background preloader

Les 35 risques liées au Cloud Computing

Les 35 risques liées au Cloud Computing

Avis d’expert : Les enjeux du cloud computing par Murielle Cahen – Tribune Solutions Le monde est fait de révolutions industrielles : le PC Windows en 1990, la pénétration d'Internet dans les entreprises dans les 2000 et maintenant le cloud computing. Toutes amènent leur lot de risques juridiques dont il convient de se prémunir. Déjà lancés par un certain nombre de sociétés dont Amazon et Google, et même Microsoft avec sa plate-forme cloud Azure qui répond déjà aux attentes des développeurs, les services de cloud computing, qui signifient « Informatique dans les nuages », pourraient bien révolutionner l’informatique des entreprises. Ce concept permet désormais d’externaliser l’utilisation de la mémoire ainsi que les capacités de calcul d'ordinateurs et de serveurs répartis dans le monde entier. Il offre en effet aux entreprises une formidable puissance informatique s’adaptant de surcroît à la demande. Cette technique diffère des contrats classiques d'outsourcing aux termes desquels un prestataire tiers sera en charge du traitement technique des données. 1. B. 2. A. B.

Amazon présente ses excuses pour la panne de son service cloud Amazon a diffusé un communiqué en fin de semaine dernière afin de présenter ses excuses pour la défaillance de sa plateforme Elastic Compute Cloud (EC2) qui a fortement perturbé de nombreux sites pendant plusieurs jours parmi lesquels des poids lourds comme Foursquare, Quora et Reddit. En conséquence, les clients lésés se verront offrir 10 jours d’utilisation sur la EC2. Une erreur humaine C’est une erreur humaine qui serait à l’origine de la panne. Le 21 avril, lors d’une opération de maintenance destinée à améliorer la capacité de stockage dans une section de son réseau régional dans le Nord de la Virginie, un opérateur a détourné le trafic de cette section vers un réseau de secours au lieu de l’envoyer vers le réseau principal. Le réseau de secours n’a pas supporté l’afflux de données, ce qui a engendré la panne.

Les dangers du cloud computing : la position de la CNIL Nous avons déjà évoqué les dangers du cloud computing dans une actualité du 6 septembre dernier, relative à la sécurité des données des entreprises. Nous revenons aujourd’hui plus particulièrement sur les risques du cloud. Notre premier regard concernera la question de la protection des données à caractère personnel. Prendre des risques sur des données qui n'appartiennent pas à l'entreprise Si les entreprises souhaitent externaliser leurs données les plus stratégiques et ainsi courir le risque d'intrusions ou d'espionnage industriel, libres à elles — à supposer qu'elles soient bien conscientes de ces risques. Dans le climat de relative inconscience générale que nous soulignions dans notre précédente actualité, certains esprits et certaines institutions ont tout de même vite ouvert les yeux. La CNIL et ses recommandations spécifiques La CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés) est de ces institutions. La sécurité juridique, certes, mais la sécurité technique avant tout

Exemples d'utilisation Dans le cadre de notre dossier sur le cloud computing, nous avons réalisé une infographie détaillant les utilisations possibles du nuage au travers de quatre exemples : dans une start-up, dans une PME, à la maison et dans une mairie. Nous vous proposons de la découvrir ci-dessous : > En résumé : Dans une start-up, le nuage permet de se concentrer sur le cœur de son activité. La start-up loue, en fonction de ses besoins, des capacités informatiques auprès d’un opérateur cloud et ne paie que ce qu’elle consomme : sa consommation s’adapte ainsi avec rapidité et flexibilité. Dans une PME, le nuage permet d’avoir accès à de nombreux services logiciels sans pour autant avoir besoin d’investir dans des infrastructures informatiques spécifiques. A la maison, le nuage est déjà là, par exemple en consultant nos emails, en archivant des vidéos ou des photos sur le Web ou encore en discutant sur les réseaux sociaux. C’est pourquoi nous vous proposons un glossaire sur la question :

Cloud computing : connaître les risques et savoir l'utiliser - CNET France Cloud computing : Les entreprises françaises ne sont pas prêtes, selon Symantec Symantec a réalisé une étude (*) mondiale sur l'adoption du cloud computing, l'éditeur en a tiré des conclusions spécifiques à la France. Si le cloud computing est connu, son adoption pose de nombreux problèmes : de compétences internes, d'impréparation des DSI, de sécurité. Dans cette étude, la plus spectaculaire des conclusions porte sur les informaticiens eux-mêmes. Au plan mondial, note l'étude : «moins de 25 % des salariés IT ont l'expérience du cloud et la moitié des répondants se sont classés comme étant mal préparés. Autre conclusion dérangeante, les entreprises se montrent réservées sur la sécurité du cloud. Les pionniers sont déçus Plus grave encore, les entreprises françaises qui sont déjà passées au cloud n'en retirent pas les avantages attendus. 89% d'entre elles en attendaient un surcroit d'agilité, elles ne sont que 43% a avoir effectivement constaté ce surcroit.

Assises de la Sécurité 2011 : La sécurité du cloud de l'appréhension à l'intégration La question de la sécurité du cloud est toujours importante, mais l'heure n'est plus aux hésitations, mais bien à l'intégration d'outils ou de solutions pour tirer bénéfice de cette branche de l'informatique. Sécurisation de l'hyperviseur, chiffrement des données, utilisation de liens sécurisés, etc. Parmi les nombreux sujets abordés aux assises de la sécurité, le cloud computing est devenu depuis quelques années une problématique récurrente. Cette année, le discours des RSSI et des DSI a un peu changé. Les hyperviseurs deviennent une cible privilégiée Les hyperviseurs concentrent beaucoup l'attention des constructeurs et des équipementiers. Juniper est sur la même longueur d'onde.

Le cloud s’impose sur les différentes formes d’externalisation De plus en plus de DSI sont tentés d’externaliser leurs infrastructures informatiques via le cloud computing et en attendent un retour sur investissement élevé. D’ici 2015, plus d’un décideur informatique sur deux prévoit d’augmenter la part de son budget dévolue à des projets d’externalisation de son IT avec le cloud computing. Avec de fortes attentes en matière de ROI et de flexibilité. C’est ce qu’indique l’étude que vient de publier le cabinet Markess intitulée « Externalisation des infrastructures IT avec le cloud computing : approches, ROI & tendances 2015 » (1) Le corollaire est que les services de cloud prennent progressivement le pas sur d’autres formes d’externalisation (hébergement classique, infogérance, exploitation d’infrastructures…). Des ROI supérieurs par rapport à d’autres approches d’externalisation Des ROI différenciés Les caractéristiques des entreprises qui semblent obtenir un ROI supérieur sont les suivantes :

Quels sont les avantages du Cloud Computing? - Cloudwatt Le cloud computing offre de multiples avantages aux entreprises, aux artisans et aux particuliers. Ce concept informatique permet notamment, grâce à la décentralisation des espaces de stockage et à la mutualisation des ressources informatiques: de diminuer des frais d’acquisition et d’entretien des parcs informatiques ; de libérer de grands volumes de stockage sur les disques durs ; de profiter de mises à jour logicielles régulières et automatiques ; de bénéficier d’une très grande flexibilité en termes d’utilisation de bande passante ; de payer uniquement les services consommés … Le Cloud Computing répond à plusieurs besoins. Stockage et sauvegarde des données ; puissance de calcul et instances ; Choisissez la solution qui vous convient ! Question précédente Question suivante

Cloud privé : 5% des entreprises sont suffisamment matures pour une adoption Le cabinet a dévoilé à l’occasion d’une conférence du CRIP les résultats comparatifs entre les entreprises américaines et européennes sur l’adoption du Cloud Computing. Début décembre, Forrester avait déjà publié une étude faisant état d’une pénétration croissante du Cloud privé. Selon Forrester, les entreprises européens manifestent elles aussi un intérêt croissant (mais relatif) à l’égard de l’IaaS (Infrastructure as a Service), défini par l’Afdel comme « la possibilité pour l’utilisateur de bénéficier, à la demande, d’une infrastructure matérielle lui fournissant une capacité de traitement, sans avoir à gérer le réseau en tant que tel. » Des déclarations d'intention plus favorables en 2010 Ainsi en 2009, 45% des entreprises interrogées déclaraient n’avoir aucun projet dans ce domaine. Quant à la baisse du coût total de possession des serveurs, elle n’apparait qu’en quatrième position, 58% des entreprises européennes la considérant comme importante ou très importante.

Le Cloud computing et ses principaux enjeux | RSE Le Cloud Computing réalise actuellement une percée auprès du grand public, qui découvre ce terme barabre et pourtant simple. Le « Nuage » fait son arrivée, sous l’imulsion des grands que sont IBM et Micrsoft par exemple. Voici un article pour bien comprendre le Cloud et ces enjeux. Définition du Cloud Computing Le Cloud Computing, c’est un terme tendance, que l’on entend dans le monde de l’informatique d’entreprise, mais aussi de plus en plus en dehors, dans les utilisations individuelles. Les caractéristiques du Cloud Computing Le Cloud Computing se caractérise par 3 points clés. Les applications disponibles pour les utilisateurs sont en « self-service ». Les 3 points clés du Cloud Computing - une élasticité de la demande (pics de demande, baisses d’activité) - une gestion en self service : automatisation au niveau des provisioning, orchestration, catalogue des services - une virtualisation et mutualisation : le réseau est critique, le cloud est le outsourcing 2.0

Le Cloud Computing - Sujet d'étude Bac STG GSI 2012 Le Cloud Computing pour le sujet d’étude en STMG GSI Le cloud computing est un sujet qui est en lien direct avec l’évolution technologique et informatique de ces dernières années. Même si ces termes sont connus en France, on parle également d’informatique en nuage ou d’informatique virtuelle. Le cloud computing est un concept qui vise à transférer ou sauvegarder sur des serveurs distants des systèmes informatiques habituellement traités sur des serveurs locaux : Il s’agit par exemple de bases de données, de plateforme de collaboration en ligne, de dossiers de stockage, etc. Il s’agit donc d’un système qui peut s’avérer pratique pour un grand nombre d’entreprises qui utilisent des outils informatiques ou internet, à savoir presque toutes. Ce qu’il faut étudier dans le sujet d’étude GSI sur le cloud computing Il faudra également savoir si le sujet sera traité du point de vue du : Cours GSI Bac STMG Le Cloud Computing - Exemples de sujets d’étude en STMG GSI Etude de gestion Bac STMG 2014

Related:  site