background preloader

La contraception et l'IVG en France, en Europe et dans le monde - Contraception et IVG, 25 ans après la loi Veil

La contraception et l'IVG en France, en Europe et dans le monde - Contraception et IVG, 25 ans après la loi Veil
En France La France se caractérise par une large utilisation de la pilule contraceptive, complétée par un recours relativement fréquent (chez les femmes de plus de 35 ans) au stérilet. Utilisation des différentes méthodes de contraception par tranche d'âge (en %) Source : Ined, 1994 in Conférence de Pékin, cinq ans après (mise en œuvre par la France des recommandations de la 4e conférence mondiale sur les femmes), Secrétariat d'État aux droits des femmes et à la formation professionnelle, La Documentation française, 2000. La loi de 1975 relative à l'IVG stipule, dans son article 4, que : "toute interruption de grossesse doit faire l'objet d'une déclaration établie par le médecin et adressée par l'établissement où elle est pratiquée au médecin inspecteur régional de la santé". Cette déclaration anonyme contient diverses informations sur l'intervention et sur la femme qui avorte. Situation des femmes ayant recours à l'IVG en 1996 en France (en %) En Europe Dans le monde Related:  Egalité, discriminations

représentations sexuées dans l'audiovisuel Des entretiens filmés avec des universitaires et un critique de cinéma vous sont proposés pour étoffer la réflexion sur les représentations sexuées autour d’autres médias (jeu vidéo, presse jeunesse, littérature, encyclopédies scientifiques) ou de thèmes comme l’homosexualité au cinéma et la pornographie. Dans les « outils pédagogiques », vous trouverez différentes propositions d’exercices et d’analyses, à choisir en fonction du temps dont vous disposez, de l’âge des élèves et du support choisi : film, série télévisée, clip musical, publicité imprimée, etc. ainsi que des extraits et des propositions de films. Chaque proposition d’analyse est accompagnée d’une fiche pédagogique qui détaille les objectifs et la méthodologie. Dans « ateliers » nous présentons les ateliers scolaires que nous animons ainsi que des témoignages d’enseignants et d’enfants.

1791 : DECLARATION DES DROITS DE LA FEMME ET DE LA CITOYENNE DéCLARATION DES DROITS DE LA FEMME ET DE LA CITOYENNE France septembre 1791 De son vrai nom Marie Gouze, née en 1748 à Montauban, dans une famille de bourgeois drapiers, Olympe de Gouges affirmera être la fille illégitime du noble et poète Lefranc de Pompignan. Veuve d’un riche négociant, elle s’installe à Paris où elle mène une vie de femme libre et courtisée et se consacre à la littérature, publiant notamment plusieurs pièces et romans qui prennent parti contre l’esclavage, ainsi que, de 1788 à 1793, une soixantaine de pamphlets politiques dont l’un, intitulé Remarques patriotiques, contient un programme économique et social. Pendant la Révolution, elle fréquente le Cercle social, où viennent des révolutionnaires comme Condorcet ou Collot d’Herbois, ainsi que d’autres adversaires des préjugés à l’égard des femmes. Extraits Les mères, les filles, les sœurs, représentantes de la Nation, demandent à être constituées en Assemblée nationale.

MENE1500237C La politique éducative en faveur de l'égalité entre les filles et les garçons à l'École repose à la fois sur la formation, initiale et continue, de l'ensemble des personnels, et sur la prise en compte, au cœur des enseignements et de la pratique pédagogique, d'un principe qui est au fondement de notre République et qui constitue un des objectifs du service public d'enseignement. Elle a pour finalité la constitution d'une culture de l'égalité et du respect mutuel partagée par l'ensemble des membres de la communauté éducative, élèves, personnels, parents et partenaires concourant aux missions de l'école, et garantit à chaque élève, fille ou garçon, un traitement égal et une même attention portée à ses compétences, son parcours scolaire et sa réussite. 1 - Généraliser la formation initiale et continue de l'ensemble des personnels à l'égalité entre les filles et les garçons à l'École Formation initiale des personnels Formation continue des personnels

Citoyens, effaçons le racisme de nos rues ! Au fait, c'est quoi, "l'effet Matilda"? 2% de noms de rue attribués à des femmes célèbres (nous en parlions dans notre revue de web pas plus tard qu’hier), à peine plus de 3% de personnages historiques féminins parmi ceux cités dans les manuels scolaires (ainsi que le révélait il y a quelques semaines une étude du Centre Hubertine Auclert), seulement 2 femmes au Panthéon français (dont l’une y repose en tant qu’épouse)… Mais pourquoi les femmes sont-elles si rares au contingent de ceux dont on reconnait l’apport essentiel aux progrès de l’humanité? Prisme sexiste (éventuellement inconscient) chez qui décide de rendre hommage ou pas à une personnalité en lui donnant un nom de rue ou en lui accordant un paragraphe dans un ouvrage de référence? Résultat de l’insuffisant accès des femmes à l’éducation jusqu’à des temps récents? Merton et les “laissé-es pour compte” de l’histoire de la science Une théorie de la distribution inéquitable de la gloire “Matthieu et l’ange”, Guido Reni Comment “Matthieu” est devenu “Matilda”

Women in Business I’m sure you’ve been filling out a RFP, or some mundane company information form, when you see the section that asks if your company is a Women-Owned Business. My company is not run by women, however, I work with several companies that have women owners and key stakeholders. There are some advantages to being a women-owned business, but according to this infographic, women still only hold 3% of c-level positions. This is changing though. Click to enlarge Share This Infographic Get Free Infographics Delivered to your Inbox

Droit de vote des femmes Pendant l’Occupation de nombreuses femmes ont rejoint les rangs de la Résistance. Un engagement qui conduira la France libre du général de Gaulle à reconnaître l’égalité économique et politique des sexes. Le résistant communiste, Fernand Grenier, défend fermement et avec obstination les droits politiques de la Française à l’assemblée. Le 23 mars 1944, l’Assemblée consultative siégeant à Alger adopte le principe du droit de vote des femmes par 51 voix « pour » et 16 voix « contre ». Un mois après, le 21 avril, le général de Gaulle ratifie une ordonnance qui, à l’article 17, prévoit le vote des femmes et leur éligibilité : Les femmes sont électrices et éligibles dans les mêmes conditions que les hommes.Les Françaises obtiennent enfin le droit de vote et celui d’être élues. Elles voteront pour la première fois en 1945 et entreront au Sénat en 1946. Le nouveau pouvoir politique, plus jeune, issu de la Résistance, reconnaît enfin aux femmes leur pleine responsabilité de citoyennes.

Dix injustices scrutées à la loupe La France a l’un des systèmes scolaires les plus inégalitaires des pays de l’OCDE. A gauche comme à droite, personne ne le conteste plus. Des études le pointent régulièrement, statistiques à l’appui. On redouble plus quand on a des parents ouvriers… 20,5% des élèves issus de milieux défavorisés - ayant des parents ouvriers ou chômeurs - ont déjà redoublé au moins une fois lorsqu’ils entrent en sixième, selon une étude de l’Insee parue en septembre. … et quand on vit en zone urbaine sensible L’Insee met aussi en valeur un facteur moins connu : l’impact du lieu d’habitation sur la réussite ou l’échec scolaire. A priori, cela semble logique car la population en ZUS a la plupart du temps des revenus modestes. On réussit moins bien au brevet si on est issu d’un milieu modeste La quasi-totalité des enfants de milieux très favorisés obtiennent le brevet des collèges haut la main (95,6%). Les devoirs aggravent les inégalités Là encore, la France fait figure de mauvaise élève.

Related: