background preloader

Www.europe-consommateurs.eu/fileadmin/user_upload/eu-consommateurs/PDFs/publications/etudes_et_rapports/Etude-Obsolescence-Web.pdf

Www.europe-consommateurs.eu/fileadmin/user_upload/eu-consommateurs/PDFs/publications/etudes_et_rapports/Etude-Obsolescence-Web.pdf

L'obsolescence programmée : la face cachée de la société de consommation Pourquoi n’ai-je jamais réussi à faire réparer une imprimante en panne ?Pourquoi la bicyclette de mes grands-parents a-t-elle enterrée trois générations de vélos plus récents ?Pourquoi n’ai-je jamais pu remplacer le chargeur cassé de mon ancien téléphone portable pourtant en parfait état de marche ? Si vous ignorez la réponse à ces questions, c’est que vous ne connaissez pas l’obsolescence programmée et que vous n’avez pas encore vu l’excellent documentaire de Cosima Dannoritzer qu’ARTE vient de mettre en ligne. Pratiquer l’obsolescence programmée signifie tout simplement raccourcir délibérément la durée de vie d’un produit afin d’inciter le consommateur à renouveler son acte d’achat. Le mot d’ordre est simple : Un produit usé est un produit vendu « Les économistes classiques avaient développés leurs théories sur la base d’une nature avare et sur l’hypothèse que l’espèce humaine serait constamment confrontée au manque. (…) « J’ai acheté un Ipad avant qu’il sorte en France»

Du consumérisme à la Consommation Collaborative | Elément clé de la conjoncture et de la politique économique, la consommation est scrutée, épiée, disséquée par les analystes économiques. Comme un sportif de haut niveau, il s’agira de la relancer en cas d’essoufflement ou au contraire de la calmer aux premiers signes de surchauffe… Au niveau macroéconomique, l’indice des dépenses de consommation des ménages est un des indicateurs conjoncturels les plus attendus car il permet de connaître la santé économique des ménages et donc de la société en général. Au niveau microéconomique, le comportement du consommateur fait l’objet d’études de marché de plus en plus affinées. En amont ou en aval du lancement d’un produit ou d’un service, les responsables marketing ne laissent rien au hasard et s’appuient sur les conclusions de tests (concept, packaging, produit,…) et autres études de satisfaction pour forger leurs décisions. La consommation est donc un facteur déterminant de l’activité économique. Source :

Le Galaxy S4, un modèle de « social washing » pour Samsung « Le Galaxy S4, le smartphone vedette de Samsung, est le premier à satisfaire aux exigences reconnues internationalement en matière de conception environnementale et de fabrication socialement responsable. » Voilà ce que vante TCO Development, un label de certification suédois. Lancé le 26 avril, le nouveau téléphone de Samsung, qui veut distancier l’Iphone d’Apple, est le premier à être ainsi propulsé au sommet de la responsabilité sociale et écologique par un organisme de certification européen, indépendant. Quelques mois après les accusations dont le fabricant coréen avait fait les frais ( recrutements de mineurs, heures supplémentaires abusives et discriminations ), le géant aurait-il changé de politique sociale ? A en juger par les exigences sociales du label, rien n’est moins sûr. Par contre pour TCO, c’est un gain considérable en notoriété et pour Samsung, un outil de communication qui n’est pas négligeable. TCO aimerait « être connu » Le minimum syndical

Obsolescence Programmée - concepts, exemples et actualités | Faire son marché sans payer, c’est autorisé (même pour les riches) | Rue89 Planète Les initiatives contre la surconsommation se répandent en France. Dernières en date, les « gratiferias », grands marchés gratuits où l’on donne ce dont on ne se sert plus. Libération matérielle durable ou expérience éphémère ? Un bric-à-brac géant en libre-service et sans passer par la caisse. Florent, graphiste et animateur du mouvement, explique le principe de ce grand marché gratuit : les badauds choisissent librement les objets généreusement ramenés par d’autres, et les embarquent sans sortir leur porte-monnaie. « Vêtements, nourriture, objets divers, livres, ce n’est pas du troc, vous pouvez venir sans rien d’autre que votre bonne humeur... » précise la page Facebook de l’événement. « On se doute qu’il y aura plus de gens qui vont venir chercher quelque chose de gratuit que de gens qui vont venir donner. Une « libération matérielle » La gratiferia s’inscrit dans ce que le sociologue spécialiste de l’économie du don Alain Caillé appelle le « convivialisme ».

1083, le jean 100% « made in France » et écoconçu Pour être certain de ne pas s’habiller made in Bangladesh, il suffit de se « relookaliser ». Comprenez « s’habiller bien et proche », c’est-à-dire local. Si si, c’est possible avec la jeune marque française 1083 qui propose des jeans en coton bio et des sneakers (des chaussures) écoconçus, 100% made in France. Thomas Huriez, 32 ans, est le créateur de la marque. Tout commença avec... la chaussette En 2007, Thomas Huriez ouvre à Romans-sur-Isère (Drôme), Modetic, une boutique et un site Internet spécialisés dans la distribution de vêtements éthiques et écologiques. Pourquoi alors ne pas poursuivre avec des jeans et des chaussures ? Si le filage se fait en Italie, le denim (la toile de coton qui sert à fabriquer les jeans) est teinté et tissé dans la Loire et façonné à Marseille (Bouches-du-Rhône). Se financer par ses clients Pour financer son projet, Thomas Huriez a choisi le « crowdfunding », le financement participatif.

L'obsolescence programmée : la face cachée de la société de consommation Pourquoi n’ai-je jamais réussi à faire réparer une imprimante en panne ?Pourquoi la bicyclette de mes grands-parents a-t-elle enterrée trois générations de vélos plus récents ?Pourquoi n’ai-je jamais pu remplacer le chargeur cassé de mon ancien téléphone portable pourtant en parfait état de marche ?Pourquoi mon garagiste m’offre-t-il 2000€ pour reprendre ma vieille voiture en échange d’une neuve ? Si vous ignorez la réponse à ces questions, c’est que vous ne connaissez pas l’obsolescence programmée et que vous n’avez pas encore vu l’excellent documentaire de Cosima Dannoritzer qu’ARTE vient de mettre en ligne. Pratiquer l’obsolescence programmée signifie tout simplement raccourcir délibérément la durée de vie d’un produit afin d’inciter le consommateur à renouveler son acte d’achat. Le mot d’ordre est simple : Un produit usé est un produit vendu Sa proposition ne sera finalement pas retenue mais son analyse sera assimilée rapidement à tous les niveaux de la société.

La participation des habitants à Brest, 29 initiatives analysées - Participation Brest Introduction De l’habitat à l’éducation en passant par l’économie, etc., notre territoire se développe par la contribution croisée de la puissance publique, de la vie associative sans oublier l’initiative citoyenne. Celles-ci renforcent la démocratie. Historiquement, la ville de Brest, Brest métropole océane, la Caisse d’Allocations Familiales, dans le cadre du contrat Urbain de cohésion sociale et la démocratie de proximité, se sont engagés à soutenir et valoriser la participation des habitants. Aujourd’hui, il leur semble opportun de tirer des enseignements, voir ce qui marche, les difficultés rencontrées etc. pour améliorer les pratiques en matière de démocratie participative en bénéficiant de l’expérience de chacun. Y a-t-il une plus-value à la participation des habitants ? Dans une première étape, le 18 septembre 2012, ce travail est partagé et enrichi avec les porteurs des 29 projets évalués. Ce document rassemble les fiches d’analyse de chacune des 29 actions évaluées.

Réparation - Infographie - Spareka La gestion de nos déchets est un enjeu majeur pour tous. Outre de mettre en place un système de tri et de recyclage efficace, Il est important également d’apprendre à ne pas gaspiller nos ressources. Avec l’explosion de l’offre dans le domaine des nouvelles technologies, les DEEE (Déchets d'équipements électriques et électroniques) connaissent une croissance exponentielle. Ce constat est une réalité mais pas une fatalité. En effet, on sait que 50% des équipements électrique de la maison jetés en déchetterie sont encore réparables ! Nous pouvons inverser la tendance. Pour diffuser notre infographie copiez et collez le code HTML ci-dessous sur votre site: <a href=" title="Ne jetez plus vos appareils... - Infographie Spareka"><img src=" alt="Infographie Spareka : ... apprenez à réparer !"

Consumo Colaborativo Obsolescence programmée : les produits tombent-ils en panne « juste après la fin de la garantie » L’obsolescence programmée, pratique qui viserait à augmenter le taux de remplacement des produits, est un mythe car c’est la plupart du temps techniquement impossible à mettre en place. De même, l’idée que les produits fabriqués sont conçus pour durer juste un peu plus que la durée de leur garantie est absurde. Démonstration.Par Anton Suwalki. Vous avez peut-être regardé en début d’année sur Arte le documentaire « Prêt à jeter ». Un produit usé = un produit vendu ! Peu de nos lecteurs s’étonneront que ce qu’on appelle paradoxalement « la critique » ait tressé des lauriers à Cosima Dannoritzer, la réalisatrice. Ayant trouvé une critique pertinente de ce documentaire, je m’abstiendrai donc d’en faire une recension détaillée. Je souhaitais ici revenir sur une déclinaison très populaire de la théorie de l’obsolescence programmée qui inonde les forums sur Internet [] : c’est l’idée que les produits fabriqués sont conçus pour durer juste un peu plus que la durée de leur garantie. Notes :

Prêt à jeter Mardi 24 janvier 2012 à 20h35 Un produit usé = un produit vendu ! Dans les années 1920, des industriels américains ont trouvé la formule magique pour soutenir la consommation : l’obsolescence programmée. Fini les bas en nylon qui résistent à tout et les ampoules qui durent cent ans, un bon produit est un produit jetable. Tourné aux quatre coins du monde, Prêt à Jeter est une enquête sur les bases de notre économie moderne - consommation, gaspillage et pollution. © Article Z Insolite :Prêt à jeter raconte également l’histoire de la Centennial Light. Dans une société où la croissance est tirée par la consommation, les produits durables sont une catastrophe ! Pour rentabiliser les machines et soutenir la consommation, on a contraint les ingénieurs à réduire la durée de vie des produits. "À l'époque, le développement durable n'était pas au centre des préoccupations", rappelle Warner Philips, arrière-petit-fils des fondateurs de la marque du même nom.

Obsolescence programmée : des premières mesures de lutte dans la loi de consommation Les sénateurs, lors de l'examen en deuxième lecture du projet de loi sur la consommation les 27 et 28 janvier, ont confirmé l'extension de garantie des produits de six mois à deux ans et l'obligation d'information sur la disponibilité de pièces détachées pour la réparation. Les ministres de l'Economie et de la Consommation, Pierre Moscovici et Benoît Hamon, se félicitent de l'adoption de ces mesures "qui permettront aux citoyens de concilier leurs impératifs de consommation et la prise en compte de l'environnement". Si, pour le gros électroménager, la garantie légale était déjà de deux ans, il incombait jusque-là au consommateur, au-delà de six mois, de démontrer le défaut de fabrication. De plus, le texte prévoit une obligation de communiquer au public, sur le lieu de vente des produits, la durée durant laquelle les pièces détachées nécessaires à leur réparation seront disponibles.

Related: