background preloader

Comment les industriels utilisent la science comme un instrument de propagande - Imposture

Comment les industriels utilisent la science comme un instrument de propagande - Imposture
Basta ! : Les industriels ont choisi de tordre la science, dites-vous, pour contrer ce qui pourrait entraver leurs activités. Par exemple les révélations sur les effets sanitaires désastreux de certains produits. Comment s’y prennent-ils ? Stéphane Foucart : La technique « d’utilisation de la science » a été théorisée par John Hill, un grand communicant américain. Les industriels de la cigarette l’ont appelé au secours en 1953, au moment où sont publiés les premiers travaux scientifiques sur le lien entre cigarette et cancer. Ce type de recherche est bénéfique pour les industriels : les origines environnementales des maladies, et notamment du cancer, sont « oubliées » et occultées... Robert Proctor, historien des sciences américain, a passé beaucoup de temps à éplucher les fameux « tobacco documents », ces millions de documents de l’industrie du tabac, rendus publics par la justice – messages internes, rapports confidentiels et comptes rendus de recherche [2]. Photo : source.

http://www.bastamag.net/Comment-les-industriels-utilisent

Related:  Du mensongeSanté - bien être - sciencesEnvironnement et Humanité en Danger

Comment, atteint de sondagite aiguë, Le Monde traque le conspirationnisme… Que prétend nous apprendre le sondage sur lequel s’appuie cet article du Monde [ 1 ] ? Le principal « résultat » consiste dans l’affirmation selon laquelle « la moitié des Français croient aux théories du complot » . Pour parvenir à une telle « découverte », les concepteurs du sondage ont agrégé l’ensemble des réponses positives à l’énoncé suivant : « en réalité, ce n’est pas le gouvernement qui dirige le pays, on ne sait pas qui tire les ficelles » . Quand la réponse est dans la question… Cet énoncé se caractérise par une stupéfiante imposition de problématique [ 2 ], puisque la réponse est largement comprise dans l’alternative qu’il propose.

La manipulation de l'opinion en démocratie Comment manipuler l'opinion en démocratie? "Edward Bernays"Edward Bernays (1891-1995) fut l’un des pères fondateurs des «relations publiques» aux États-Unis. Conseiller pour de grandes compagnies américaines, dont GE, Procter Gamble et l’American Tobacco Company, Bernays a mis au point les techniques publicitaires modernes." "Comment imposer une nouvelle marque de lessive ? Felix, 9 ans, plante 4 millions d’arbres à la surface du globe Au cours de son année de CM1, Félix Finkbeiner doit faire un exposé sur le réchauffement climatique. Lors de ses recherches, il découvre que les arbres peuvent absorber le gaz carbonique, responsable de la hausse des températures. À la fin de sa présentation, il propose donc à toute sa classe : « Et si on plantait un million d’arbres dans chaque pays du monde ? ». Naïveté ?

Pétarades autour du cannabis: Qu’en pense la police En 2010, c’est plus de 120 000 personnes qui ont été interpellées pour usage de cannabis. Soit environ une garde à vue sur quatre (hors infractions routières). On peut donc dire que le quart de l’action des services de police et de gendarmerie est consacré aux fumeurs de pétards. Science invente un faux chercheur et berne les pseudo-revues scientifiques Un journaliste du prestigieux magazine Science, John Bohannon, vient de publier une enquête accablante sur les dérives du système de publication d'articles scientifiques en «open accès» (accès libre). Inventant un faux professeur de biologie de l’Institut de Médecine d’Asmara, Ocorrafoo Cobange, le journaliste a écrit un faux article scientifique sur une molécule capable de lutter contre le cancer. N’importe quel relecteur avec un niveau supérieur au lycée en chimie et la capacité à comprendre des données basiques aurait dû voir immédiatement que cet article n’avait aucune valeur scientifique. Le journaliste a passé 10 mois à soumettre 304 fois son article à des revues en open-access: plus de la moitié des revues l’ont accepté. Il vient d’être publié dans le Journal of Natural Pharmaceuticals.

Les gardiens des secrets du gouvernement (Fair, USA) Secrets et censure : un document censuré par la CIA – Crédit photo : Wikimedia Commons “Le pouvoir de censure du gouvernement a été aboli afin que la presse reste perpétuellement libre de censurer le gouvernement… La presse a été protégée afin de pouvoir mettre à nu les secrets du gouvernement et en informer le peuple.” Hugo Black, juge à la Cour suprême des États-Unis, New York Times Co. v.

La carte corporelle de nos émotions révélée par une étude Des scientifiques finlandais ont cartographié les zones de notre corps qui sont le siège d'une augmentation ou une diminution de l'activité sensorielle lorsque nous éprouvons telle ou telle émotion. Crédits : Aalto University Des scientifiques finlandais ont cartographié les zones de notre corps qui connaissent une augmentation ou une diminution de l'activité sensorielle lorsque nous éprouvons telle ou telle émotion. Bourse carbone : ArcelorMittal, pollueur très bien payé Grâce à un lobbying efficace, le groupe dispose d’excédents de « droits à polluer » estimés à 1,2 milliard d’euros. Lors de la réouverture du four numéro 6 du site d’Arcelor-Mittal à Seraing, en Belgique (Thierry Roge/Reuters) C’est le monde à l’envers. Alors que les émissions de dioxyde de carbone d’ArcelorMittal sont en hausse depuis 2005, le système européen d’échange de quotas d’émissions, censé pénaliser les gros pollueurs, aurait rapporté plus de 1,2 milliard d’euros en cash et en titres au numéro un mondial de l’acier ces quatre dernières années. A l’origine de ce hold-up environnemental qui carbonise le principe du « pollueur-payeur », il y a le lancement, le 1er janvier 2005, de l’ETS (Emission Trading Scheme), censée être l’« arme fatale » de Bruxelles pour endiguer le réchauffement climatique.

Comment fonctionne la médecine officielle ? Quelques éléments pour comprendre 1) La médecine officielle est complètement dépendante de l’industrie pharmaceutique, donc il faut se poser la question du fonctionnement de big-pharma en premier. 2) Le seul but de big-pharma est de gagner de l’argent, beaucoup d’argent rapidement et à moindre frais. Il en découle plusieurs conséquence. En voici quelques unes : - chercher les créneaux rentables. Et là c’est tout simple : viser les maladies chroniques, mais aussi les situations de la vie comme la ménopause où on propose une « solution » sous forme d’hormones.

La fabrique des imposteurs : si le pervers narcissique m'était « compté » ou comment le paradoxe de l'idéologie néolibérale influence nos personnalités « Le pouvoir n'est pas une autorité s'exerçant sur des sujets de droit, mais avant tout une puissance immanente à la société, qui s'exprime dans la production de normes et de valeurs… Passage de la loi à la norme, d'une société (d'Ancien régime) centrée sur la loi on est passé à une société gestionnaire centrée sur la norme. C'est l'une des conséquences de la vaste révolution libérale. »[1] Avant d’en venir au fond de la problématique que je souhaiterais développer ici, posons-nous tout d’abord la question : qu’est-ce qu’un imposteur ? La définition du mot imposteur du CNTRL nous donne : A. – Celui qui trompe, qui abuse autrui par des mensonges, de fausses promesses, dans le but d'en tirer un profit matériel ou moral ; synonyme : fourbe, menteur, trompeur. – Sens vieilli : celui qui répand sur autrui des accusations mensongères ; synonyme : calomniateur.

Alimentation - Nutrition - Préhistoire - Préhistorique Comment savoir ce que les hommes préhistoriques mangeaient ? Les traces laissées sur les dents fossilisées En analysant, grace au microscope à balayage électronique, l'émail dentaire on peut découvrir des stries d'utilisation provoquées par le type d'aliment mâché. L'existence de stries verticales et longues indiquent une alimentation à base de viande. Des stries horizontales témoignent d'une alimentation plus riche en végétaux. Par ailleurs, la consommation de feuilles laisse des traces de polissage sur les incisives.

Claude Allègre reconnaît le changement climatique et avoue avoir été Après avoir été invité sur France Inter ce mercredi 31 Mars, le géophysicien Claude Allègre, membre de l’Académie des Sciences a avoué « avoir reçu des cadeaux » de la part de certains groupes industriels. C’est à la toute fin du débat animé par Nicolas Demorand, face au député européen Yannick Jadot, que Claude Allègre a lâché une phrase ambiguë: « La nature est en train de résoudre les choses par elle-même« . Titillé par cette vision animiste inattendue de la part du climato-sceptique, le débat s’est poursuivi en coulisses.

Related: