background preloader

Don d’organes : tout ce qu’il faut savoir

Don d’organes : tout ce qu’il faut savoir
Dans le cadre de la journée nationale de réflexion sur le don d’organes et la greffe du 22 juin 2013, retrouvez ce qu’il faut savoir en matière de don et de prélèvement d’organes. Le plus souvent, le prélèvement d’organes est effectué après décès. Il est soumis à des conditions médicales et éthiques strictes (notamment gratuité et anonymat). La loi pose le principe du consentement présumé de la personne au don de ses organes après sa mort. Toutefois, afin d’éviter toute difficulté, il est recommandé de faire connaître son choix de son vivant à ses proches. La personne favorable au don de ses organes peut porter sur elle une carte de donneur. À noter : le don d’organes est possible de son vivant mais dans des cas très limités. Related:  soin, santé, socialDons d'organe

sosfindevie Le site sosfindevie.org est né d'un groupe de soignants et de soignés désireux de favoriser ensemble les repères de la confiance autour des personnes en fin de vie. Ils ont choisi de développer, par Internet, un service de référence pour toutes les questions liées à la fin de la vie : témoignages, conseils, adresses et liens utiles, aide personnalisée… Pour animer le site sosfindevie.org et apporter à ses visiteurs les réponses personnalisées à leurs questions, sont mobilisés des experts dans différentes disciplines (soins palliatifs ou curatifs, juristes, psychologues…). Le coordonnateur du site est le docteur Xavier Mirabel, cancérologue et formateur en soins palliatifs. sosfindevie.org n'entend se substituer ni aux équipes soignantes, ni aux familles, ni surtout aux personnes malades ou en fin de vie, mais apporter à chacun des éclairages qui l'aideront à instaurer un vrai dialogue et à trouver les meilleures solutions.

2004-800 du 6 août 2004 relative à la bioéthique Article 33 Les mandats des membres des comités d'experts chargés d'autoriser les prélèvements de moelle osseuse sur une personne mineure en application des dispositions législatives et réglementaires applicables avant la date d'entrée en vigueur de la présente loi sont prorogés jusqu'à l'installation des comités d'experts chargés d'autoriser les prélèvements de cellules hématopoïétiques issues de la moelle osseuse sur personne mineure. I. - Les autorisations de prélèvement de moelle osseuse délivrées aux établissements de santé, en application des dispositions législatives et réglementaires applicables avant la date d'entrée en vigueur de la présente loi, sont prorogées pour une durée d'un an à compter de sa publication. II. - Les organismes qui pratiquent les activités mentionnées à l'article L. 1243-4 du même code doivent déposer la demande d'autorisation prévue à cet article dans un délai de deux ans à compter de la date de publication de la présente loi. I. II. Article 38 Article 40

Le don d'organes : tout savoir sur le don Qu'est-ce qu'une greffe ? Une greffe est la mise en place dans le corps humain d'un organe étranger qui lui est devenu nécessaire. On parle aussi de transplantation On greffe : Pour remplacer ou suppléer un organe en défaillance sévère et irréductible,et dont la fonction est vitale Pour permettre à un malade de retrouver une existence normale. Une autogreffe est une greffe dans laquelle le greffon provient du sujet lui-même. Quels sont les tissus et les organes que l'on greffe ? Prélevés de son vivant (plus de détails) : Essentiellement les Cellules Souches Hématopoïétiques (ou moelle osseuse, donneurs familiaux ou non) Rein, entre proches du cercle familialPeau Fragments osseuxLobe hépatique et lobe pulmonaire (exceptionnellement) Prélevés après la mort : CœurFoieReinCœur-poumonPoumonPancréasOs - cartilageCornée (partie transparente du globe oculaire, située devant l'iris - on ne prélève pas l'oeil)PeauIntestin (rarement) Depuis quand greffe-t-on ? Premières transplantations en France : Il faut :

Observatoire des inégalités « Mort cérébrale » et don d’organes : « l’une des racines de la culture de mort » Une interview du Dr Paul Byrne L'interview ci-dessous, ainsi qu'une deuxième de taille équivalente, ont été publiées dans Présent datés de mardi et de samedi de la semaine dernière. Le sujet est rarement traité dans les médias francophones, voilà pourquoi je choisis de les mettre en ligne en plusieurs épisodes que je vous invite à suivre avec attention, car c'est un sujet primordial dans le domaine de la culture de mort. Non par le nombre de personnes dont les organes vitaux sont prélevées en France chaque année, qui reste modeste, mais en raison du principe qu'au nom d'une bonne conscience apparemment universelle, il est possible de porter atteinte à la vie de l'un pour rendre possible la vie de l'autre. Voici donc la 1e partie. C’est une redéfinition de la « mort » qui a permis le tour de passe-passe. Un long entretien avec Paul Byrne m’a fait découvrir un homme fort dans la foi et sûr de ce qu’il avance. — Je suis spécialiste en néonatalogie, et je suis même un pionnier en ce domaine.

Dons et greffes d'organes dans le monde Dons et greffes d'organes dans le monde L'OMS estime à environ 90 000 le nombre de dons d'organes qui sont effectués chaque année dans le monde spoit . soit 0,0028 chaque seconde (compteur) et environ 1000 transplantations de foie et de 6000 transplantations cardiaques et 66 000 dons et transplantations de reins. Environ 66 000 transplantations de reins, 21 000 transplantations de foie et de 6000 transplantations cardiaques sont effectuées annuellement au niveau mondial. En 2011, 106 879 greffes d'organes ont été réalisées dans le monde, soit 3 % de plus que l'année précédente selon le registre mondial des transplantations géré par l'Organisation Nationale des Transplantations - Organización Nacional de Trasplantes (ONT) espagnole. La fédération France Adot estime à près de 10 %, chaque année dans le monde, la proportion des greffes de rein réalisées dans des conditions anormales Dons et greffes d'organes en Europe La journée européenne du don d'organes : le 12 octobre On greffe :

Boîte à outils pour les formateurs en éducation du patient BASE NATIONALE DES SUJETS D'EXAMENS DE L'ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL - Accueil Choisissez le mode de recherche qui vous convient : la RECHERCHE GUIDEE vous fait accéder aux sujets diplôme par diplôme, la RECHERCHE AVANCEE vous invite à donner vos propres critères de recherche, la RECHERCHE PRE-PROGRAMMEE vous permet d'obtenir rapidement les sujets des disciplines d'enseignement général sans écrire d'équation. Des indications détaillées sur le contenu de la base et sur la manière de l'interroger sont données dans l'aide en ligne (cliquez sur "Aide et informations" pour l'obtenir).

Tout sur les Prépas et concours : Médical, Paramédical, Social, CRPE. Comparer le prix des prépas Performances scolaires : la Finlande c’est fini, l’Asie arrive ! Le modèle finlandais c’est fini… Le pays nordique n’offre plus le système éducatif le plus performant au monde. Désormais, il faut compter avec les asiatiques dont les écoliers de 10 ans, dominent en lecture, sciences et mathématiques. C’est la première fois que la Finlande est réellement distancée et que l’Asie se pose en championne du monde de l’enseignement scolaire. Ce bouleversement est révélé par deux enquêtes qui font référence et sont publiées aujourd’hui, PIRLS et TIMSS. Lire aussi : "Alerte sur le niveau de la France en lecture" TIMSS évalue le niveau de maîtrise des mathématiques et des sciences de 600 000 écoliers de 63 pays et PIRLS les compétences en langue maternelle de 300 000 enfants de 49 pays. L'Asie forte en maths Les écoliers de Singapour, de Corée et de Hong-Kong arrivent donc en tête en maîtrise des mathématiques à 8 ans. La mesure des performances en sciences au même âge arrime cette fois la Corée et Singapour en tête, suivis par la Finlande et le Japon.

Lutter contre la pauvreté, Les politiques d'insertion (1980-2009). dispositifs d'insertion, minima sociaux, rmi, inclusion sociale, lutte contre l'exclusion, protection sociale, - Politiques publiques - repères - vie La lutte contre la pauvreté constitue un élément majeur des politiques d’insertion. Jadis politique d’assistance, la lutte contre la pauvreté s’est transformée en lutte contre l’exclusion. Il ne s’agit plus de préserver la société contre les conséquences redoutées de la pauvreté mais de garantir des droits aux individus touchés par la pauvreté. La pauvreté, un phénomène multiforme Dès les premiers chocs pétroliers, l’expression "nouveaux pauvres" apparaît et signifie une remise en cause radicale du discours des Trente Glorieuses selon lequel les 30 années de croissance annonçaient la fin de l’aide sociale par l’intégration de tous les citoyens dans les systèmes de plus en plus larges et de plus en plus sophistiqués de la sécurité sociale. En France, la pauvreté monétaire est évaluée d’un point de vue relatif en mesurant les inégalités. Ainsi, les multiples dimensions de la pauvreté sont reconnues et apparaît parallèlement la notion d’exclusion sociale.

Related: