background preloader

Londres : un supermarché zéro gâchis

Londres : un supermarché zéro gâchis
Valeurs sociales et écologiques. C’est le crédo développé par The People's Supermarket, un supermarché coopératif installé à Londres, en Grande-Bretagne. Il commercialise des produits locaux, artisanaux et bio (achetés en général à de petits producteurs), pour ses clients membres ainsi que le grand public. Première particularité : pour devenir membre, il suffit de payer une adhésion de 25 livres par an (environ 31 euros). Deuxième particularité : une gestion des déchets là encore hors norme. Une chaîne alimentaire bien huilée ! Related:  SolutionsDons, partages...Waste prevention

Zéros-Gachis Qu'est ce que Zéro-Gâchis ? C'est une start-up lancée à Brest en mars 2012 et vouée à un avenir prometteur. Leur concept ? Permettre aux consommateurs, via un site web et mobile, de repérer dans les supermarchés les réductions sur des produits proches de leur date limite de consommation (viande, poisson, laitages, viennoiserie...), des fruits et légumes un peu abîmés ou des boîtes de conserve cabossées... En bref, des produits consommables qui auraient fini dans la poubelle. Ce projet a deux objectifs : lutter contre le gaspillage alimentaire et permettre des économies aux consommateurs. Comment est née l'idée de Zéro-Gâchis ? « Quand on est étudiant et qu'on fait des courses, on cherche les prix avantageux et les promos », explique Paul-Adrien Ménez, l'un des quatre jeunes piliers fondateurs de l'entreprise avec son frère Christophe. L'idée est donc partie de là, donner plus de visibilité à ces produits. Comment ça marche ? Quels avantages ? Toutes les parties sont gagnantes.

REPARTOUT Grand site de l'électronique francophone - Faite partie de la grande famille Un service traiteur qui utilise les légumes refusés par les supermarchés et restaurants 29/11/2012 Alimentaire Le gâchis alimentaire est l’une des dérives les plus graves compte tenu de la répartition très inégale de la nourriture entre les populations du monde. Heureusement, des entrepreneurs y font face en développant des programmes permettant de réduire les inégalités. L’équipe de Culinary Misfits affirme que la moitié des récoltes destinées à la consommation humaine finissent aux ordures ou sont donnés aux animaux, en raison d’un non-respect des normes visuelles définies par les fournisseurs et les restaurateurs. La vidéo suivante présente davantage ce projet (en allemand) : Culinary Misfits favorise l’utilisation des aliments délaissés malgré leurs bienfaits de base, nourrir. Idée de business repérée par Marc de Zordo

Carrefour veut transformer ses déchets en carburant L'enseigne mène une expérimentation dans le Nord-Pas-de-Calais pour transformer ses déchets organiques (aliments périmés, fruits et légumes abimés…) en biométhane, carburant bien moins polluant que le diesel. Les déchets de Carrefour sont d’abord transportés au centre de valorisation des ordures de la commune de Sequedin, puis transformés en agrocarburant , dans une usine de méthanisation de la région lilloise. Concrètement, un magasin générant environ 200 tonnes de déchets organiques par an pourrait produire 10.000 kg de biométhane. De quoi remplir les besoins en carburant de trois camions de livraison approvisionnant quinze magasins dans le Nord-Pas-de-Calais, pendant un an (soit 40.000 km). Reste à savoir si cette initiative sera duplicable dans les miliers de magasins Carrefour répartis dans 33 pays. De plus, la conversion des déchets en carburant ne peut se faire qu’à une seule condition: être proche d’une unité de méthanisation . > Lire l’article sur La Croix

100 sites pour consommer sans posséder Voici une première tentative (à ma connaissance) de création d’une liste d’initiatives françaises (ou ayant des activités en France) sur la consommation collaborative (voir la définition au bas de cet article). Dans cette liste, le parti pris a été d’indiquer les initiatives relevant des formes nouvelles d’échange entre particuliers (partage, troc, échange, location) ainsi que les nouveaux styles de vie collaboratifs (crowdfunding, coworking, colunching ...) mais aussi des initiatives se situant aux limites du sujet mais qui méritaient d’être mises en avant pour l’innovation sociale qu’elles représentent. N’hésitez pas à apporter vos contributions à cette liste collaborative ! Alimentation Achat groupé direct au producteur * * * * Don / Vente de produits issus de son jardin * * Colunching Livres

Lunchbox en inox - Tiffin Deux modèles de contenants réutilisables disponibles dans tous les restaurants partenaires. D eux modèles de contenants réutilisables en inox 18/10 inoxydable de qualité, résistants, respectueux de l’environnement et de la santé, sont disponibles dans tous les restaurants partenaires : le contenant assiette pour les plats (1L) et le contenant bol pour les soupes et les salades (1L). L eur format fonctionnel correspond aux standards des restaurateurs et sont facilement adoptables. Assiette Tiffin Bol Tiffin ALIMENTATION : comment faire face au gaspillage En période de crise, ne pas gaspiller de la nourriture est un aussi un moyen d’économiser. Voici quelques conseils judicieux qui vous aideront à ne plus jeter vos aliments. Tout d’abord, n’achetez que de petites quantités à la fois, surtout pour les fruits et légumes qui ont la fâcheuse tendance de s’abîmer même s’ils sont placés dans le bac du réfrigérateur. Pour ce qui est des yaourts, ne vous préoccupez pas trop de la date limite de consommation (DLC) ce n’est qu’une indication. Pour les plats que vous mijotez, n’hésitez pas à en faire des barquettes s’il en reste et de les placer dans le congélateur. Avec les restes, réutilisez-les d’une autre façon, par exemple un reste de pot-au-feu pourra servir en ce qui concerne la viande, à confectionner un hachis parmentier. S’il vous reste des légumes, faites en des soupes, et même les restes de salade peuvent aussi agrémenter les potages, c’est excellent. Alors ne jetez plus que si vraiment vous ne pouvez pas faire autrement.

Gratuité : en Italie, une autre économie, par Geraldina Colotti Une petite localité suspendue dans le temps, un ancien bourg médiéval en pierre à l’aspect de château fort : Torri Superiore, située dans le Val Bevera, au pied des Alpes ligures, a conservé des traces de vie communautaire, sa grande salle collective, son four à ciel ouvert et son réseau de cent soixante pièces et passages au plafond voûté. A la fin des années 1970, le village assoupi s’était brièvement réveillé, avec une expérience d’utopie communautaire impulsée par un situationniste turinois. Puis, en 1989, il fut pris en main par un groupe de jeunes qui décida d’y fonder un écovillage. Aujourd’hui, ils sont seize habitants, enfants compris. Ils se partagent les tâches et les revenus, prennent les décisions par consensus, tout en acceptant une certaine élasticité individuelle (certains vivent dans la communauté mais travaillent à l’extérieur). Durant toute l’année, des gens de tous les coins du monde viennent au village participer aux cours de formation environnementale.

Les 9 moments les plus embarrassants dans la vie d'une bouteille d'eau / Monde Lorsqu’on achète une bouteille d’eau, c’est essentiellement le plastique que l’on paie. Mais quel est le prix d’une bouteille pour l’environnement ? La production, le remplissage, l’étiquetage, le transport, le stockage et le recyclage ont un coût élevé. 1. La plupart des bouteilles en plastiques sont fabriquées en polyéthylène phtalate (PET), lui-même produit à partir de pétrole brut. 2 Billes de plastiques et prototypes Le pétrole distillé est acheminé chez un producteur qui le transforme en minuscules billes de plastique. 3. Dans l’usine de remplissage, les prototypes sont mis en forme avant d’être nettoyés puis remplis d’eau. 4. Les bouteilles peuvent aussi être fabriquées en plastique biologique, produit à partir de matériaux végétaux comme le maïs ou la betterave à sucre. 5. Le transport des bouteilles d’eau gaspille lui aussi des ressources ; dans certains cas plus d’un litre d’essence par bouteille ! 6. 7. 8. 9.

Partage Ton Frigo, la solution contre le g&acir Quelles différences entre les biens communs et le communisme ? Quelle sont les similitudes divergences entre les traditions socialistes et l'émergence des idées et pratiques liées au P2P et des biens communs ? Michel Bauwens, fondateur de la P2P Foundation, nous explique sa vision. Titre original : How does the idea of p2p and the commons differ from the socialist tradition? Dans cet article du journal Pagina 12, le journaliste Mariano Blejman écrit que je mets sur le même plan le matériel ouvert et socialisme. Ceci n’est pas exactement ma position, et j’aimerais donc en profiter pour publier de nouveau un précédent article qui explique notre positionnement vis à vis du socialisme. Quelle est la connexion entre la tradition historique du socialisme/communisme et l’émergence contemporaine des idéologies liées au peer to peer et des biens publics ? Notre interprétation du communisme Un exemple probant est bien sur les communautés chrétiennes décrites dans Les Actes des Apôtres, mais c’est un thème récurrent dans l’Histoire. Et le Peer to Peer ?

Les collectivités face à la prévention et la gestion des déchets | Les Eco Maires Accueil > Les collectivités face à la prévention et la gestion des déchets Réalisé en 2010 avec le soutien du Ministère de l’Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, ce guide se présente comme un outil général ayant pour volonté de faciliter la mise en place d’une démarche de gestion durable des déchets par les collectivités territoriales. Il se décompose en trois grandes parties qui sont : > Quel rôle pour les collectivités dans la gestion des déchets ? > Les outils à développer > Les dispositifs d’aides mis à la disposition des collectivités locales Des pistes d’actions en matière de prévention y sont par ailleurs proposées telles que celles développées par le Conseil régional des Bouches du Rhône ou encore le Syndicat Mixte de la Vallée de l’Oise. Télécharger le Guide Les collectivités face à la prévention des déchets Pour aller plus loin :> La prévention et la gestion des déchets ; Comment agir pour limiter les déchets ?

Glanage, cueillette et partage des aliments : mode d’emploi pour éviter le gaspillage Cet article a initialement été publié dans la revue Village. « Chaque année, quand la récolte des pommes de terre est terminée, je vois arriver les glaneurs. Il y a toujours des tubercules qui passent au travers des machines. Plutôt que de les laisser pourrir sur place, je laisse les gens les ramasser à la main. Que dit la loi ? On distingue le glanage, qui consiste à ramasser ce qui reste au sol après la récolte, du grappillage, qui consiste à cueillir ce qui reste sur les arbres ou dans les vignes. Un réseau pour cueillir Aujourd’hui, c’est surtout chez les gros producteurs d’oignons ou de pommes de terre qu’on observe encore des scènes de glanage. Réseau, le mot est lâché. Cinq tonnes de fruits ! Beaucoup de fruitiers sont devenus des arbres d’agrément et ont perdu leur fonction nourricière. Pour ce faire, le collectif a investi dans un local aux normes, une chambre froide, un pressoir, etc. Dessiner sa carte de glanage La nature est un autre lieu de glanage. Servez-vous !

Avec Rejoué, les jouets ne meurent jamais Quand elle travaillait à la Croix-Rouge, Claire Tournefier s’occupait de recevoir poupées, puzzles, pâtes à modeler généreusement donnés à l’association. Et s’est très vite heurtée à l’absurde. L’association croulait sous les jouets et pourtant, au moment de Noël, elle rachetait des produits neufs à donner aux enfants parce que les jouets récupérés étaient abîmés ou peu sûrs. Claire Tournefier tente alors de s’attaquer à ce gâchis avec une équation à trois branches, mais pas d’inconnu : l’environnement, l’insertion, le jouet. L’association récupère des jouets passés entre les mains des bambins, grâce à des collectes organisées par des écoles, des entreprises ou directement auprès des particuliers. « C’est sympa de savoir où ça va » Ces jouets débarquent dans l’atelier de Rejoué, dans le XIVè arrondissement de Paris, et se mêlent en un joli bric-à-brac coloré. « Récemment, on a eu une commande pour un foyer de femmes battues. 1,2,3, repartez

Related: