background preloader

Mes datas et moi - Réseaux sociaux -

Ne pas combattre les usages, mais les accompagner. Conscients des enjeux en matière d'image sur internet, la MAIF et Reputation Squad se sont associés pour proposer une démarche pédagogique interactive à l'intention de tous. Les utilisateurs de Facebook et Twitter sont invités à réfléchir sur eux-mêmes à travers un test qui les met face à leurs propres usages de ces réseaux. Des fiches pratiques accompagnent chacune des étapes empruntées, pour conseiller sans juger. Cette nouvelle version, enrichie, permet également de dresser des statistiques qui permettront de mieux comprendre les comportements sur les réseaux sociaux. Conçue avec un réel souci de protection de la vie privée, la plateforme ne conserve aucune donnée personnelle au-delà de la durée du test. Comment mes données vont-elles être utilisées ? Vos données personnelles provenant de vos comptes Facebook et/ ou Twitter le sont à des fins de personnalisation du test et sont supprimées à l’issue du test.

https://mesdatasetmoi-reseauxsociaux.fr/fiches

Related:  élèves - éducation responsableGénéralitésDonnées personnelles - Id NumEMIDANGER INTERNET - outils

Comment limiter l'accès de tes données personnelles sur Facebook ? Si tu es inscrit sur Facebook, peut-être que tu partages plus d’informations que tu ne le crois. Voici quelques astuces pour que tes données personnelles soient mieux protégées. [mise à jour du 17 avril 2018] Facebook a mis à jour son accès aux autorisations données pour le rendre plus compréhensible. Autre nouveauté, Facebook désactive automatiquement les accès des applications que tu n’as pas utilisées depuis 90 jours. Elles sont référencées dans « Expiré ». Sur Facebook, les autorisations données par le passé sont référencées dans les paramètres, au sein de l’onglet Apps et sites web. Usages pédagogiques des réseaux sociaux Sélection de comptes Twitter éducation - 20 mai Découvrez dans cette fiche pédagogique une sélection de fils Twitter utiles pour établir une veille efficace sur le thème de l’éducation. Lumière sur les réseaux sociaux - 25 avril Animation des communautés connectées, guide pratique Usages pédagogiques de twitter, sitographie interdegrés - 25 avril Un document complet qui recense des dispositifs et des actions pédagogiques utilisant Twitter. Réalisé par @BrigittePierrat.

Nos portables nous espionnent-ils ? - Curieux! Nos téléphones portables seraient-ils conçus pour écouter nos conversations et connaître nos goûts afin de recevoir des publicités ciblées ? On peut franchement s’interroger car les coïncidences sont parfois troublantes. Nos smartphones sont-ils des Big Brother en puissance ? Équipés pour nous espionner, répondre à nos attentes et nous abreuver de publicités alléchantes censées coller à nos désirs les plus secrets. Vers une définition critique de la littératie ou les enjeux citoyens de l'EMI Donc nous parlons beaucoup actuellement d’esprit critique, d’éducation citoyenne aux médias mais en pratique sur le terrain, je suis toujours confronté parmi mes collègues prof-dos ou mes collègues profs-tout-courts ( moi c’est moi et les autres…) à un manque de liens et d’identification formelle. Concrètement ça se manifeste toujours par le : » C’est vachement bien ce que tu fais mais bon j’ai un programme à finir ! » sauf que la doc-pirate veille et dégaine ces belles compétences (voir la myriade d’articles car je change régulièrement )

Vie privée des enfants : une protection insuffisante sur les sites Internet Que ce soit pour jouer, apprendre, s’informer, bénéficier d’un soutien scolaire ou suivre les aventures de son personnage préféré, les enfants et adolescents passent beaucoup de temps sur Internet (en moyenne, par semaine, 3h40 de 1 à 6 ans, 5h30 de 7 à 12 ans, 13h30 de 13 à 19 ans en 2015) et le temps consacré à cette navigation augmente (plus d’une heure par tranche d’âge entre 2012 et 2015)[1]. En mai dernier, 29 autorités de protection des données dans le monde, rassemblées au sein du Global Privacy Enforcement Network (GPEN - réseau d'organismes agissant au sein de l'OCDE pour la protection de la vie privée) ont mené une opération conjointe d'audit en ligne sur 1 494 sites et applications : l’Internet Sweep Day. La CNIL y a participé. L’objectif était de vérifier si les sites et applications Internet consultés par les enfants et adolescents respectaient bien les règles de protection de la vie privée.

Teste-toi sur les Fake News ! - GEO Ado Cette photo prouve que dans certains quartiers la police française est menacée par des gangs qui ont pris le pouvoir. S'agit -il d'une info ou d'une intox ? respirianisme Aleix Segura a passé 24 minutes la tête sous l’eau, sans respirer. 6 femmes portant le voile intégral dans un bus norvégien Burqa fauteuil bus Stories, la réponse d'Instagram à la tyrannie du like Le like tue le partage, de l'aveu même du patron d'Instagram. Instagram ne s’est pas embarrassé : pour répliquer à Snapchat qui lui a volé la place de réseau social préféré des jeunes, le réseau social a tout simplement copié la fonction phare de son concurrent, les Stories. Le nouveau format s’appelle aussi «Stories» et permet de la même manière de publier des photos et des vidéos qui disparaissent au bout de 24h. Ces contenus s’affichent en haut du fil d’actualités de l’application. Contrairement aux photos et vidéos du fil, il n’est pas possible de les liker — et c’est tout sauf un détail. C’est même au coeur de la nouvelle stratégie d’Instagram.

Identité numérique : ce miroir déformant Ronan Boussicaud est webmarketeur et Community Manager pour l’agence Useweb. Profondément attaché aux relations humaines, il blogue sur « La Psyché du web social« , un site faisant le pont entre la psychologie sociale et le web 2.0. Collaborateur pour le site My Community Manager, il y développe des analyses liées au Community Management et aux médias sociaux. Il partage sa veille qualitative et ses coups de cœur sur son compte Twitter @Rboussicaud. Il intervient aujourd’hui dans le cadre de notre Débat du mois sur l’identité numérique.

Éduquer les jeunes aux images, un enjeu de citoyenneté La loi du 8 juillet 2013 pour la refondation de l'école de la République pose parmi les missions de l'École de « développer les connaissances, les compétences et la culture nécessaires à l'exercice de la citoyenneté dans la société contemporaine de l'information et de la communication ». Au-delà du rôle crucial des professeurs documentalistes, maîtres d’œuvres de l’éducation aux médias et à l’information, nous constatons des avancées significatives dans la manière dont tous les enseignants s’emparent de cette éducation. Pour autant, la demande d’EMI à l’école est de plus en plus forte. Selon le dernier baromètre La Croix /Kantar Médias (janvier 2018) 71 % des Français souhaitent un enseignement à l’information et aux médias pour tous les élèves et 88 % jugent important d’apprendre aux élèves à rechercher sur Internet des informations vérifiées et à repérer les fausses nouvelles.

Publier des photos d’élèves ? Nous souhaitons parfois publier des photos ou des vidéos où les élèves sont reconnaissables. Pourquoi pas ? Si c’est de façon occasionnelle et surtout responsable. Es-tu vraiment incollable sur le droit à l'image ! educnum Le droit à l’image, c’est quoi ? Le « droit à l’image » te permet de faire respecter ton droit à la vie privée. Si tu as été photographié sans l’accord de tes parents, tu pourras par exemple refuser que ton image ne soit reproduite ou diffusée sur n’importe quel support. Si tu es mineur, tes parents doivent donner leur autorisation par écrit avant l’utilisation de ton image. Si ce droit n'est pas respecté, il est possible d’obtenir réparation du préjudice auprès des tribunaux. Quelles sanctions ?

Du fantasme d’un Internet de l’entre-soi au plaisant effet de la boîte à plonk On avait un peu l’habitude. « Sur Internet, il y a des mecs un peu seuls. C’est un défouloir. Il y a les boîtes à lettres et les boîtes à mal-être, comme Internet […] Internet, c’est du jetable, de l’aigreur, de la merde » disait, par exemple, Jean Dujardin au mois de février dernier, rapporté par Ozap. Il est vrai que l’acteur a de remarquables prédécesseurs dans l’art de la critique fielleuse de l’Internet : ainsi l’honorable académicien Alain Finkielkraut évoquait à ce propos « ce droit invraisemblable de chacun à l’expression » sur Internet. De la même façon, Pierre Arditi, ajoutait une touche d’amertume : « C’est formidable que les gens s’expriment… après tout pourquoi pas… ».

Related: