background preloader

Les idées fausses, ça suffit !

Les idées fausses, ça suffit !
ATD Quart Monde vous offre un an d’abonnement à Feuille de Route, le mensuel d’actualités contre la misère. Pour bénéficier de cet abonnement d’un an, cliquez ici Commandez le livre "En finir avec les idées reçues sur les pauvres et la pauvreté" Nous vous invitons à déconstruire des préjugés et des stéréotypes répandus sur la pauvreté et les pauvres, afin que ceux-ci cessent d’être les boucs émissaires des maux de nos sociétés et qu’ils deviennent au contraire des partenaires à part entière dans la construction d’un monde plus juste. Voici quelques-unes de ces idées reçues. Diffusez-les autour de vous, réagissez, participez au débat. Travail réalisé par ATD Quart Monde et la MRIE, Mission Régionale d’Information sur l’Exclusion en Rhône-Alpes. 1) Sur la pauvreté en général « Les pauvres coûtent cher à la société » Oui, et plus que l’on ne pense (et ils rapportent aussi !). 2) Sur les minima sociaux « La France distribue des minima sociaux élevés. » Faux. Faux. Faux. Faux. Bien sûr. Faux. Faux.

http://www.atd-quartmonde.fr/Les-idees-fausses-ca-suffit.html

Related:  DiscriminationsDiscrimination des pauvres (assistés)Immigration ? (faux problème !)soin, santé, socialInégalités : statistiques, infographies

Surveille ton langage ! Si vous avez été envoyé vers cet article par un lien posté suite à vos propos, prenez le temps de le lire, au calme, sans a priori. Vous verrez qu’au final, il n’ y a rien de dramatique. Une société de dominations Nous vivons dans une société (ou un agglomérat de sociétés connectées) qui baigne dans les oppressions diverses et variées : racisme, sexisme, homophobie, biphobie, lesbophobie, transphobie, classisme, validisme… Depuis notre naissance, selon notre milieu et notre parcours, de nombreux facteurs influencent notre façon de penser, parler, agir : éducation familiale et scolaire, culture (livres, cinéma, chansons, télé-poubelle ou télé-qualité, patrimoine…), publicités, rencontres, administrations publiques et privées, compositions et ambiances de nos lieux de travail et de loisirs, hasards de la vie.

Trop de personnes éligibles ne demandent pas les aides sociales Trop de personnes pauvres éligibles aux minima sociaux n’en font pas la demande, en raison de complexités administratives ou par souci de discrétion, a estimé Marie-Arlette Carlotti, ministre chargée de la lutte contre l’exclusion, dans une interview au Journal du Dimanche. «Aujourd’hui 33% des personnes éligibles au RSA socle (ex-RMI) ne le touchent pas, faute d’en avoir fait la demande. Le taux de non-recours atteint 68% pour le RSA activité (complément de petits salaires, ndlr)», selon Mme Carlotti.

Pauvreté, immigration, assistanat, fraude... : cassons les idées reçues Les personnes en situation de pauvreté et les personnes étrangères sont devenues un enjeu des derniers débats de notre campagne électorale. Comme elles n’ont guère de droit de réponse, de nombreuses idées fausses sur elles s’installent sans être corrigées. Contribuons à ce que l’opinion publique ne se construise pas des représentations erronées qui mettraient en danger durablement le respect de l’égale dignité de chacun, l’estime que nous nous devons les uns aux autres et notre capacité à vivre ensemble [1]. Non, les pauvres ne font pas des enfants pour les allocations Une famille proche du seuil de pauvreté s’appauvrit encore plus lorsqu’elle s’agrandit. Par exemple, le seuil de pauvreté pour une famille de deux enfants est 2003 € mensuels (soit 954 € seuil de pauvreté à 60% du revenu médian x (1+0,5+0,3+0,3)).

«Allô le 112 ? Un homme va peut-être mourir dans la rue!» C’est un mercredi d’hiver glacé en plein mois de mars. A Toulouse, Pont Des Demoiselles, un sans-abri est prostré sur un banc, recroquevillé, seul, visiblement en très mauvaise santé. Que peut faire un citoyen lambda si il veut tenter de sauver le pauvre homme ? Récit du parcours du combattant avec pompiers, Police, services du 115 d’un côté, et indifférence ordinaire de l’autre. par Philippe Gagnebet sur www.frituremag.info Inégalités de revenus en France (2/5) - Les-Crises.fr Thomas Piketty a réalisé une étude majeure : Les hauts revenus en France au XXème siècle. Inégalités et redistributions, 1901-1998 sur les hauts revenus en France. Elle a été actualisée par Camille Langlais en 2008 – les statistiques de l’INSEE ne dépassant jamais le quantile P95, qui agrège des situations bien trop disparates. En voici les résultats.

L'esclavage, un fléau aux mille visages La servitude pour dettes Un recruteur débarque en camion dans un village pauvre et offre une somme d'argent aux habitants. En échange, ces derniers devront travailler dans une mine, une usine, un atelier. Grande pauvreté en France, au secours ! Le Secours catholique a publié hier, jeudi 8 novembre, son rapport annuel sur la pauvreté en France, intitulé « Regards sur 10 ans de pauvreté » (1). Un rapport pour le moins éclairant sur les nouveaux visages de la pauvreté en France aujourd’hui et son évolution au cours de la dernière décennie. Et un rapport alarmant ! Premier constat dressé : entre 2001 et 2011, le nombre de personnes « rencontrées » par les services d’aide de l’ONG est passé de 1.387.000 à 1.424.000 personnes.

« Ces gens-là sont morts, ce ne sont plus des migrants », par Jean-Marc Manach Le 3 octobre 2013, un chalutier transportant cinq cent réfugiés venant pour majorité de l’Erythrée et de la Somalie tombait en panne à deux kilomètres de l’île italienne de Lampedusa. Espérant alerter les secours, un passager mit le feu à une couverture. Le bateau s’embrasa, certains passagers sautèrent dans l’eau, d’autres se ruèrent sur l’un des côtés du navire, qui se retourna.

Enseignement 2011-2012 — Approches ethnographiques de la communication en action : théories de l'activité et analyse de données vidéo Christian Licoppe, professeur à Telecom ParisTech (TH) S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras. Enseignement suspendu durant l'année universitaire 2011-2012 Le développement récent des technologies d’information et de communication (TIC) reconfigure nos environnements ordinaires en y incorporant un nombre sans cesse croissant de dispositifs plus ou moins « communicants », « intelligents » et riches en média. Il rend impératif de comprendre comment interagissent et se coordonnent les personnes dans ces écologies informationnelles complexes. Cela suppose de prendre un « tournant ethnographique » marqué en ce qui concerne les études sur les technologies, les médias, la communication, et leurs usages.

Inégalités de revenus en France (3/5) - Les-Crises.fr On retrouve sur le graphique suivant comparant l’évolution des revenus du Top 0,01 % des ménages avec celle de la tranche marginale de l’impôt sur le revenu. Comme pour les États-Unis, on remarque le net parallélisme entre les deux courbes. Plus encore, on observe les résultats de politiques fiscales divergentes : en 1981, la taxation marginale augmente en France (« effet Mitterrand ») : la part du Top 0,1 % baisse de 20 % en deux ans.en 1982, la taxation marginale chute aux États-Unis (« effet Reagan ») : la part du Top 0,1 % augmente de 30 % en deux ans. Et elle a quadruplé depuis lors. Toutefois, la taxation marginale a continument baissé depuis 1995, ce qui a immédiatement entrainé une hausse de la part des très hauts-revenus.

Abolitionnisme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un concept d'une radicale nouveauté[modifier | modifier le code] L'abolitionnisme qui émergea à la fin des années 1770 était un concept d'une radicale nouveauté[2] dans la mesure où il avait pour objectif un bouleversement complet de l'organisation sociale et économique des espaces conquis par les Européens sur le continent américain[3]. Pourtant, le système esclavagiste en place n'apparaissait nullement comme une institution ancienne et à bout de souffle : au contraire, ces institutions « étaient efficaces, rentables et, en ce sens, modernes »[4], ce qui rendait leur remise en cause d'autant plus difficile.

Observatoire des inégalités 20 décembre 2016 - La France compte entre 5 et 8,8 millions de pauvres selon la définition adoptée. Entre 2004 et 2014, le nombre de personnes concernées a augmenté d’un million, principalement sous l’effet de la progression du chômage. Un changement majeur dans notre histoire sociale. La France compte cinq millions de pauvres si l’on fixe le seuil de pauvreté à 50 % du niveau de vie médian [1] et 8,8 millions si l’on utilise le seuil à 60 %, selon les données 2014 de l’Insee (dernière année disponible). Dans le premier cas, le taux de pauvreté est de 8,1 % et dans le second de 14,1 %. Au cours des dix dernières années (2004-2014), le nombre de pauvres a augmenté [2] de 950 000 au seuil à 50 % et de 1,2 million au seuil à 60 %.

Jeune Citoyen : Comment clouer le bec à un ami raciste ? Ce sont les pays du sud qui accueillent le plus d’immigrés et de réfugiés. L’immigration massive, si tant est qu’on puisse y accoler le qualificatif "massive", c’est d’abord et en majorité en direction des pays du sud. Dans un pays, mise à part des pays totalitaires (et encore…), Il y a des gens qui viennent et d’autres qui partent. Il y a des étrangers et Français venant en France, et des étrangers et français quittant la France.

Related: