background preloader

Echec scolaire : quel mécanisme cérébral ?

Echec scolaire : quel mécanisme cérébral ?
(Voir la 2ème partie du dossier pratique) Prenons l’exemple d’un élève qui, depuis longtemps, est en échec scolaire. Il a le sentiment qu’il ne sait rien et qu’il n’a aucune qualité. Le jour de l’examen, il est certain qu’il ne pourra jamais réussir. Il est battu d’avance. Il est dans un grand stress. ;;;;;• Le cerveau reptilien prend le pouvoir sur l’enfant L’enfant agit par rapport aux trois comportements instinctifs dictés par le cerveau reptilien. - Le comportement instinctif de lutte induit chez cet enfant des réactions de colères et de révolte contre la difficulté du sujet d’examen. - Le comportement instinctif de fuite incite l’enfant à ne plus travailler et à quitter la salle d’examen ; - Le comportement instinctif d’inhibition empêche l’enfant de réfléchir. Tant que les lobes frontaux ne reprendront pas le contrôle de la situation pour calmer les émotions négatives du cerveau reptilien, l’enfant sera en situation d’échec scolaire. ;;;;;• Comment savoir si son enfant est stressé ?

http://apprendreaapprendre.com/reussite_scolaire/article.php?numtxt=1683

Related:  COGNITIF- NEUROSCIENCESNeurosciencesnadeifbsciences de l'éducationCLASSE INVERSEE

Jérôme Bruner et l'innovation pédagogique J. Bruner et l'innovation pédagogique 47 modifié notre compréhension du développement de l'enfant et de l'acquisition des connaissances. Professeur de pychologie pendant vingt-sept ans (1945-1972) à l'université Harvard, il y a fondé — avec George Miller — le Centre d'études cognitives, le premier de son genre ; il a également passé neuf ans (1 972-1 981 ) à l'université d'Oxford où il s'est consacré à l'étude de l'acquisition du langage. Il fut, par ailleurs, président de l' American Psychological Association (1 964-1 965) ainsi que membre de I' Educational Panel of the President's Science Advisory Committee sous les présidents Kennedy et Johnson. Bien qu'étant maintenant dans sa 77e année, son activité et sa production ne diminuent pas.

Les 4 piliers de l'apprentissage d'après les neurosciences D’après Stanislas Dehaene, psychologue cognitif, neuroscientifique et professeur au Collège de France, les neurosciences cognitives ont identifié au moins quatre facteurs qui déterminent la vitesse et la facilité d’apprentissage. 1. L’attention L’attention est la capacité que nous avons à nous ouvrir à la réalité : l’attention ouvre notre esprit. Audrey Akoun et Isabelle Pailleau, auteurs de La pédagogie positive, la définissent comme Comment fonctionne le cerveau humain (et comment en tirer parti) Voici un livre dont j’attends la sortie française avec impatience. Brain Rules: 12 Principles for Surviving and Thriving at Work, Home, and School du docteur John Medina est un livre qui vulgarise le fonctionnement du cerveau humain et explique comment en tirer profit que ce soit dans notre vie professionnelle, privé ou bien à l’école.

Comment intégrer la neuroéducation en classe pour de meilleurs apprentissages des élèves ? avec Marie Soulié, une enseignante précurseur et référente en France de la classe inversée « C’est au cours d’un stage auquel j’ai participé proposé par Eric Gaspard dans l’académie de Montpellier, que j’ai commencé à réfléchir à la neuroéducation ». Le programme d’Eric Gaspard sur la neuroéducation s’appelle Neurosup. Marie a cherché à s’approprier des principes exposés dans ce programme comme par exemple, la mémorisation : « comment les élèves mémorisent notamment en classe inversée ? » Notre enseignante de lettres a donc essayé d’intégrer ces principes dans ses scénarios pédagogiques.

Cartes mentales, outils de mémorisation - sciences cognitives Les articles vantant les mérites de la carte mentale, véritable outil d’organisation des informations sont légions. A la fois outil de créativité, d’organisation de la pensée, véritable stimulateur cérébral, on dit aussi qu’elle favorise la mémoire…à long terme, cela va de soi. Mais comment ? Survol - TA@l’école SurvolLDAOeng2017-05-05T16:06:29+00:00 Bienvenue au module d’apprentissage en ligne de TA@l’école portant sur les fonctions exécutives. Le présent module offre une exploration détaillée des fonctions exécutives en lien avec les troubles d’apprentissage (TA) et le trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH), et ce à tous les niveaux scolaires. Dans ce module, les huit habiletés de fonctionnement exécutif seront décrites ainsi que des indicateurs et stratégies pédagogiques.

Les clés pour mieux mémoriser Le gros problème de la mémoire ? C’est qu’elle oublie ! Le cerveau efface en permanence les informations dont il n’a plus l’utilité. Mais les neurosciences et les nombreuses recherches sur le sujet nous permettent aujourd’hui de savoir comment consolider notre mémoire à long terme. Apprendre oui, mais en connaissant le fonctionnement de son cerveau, c’est encore mieux ! Dans cet article, on vous donne la recette pour mieux mémoriser. Apprendre... une question de stratégies Présentation Cet ouvrage traite des habiletés liées à six fonctions exécutives du cerveau : l’activation, l’inhibition de l’impulsivité, la flexibilité, la planification, la mémoire de travail et la régulation des émotions. L’ouvrage propose aux intervenants des milieux scolaires et de réadaptation une définition de ces fonctions exécutives de même qu’un répertoire d’activités qui visent à faire prendre conscience aux élèves des habiletés associées à ces fonctions. Les habiletés traitées permettent le contrôle métacognitif des apprentissages, l’autocontrôle, le traitement de l’information, la résolution de problèmes et la gestion des actions intentionnelles. Chaque chapitre porte sur l’une de six fonctions exécutives et comporte deux sections.

Noétique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ne doit pas être confondu avec Néotique. La noétique (terme dérivé de noèse) est une branche de la philosophie métaphysique concernant l'intellect et la pensée. Parmi ses centres d'intérêt on peut mentionner l'étude de la nature et du fonctionnement de l'intellect humain et les liens entre cet intellect et l'intellect divin. 7 principes éducatifs validés par les neurosciences 1. La période 0/5 ans La plasticité neuronale pendant la période 0/5 ans permet d’incarner le vivant sans efforts, juste en le vivant. C’est ce que Maria Montessori appelle l’esprit absorbant.

Related: