout il est question d'accompagner le changement, de le conduire, d'amener les citoyens à changer de moyens de transport. Par de l'information, par des exemples à suivre, par des guides, par des incitatifs ou des contraintes. Ce changement n'est plus une option tant le développement de l'offre de transport est limité. Pour autant, plus la volonté de changer est grande, plus, dans les faits, les pratiques ne changent pas ou très lentement. "Le vélo, c'est bon pour le santé et pour votre porte-monnaie. Pourquoi vous continuez à prendre votre voiture ? "De toute façon, vous serez obligé de changer ..." Dan Pink dans la vidéo TED ci dessous nous décrit que cette approche est scientifiquement une impasse. Changer de mode de transport est donc un bouleversement intégral et personnel (lire l'article Le premier jour où j'ai décidé de me déplacer autrement).

Du parking intelligent à la mobilité prédictive Exemple du parking « intelligent »: intégration des TIC, plus de savoirs, plus de choix. Si plus de savoirs, meilleure gestion. Nous savons que les infrastructures vont jouer un rôle clé dans les transports du futur, comme en témoigne la collaboration récente entre Vinci et Renault. L'exemple des parkings de San Francisco est particulièrement intéressant. En les rendant plus intelligents (communicants) les usagers peuvent plus facilement connaître les places libres, ce qui d'une part permet de réduire le temps de circulation, mais d'autre part rend plus attractif la voiture particulière puisque l'on trouve sa place plus facilement. MBA: The Right Price for Parking from Streetfilms on Vimeo. Pour ne conserver que les bénéfices environnementaux, il y a une autre solution COMPLEMENTAIRE : faire varier les tarifs de stationnement pour que le tarif soit suffisamment dissuasif surtout aux horaires engendrant les plus fortes congestions.

Les technologies NFC au service des usagers des transports urbains L'agglomération Caen la mer a été labellisée " Territoire leader du mobile sans contact " en janvier 2011 par le Ministère de l'économie numérique. Pionnière dès 2005 en matière de technologies sans contact, elle conforte son rôle de chef de file en développant aujourd'hui les technologies NFC* au service de l'intermodalité avec notamment la compatibilité des informations V'eol, (les vélos en libre service de la Ville de Caen) et Twisto (réseau de tramway et bus) sur smartphones. S'il est un signe que l'agglomération de Caen la mer est à la pointe des nouvelles technologies, c'est bien le fait que le réseau des transports en commun Twisto s'équipe de QR codes et de tags NFC (Cityzi®) afin de faciliter l'information des usagers en temps réel dès le 5 septembre 2011. Les 1 145 points d'arrêt du réseau sont équipés de QR codes et Tags NFC qui permettent d'obtenir les temps d'attente avant les prochains passages de bus ou tram. Ce titre unique de transport pourrait être opérationnel dès 2014.

Related: