background preloader

Tiken Jah Fakoly

Tiken Jah Fakoly
Related:  Immigration ? (faux problème !)Afrique

Comment clouer le bec aux racistes : cette infographie vous apprendra à combattre les préjugés On a malheureusement tous rencontré un jour dans notre vie une personne peu ouverte d’esprit qui pense que tous les malheurs du monde reposent sur l’immigration. Que ce soit un proche, un voisin ou une connaissance, cette infographie contredira point par point les arguments que l’on entend le plus souvent quand il s’agit de justifier des idées racistes. Les données de cette infographie reposent sur un échange dans l’émission de Thierry Ardisson « Salut les terriens » entre Florian Philippiot (vice-président du Front National), Edwy Plenel (Mediapart) et François Gemenne, spécialiste des flux migratoires, chercheur à l’Institut du développement durable et des relations internationales (Iddri) et à l’université de Liège (FNRS/Cedem), professeur à Sciences-Po Grenoble et Bruxelles. Vous avez maintenant tous les arguments pour clouer le bec à un raciste !

principe de vie Le Sahara : ressources et conflits Tle ES L immigration et révolution Européenne Illustration : les satires fortes de Pawel Kuczynski L’artiste polonais Pawel Kuczynski a choisi de dénoncer les problèmes rencontrés par notre société à travers de pertinentes illustrations satiriques. Le dessinateur engagé, diplômé de l’Académie des Beaux-Arts de Poznan, a axé son travail sur la dénonciation dès 2004. Ses illustrations subversives, à la fois simples et abouties, pointent du doigt les incohérences d’un monde qui ne tourne pas toujours très rond. Pawel Kuczynski aborde ainsi plusieurs thèmes : l’exploitation de certaines catégories sociales, la surconsommation, l’isolation que peuvent provoquer les réseaux sociaux, la guerre, la fonte des glaces ou encore la politique. (Crédit image : Pawel Kuczynski) (Crédit image : P.

La pression des pays riches sur les ressources des plus pauvres s'aggrave Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Audrey Garric La planète souffre et sa guérison semble compromise. La pression exercée par l'humanité sur les écosystèmes est telle que nous consommons chaque année moitié plus de ressources que la Terre n'en fournit. A ce rythme, il nous faudra deux planètes pour répondre à nos besoins en 2030, s'alarme le WWF (Fonds mondial pour la nature) dans son rapport Planète vivante 2012, publié mardi 15 mai. Réalisé tous les deux ans, cet état des lieux de la planète – qui ne présente pas de différence notable par rapport à 2010 – se base sur deux indicateurs. Des différences existent toutefois entre les régions : l'IPV a ainsi chuté de 60 % dans les pays tropicaux, alors qu'il a progressé de près de 30 % dans les pays tempérés. Le second outil d'analyse, l'empreinte écologique, mesure quant à lui la surface de terre et le volume d'eau nécessaires pour produire les ressources consommées par la population chaque année et absorber le dioxyde de carbone rejeté.

On a soumis les idées reçues sur l’immigration à celui qui a mouché le FN A Menton, près de la frontière italienne, en 2011, sur l’affiche Front national d’un manifestant : « Régularisation des clandestins = immigration sans fin » (Antonio Calanni/AP/SIPA) On l’a découvert sur un plateau télé, assis pas loin d’un vainqueur de « La Nouvelle Star » et d’un journaliste à moustache, en face d’un dirigeant du Front national et d’une animatrice tendance. Dans « Salut les Terriens », l’émission mélange des genres de Canal+, son discours a visé juste. En opposant à Florian Philippot, vice-président du FN, des chiffres et des affirmations pro-immigration, François Gemenne l’a rendu silencieux. « Salut les terriens » : voir à partir de 6 min 44 Nous avons voulu entendre ce chercheur en sciences politiques plus en profondeur. François Gemenne (DR) A partir des statistiques, surtout celles de l’Insee et de l’OCDE, François Gemenne donne sa vision positive de l’immigration. Le débat politique français sur l’immigration ? « Je suis très favorable à l’ouverture des frontières.

Le bio est-il vraiment moins productif que le conventionnel ? Le bio est-il vraiment moins productif que le conventionnel ? L’argument est bien rodé et passablement ancré dans l’esprit de tout un chacun. Si nous ne passons pas massivement à l’agriculture biologique en France et dans le monde, c’est parce qu’ « on ne pourrait pas nourrir la planète ». Depuis quelques années, études, contre-études, proclamations et démentis se succèdent. Le bio 25% moins productif Les derniers travaux officiels, et certainement les plus communément admis sur la question, ont été publiés par la revue Nature en 2012. L’étude de Nature conclut donc qu’il sera impossible de nourrir l’ensemble de la planète avec l’agriculture biologique sans augmenter les surfaces cultivées. Productif dans quelles conditions ? Si les rendements peuvent être froidement quantifiés et lissés dans des moyennes, ils sont réalisés dans des conditions qui sont loin d’être uniformes sur la planète. Productif pour quoi faire ? Mais une seconde série d’indications l’est peut-être plus encore. Alors ?

spéciale dédicasse a celui qui tien un peu trop au capitalisme, normale trop a perdre sur le do des autre ,ci perte du triple AAA !
Tiken Jah Fakoly à Tout le monde en parle 13/02/11 by exdocdesarbres Feb 2

Related: