background preloader

L'émigration italienne au XIXème siècle - L'Histoire Géo au lycée Vinci

L'émigration italienne au XIXème siècle - L'Histoire Géo au lycée Vinci
En correction au travail sur l'émigration italienne (voir l'énoncé), voici les trois paragraphes qui constituent le II/A du cours : Émigration désigne le fait de quitter son pays pour résider dans un autre pays. Ici nous traiterons de l'émigration italienne Le constat Les Italiens sont nombreux à quitter leur pays dans la deuxième moitié du XXe siècle : 10 millions d'entre eux partent pour d'autres pays européens, l'Afrique ou l'Amérique du Nord. Les raisons La plupart des émigrés viennent des régions pauvres du Sud. Les impacts Pourtant les Italiens ne sont pas toujours bien accueillis : ils sont vus comme sales, bagarreurs, fainéants. On voit par là que l'émigration italienne est essentiellement une migration de la misère. L'illustration : Il s'agit d'un monument se trouvant dans le Vermont, aux États-Unis, et dédié à un immigrant italien Carlo Abate qui devint un sculpteur réputé localement.

L'émigration italienne par Marie-Christine Michaud « Les Italiens ne voyagent pas. ils émigrent ». C'est par cette belle citation de Paolo Conte que démarre la conférence. Et en effet, quelle meilleure entrée en matière pour cette intervention sur l'émigration italienne qui a tout de même conduit en un siècle plusieurs dizaines de millions d'italiens hors des frontières de la péninsule ! Si l'Italie est aujourd'hui une terre d'immigration pour les ressortissants des pays d'Europe centrale et d'Afrique, elle a été pendant plus d'un siècle une terre d'émigration massive. De fait, aujourd'hui, les Italiens sont partout dans le monde, en Europe, en Amérique, du nord comme du sud, en Australie. Le départ est toujours une solution ultime : on fuit la misère ou la répression politique. Quelques chiffres : Aujourd'hui, 516000 italiens (1e génération et personnes ayant la nationalité italienne) vivent en France dont 2200 en Bretagne. A la différence de la vague précédente, ce sont plutôt les Italiens du sud qui partent. Qui émigre ?

Les Italiens aux États-Unis, la grande immigration Aujourd’hui, presque 6 % de la population des États-Unis revendique des origines (ou une nationalité) italiennes. Car à partir de la fin du XIXe siècle, ils furent une destination privilégiée pour les Italiens, ceux du Mezzogiorno surtout. Les vagues migratoires et leur géographieBien que l’immigration italienne aux États-Unis ait commencé dès la période coloniale, c’est au XIXe siècle que le mouvement migratoire prend des proportions significatives. On en distingue deux vagues principales. Avant les années 1860, donc avant que l’unification italienne ne prenne forme, ce sont les Italiens des régions du nord de la Péninsule qui partent pour les États-Unis à la recherche d’emploi. Marie-Christine Michaud Maître de conférences à l’université de Bretagne-Sud, Lorient

Related: