background preloader

RISQUES - Usurpation d'identité

RISQUES - Usurpation d'identité
La plupart du temps, les vols concernent les codes de carte bleue mais – et c’est là que les jeunes sont de plus concernés - l’usurpation peut concerner un compte de messagerie, celui d’une boutique en ligne, un profil facebook, skyblog ou autre réseau social, un compte sur un site marchand comme e-bay. Et c'est toute l'identité du jeune, sa réputation, voire dans des cas plus rare sa sécurité qui est en jeu. Car c'est une chose de publier au nom du Général de Gaulle ou de Madonna, et d'aller pirater les identifiants d'une camarade de classe pour lui faire dire et montrer des choses allant contre son intégrité. En pratique, les victimes de ce type de vol de données se retrouvent souvent avec de mauvaises surprises : des messages à leur nom, des petites annonces sur des sites particuliers, des commentaires désobligeants signés de leur nom sur des blogs de connaissance, autant de manifestations préjudiciables à leur réputation qui circulent sur les réseaux et forum, puis sur google.

Usurpation d'identité Lors de votre inscription à PayPal, nous vous demandons de confirmer votre carte bancaire ou votre compte bancaire pour obtenir le statut de compte Vérifié. A quoi sert la vérification PayPal ? La confirmation de votre carte bancaire ou de votre compte bancaire est une mesure de sécurité destinée à nous assurer que vous êtes biens le titulaire des informations financières enregistrées. Tant que votre compte PayPal n'a pas obtenu le statut Vérifié, vous êtes soumis à des plafonds : limite annuelle d'envoi d'argent : 1 500€. limite annuelle de réception de paiements : 2 500€. C'est-à-dire que, si vous ne faites pas vérifier votre compte PayPal, vous ne pouvez pas recevoir plus de 2 500€ par an sur votre compte PayPal et vous ne pouvez pas envoyer plus de 1 500€ par an depuis votre compte PayPal vers un autre compte (paiement, envoi d'argent entre proches...). La procédure de vérification est gratuite. Que dois-je faire ?

Comment réellement protéger son identité numérique sur le Net ? 20 janv. 2011Actualités Virus Le mot de passe est la méthode d’authentification la plus utilisée sur internet. Il protège l’accès à des données sensibles, tels que les mails professionnels, les coordonnées bancaires, ou les informations privées contenues sur les réseaux sociaux. C’est donc naturellement l’objet de nombreuses attaques informatiques. La qualité d’un mot de passe dépend de plusieurs paramètres : Le nombre de caractèresLa variation des caractères (et non uniquement des lettres minuscules, uniquement majuscules ou uniquement des chiffres)La présence de caractères spéciauxEt enfin la non-utilisation d’un mot de passe dit « banal » tel que 123456, 0000, Password. La multiplicité des comptes, emails multiples (professionnel, personnel), réseaux sociaux, comptes bancaires, achats en ligne etc. a rendu le choix d’un mot de passe d’autant plus complexe. Les pirates utilisent divers moyens de capturer un mot de passe : Stocker vos informations personnelles en toute sécurité

Les conséquences d'une usurpation d'identité Prendre l'identité d'une personne n'est pas un acte sans conséquence. La victime d'une usurpation d'identité doit souvent faire face à des problèmes en cascade sur le plan psychologique et financier. L'usurpation d'identité, un risque réel Bien que l'usurpation d'identité ait existé de tout temps, ce délit trouve au travers d'internet la possibilité de se propager plus rapidement. Les cyber-fraudeurs frappent un peu au hasard au moyen de techniques telles que le phishing ou de logiciels espions. Le but? À savoir: 210.000 personnes sont victimes d'une usurpation d'identité chaque année au travers d'internet ou par récupération physique de données selon une étude du Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie (Credoc) publiée en 2009. Des conséquences financières Un des principaux objectifs des cyber-fraudeurs est avant tout de réaliser des opérations financières frauduleuses. Des conséquences morales En cas d'usurpation d'identité, prouver que l'on est soi-même

4 réflexes pour mieux protéger votre identité en ligne A l’occasion du mois de la cyber-sécurité, la CNIL vous propose une série de bonnes pratiques à mettre en place pour protéger votre identité en ligne. Au menu : quelques précautions techniques, un peu de connaissances juridiques et surtout, une pincée de bon sens ! Connaitre ses droits ! Pour quoi faire ? être autonome dans la maitrise de vos données qui circulent sur le web.augmenter votre niveau d’exigence vis-à-vis des organismes à qui vous confiez vos données. Les conseils Ayez une bonne connaissance de votre droit à l’image. Depuis 2014, vous pouvez également demander aux moteurs de recherche de ne plus associer un contenu gênant vous concernant avec votre nom et prénom. Avoir une bonne hygiène informatique ! Eviter d’être la victime d’une arnaque en ligne, d’une attaque ciblée ou d’une usurpation.Protéger les informations que vous stockez sur votre terminal en cas de perte, vol. Mettez régulièrement à jour vos systèmes d’exploitation et installez un antivirus sur vos ordinateurs.

Usurpation d'identité — Des vies volées suivi de Couple déchiré, enfant otage - 14/05/2013 - News et vidéos en replay - Le monde en face C’est un délit en forte augmentation. Pour les victimes, l’usurpation d’identité est souvent synonyme de calvaire. Car, au-delà du préjudice matériel, les victimes doivent prouver leur identité, un processus long et destructeur que la justice française ne prend pas en considération. Pour Eliane Lambert, retraitée aux revenus modestes, cela a commencé par un vol de factures dans sa boîte aux lettres. Des existences dévastées Aujourd’hui, avec son avocat, Dalila continue de se battre pour que la justice française ne considère plus l’usurpation d’identité comme un simple délit mais bien comme un crime, et pour qu’elle procure aussi une assistance psychologique aux victimes. C’est bien ce dont Dalila a convaincu le député-maire Alain Bocquet qui a déposé une proposition d’amendement à l’Assemblée nationale en février 2013. Anne-Laure Fournier Auteure-réalisatrice : Julie Peyrard Production : Presse and Co, avec la participation de France Télévisions

Les conséquences d'une usurpation d'identité Prendre l'identité d'une personne n'est pas un acte sans conséquence. La victime d'une usurpation d'identité doit souvent faire face à des problèmes en cascade sur le plan psychologique et financier. L'usurpation d'identité, un risque réel Bien que l'usurpation d'identité ait existé de tout temps, ce délit trouve au travers d'internet la possibilité de se propager plus rapidement. À savoir: 210.000 personnes sont victimes d'une usurpation d'identité chaque année au travers d'internet ou par récupération physique de données selon une étude du Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie (Credoc) publiée en 2009. Des conséquences financières Un des principaux objectifs des cyber-fraudeurs est avant tout de réaliser des opérations financières frauduleuses. À noter: le Credoc, dans son sondage, a évalué à 2229 euros le coût par victime d'une usurpation d'identité. Des conséquences morales En cas d'usurpation d'identité, prouver que l'on est soi-même

Entretenir son e-réputation, un enjeu majeur pour les candidats et les salariés en poste Depuis plusieurs années, le personal branding est un enjeu majeur. Les candidats doivent peaufiner leurs présences numériques pour faciliter leur recherche d’emploi et convaincre les recruteurs. Mais cette problématique n’est pas réservée aux personnes à la recherche d’un emploi. Selon AXA, les professionnels en poste peuvent aussi bénéficier d’opportunités en interne et en externe en soignant leur image. L’importance du personal branding pour les candidats AXA sensibilise les candidats à l’importance de l’e-réputation en réponse à l’évolution des pratiques du recrutement : “les recruteurs utilisent internet pour rechercher des profils via notamment les réseaux sociaux ou directement avec des opérateurs booléens sur Google. « Notre politique d’accompagnement tout au long de la vie ne concerne pas que l’environnement financier. Selon Muriel Nicou, la phase de recherche d’emploi est particulièrement sensible. Un jeu concours sur les réseaux sociaux

Signature électronique : la révolution est en marche ! Certaines entreprises commencent d’ailleurs à appréhender toute la portée de ce dispositif. C’est notamment le cas dans le secteur bancaire, où son usage se généralise. Des déploiements déjà significatifs dans le secteur bancaire En France, l’article 1316-4 du Code civil définit la signature électronique comme étant "l'usage d'un procédé fiable d'identification garantissant son lien avec l'acte auquel elle s'attache". La loi est donc claire : la signature électronique est, au même titre que la signature manuscrite, indissociable de son auteur. Mais bien que la signature électronique ait la même valeur juridique que la signature manuscrite, certains obstacles demeurent, notamment un frein culturel. La signature électronique sur tablette implique l’enregistrement numérique de la signature manuscrite, et donc des caractéristiques propres au style de l’écriture de l’auteur. Quel avenir pour la signature électronique ? Les avantages ne s’arrêtent pas là.

Usurpation d'identité: «La victime se retrouve dans le rôle de l'accusé» Vous jetez négligemment à la poubelle une vieille feuille de soin qui traîne (ça marche pour tout autre papier administratif), et c'est l'usurpation d'identité qui vous pend au nez... C'est en tout cas ce qui ressort de l'enquête sur le sujet (Télécharger ici l'étude en pdf) réalisée par le Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie (Credoc) et publiée aujourd'hui. On entend par usurpation d'identité le fait de prendre l'identité d'une personne vivante afin d'utiliser ses droits. L'usurpateur peut, par exemple : pirater les comptes bancaires, contracter un emprunt, causer des infractions au code de la route, bénéficier de prestations sociales, ou encore se marier, signer un contrat de travail... Selon cette étude – financée par une société vendant des broyeurs de documents – il y aurait quelque 210.000 victimes d'usurpation d'identité chaque année, un chiffre plus important que les cambriolages à domicile (150.000) et les vols d'automobiles (130.000).

Identité numérique et faux profils Sur Internet, nous avons un problème lié à la gestion de l’identité numérique. De plus en plus de services traitent nos données personnelles et de plus en plus d’informations privées sont volontairement partagées pour obtenir une expérience plus personnalisée en ligne. C’est sans compter les moyens d’espionnage de plus en plus intrusifs provenant à la fois des organisations gouvernementales et des services en ligne divers. En d’autres termes, les violations de la vie privée inquiètent de plus en plus à l’heure où les internautes partagent plus que jamais leurs données personnelles. Qu’est-ce que l’identité numérique ? Il s’agit d’une notion dont on entendra de plus en plus parler. L’identité numérique pose à la fois problème pour les internautes (anonymat, contrôle des données personnelles, etc) et pour les sites marchands (transactions frauduleuses, faux comptes, etc). L’identité numérique n’est pas forcément déclarative, mais peut-être calculée ou déduite. La loi Informatique et Libertés

Alertes de sécurité Alerte de sécurité du 21 octobre 2013 : fausses applications banque populaire disponibles en téléchargement sur le Google Play De fausses applications mobiles au logo Banque Populaire ont été récemment identifiées, puis retirées, sur Google Play, la plateforme de téléchargement d’applications pour smartphones et tablettes Androïd. Elles ont pour objectif de récupérer vos données personnelles (date de naissance…) et bancaires (n°CB, date d’expiration, code CVV2…) afin de réaliser des opérations à votre insu. Il s’agit d’une nouvelle forme de phishing, susceptible de se propager à d’autres plateformes de téléchargement d’applications (telles que l’AppStore), même si certaines peuvent s’avérer plus fiables du fait des contrôles imposés avant leur publication. Nous profitons de cet évènement pour vous recommander, lorsque vous souhaitez télécharger une application « Banque Populaire », de :1. Or, ces derniers, contrairement à ce qui est indiqué, ne sont ni officiels ni légitimes. En bref :

Usurpation d'identité L'usurpation d'identité, improprement qualifiée de vol d’identité, est le fait de prendre délibérément l'identité d'une autre personne vivante, généralement dans le but de réaliser des actions frauduleuses commerciales, civiles ou pénales, comme régulariser sa situation au regard de l'émigration, accéder aux finances de la personne usurpée, ou de commettre en son nom un délit ou un crime, ou d'accéder à des droits de façon indue. Il existe aujourd'hui des usurpations d'identité de personnes morales, c'est-à-dire d'individus qui créent de fausses filiales de sociétés existantes, dans le but de réaliser des escroqueries. Description[modifier | modifier le code] L’usurpation d’identité débute toujours par la collecte de renseignements personnels sur la victime. Les usurpateurs utilisent ensuite ces informations pour effectuer une ou plusieurs transactions en simulant l’identité de la personne fraudée. Le coût de la criminalité identitaire est très important pour un État.

Identité numérique L'identité numérique (IDN) peut être définie comme un lien technologique entre une entité réelle (personne, organisme ou entreprise) et des entités virtuelles (sa ou ses représentation(s) numériques). Le développement et l'évolution des moyens de communication, au travers notamment de la multiplication des blogs et des réseaux sociaux, changent le rapport de l'individu à autrui. Ainsi, l'identité numérique permet l'identification de l'individu en ligne et la mise en relation de celui-ci avec cet ensemble de communautés virtuelles qu'est Internet. Dès lors, l'identité numérique peut être divisée en trois catégories (cf. Modèle de l'Identité Numérique, Georges, 2009) : Le décalage ou du moins les divergences qui peuvent subsister entre l'identité déclarative et l'identité agissante soulèvent une question majeure. Ce modèle permet une approche qualitative quantifiée ("quali-quanti") de l'identité numérique et des visualisation par graphes égocentrés. Le Paravent Le Clair-Obscur Le Phare

Éviter l'usurpation d'identité – Comment naviguer sur Internet en toute sécurité – Bon à savoir À l'instar des cambrioleurs et des voleurs, les cybercriminels font preuve d'imagination pour dérober des informations personnelles et de l'argent. Tout comme vous ne donneriez pas la clé de votre maison à un cambrioleur, veillez à vous protéger contre la fraude et l'usurpation d'identité en ligne. À cette fin, il est utile de connaître les astuces auxquelles ont souvent recours les pirates informatiques. Voici quelques conseils simples. Si vous trouvez suspect un e-mail, un message instantané ou une page Web vous demandant des informations personnelles ou financières, ne répondez pas Méfiez-vous toujours des messages ou des sites qui vous demandent des données personnelles, ou des messages qui vous renvoient à une page Web inhabituelle vous invitant à saisir les informations suivantes : Ne remplissez aucun formulaire ni page de connexion susceptible d'être lié à ces messages. N'envoyez pas votre mot de passe par e-mail et ne le communiquez à personne Vos mots de passe sont précieux.

Related: