background preloader

La liste des 26 guerres et conflits toujours en cours dans le monde

La liste des 26 guerres et conflits toujours en cours dans le monde
Voici une liste des conflits toujours d’actualité. La tristesse de cette liste est sa longueur ainsi que les nombre de victimes recensées. Les conflits sont classés par le nombre de victimes total qu’ils ont causé. 26 – La Guerre du Crabe entre la Corée du Nord et la Corée du Sud. Début : 1967 – Victimes : 100 C’est la succession des incidents maritimes frontaliers entre les deux Corées. 25 – La seconde guerre de Tchétchénie Début : 1999 – Victimes : 415 Ce conflit oppose l’armée russe aux indépendantistes tchétchènes. 24 – Les guerres baloutches Début : 2004 – Victimes : 1000 Les guerres baloutches ont connu cinq périodes d’activité. 23 – La guerre du Mali Début : 2012 – Victimes : 2000 La guerre du Mali oppose l’armée malienne aux rebelles touaregs du MNLA (Mouvement National pour la libération de l’Azawad). 22 – L’insurrection dans l’Ogaden Début : 1995 – Victimes : 2000 21 – Le conflit du Sud de la Thaïlande Début : 2001 – Victimes : 3000 20 – La crise du delta du Niger 6 – Guerre d’Afghanistan

Conflits et guerres actuelles | alterinfonet.org Agence de presse associative Conflits et guerres actuelles Comment l'Afrique peut tirer parti des défis climatiques | Info Afrique Vendredi 5 juin 2015, à l‘occasion du Forum économique mondial sur l’Afrique, M. Kofi Annan, Président de l’Africa Progress Panel, présentait le nouveau rapport sur les progrès en Afrique : Énergie, population, planète – Saisir les opportunités énergétiques et climatiques de l’Afrique. Ce rapport démontre que l’engagement de l’Afrique dans la lutte contre le changement climatique est inextricablement lié à l’urgence de ses besoins énergétiques. Répondre à la demande des centaines de millions d’Africains sans électricité, grâce notamment aux énergies renouvelables, permettra de leur assurer un développement humain et économique résilient face au changement climatique. La lutte contre le changement climatique ne doit pas se faire aux dépens de la croissance « Nous rejetons catégoriquement l’idée selon laquelle l’Afrique doit choisir entre la croissance économique et un développement à faible émission de carbone », a déclaré Kofi Annan.

Quelle durabilité des formes de régulation des conflits littoraux ? 1 Nous distinguons les conflits des tensions par un passage à l’acte d’une des parties prenantes qui (...) 1Les zones côtières sont des espaces particulièrement conflictuels du fait de la multifonctionnalité de l’espace (fonctions de production, d’exploitation, de consommation, de conservation, etc.), de la multiplicité des perceptions de cet espace, et des mutations rapides qu’ils subissent. Les conflits littoraux - où la dimension environnementale est de plus en plus présente - ne peuvent plus être considérés comme négligeables, car ils interagissent avec les modes de gestion et la cohérence des actions menées sur un territoire (Cicin-Sain and Knecht, 1998, Shipman and Stojanovic, 2007 ; Bruckmeier and Höj Larsen, 2008). De fait, leur prise en compte apparait nécessaire dans les démarches de gestion d’un espace, telles que les initiatives de gestion intégrée de la zone côtière (GIZC) (Vallega, 1999). Arbitrage juridique Régulation par des mesures administratives

Michel Foucher : "Frontières d’Afrique. Pour en finir avec un mythe" AGRÉGÉ de géographie (1970), docteur d’État (Sorbonne, 1986, Les frontières des États du Tiers monde), il a enseigné à l’université Lumière Lyon II, à l’Institut d’études politiques de Lyon et au Collège d’Europe de Natolin (Varsovie). Il enseigne depuis octobre 2007 à l’École normale supérieure, à l’IEP de Paris et à l’ENA. Ses travaux portent fréquemment sur les questions d’États et de frontières, en Europe et dans le monde ainsi que sur les représentations et les projets géopolitiques des puissances établies et des nouveaux acteurs émergents. Il a fondé l’Observatoire européen de géopolitique, à Lyon, qu’il a dirigé jusqu’en 1998. Michel Foucher était intervenant au 7e Festival Géopolitique de Grenoble qui vient de se terminer sur un nouveau succès. Le partage du continent africain se fait d’abord sur les cartes par les Etats européens Le premier point de Michel Foucher dans cette démonstration concerne le respect global du principe d’intangibilité des frontières africaines de 1964.

Culture et Conflits [herodote.org] « Entre guerres et conflits. La planète sous tension » : un thème-événement que celui de l’édition 2008 du Festival international de géographie, si l’on se souvient du tabou puis de l’extrême réticence des géographes universitaires à intégrer le politique dans le raisonnement géographique, en dépit des travaux d’Yves Lacoste et alors même que la géopolitique est au programme des lycées depuis plus de dix ans. Incontestablement pionnière dans ce domaine, l’équipe d’Hérodote se devait de faire le point théorique et méthodologique sur sa démarche géopolitique mise en œuvre depuis 1976. Cette démarche s’appuie fondamentalement sur le raisonnement géographien intégrant à la fois les caractéristiques physiques et humaines des territoires et leur histoire. Réaffirmation de l’importance du raisonnement géographique dans toute démarche géopolitique, les articles de ce numéro en démontrent, une fois de plus, la remarquable efficacité. Éditorial Béatrice Giblin Les résumés et les articles complets :

Géographie des conflits récents : quelques articles Plusieurs revues et blogs proposent des analyses des plus pertinentes sur les conflits qui se déroulent actuellement. Voici une liste (loin d'être exhaustive !) présentant des situations de guerres en cours ou d'immédiats après-guerres. Cette revue de géographie présente, à côté de ces numéros thématiques, une rubrique des plus intéressantes, intitulée "Sur le vif", dans laquelle les auteurs analysent des moments d'actualité. Les situations de conflits y sont particulièrement bien analysées (les résumés présentés ici sont ceux des auteurs). "La volonté du gouvernement sri lankais d’en finir militairement avec le LTTE a abouti à une catastrophe humanitaire. "En août 2008, le Caucase a été le théâtre d’une guerre opposant la Géorgie à la Russie, à l’issue de laquelle la Russie a décidé de reconnaître la souveraineté de l’Abkhazie et de l’Ossétie du Sud, régions sécessionnistes géorgiennes indépendantes de facto depuis le début des années 1990. Sur Culture & Conflits : Sur les blogs :

Le Sahara : ressources et conflits Tle ES L

Related: