background preloader

Un blog participatif où les femmes racontent leurs corps

Un blog participatif où les femmes racontent leurs corps

http://le-corps-des-femmes.com/

Related:  Blogs féministes/-ninsBlogs et sites

start [Féminisme Geek] Traduction du wiki Geek Feminism Le wiki que nous traduisons est une mine d’informations utiles, surtout dans les milieux geeks. Il traite autant de principes élémentaires du féminisme que de sujets plus polémiques. Vous êtes venu-e lire ? Je connais un violeur Nous aurions pu être des violeurs École primaire - Je suis amoureuse du nouvel élève. Je le dis à ma meilleure amie.

« Tiens-toi droite ! », le Tumblr qui dénonce les injonctions à la féminité À l’occasion de la sortie de « Tiens-toi droite ! », un Tumblr dénonce les injonctions courantes à la féminité. — Allez voir la galerie de photos sur le Tumblr Tiens-toi droite ! La plus connue des injonctions à la féminité est sans doute le célèbre « sois belle et tais-toi ! ».

Unruly Bodies. Genre \ Normes \ Résistances: colloque de Sophia - Sophia Vous pouvez consulter l'appel à contributions en français, en néerlandais ou en anglais (pdf). Les propositions sont à nous soumettre pour le 20 avril via les formulaires suivant: - formulaire FR (doc) - formulaire NL (doc) - formulaire ENG (doc) PENSER FEMINISTE « Je te respecte trop pour coucher avec toi. Tu vas regretter après. » Merci. Merci, gentil garçon, de prendre soin de moi ainsi. Merci de me considérer comme une petite chose fragile, délicate et dépendante de ta brave vaillance. Merci, car je suis une petite chose tellement susceptible, comme toutes les filles ! Le féminisme de A à G L’heure du bilan a sonné. Alors que chaque année, nous avons droit à une élection par voie de sondage de la femme de l’année (Léa Salamé pour GQ, Cristina Cordula pour Télé 7 Jours, Florence Foresti pour Terra Femina, Taylor Swift pour Billboard…), 2014 voit poindre un podium des féministes de l’année. Dingue.

Lectures du genre Lectures du genre est une publication électronique qui a pour vocation de rendre rapidement disponibles les travaux des chercheures et des chercheurs qui participent aux rencontres intersites Tours - Toulouse, ainsi que tous les articles, documents, informations et références bibliographiques (sous réserve de leur acceptation par le comité de lecture) susceptibles d’intéresser les spécialistes des questions de genre et les chercheur-e-s en formation. Les articles peuvent être écrits en français, en espagnol, en anglais, en italien ou en portugais et doivent suivre les normes éditoriales de la publication. Ils seront envoyés par voie électronique à l’adresse de contact.

PAYE TA SHNEK «Déshabille-toi.» Grenoble — de la part d'un vieil homme qui voulait savoir si j'étais VRAIMENT une fille «Tu voudrais pas que je t'initie… Sexuellement parlant ? Roz, le magazine féminin afghan fait par et pour les femmes, tente de renaître sur le Net Porté par l'association Afghanistan Libre, le projet n'a pu survivre sous forme de magazine papier. Aujourd'hui, sa fondatrice veut en faire un site d'informations mais aussi un réseau sur lequel les Afghanes pourront compter. Elles étaient cinq. Cinq journalistes afghanes résistaient et signaient chaque mois les articles de Roz, l'un des rares magazines féminins publiés en Afghanistan. Mais en avril 2014, après plus de dix ans de publication, leur aventure a pris fin, faute d'argent. Mais elle pourrait repartir grâce à Internet.

Projet Crocodiles Projet Crocodiles Histoires de harcèlement et de sexisme ordinaire mises en bandes dessinées Déc. 8 2015 226 notes « Oui mais quand même, la religion, c’est mal » Relayer l’information de la énième agression d’une femme voilée, ou les propos haineux tenus sur l’islam par la représentante d’une organisation pseudo-féministe, revient immanquablement à emboucher l’appeau à trolls religiophobes. Que des femmes soient insultées et tabassées, que le féminisme serve de leurre pour répandre et banaliser le racisme le plus crasse, tout cela, le/la religiophobe s’en moque : dans un pays où médias et politiques, de façon plus ou moins insidieuse, désignent à longueur de temps les musulmans comme la cause de tous les maux de la société, son seul sujet d’anxiété est que son droit à « critiquer la religion » soit garanti. Pour l’exprimer, il usera de subtiles gradations dans la virulence, de la simple protestation à l’éructation scatologique probablement censée traduire la hauteur à laquelle il plane dans l’éther philosophique inaccessible aux benêts qui voient du racisme partout : « Moi, je chie sur toutes les religions. » Bon, d’accord. Parlons-en, alors.

Related: