background preloader

Formuler une critique avec élégance et délicatesse

Formuler une critique avec élégance et délicatesse
Sylvaine Pascual – Publié dans: Compétences relationnelles / Mieux communiquer Faire une critique est un exercice périlleux pour la relation, qu’elle soit amicale, familiale ou professionnelle. Un peu trop brutale, elle peut dégénérer en conflit. Voici donc 7 points essentiels pour formuler transformer une critique en demande formulée avec élégance et délicatesse pour dénouer des tensions et favoriser la communication et la résolution de problème. Avant de nous lancer dans la rédaction des griefs précis que nous pourrions exprimer aux bipèdes qui partagent notre quotidien personnel ou professionnel, rappelons-nous de trois points: 3- Evitons les faux-semblants. Le politiquement correct nous bassine parfois avec la critique “positive” et “constructive”: appelons un chat un chat: Une critique positive, c’est un compliment. 2- Notre opinion n’engage que nous 3- Il est naturel d’avoir des opinions, des valeurs, des principes 1- Donnez-vous du temps pour réfléchir à ce que vous voulez Voir aussi

http://www.ithaquecoaching.com/articles/formuler-une-critique-avec-elegance-et-delicatesse-823.html

Related:  Assertiveness / AssertivitéJe me lieS'en tirer (Contre-manipulation etc)Inbox - À triertechnique

Guide de survie aux abrutis (1) Sylvaine Pascual – Publié dans: Compétences relationnelles Décidément la vie est dure. Déjà qu’au boulot, vous êtes entouré(e) d’abrutis aussi intergalactiques qu”incontournables, et voilà qu’en plus, la perspective de passer les fêtes / les vacances avec l’Oncle Nanard, qui a élevé la beautfitude au rang d’art de vivre, ou de votre beau-frère, qui n’en peut plus d’être lui-même depuis qu’il s’est acheté un Porsche Cayenne, vous réjouit à peu près autant qu’un week end à Tchernobyl. S’il ne tient qu’à nous de faire le ménage parmi les personnes que nous fréquentons par choix, c’est plus difficile avec nos relations obligatoires comme les collègues de boulot.

Les Elohims Il faut bien comprendre, que dès qu’on essaie d’expliquer à un être humain ce qu’est une entité cosmique, automatiquement, toutes ces notions se mélangent, car la nature de ces êtres est d’une telle envergure, qu’on peut facilement les confondre avec des Archanges, à cause de ce que l’on imagine à propos de l’Archange. Qu’est-ce qu’un Archange ? L’Archange est un bâtisseur, il exécute la construction. l’Élohim est son père et le père décrète le plan. L’Archange exécute le plan. Donc, l’Élohim est en quelque sorte le père hiérarchique de l’Archange, même du plus grand.

DIRE NON À LA HONTE Afin de sortir, et de sortir au mieux, des griffes du pervers narcissique, il est fondamental de commencer par chasser la honte. La honte est un sentiment partagé par l’ensemble des victimes. Il n’est donc pas honteux… d’avoir honte. Et c’est un sentiment profondément ancré. Il se cache derrière du rire, de la dérision, du cynisme. Tweet Tips n°8 - trucs et astcues via Twitter Voici le 8ème récapitulatif des Tweet Tips publiées sur Twitter. Je publierai régulièrement sur Twitter des astuces autour d’Excel et ces astuces seront reprises sur le blog régulièrement. Pour retrouver ces infos sur Twitter, suivez-moi sur @ExcelPlus et /ou consultez le hastag #TweetExcel. Tip n°36 : Tapez CTRL + B pour faire une recopie sur les cellules du bas Plus rapide que l’icône. 1) Les ouvriers de l'économie du partage "On Demand Economy : Workers on tap." The Economist, 3 janvier 2015. Pour sa première une de 2015, l’hebdomadaire britannique raconte les "workers on tap" (travailleurs au bout du robinet) et décortique la façon dont le modèle de l’économie à la demande devient aussi celui d’un travail à la demande. Commentaire en français de l’article de The Economist par l’Usine Digitale

Ebook gratuit: le triangle de Karpman J’ai le plaisir de vous présenter le second des dossiers d’Ithaque sous forme d’e-book. Après le guide d’auto coaching sur la reconversion professionnelle, celui-ci est consacré aux connaissances de base indispensables à l’amélioration de nos relations: le triangle de Karpman (ou triangle dramatique). Nous sommes tous inscrits, avec des combinaisons et des ampleurs différentes, dans la valse pénible des rôles relationnels. Victime, sauveur ou persécuteur, nous cherchons les moyens d’être entendus et reconnus au travers de ces comportements, plutôt inefficaces, parfois assez toxiques et franchement déplaisants. En dépit des connotations que nous pouvons mettre sur les dénominations de ses rôles, aucun n’est meilleur ou plus mauvais que les autres et ils sont l’expression des petites manipulations ordinaires du commun des mortels.

Le legs d’Albert Jacquard : « Pour devenir idiot, il suffit d’être passif » Le généticien Albert Jacquard est mort mercredi. Il est reparti avec sa voix fluette, sa profonde sagesse. Il nous laisse quelques axiomes utiles, qu’il forgeait au fil de ses essais et des interviews qu’il donnait. Dans cette émission en 2010, il parle de l’intelligence, quelque chose que l’on construit :

La Victime - Comment s'en sortir ? - Lespersonnestoxiques Pourquoi est-il si difficile de quitter un manipulateur pervers ? La réponse est simple : parce qu’il ne vous laisse pas partir. En effet, si il y a bien une chose que le Manipulateur ne supporte pas, c’est que sa proie lui échappe, se dérobe. Dans ce cas, il fait tout pour la récupérer. Coûte que coûte. Les techniques mises en place sont diaboliques et visent principalement le talon d’Achille de la Victime, à savoir la culpabilité et la dépendance. Radiesthésie : apprendre à se servir d'un pendule D'abord et avant toute chose, la radiesthésie est un art "ésotérique", et non un art divinatoire. En clair, on ne prévoit pas l'avenir au pendule (pas plus qu'avec les tarots, article vers lequel l'auteure vous renvoie... Tentons donc de rétablir quelques vérités, et de montrer que chacun peut apprendre à se servir d'un pendule. Qu'est-ce qu'un pendule Un pendule, est votre extension.

Petit précis de communication non violente (1) Parce que rien n’est plus simple que de se pourrir les relations par des interactions teintées de petits jeux de pouvoir verbaux, voici un petit ouvrage ultra précieux pour découvrir la communication non violente – dite CNV – et la pratiquer au quotidien, histoire d’adoucir un poil nos relations, tout en nous faisant bien mieux comprendre… Les ratés de la communication sont légions. Entre maladresse et tentation – plus ou moins consciente – de prise de pouvoir, mille et une petites manipulations se glissent dans nos interactions. La plupart du temps, elles sont minimes et ont peu de conséquences. Mais parfois, leur fréquence et leur nature leur fait prendre un ampleur qui pourrait nuire à la relation aussi sûrement que les limaces nuisent à la conservation de la salade. La communication non violente est un ensemble de processus verbaux qui favorisent la compréhension et l’acceptation de nos messages, dans un cadre bienveillant et respectueux des deux parties.

Quand les femmes avaient nettement plus besoin de sexe que les hommes Et comment le stéréotype s’est inversé. Traduction d’un article publié par la sociologue américaine Alyssa Goldstein sur le site Alternet.org. Ninon de Lenclos, gravure de Antoine-Jean-Baptiste Coupé J’inaugure aujourd’hui la catégorie traduction. Il y a concernant les histoires de couple, de sexe et de genre, une réelle richesse à aller voir ce qui se dit en dehors de notre cocon culturel francophone et néanmoins un peu autiste.

Related: