background preloader

Sisyphe.org : Un regard féministe sur le monde

Sisyphe.org : Un regard féministe sur le monde

http://sisyphe.org/

Judith Butler Ses concepts font voler en éclats nos préjugés. Et nous en libèrent. Sa vocation philosophique fut précoce. « Caminante no hay camino, se hace el camino al andar », par Franck Janura#more-27760 Billet invité Le 14 septembre prochain, Edgar Morin et Stéphane Hessel publieront ensemble « les chemins de l’espérance ». Après « indignez-vous ! » véritable bible des indignés à travers l’Europe c’est donc avec Edgar Morin, lui aussi figure emblématique de la résistance française que Stéphane Hessel a choisi de prolonger son message. Relisant récemment Edgar Morin et observant les récentes évolutions (ou non-évolutions) de la crise de la zone Euro mais également, outre manche, les secousses sociales (en attendant les répliques) il m’est venue l’idée de revisiter les cinq principes d’espérances du philosophe et sociologue qui figurent en conclusion de son dernier ouvrage « la Voie ». Le premier principe d’espérance qu’Edgar Morin évoque est : le surgissement de l’inattendu et l’apparition de l’improbable.

Hypersexualisation des jeunes filles : un phénomène social toujours préoccupant? Dans le cadre de la Journée internationale des femmes, le 8 mars 2012, le Centre de documentation sur l’éducation des adultes et la condition féminine (CDEACF) a choisi de vous présenter un dossier spécial sur l’hypersexualisation des jeunes filles. En effet, ce phénomène de société est une question préoccupante qui mérite une plus grande attention afin de trouver des solutions adéquates. Qu’est-ce que l’hypersexualisation? L’hypersexualisation a surtout été étudiée au Québec, mais on constate une pluralité des définitions données par les spécialistes de la question. Donc, jusqu’à présent cette notion n’a pas une définition unique qui fait l’unanimité.

Plaidoyer pour la démondialisation Une autre critique de La démondialisation a été publiée sur nonfiction.fr ici. Le mot de "démondialisation" a fait irruption dans le débat public français, notamment en raison de sa revendication par Arnaud Montebourg, candidat aux primaires organisées par le Parti socialiste. Mais son emploi de l’extrême-droite à l’extrême-gauche pose la question de la nature du projet associé à ce "mot-obus", selon l’expression utilisée par certains promoteurs de la "décroissance", autre label à la force polémique intacte. D’où l’intérêt de la contribution de Jacques Sapir, chercheur à l’EHESS et auteur de travaux sur l’économie russe et les théories économiques hétérodoxes. Au sein du débat qui anime la gauche de la gauche, il est l’un des principaux contradicteurs des économistes d’Attac.

5 mauvais conseils sur le SUCRE C’est ma troisième BD sur le sucre. Faut croire que j’aime le sujet ! La première parlait du faux sucre (édulcorants). L’autre parlait de l’effet (ou plutôt non-effet) du sucre sur le comportement des enfants. Ce qui m’a motivé à en écrire une autre, c’est que je viens de terminer la lecture de l’excellent livre de la nutritionniste-diététiste Catherine Lefebvre, intitulé « Sucre : vérités et conséquences », que je te recommande fortement d’ailleurs. Je sais pas pourquoi, mais c’est un livre qui m’a mis en beau maudit. ELOGE DES FRONTIERES Régis Debray Edition de référence : Gallimard, 2010. Cf. Eloge des frontières est une retranscription d’une conférence donnée à la maison franco-japonaise de Tokyo le 23 mars 2010. Florence Montreynaud : comprendre, agir, changer F. Montreynaud qualifie le féminisme d’école de lucidité et d’exigence personnelle, une démarche volontaire, progressive, progressiste et solidaire. Et depuis toujours, souligne-t-elle, une pratique non-violente. Ce qui est d’autant plus admirable qu’elle répond à un système d’une extrême violence. Si le féminisme part le plus souvent d’une révolte individuelle, il peut aboutir grâce à une démarche collective à une révolution au sens politique fort du mot, bouleversant les fondements de violence et d’injustice sur lesquels repose notre monde. Dans son principe, le féminisme ne peut être que révolutionnaire parce qu’il ne change pas seulement les mentalités, mais les structures qui créent l’oppression des femmes.

L’utopie du travail flexible Raisonner en termes de flexicurité, c’est inscrire dans les têtes que la flexibilité est la caractéristique inaugurale de l’emploi, sa première « qualité ». Le travailleur de demain sera d’abord flexible, instable, avant d’être peintre, pâtissier, fraiseur ou enseignant. Une belle victoire pour les économistes libéraux d’inspiration néoclassique. Pourquoi brûle-t-on des bibliothèques ? Les derniers épisodes de révolte populaire à Villiers-le-Bel ont donné une nouvelle publicité à la question des violences dont font l’objet les bibliothèques de quartier. En effet, les bibliothèques sont la cible d’attaques diverses. Pendant les émeutes de novembre 2005, une vingtaine de bibliothèques publiques ont été caillassées ou incendiées.

Le commencement de la fin Par Frédéric Lordon, texte du 11 août 2011 diffusé par le M’PEP avec l’autorisation de l’auteur. Pour l’auteur, la certitude de la catastrophe finale commence à se profiler. Le néolibéralisme, en effet, est un régime d’endettement généralisé : ménages, institutions financières, États.

Related: