background preloader

Cloud

Facebook Twitter

#Cloud

IaaS & PaaS : +53% de croissance en 2016. Les dix facteurs clés qui vont façonner le paysage du cloud en 2017. Le cloud computing s’impose comme l’une des forces les plus disruptives dans l’informatique au cours des dix dernières années.

Les dix facteurs clés qui vont façonner le paysage du cloud en 2017

Selon une étude Forrester, l’année 2017 s’annonce à cet égard comme un tournant, le point de départ d'une accélération de l’adoption de cette technologie. Le cabinet voit le marché mondial bondir d’une moyenne de 22% par an, passant de 87 milliards de dollars en 2015 à 147 milliards de dollars en 2017 : 105 milliards de dollars pour les services d’application à la demande (SaaS pour software as a service), 32 milliards de dollars pour les services d’infrastructure (IaaS pour Infrastructure as a service) et de plateforme (PaaS pour Platform as a service) et 8 milliards de dollars pour les services associés aux entreprises (stockage, gestion de fichiers, intégration…).

Oracle annonce un C.A. de 9,3 milliards de dollars au troisième trimestre, son activité cloud franchit pour la première fois le cap du milliard de $ Oracle vient de dévoiler les résultats financiers générés par ses différentes activités à la fin du troisième trimestre 2016.

Oracle annonce un C.A. de 9,3 milliards de dollars au troisième trimestre, son activité cloud franchit pour la première fois le cap du milliard de $

L’analyse des données publiées montre que le chiffre d’affaires globalement réalisé sur la période est évalué à 9,3 milliards de dollars contre 8,9 milliards de dollars l’année dernière, soit une variation à la hausse de 1%. Oracle soutient que ce chiffre d’affaires généré est essentiellement constitué du revenu tiré de la vente de licences pour l’utilisation de ses logiciels et leur mise à jour avec 6,124 milliards de dollars représentant 68 % du chiffre d’affaires global.

L’activité d’Oracle dans le secteur du cloud computing a connu une très forte évolution durant la période. Dans ce domaine, le revenu généré se chiffre à 1,053 milliards de dollars soit 12 % du chiffre d’affaires global déclaré. Source : Oracle Et vous ? Qu'en pensez-vous ? Vertiv identifie les tendances 2017 dans le domaine des infrastructures de datacenter.

Vertiv identifie les tendances 2017 dans le domaine des infrastructures de datacenter Vertiv, anciennement Emerson Network Power, publie six tendances à surveiller en 2017 dans le domaine des infrastructures de datacenter.

Vertiv identifie les tendances 2017 dans le domaine des infrastructures de datacenter

Cette publication fait suite aux Tendances 2016 des datacenters publiées par Emerson Network Power l’année dernière. « En 2016, notre industrie a été fortement influencée par des macro-tendances globales dont, au premier rang, de nouvelles innovations cloud et la responsabilité sociale », a expliqué Giordano Albertazzi, président, Europe, Moyen-Orient et Afrique de Vertiv. « À l’heure où le cloud computing s’intègre plus étroitement que jamais dans les opérations informatiques, notre mission va désormais consister à améliorer les infrastructures sensibles sous-jacentes pour faire face aux nouveaux volumes de données traités par les entreprises. L’Anssi dévoile SecNumCloud, nouveau référentiel de confiance pour le cloud. Par Emilien Ercolani, le 13 décembre 2016 16:21 L’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi) vient de dévoiler le référentiel SecNumCloud contenant les exigences applicables pour les fournisseurs de cloud, parmi lesquels 3 sont déjà qualifiés.

L’Anssi dévoile SecNumCloud, nouveau référentiel de confiance pour le cloud

Anciennement baptisé « Secure Cloud » (depuis 2014), le référentiel de confiance pour les fournisseurs de cloud évolue : il est désormais appelé SecNumCloud. Plus avancé, il a été élaboré avec les acteurs du marché puis testé lors d’une phase expérimentale et prend en compte les retours d’expérience. Le référentiel publié hier par l’Anssi répond aux exigences du niveau « Essentiel ». Un second, plus drastique, sera publié prochainement et contiendra les exigences du niveau « Avancé ». Jean-Pierre Dumoulin (PSA Peugeot Citroën) : « La transformation digitale booste les nouveaux services » - ZDNet. Pourquoi c'est important pour vous ?

Jean-Pierre Dumoulin (PSA Peugeot Citroën) : « La transformation digitale booste les nouveaux services » - ZDNet

Pour comprendre comment l'un des plus grands de l'automobile française s'empare des nouvelles technologies. Le groupe PSA Peugeot Citroën assume l’héritage de son IT ‘legacy’ autour de ses propres data centres mais il s’est ouvert à la transformation digitale, au Cloud et à l’externalisation de ses développements informatiques. Entretien avec le CTO du groupe. Jean-Pierre Dumoulin, CTO (à gauche), et Noël Cavalière, responsable Architecture Technique & Data, PSA Peugeot Citroën à Poissy (Source : PM) ZDNet.fr : Arrivé tout droit de chez Renault, en avril 2014, Carlos Tavarez a pris la présidence du directoire de PSA Peugeot Citroën.

Carlos Tavarez a rapidement lancé plusieurs initiatives: ‘Back in the race' (« Revenir dans la course ») désignait un plan de retour à la profitabilité, avec un objectif de marge opérationnelle de 2% en 2018 - objectif qui a été largement atteint puisque celle-ci dépassait les 6% au premier semestre 2016. Les établissements financiers changent d’attitude face au cloud, passant de “jamais !” à “comment ?" Jeudi 15 Décembre 2016 Une étude menée par Celent pour Colt, révèle que l’engouement pour les services cloud sur les marchés financiers a atteint un tel niveau au cours des 18 derniers mois que le cloud est en passe de devenir le principal modèle pour certaines fonctions clés.

Les établissements financiers changent d’attitude face au cloud, passant de “jamais !” à “comment ?"

Les acteurs du secteur font désormais davantage confiance à la sécurité, à la stabilité et à la fiabilité des environnements cloud. D'après cette étude, l’adoption du cloud est principalement motivée par quatre facteurs : le renforcement de la réglementation (MiFID II ou Dodd-Frank, etc.), la pression des coûts, les incertitudes macroéconomiques (le Brexit, l’économie chinoise, etc.), l’essor des FinTech. Ces facteurs influencent inégalement les acteur des marchés financiers : les "acheteurs" qui font désormais le plus souvent appel à des solutions sur mesure et aux solutions hébergées, y compris pour le management des transactions. Les risques de sécurité pour les données d’entreprise stratégiques stockées dans le Cloud sont en forte hausse. Jeudi 15 Décembre 2016.

Les risques de sécurité pour les données d’entreprise stratégiques stockées dans le Cloud sont en forte hausse

Si vous voulez vous passer du cloud, faites comme dans le cloud. Le cloud est le nouveau modèle pour l’informatique d’entreprise, cela ne fait aucun doute.

Si vous voulez vous passer du cloud, faites comme dans le cloud

Demain, une grande partie si ça n’est la totalité de l’informatique d’entreprise sera hébergée dans le cloud (mais attention aux raccourcis faciles… cloud ne veut pas toujours dire Saas). Le cloud en général et le modèle Saas en particulier présentent donc des avantages indéniables pour les entreprises: mises à jour fréquentes, coûts de déploiement et de maintenance réduits.

Un choix rationnel. Pour autant ça n’est pas la panacée pour tous. Le Saas impose une certaine forme de standardisation pas nécessairement compatible avec la volonté d’avoir une IT différenciante, facteur d’avantage compétitif.