background preloader

L'immeuble du futur : un écosystème au service de l'homme

Depuis l'antique Rome, les humains ont utilisé la superposition des habitations pour concentrer en un même lieu les citadins. L'immeuble n'a été jusqu'ici que cette simple superposition. A l'avenir, l'immeuble devra avoir des fonctionnalités plus variées. Quelques précisions préalables: Dans cet article, nous ne nous intéresserons pas aux constructions neuves, qui répondent à d'autres objectifs, qui sont laissées à la créativité des architectes et qui, surtout, seront limitées par la densité actuelle des agglomérations. Nous nous interrogerons plutôt sur la transformation des immeubles existants qui devront répondre à des exigences et à des contraintes nouvelles à cause des nouveaux enjeux économiques et écologiques. Phase 1 de la transformation, la surélévation: Dans un premier temps, il s'agira de surélever l'immeuble de un à trois étages supplémentaires. Quels sont les objectifs de cette surélévation? Phase 2: l'aménagement des hauts de l'immeuble Phase 3: l'aménagement des sous-sols Related:  Urbanisme & Architecture

Landscape+Urbanism La ville équitable La « ville durable » (sustainable city) s’impose aujourd’hui comme un paradigme dominant en matière d’aménagement et d’urbanisme. Les signes ne manquent pas en effet, qui témoignent d’une véritable montée en puissance des enjeux environnementaux dans la fabrique de la ville contemporaine : de la multiplication des labels et normes en matière d’isolation en passant par les impératifs de lutte contre l’étalement urbain, du renouveau de l’agriculture urbaine à la montée en force des paysagistes dans les projets d’urbanisme. Sommée de répondre à des objectifs à la fois locaux (le resserrement urbain, le renforcement de la cohésion sociale, l’amélioration de la qualité de vie) et globaux (la lutte contre le réchauffement climatique, la réduction de l’« empreinte écologique », la préservation de la biodiversité), la mise en œuvre de la « ville durable » est aujourd’hui inscrite à l’agenda des politiques publiques. Sommaire : Saskia Sassen, « Mégarégions et villes durables », La Vie des idées.

La réhabilitation des friches industrielles: un pas vers la ville viable? 1Dans le contexte actuel d’urbanisation, où la ville prend de l’expansion à une vitesse accélérée, des formes d’aménagement du territoire innovatrices sont développées pour s’inscrire à l’intérieur du concept de ville viable. Cependant, les traces du passé subsistent et posent des contraintes à la planification municipale. Par exemple, on rencontre dans la majorité des grandes villes des pays développés des espaces industriels désaffectés, qui représentent un fardeau pour les municipalités qui n'arrivent pas à les "rentabiliser" ou un potentiel pour celles qui entrevoient leur potentiel de réutilisation. 1 Plusieurs termes sont utilisés pour identifier les friches industrielles. 2Ces espaces déstructurés, héritage du déclin de certaines activités industrielles dans la ville, sont identifiés par le terme « friche industrielle ». 3Les données sur le nombre exact de friches industrielles présentes dans les pays développés ne sont pas disponibles présentement. 2 Demathieu, Pierre (1995).

Parking Day, des oasis en pleine ville ! | Mark... SYDETOM 66 › Nos missions › Education Populaire › Education Populaire Animation scolaire SYDETOM66 La Communication de proximité comprend toutes les actions qui permettent d’aller à la rencontre de la population soit en démarchage à domicile, soit sur des lieux de regroupement (événements, établissements scolaires, milieux associatifs …) 39 768 foyers ont été visités avec 58% des habitants informés directement . Les contrôles collectes effectués après cette information ont confirmé la bonne qualité de l’information avec un taux de refus de bac (conteneurs non collectés) inférieur à 3%. Le Jeune public- Le SYDETOM66 organise, avec le soutien de l’Education Nationale, des programmes de sensibilisation vers le jeune public. Ces programmes sont composés de formations pour les enseignants, de prêts de matériels pédagogiques, d’animations scolaires, de suivi de projets, de visites du site Arc Iris et de participation à des manifestations. Animations scolaires - Pour l’année 2010, 119 classes ont été sensibilisées soit 2 974 élèves.

Eloge de la ville dense ou le déclin du paradigme urbain américain » Article » OWNI, Digital Journalism Philippe Gargov revient sur les propos d'un économiste de Harvard qui a remis en question le modèle des suburbs pavillonnaires, emblématiques du rêve américain, lors de l'émission de satire politique Daily Show. Je suis grand fan du Daily Show, émission de satire politique diffusée depuis 1996 sur Comedy Central (high five, Iris). Alors, quand Jon Stewart reçoit un économiste de Harvard pour dire du bien de la vie urbaine, vous vous doutez bien que je regarde attentivement. Edward Glaeser [en]était en effet invité, ce lundi 14 février, à présenter son livre au titre clair comme de l’eau de roche : Triumph of the City: How Our Greatest Invention Makes Us Richer, Smarter, Greener, Healthier, and Happier (Le triomphe de la ville : comment notre plus grande invention nous rend plus riche, plus intelligent, plus heureux et en meilleure santé. Rien que ça.). L’émission aurait pu se contenter d’être drôle (malgré un Edward Glaeser sous amphét’). La guerre est déclarée. Image CC Flickr by jdnx

Eco-quartiers.fr : le 1er espace de débat en ligne sur les éco-quartiers et la ville durable Hacktivisme Urbain Détourner la ville de ses fonctions premières. Voilà la définition que donne le dictionnaire urbain, lexique web participatif, du « hacking urbain ». En d’autres termes, hacker la ville, c’est bidouiller la rue et les éléments qui la composent. Si certains le font de façon imprévue, involontaire, d’autres ont l’envie, le projet de détourner les codes urbains, de forcer les limites, pour se réapproprier, parfois illégalement, l’espace public. C’est sur eux, ces « hacktivistes urbains » que ce site s’est penché. Ils sont géographes, paysagistes, ingénieurs, artistes, athlètes, journalistes... A travers les initiatives individuelles ou collectives que nous vous proposons de découvrir, apparaît, en filigrane, la problématique de la place, précaire, du citoyen dans l’espace public et le combat quotidien de certains « hacktivistes » pour que la rue, la ville redeviennent le bien commun de tous. Aux hacks, citadins !

Portail du Land Art | Art avec et dans la Nature Metropolis II ou la mainmise de l’automobile sur nos villes et sur nos vies Metropolis II est un projet artistique un peu fou réalisé par l’américain Chris Burden. L’installation a demandé 4 ans de travail à 12 personnes pour mettre en place 18 pistes de voitures, 40 grattes-ciel et 1110 voitures qui circulent en simultanée, simulant le trafic automobile de Los Angeles sur 9 mètres de long et 3 mètres de haut. Chris Burden est surtout connu pour une performance intitulée « Shoot », réalisée en Californie en 1971, où il s’était fait tirer une balle dans le bras gauche par un assistant à une distance d’environ cinq mètres. Avec Metropolis II, qui fait suite à un premier projet intitulé Metropolis I qui faisait circuler seulement 80 voitures, Chris Burden entend dénoncer la circulation automobile, en particulier à Los Angeles et ses « 100.000 véhicules par heure ». Certains y verront un rêve de petit garçon, d’autres un cauchemar d’adulte.

La ville durable selon Jacques Ferrier Il y a 28 ans, Tchernobyl ... Le 26 avril 1986, le réacteur n°4 de la centrale de Tchernobyl explose, propageant dans l'atmosphère l'équivalent radioactif de 400 fois la bombe d'Hiroshima, ou de 0,5 fois une bombe nucléaire actuelle. Encore aujourd'hui, le bilan des victimes reste sujet à controverse. Les conséquences environnementales sont elles aussi dramatiques. Enfin, alors que la zone de 30 kilomètres autour la centrale nucléaire de Tchernobyl, totalement contaminée, est toujours interdite, le réacteur numéro 4 renferme toujours 130 tonnes de matières hautement radioactives. TerreTv vous propose une sélection de reportages consacrés à cette catastrophe. Tchernobyl Express - visite de la zone interdite Tous les jeudis sur TerreTv, découvrez un dossier spécial. Tchernobyl Forever : entre réel et virtuel Alain de Halleux est chimiste nucléaire, mais aussi réalisateur. Tchernobyl, du nucléaire dans l'assiette Antoine Citoyen : un 26 avril (spécial anniversaire Tchernobyl) - Episode 21

Related: