background preloader

Risques juridiques ?

Risques juridiques ?
La mode des réseaux sociaux se décline désormais comme outil de travail collaboratif au sein de l’entreprise. Cependant, la procédure de déploiement d’un Réseau Social d'Entreprise (RSE), puis la gestion du réseau dans le temps, ne doivent pas négliger la prise en compte du volet juridique. Les réseaux sociaux d’entreprise (RSE) peuvent intégrer des fonctionnalités diverses, depuis le classique profil de l’utilisateur, en passant par l’annuaire des collaborateurs, l’accès à des contenus divers. Le RSE peut également intégrer des fonctionnalités de collaboration active telles la consultation, l’édition et la modification de documents.Quelles sont les obligations légales ainsi que la prise en compte des risques juridiques du RSE avant de déployer un tel service ? Et par la suite au cours de son utilisation dans l’entreprise. 1. 1.1 L’objet du RSE et les règles d’utilisation du servicePréalablement au lancement du service, il est important d’en délimiter le périmètre d’utilisation. 2.

http://www.journaldunet.com/management/expert/50582/reseaux-sociaux-d-entreprise---quels-sont-les-risques-juridiques.shtml

Related:  RSE : freins

Dérapages = un faux problème Selon vous les réseaux sociaux internes marquent une rupture en entreprise ? Oui. On passe de la "sub-ordination" à la "co-labeuration" même si je ne crois pas à l'entreprise 2.0 à 100% ; une société a naturellement besoin de fixer une direction.

La responsabilité sociale de l’entreprise mise à l’épreuve - Xavier de la Vega, article Travail En avril 2005, un bâtiment de neuf étages abritant les ateliers de Spectrum, une usine textile du Bangladesh, s’effondrait sur ses ouvriers. L’accident se soldait par 64 victimes et plusieurs dizaines de blessés parmi les employés de ce sous-traitant d’enseignes occidentales comme Zara ou Carrefour. En assumant, quatre ans plus tard, une part substantielle des indemnisations dues aux victimes du sinistre, ces enseignes faisaient une belle démonstration de la responsabilité sociale des entreprises (RSE). À première vue en tout cas. Pauline Barraud de Lagerie raconte en effet une histoire un peu plus complexe que le suggère cet honorable dénouement. Comment, alors que rien ne les y obligeait d’un strict point de vue légal, des firmes globales en sont venues à mettre la main au porte-monnaie ?

Charte des médias sociaux : les cas d'Orange et de Bouygues Telecom • Le plan des chartes de Bouygues Telecom et de Orange Rares sont les entreprises françaises ayant déjà mis en place une charte d’utilisation des médias sociaux. Leur adoption fait d’ailleurs débat. Les 6 raisons de ne pas adopter un Réseau Social d'Entreprise Il m’arrive souvent de voir, quand je parle de Réseaux Social d’Entreprise (RSE) en conférence notamment, de l’incompréhension de la part de mes interlocuteurs. L’interrogation ne porte pas sur l’outil en lui-même, mais sur l’utilisation qui va en être faite par les salariés. Voici en vrac les remarques qui reviennent le plus souvent (tout ceci est véridique) :

RSE: huit pratiques américaines innovantes La responsabilité sociale des entreprises (RSE) n'est pas obligatoire aux Etats-Unis. Mais les attentes du public et des consommateurs sont de plus en plus grandes. Les entreprises s'astreignent à émettre un rapport très explicite leurs initiatives. Le point sur huit projets innovants en la matière. 1. TOMS redonne la vue E-réputation des employeurs et clause de confidentialité Les clauses de confidentialité ou de discrétion restreignent nécessairement la liberté d’expression dont chaque salarié peut user, sauf abus. Dès lors, conformément à l’article L 1121-1 du code du travail, l’insertion d’une clause dans un contrat de travail doit être justifiée par la nature de la tâche à accomplir et proportionnée au but recherché. Un salarié exerçant les fonctions d’attaché commercial est donc amené à ce titre à avoir accès aux fichiers clients de la société, à avoir une connaissance technique des produits commercialisés et à disposer de toutes informations sur l’état du marché ouvert à la société et à ses concurrents, sur le suivi des commandes, sur le personnel, sur les techniques commerciales et de prospection, ainsi que sur des pratiques de management. Dès lors, une clause de confidentialité est nécessaire pour préserver les intérêts commerciaux de l’employeur et le protéger de toute divulgation au profit de ses concurrents.

Buzz négatif sur le réseau social d'entreprise : comment l'éviter ? En l'absence de responsabilisation des collaborateurs, le RSE pourrait vite se transformer en défouloir et perdre tout ou partie de son intérêt. Mieux vaut se montrer réactif pour éviter que la situation dégénère. Propos injurieux, insultes, dénigrement... Les réseaux sociaux grand public de type Facebook et Twitter sont, depuis leur création, le théâtre de nombreux dérapages.

La valeur partagée, un nouveau concept de Michael Porter Michael Porter, professeur de management à Harvard, voudrait que les entreprises prennent en main le management de leur responsabilité sociale, avec un nouveau concept : la shared value (valeur partagée). La RSE, une contrainte pour les entreprises Pour les libéraux purs et durs, la responsabilité sociale de l'entreprise (RSE) reste une obligation imposée par l'extérieur : la société civile, les médias, les dirigeants politiques. Michael Porter, professeur de management à Harvard et l'un des consultants les plus influents des Etats-Unis, si ce n'est du monde, avait montré il y a quelques années comment une grande firme pouvait intégrer cette RSE à sa stratégie[1].

Matrice RSE RSI Dans un projet de réseau social il est à la fois crucial de fixer des objectifs précis et d’identifier des besoins par cibles. Tout aussi important est d’avoir une vision équilibrée des avantages et des risques quant à l’utilisation prévue de celui-ci. C’est l’objet de la matrice ci-dessous, que vous pourrez adapter et compléter suivant le contexte et les caractéristiques de votre entreprise. Bénéfices du RSE Le guide du bon usage des médias sociaux selon Air Force L’armée de l’air américaine Air Force a publié récemment, par le biais de son antenne de communication « Air Force Public Affairs Agency », un guide du bon usage des médias sociaux . Il est destiné à la fois aux opérationnels de l’Air Force ainsi qu’à leurs familles et entourages. Le guide de 22 pages, fournit un ensemble de bonnes pratiques, de conseils didactiques ainsi que de check-list d’actions à vérifier lors de la navigation sur les réseaux sociaux. Il présente aussi de manière sommaire les principaux services 2.0 comme Facebook, Twitter, Vimeo, etc. en détaillant leurs fonctionnement, avantages et limites.

13 freins et obstacles à l’adoption des Réseaux Sociaux d’Entreprise (#RSE) Tout comme les dispositifs de veille, la mise en place d’un réseau social d’entreprise (RSE) ne s’improvise pas, et nécessite un certain nombre de prérequis pour augmenter les chances de sa réussite et sa viabilité dans le temps pour l’ensemble de l’organisation. Plusieurs freins sont en effet à l’origine de blocages dans l’adoption des RSE malgré les efforts fournis, et ils trouvent majoritairement leur origine dans le rapport de l’entreprise à la notion de collaboration. A ce titre, voici une liste non exhaustive des freins et obstacles fréquemment rencontrés lors de la mise en place d’un RSE. Il est à noter que ces freins ne sont pas complètement indépendants, et majoritairement, c’est un ensemble d’obstacles qui justifient l’échec du projet, et non pas un seul et unique paramètre. La connaissance c’est le pouvoir : certains trouvent et justifient leur légitimité par l’accès à certains types d’informations qu’ils n’ont pas envie de partager, par crainte de perte de pouvoir interne.

Qu’est-ce qu’un “intranet social” ou un “intranet 2.0″ Résumé : l’intranet 2.0 ou intranet social, tout le monde en parle tout en se demandant à quoi cela peut ressembler. Entre le mythe qui veut que demain l’intranet disparaisse au profit d’un réseau social et les titulaires habituels de la responsabilité de l’intranet qui sont mal à l’aise dès qu’on sort d’une logique purement descendante, les débats idéologiques et fonctionnels ont de beaux jours devant eux. L’intranet social n’est pas tant la prise du pouvoir du réseau social qu’une socialisation des grands piliers de l’intranet traditionnel : information, personnes, outils métiers. Ca n’est pas tant l’adjonction de nouveaux outils que la généralisation de nouveaux services, de fonctionnalités à toutes ses composantes.

Les chartes d'utilisation des médias sociaux : introduction Si la mise en place de politiques d’utilisation des médias sociaux est un phénomène en développement pour les organisations, il reste encore très timide et se limite souvent soit à des restrictions très sévères, soit à un appel au bon sens. Avant d’analyser quels sont les besoins pour une organisation de mettre en place une charte d’utilisation des médias sociaux, voici quelques points ressortissant de l’étude de différentes chartes. Une base de données contenant plus d’une centaine de chartes est d’ailleurs disponible en ligne (Social Media Governance). Un reflet de la culture de l’organisation Le regard que porte une entreprise sur les médias sociaux est fortement liée à sa culture organisationnelle.

Comment lever le sentiment de flicage perçu par certains salariés dans l’utilisation d’un RSE ? par @ClaudeSuper #e20 La question est d’importance et ne peut pas être écartée d’un clic ou d’une posture ! L’évaluation de fait par l’observation de l’activité, de l’attitude et des propos des employés n’est pas nouvelle, mais la généralisation des espaces communautaires numériques dans les entreprises ravivent les craintes de beaucoup de salariés. A juste titre, puisque la valorisation de la relation humaine et des collaborateurs au travers de leur(s) rôle(s) pose inévitablement la question des risques et de enjeux pour ces derniers et que, souvent, les règles ne sont pas claires. Zone de perturbations. Les changements qu’induisent les plates-formes collaboratives et sociales peuvent donc être perturbants.

Related: