background preloader

Discrimination directe, indirecte et systémique

Discrimination directe, indirecte et systémique
En matière de lutte contre les discriminations racistes plus que dans n’importe quel autre domaine, les mots employés ne sont ni neutres ni anodins. Au contraire, ils sont surchargés de sens et sont révélateurs des discours et des postures contradictoires qui s’affrontent les unes les autres : les mécanismes et les logiques qui les animent doivent pouvoir être repérées. Extraites du fort utile Dictionnaire des dominations, qui vient de paraître aux Editions Syllepse, les remarques qui suivent se proposent de définir la notion de discrimination, en distinguant les différentes formes qu’elle peut prendre : directe, indirecte, systémique. On appelle discrimination « l’application d’un traitement à la fois différent et inégal à un groupe ou à une collectivité, en fonction d’un trait ou d’un ensemble de traits, réels ou imaginaires, socialement construits comme « marques négatives » ou « stigmates ». « est considéré comme discriminatoire ce qui est considéré comme discriminant ».

http://lmsi.net/Discrimination-directe-indirecte

Related:  Femme raciséeDiscriminationfaatouDiscriminationsDiscrimination

Colloque 454 - Femmes racisées et recherche féministe au Québec Description Quels sont les apports des femmes racisées à la recherche féministe? Cette rencontre du Réseau québécois en études féministes vise à explorer les différentes facettes de la réalité de la recherche féministe au Québec en lien avec les femmes racisées, et à en rendre compte. Dans un premier temps, le colloque s’intéresse à la contribution qu’apportent les femmes racisées à la recherche féministe au Québec : où sont-elles, sur quels sujets travaillent-elles, comment contribuent-elles à l’analyse féministe au Québec? Dans un second temps, l’objectif est de donner la parole à l’ensemble des chercheures féministes qui travaillent sur les femmes racisées au Québec et de cerner les problématiques, questions et enjeux qui émergent de leur démarche.

L'analphabétisme au Québec, bombe à retardement littéraire Le Québec est bien mauvais élève. Il se classe à l’avant-dernier rang des provinces canadiennes sur le plan de la littératie et ce, alors que l’école est obligatoire jusqu’à l’âge de 16 ans depuis 1988. Il est estimé que 53% de la population n’atteint pas le seuil souhaitable pour fonctionner correctement dans une société qui gagne en complexité à chaque année. De ce nombre, 19% est incapable de lire et d’écrire.

Les 20 crit res de discrimination Il existe 20 critères de discriminations. Le dernier-né est l’origine géographique de la personne. L’âge Ce type de discrimination peut concerner aussi bien les jeunes que les personnes âgées. Connaissons-nous vraiment nos immigrants Les Canadiens croient que les immigrants forment 35 % de la population, selon un sondage mené par la maison Ipsos, en 2014. C’est plutôt 21 % au Canada, et 12,6 % au Québec. Ils surestiment aussi le nombre de musulmans au pays. CDPDJ - Accessibilité des commerces: de trop nombreux obstacles entravent toujours le droit à l’égalité des personnes en situation de handicap COMMUNIQUÉPour diffusion immédiate Montréal, le 18 août 2015 – Dans un rapport de suivi publié aujourd’hui portant sur l’accessibilité des commerces, la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse constate que les personnes en situation de handicap font quotidiennement face à de nombreux obstacles et sont encore marginalisées, exclues ou défavorisées inutilement lorsqu’elles tentent de faire leurs achats de tous les jours. Ce rapport de suivi de la Commission présente les résultats d’un projet visant à sensibiliser des commerces du domaine de l’alimentation et des pharmacies à l’exercice du droit à l’égalité. Malgré la collaboration des chaînes de commerces au projet, la Commission dégage un portrait d’ensemble plutôt négatif. Elle estime que ces commerces ne connaissent pas suffisamment les droits des personnes en situation de handicap et font preuve d’une résistance aux changements.

Formation discrimination entreprise : Discrimination directe et indirecte - SRI Solutions Discrimination La discrimination directe est définie comme la situation dans laquelle une personne est traitée de manière moins favorable, en raison d'un des 18 motifs prohibés, qu'une autre ne l'est, ne l'a été ou ne le serait dans une situation comparable. Reposant sur la notion de comparaison, elle ne prend certes tout son sens que si l'on peut mettre en balance des personnes ou des groupes de personnes qui se situent dans des situations comparables, en termes de qualification, de compétences, d'expérience, par exemple en matière d'emploi. Il convient cependant de souligner que le texte élargit le champ temporel des comparaisons possibles puisqu'il permet de comparer entre elles des situations présentes, des situations passées et même des situations hypothétiques.

Y a-t-il une justice pour les femmes? L’invisibilité des femmes est un des thèmes fondamentaux qui recoupent les diverses approches du féminisme. Ce thème renvoie à la cécité conceptuelle et à l’aveuglement social, politique et idéologique à l’égard de la condition des femmes qu’il s’agit précisément de critiquer et de révéler. L’histoire de la domination des femmes est celle qui est tue, comme on tait l’histoire de celles qui sont tuées, celle des femmes qui disparaissent dans la réclusion domestique de la sphère privée et dans les marges obscures des sociétés qui leur refusent l’égalité de droits. Parfois, on leur refuse tout simplement le droit d’exister et c’est pourquoi ces femmes sont invisibles, littéralement. L’économiste Amartya Sen publiait en 1990 dans le New York Review of Books un article au titre foudroyant: «More Than 100 Millions Women Are Missing». La violence faite aux femmes prend de multiples formes, mais il y a lieu d’identifier la nature particulière des féminicides.

RésoVilles - Stéréotype, préjugé et discrimination L’Assemblée générale de RésO Villes s’est tenue le 3 avril, à Saint-Herblain. Le rapport d’activité 2014 et le programme d’actions 2015 ont été validés à cette occasion. L’après-midi, les participants ont assisté à la pièce de théâtre 'Café crème' : « Une terrasse de café. À n’importe quel moment de la journée.

DISCRIMINATION : Définition de DISCRIMINATION DISCRIMINATION, subst. fém. A.−[Sans idée de traitement inégal]Action, fait de différencier en vue d'un traitement séparé (des éléments) les uns des autres en (les) identifiant comme distincts.Synon. distinction. 1.[Avec compl. prép. désignant ce qui est l'obj. de la distinction] a) [Compl. simple introd. par de, entre] Il est nécessaire de faire une discrimination entre des documents de valeur inégale (Civilis. écr.,1939, p. 5003).La discrimination entre ces deux opérations (Weil, Pesanteur,1943, p. 62).La discrimination kinesthésique des poids (Piéron, Sensation,1945, p. 384). Racisme et exclusion des personnes différentes, liaison CM2/6ème - EDU RESPECT INFO Sexismes Homophobies Diversités Altérités Discriminations Racismes Introduction : Le racisme est une idéologie fondée sur la croyance qu’il existe une hiérarchie entre les groupes humains. C’est une attitude d’hostilité systématique à l’égard d’une catégorie déterminée de personnes. On parle par exemple de racisme envers les jeunes, les blacks, les homos ou les handicapés... Les généticiens nous ont appris depuis quelques années qu’il n’existe pas de fondement biologique au racisme comme on voulut le faire croire. Script de la séquence CM2/6ème (liaison REP)

Kiosque d'info Chaque personne a ses propres talents, habiletés et expériences à offrir. Plusieurs caractéristiques permettent de te distinguer des autres : croyances morales et spirituelles; bagage culturel; forces et faiblesses intellectuelles (p. ex. être meilleur en langues ou en mathématiques); habiletés et préférences sociales (p. ex. être timide au lieu d’extraverti); goûts, intérêts et passe-temps (p. ex. aimer les sports ou la musique); traits physiques (p. ex. sexe, taille, couleur de la peau, silhouette); orientation ou préférence sexuelle. Bien que nous tirions tous profit d’être entourés de gens ayant différentes croyances, habiletés et expériences, ces différences peuvent parfois causer de la haine ou des préjugés contre certaines personnes. Pour comprendre ce qu’est un préjugé, il est important de pouvoir définir les mots comme stéréotype et discrimination. Les préjugés peuvent avoir de graves conséquences.

Stéréotypes, préjugés, discriminations Définition En psychologie sociale, les stéréotypes désignent la façon dont nous attribuons à des personnes un certain nombre de caractéristiques sur la base de leur appartenance (réelle ou supposée, volontaire ou imposée) à un groupe. Par exemple, lorsque vous entendez quelqu’un dire : « Ah, tu es fonctionnaire / blonde / belge / psychologue / musulman… ? Alors tu dois sûrement être [insérez ici une liste de caractéristiques stéréotypées] ! » vous entendez un stéréotype. Cette façon de penser par raccourci est une catégorisation sociale, c’est-à-dire que nous allons penser en utilisant des « catégories descriptives simplifiées basées sur des croyances et des images réductrices simplifiées par lesquelles nous qualifions d’autres personnes ou d’autres groupes sociaux » (Fischer, 2010).

Le niqab, la burka et le tchador sont des signes d'infériorisation des femmes et non des symboles religieux  À la lumière de la décision rendue par la Cour fédérale, le 6 février dernier, dans la cause opposant Mme Zunera Ishaq, une immigrante d'origine pakistanaise de Mississauga depuis 2008, au gouvernement fédéral qui a interdit le port du voile intégral (niqab) lors de l'assermentation de citoyenneté et suite aux nombreuses demandes qui m'ont été adressées depuis, pour clarifier la question du voile, j'estime utile de partager un texte de fond que j'avais écrit en 1994 et qui demeure brûlant d'actualité. Ce texte est paru, pour la première fois, il y a une vingtaine d'années, suite à « l'Affaire Moussiyine », une cause où un juge québécois avait été accusé d'avoir exclu, une femme musulmane de la cour de justice pour cause de foulard. Après un examen rigoureux des faits, j'en suis arrivée à la conclusion que le juge, qu'on avait alors accusé, à tord, de racisme, n'avait jamais exclu une justiciable musulmane pour cause de foulard «dit» islamique. Esclavage et prostitution Close Burqa

Related: