background preloader

Bases du comportement humain : Relations et domination

Bases du comportement humain : Relations et domination
Bases du comportement humain Les Philosophes se sont souvent interrogés, et s'interrogent encore, sur les mécanismes qui font agir les Hommes, sur leurs motivations conscientes et inconscientes, qui poussent à tel ou tel comportement. Comment chacun trouve-t-il, ou ne trouve-t-il pas sa place dans la Société ? d'où vient l'ambition de certains, les désirs, les motivations ? Beaucoup de théories ont été échafaudées, plus ou moins étayées par des observations, et souvent contestées. On peut aisément définir les critères d'une théorie acceptable : être corroborée par les observations ou les expériences, et être explicable. Ainsi, contrairement aux sciences dures, il est difficile d'appliquer strictement les critères de réfutabilité de Popper (voir article) au vu d'observations apparemment contraires à la théorie. Pour qu'une théorie du comportement soit acceptable, elle doit de plus être explicable. L'Homme, un animal Se maintenir en vie consiste tout d'abord à se nourrir. La socialisation Related:  Filosofia

L'espèce humaine ne peut durer que si elle demeure mortelle' Il y a de tout chez les transhumanistes qui nous préparent une société de cyborgs, observe le neurobiologiste Jean-Didier Vincent : quelques génies illuminés, des scientifiques de très haut niveau, et une collection incalculable d'imbéciles. Pour le meilleur et le pire des mondes... Qu'est-ce qui vous a pris d'écrire une nouvelle Apocalypse ? Jean-Didier Vincent - Je n'ai rien fait d'autre qu'un voyage dans le futur de l'homme, et si j'ai effectivement pensé à l'Apocalypse, ce ne sera pas pour autant un texte sacré. Avant l'avènement du posthumain, nous voici donc arrivés dans une phase de transition, celle du transhumanisme. Où sont les transhumanistes et comment travaillent-ils ? Leur mouvement est fortement implanté aux Etats-Unis, il a essaimé en Europe, notamment au Royaume-Uni et en Allemagne. Vous avez parlé d'immortalité pour une créature, produit du génie de l'homme... Ce qui ne signifie nullement l'immortalité de l'homme lui-même. Avec quelles conséquences ? Que voulez-vous dire ?

40 Belief-Shaking Remarks From a Ruthless Nonconformist If there’s one thing Friedrich Nietzsche did well, it’s obliterate feel-good beliefs people have about themselves. He has been criticized for being a misanthrope, a subvert, a cynic and a pessimist, but I think these assessments are off the mark. I believe he only wanted human beings to be more honest with themselves. He did have a remarkable gift for aphorism — he once declared, “It is my ambition to say in ten sentences what others say in a whole book.” Even today his words remain controversial. Here are 40 unsympathetic statements from the man himself. 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15. 16. 17. 18. 19. 20. 21. 22. 23. 24. 25. 26. 27. 28. 29. 30. 31. 32. 33. 34. 35. 36. 37. 38. 39. 40. More of Nietzsche’s genius here. Have a lot on your mind? Everyday mindfulness has transformed my life, and the lives of many others.

À quoi ressemblera l'homme dans 1000 ans ? En l'an 3000, l'évolution de l'espèce humaine donnera naissance à des individus plus grands, aux grands yeux mais avec de plus petits cerveaux, d'après des prévisions de science-fiction du quotidien The Sun. Le tabloïd britannique à scandale The Sun a une nouvelle fois preuve d'une grande liberté éditoriale avec les faits et la rigueur scientifique en présentant sa vision de l'homme après 1000 années d'évolution. Et d'après la vue d'artiste que propose le quotidien, l'évolution ne sera pas tendre avec l'espèce humaine! L'homme du futur sera peut-être plus grand qu'aujourd'hui mais il aura moins de dents (alimentation plus molle, voire pilules) et un petit cerveau (devenu moins utile avec les ordinateurs), un quadruple menton et moins de poils (vie dans des habitats bien chauffés), des grands yeux (communication davantage visuelle qu'orale) et des petits testicules (baisse de la fertilité masculine). L'évolution humaine se poursuit encore

L’amour selon Platon et Spinoza | L'antre d'un Lion philosophe « Qu’est-ce que l’amour ? La tradition philosophique propose essentiellement deux réponses à cette question. Je passe rapidement sur la première, car elle me paraît la moins éclairante, mais il faut la mentionner parce qu’elle est partiellement vraie et historiquement importante. C’est la réponse de Platon, dans Le Banquet. L’amour est désir, explique Socrate, et le désir est manque : « Ce qu’on n’a pas, ce qu’on n’est pas, ce dont on manque, voilà les objets du désir et de l’amour. » J’ajouterais volontiers : et voilà pourquoi il n’y a pas d’amour heureux. Il faut donc une autre définition, pour rendre compte des couples heureux, ou, pour dire la chose de façon plus réaliste, pour rendre du compte du fait que des couples, parfois, sont heureux. Si quelqu’un vous dit : « Je suis joyeux à l’idée que tu existes », vous prendrez cela pour une déclaration d’amour, et vous aurez évidemment raison. Pour Spinoza, l’amour n’est pas manque. André Comte-Sponville, in Qu’est-ce que l’amour ?

Race humaine, couleur de la peau et génétique Y-a-t-il des races humaines ? Pourquoi autant de couleurs de peau ? Historique des tentatives de classification humaine Dans la Bible les hébreux classaient déjà les animaux selon des critères pratiques : purs et impurs, comestibles ou pas... En 1684 le médecin et philosophe français François Bernier fut le premier à imaginer* qu'il existait quatre ou cinq races d'hommes avec une méthode assez simple et en partie géographique : selon le lieu et quelques critères de physionomie on peut distinguer des "races humaines" différentes. On peut ainsi trouver la première race dans une zone qui comprend l'Europe jusqu'au Nil, l'Asie, la perse et les Maldives. Pour Bernier c'est la "race première" (dans laquelle, bien sûr, il se place !). En 1775, le naturaliste Johann Friedrich Blumenbach proposa, en s'appuyant sur Linné, une nouvelle classification des Homo sapiens : De generis humani varietate nativa.

Il “Panta rei” di Eraclito: accettare la vita in continuo mutamento | Hello! World C’è un’armonia nascosta, e ineffabile, nel rinnovarsi a ogni istante dell’esperienza, di ogni esperienza, mai uguale a se stessa. È il messaggio fondamentale del “Panta Rei“—”tutto scorre“—di Eraclito di Efeso. Il pensatore presocratico di cui, secondo Nietzsche, il mondo avrebbe “eternamente bisogno”, così come ha eternamente bisogno di verità. Eraclito, vissuto fra VI e V secolo a.C., era definito “oscuro” già anticamente. Mistico austero, aristocratico, polemico, molto probabilmente non pronunciò il motto “Panta rei”. La fissità è un inganno: l’acqua del fiume non è mai la stessa Il sole è nuovo ogni giorno [Fr. 27] Come si può pensare il continuo mutamento della natura e delle cose, mutamento che non è possibile ingabbiare in sistemi? Entrano negli stessi fiumi, ma acque sempre diverse scorrono verso di loro [Fr. 28] Ma se le acque che lo compongono non sono mai le stesse, anche il fiume—la realtà, come il sole—non è mai lo stesso fiume. Tutto ciò non riguarda solo “le cose”.

L’extinction de la race humaine dans moins de 100 ans | Aide Mémoire Frank Fenner, un scientifique renommé australien, celui qui a annoncé en 1980 l’éradication mondiale de la variole a lancé cette mauvaise augure. Il n’est pas le seul, plusieurs autres scientifiques appuient cette hypothèse, notamment, Paul Crutzen, Prix Nobel de Chimie. Cette hypothèse est basée sur le fait que, dû aux changements climatiques engendrés par la surpopulation, la surconsommation et la pollution engendrée par la race humaine, la Terre est entrée dans une ère géologique de même ampleur que les grands cycles naturels, appelée Anthropocène. Ce cycle admis par la communauté scientifique a débuté dans les années 1800, où l’homme a commencé à maîtriser les énergies fossiles et à défier la nature en matière d’énergie. D’après Eric Lambin, membre de l’Académie des Sciences des USA, nous entamons la sixième extinction massive de la biodiversité, et même plus rapidement que celle d’il y a 65 millions d’années qui a provoqué l’extinction des dinosaures. Références: Like this:

Some Moral Dilemmas The Trolley Problem, not in Grassian. Suggested by Philippa Foot (1920-2010), daughter of Esther, the daughter of President Grover Cleveland, but of British birth because of her father, William Sidney Bence Bosanquet. A trolley is running out of control down a track. In its path are five people who have been tied to the track by a mad philosopher. This is a classic "right vs. good" dilemma. The Costly Underwater Tunnel Compare: 112 men were killed during the construction of Hoover Dam on the Nevada-Arizona border (the "official" number was 98, but others had died from causes more difficult to identify -- or easier to ignore -- like by carbon monoxide poisoning): The first to die was a surveyor, J.G. with a return to a completely unfamiliar Earth, against what seems to be genuine love for Preston, with a life in what actually are rather comfortable circumstances in the spaceship.

L'homme a-t-il appris à marcher à l'ombre de la forêt ou de la savane ? - 03/08/2011 L'ancêtre de l'homme s'est-il vraiment redressé sur ses deux pieds pour s'adapter aux hautes herbes de la savane ? Pour éclairer ce débat sur l'évolution, qui déchire les spécialistes, des chercheurs ont étudié la végétation africaine sur 7 millions d'années. La théorie dominante pendant longtemps voulait que l'Afrique de l'Est, berceau des ancêtres de l'homme moderne, ait été couverte de forêts tropicales durant des millions d'années, jusqu'à ce qu'elles ne cèdent progressivement la place à la savane voici quelque cinq millions d'années. D'où la "théorie de la savane", émise en 1925, qui expliquerait comment certains "homininés" - ancêtres des australopithèques, des hommes modernes, des chimpanzés et des gorilles - se sont adaptés à ce nouvel environnement en se redressant et en devenant bipèdes. Ils auraient par la même occasion développé leur cerveau et d'autres caractéristiques qui ont fait de nous des humains. Mais cette théorie classique a été récemment mise à mal.

Pythagoras & Sacred Geometry Reposted from The Awakening Website Pythagoras was an Ionian Greek philosopher who lived during the time of Buddha, around 570-495 BC. He was born on the island of Samos in the North Agean Sea. Throughout his life, Pythagoras made influential contributions to philosophy and religious teaching, and is often revered as a great mathematician, mystic and scientist. But only fragments of his writings survive to give clues to all of his many philosophies, the most famous fragment being a compos-ite entitled the Golden Verses. To those who listen to my teaching, more understanding will be given, and they will have an abundance of knowledge. It was the standard belief in antiquity that Pythagoras undertook extensive travels for the sole purpose of accumulating knowledge and wisdom. Upon his return to the Mediterranean, Pythagoras founded Pythagoreanism, a religious movement within which education, science and religion were all perfectly unified.

Related: