background preloader

Neurosciences

Facebook Twitter

Construire un climat de classe positif et favorable aux apprentissages. 11 manières de développer les fonctions exécutives des enfants. Les fonctions exécutives nous permettent d’agir de façon organisée pour atteindre nos objectifs.

11 manières de développer les fonctions exécutives des enfants

Le Dr Adele Diamond, neuroscientifique, définit les fonctions exécutives comme un ensemble de 5 compétences : la maîtrise de soi La capacité à résister aux tentations, à agir consciemment plutôt que par impulsion, à réfléchir avant d’agir ou de parler. l’auto discipline. Impliquer les élèves pour donner du sens aux apprentissages.

[Dossier] Sciences cognitives et apprentissage – 3/5 - le blog de Solerni – plateforme de MOOCs. Dans les premières parties de ce dossier, nous avons vu qu’en moyenne, le cerveau humain possède dès la naissance un capital de cent milliards de neurones qui restera relativement constant tout au long de sa vie.

[Dossier] Sciences cognitives et apprentissage – 3/5 - le blog de Solerni – plateforme de MOOCs

En revanche, la véritable variable, c’est la connectivité entre les neurones qui évolue au gré des situations: en fonction des expériences et sollicitations, les connexions entre neurones seront tantôt mises en place et tantôt recyclées pour d’autres usages. Les sciences cognitives définissent ainsi l’apprentissage dans sa forme élémentaire comme la réaction cérébrale d’un individu à un stimulus : une information est perçue, traitée puis intégrée par le biais de modifications structurelles des réseaux neuronaux : c’est la plasticité cérébrale ou synaptique. Rôle du cerveau dans l’apprentissage : plasticité synaptique Pour pouvoir apprendre, il faut pouvoir mémoriser afin d’être en capacité de réutiliser une notion, un concept, ou une procédure. Mémorisation et apprentissage 2G. [Dossier] Sciences cognitives et apprentissage – 2/5 - le blog de Solerni – plateforme de MOOCs. La semaine dernière, nous abordions avec vous les grands courants théoriques qui ont marqué l’histoire de l’apprentissage et de la transmission du savoir.

[Dossier] Sciences cognitives et apprentissage – 2/5 - le blog de Solerni – plateforme de MOOCs

Afin de bien saisir les fondements et évolutions de nos modes de transmission des connaissances ainsi que les résultats des recherches en neurosciences cognitives concernant l’apprentissage, il est important de comprendre la naissance, le développement et les évolutions de cette discipline scientifique ainsi que les découvertes qui ont jalonné son histoire. L’histoire des neurosciences débute relativement récemment avec la découverte, en 1880, par Golgi et Cajal puis Waldeyer, du neurone ou cellule nerveuse comme unité de base de notre système nerveux central (cerveau) et périphérique (nerfs).

[Dossier] Sciences cognitives et apprentissage – 1/5 - le blog de Solerni – plateforme de MOOCs. S’appuyant sur les avancées scientifiques, un certain nombre de théories se sont succédées autour de nos façons d’apprendre, bousculant les rôles de l’apprenant (actif ou passif) et du pédagogue, et intégrant les évolutions de nos environnements (outils, culture…).

[Dossier] Sciences cognitives et apprentissage – 1/5 - le blog de Solerni – plateforme de MOOCs

Behaviorisme La théorie behavioriste est la première méthodologie d’apprentissage proposée, au XXème siècle, par le psychologue américain John Broadus Watson. En fondant ses travaux sur la théorie de l’évolution de Darwin, celui-ci considère le cerveau comme une boite noire qui permet à l’individu de s’adapter à son environnement en réagissant de manière conditionnée aux différents stimuli. Il propose ainsi, comme son contemporain russe Ivan Pavlov, une approche de type stimulus-réponse. Pour que l’homme apprenne, il faut conditionner son esprit à fournir une réponse donnée à un stimulus donné via des systèmes de récompenses et/ou de punitions. Cognitivisme. [Dossier] Sciences cognitives et apprentissage – Introduction - le blog de Solerni – plateforme de MOOCs. [Dossier] Sciences cognitives et apprentissage – Introduction Introduction Transmission du savoir et apprentissage, un avantage sélectif ?

[Dossier] Sciences cognitives et apprentissage – Introduction - le blog de Solerni – plateforme de MOOCs

Quand les neurosciences rencontrent l’éducation. Bande dessin? exposant des astuces pour apprendre l'?ole. O Houde u. Ouverture de la Conférence internationale métacognition et confiance en soi. Secrets et astuces du cerveau.

La course à l'attention. Regards croisés et pistes pédagogiques pour aborder la captation de l’attention, les algorithmes et la place de l’éducation Combien de temps vous faut-il pour lire cet édito ?

La course à l'attention

3 minutes ? Mais c’est sans compter sur les nombreuses pauses que vous ferez peut-être avec la notification d’un mail à lire par-ci, ou le dernier message d’un groupe de discussion par-là, sans oublier que votre téléphone affichait déjà 24 notifications non lues sur votre application préférée. Alors que nous passons en moyenne 21 heures par semaine sur internet et que nous sommes 30 millions à nous connecter tous les jours aux réseaux sociaux 1, il ne serait pas exagéré de penser comme Tristan Harris, cet ex-ingénieur de Google, qu’une « poignée de personnes [travaillant pour les grandes entreprises de la Silicon Valley, ndlr] (...) décident de la façon dont des milliards de personnes dans le monde utilisent leur attention 2 » Kimi Do et Pascal Mériaux, coordonnateurs du dossier 1.

Les neurosciences émotionnelles d'Antonio Damasio. Les émotions sont à l'origine de la culture que nous sommes capables de fabriquer...

Les neurosciences émotionnelles d'Antonio Damasio

Les arts, les sciences et les technologies viennent d'une nécessité de réponse qui vient des émotions. Antonio Damasio Antonio DAMASIO est professeur de neurosciences, de psychologie, de philosophie, directeur du Brain and Creativity Institute, à l’Université de Californie du Sud à Los Angeles. Cerveau-mémorisation-pédagogie. Mieux comprendre le cerveau peut-il vraiment nous aider à mieux enseigner? SCIENCES COGNITIVES. La coopération en classe - apports de la recherche.

Impliquer les élèves pour donner du sens aux apprentissages. Les 4 phases de l'apprentissage selon Maslow. Comment renforcer l'attention des élèves ? Construire un climat de classe positif et favorable aux apprentissages. Vidéo - Conférence A. Tricot - L'innovation pédagogique. Quelques éléments de psychologie cognitive pour aider les professionnels à concevoir des situations d'apprentissages. Cette captation vidéo a été réalisée le 3 juin 2015 lors d'une journée de formation intitulée : Les dispositifs, la classe, l’établissement ; quels soutiens à l’engagement des élèves ?

Quelques éléments de psychologie cognitive pour aider les professionnels à concevoir des situations d'apprentissages

Cette journée a été l’occasion de réfléchir aux enjeux d’une aide apportée de manière cohérente et ajustée aux besoins des élèves, dans un contexte marqué par la controverse autour de l’insuffisante efficacité des dispositifs d’accompagnement des élèves. Quels pas de côté ces dispositifs font-ils faire aux enseignants, aux praticiens, afin de mieux comprendre la nature des difficultés des élèves ? Zone d’apprentissage, zone des possibles. Entre zone de confort et inconnu total, la zone d’apprentissage est celle qui révèle les possibles, en particulier en termes de projets professionnels et de leur faisabilité.

Zone d’apprentissage, zone des possibles

Partons donc explorer cette zone d’apprentissage, ses bénéfices, ses obstacles, pour en faire l’alliée de nos ambitions. Cette vidéo, réalisée par Inknowation est une société espagnole qui aide les organisations à se transfomer et à s’adapter au changement. Apprendre à désapprendre. En voilà un sacré challenge!!! Beaucoup d’entre vous savent faire du vélo.

Apprendre à désapprendre. En voilà un sacré challenge!!!

En général, on apprend ça au cours de notre petite enfance. Comme tous les apprentissages, celui-ci nécessite un certain nombre de répétitions sur un mode essai – erreur – essai – erreur -, etc. Une fois trouvé l’équilibre dans le mouvement, il est reconnu que faire du vélo, “ça ne s’oublie pas”. L'engagement actif, la curiosité, et la correction des erreurs.

Outre l’attention, deux facteurs jouent un rôle déterminant dans les apprentissages : l’engagement actif de l’enfant, et le retour rapide d’informations (feedback). Selon la théorie du « cerveau bayésien », que nous avons examinée dans les années précédentes, l’algorithme fondamental qui permet au cerveau d’ajuster ses représentations du monde extérieur consiste en trois étapes : prédiction descendante, fondée sur le modèle interne actuel ; comparaison de ces prédictions avec les entrées reçues du monde extérieur, ce qui engendre des signaux d’erreur ; utilisation de ces signaux d’erreur afin d’ajuster le modèle interne.

Ce modèle du cerveau Bayésien suggère que deux ingrédients sont indispensables à l’apprentissage : la génération d’une anticipation sur le monde extérieur (engagement actif), et le retour d’information sous la forme de signaux d’erreur (en provenance de l’environnement ou de l’enseignant). Les 7 clés de la mémoire. Comment retenir ? Comment mémoriser son cours en vue des examens ? Comment retenir des listes de chiffres ou de noms ? Au-delà des techniques mnémotechniques – que j’aborderai dans d’autres billets – il y a quelques principes à pratiquer d’urgence pour favoriser une bonne mémoire. J’en ai illustré 7 sur cette carte heuristique. Le langage corporel en classe : postures, enseignants et élèves #eduvoiceschat n°8. Qui a dit que les enseignants ne travaillaient pas ? Même le jour de la fête du travail, ils se sont retrouvés pour échanger en ligne sur un sujet peu abordé mais fort intéressant : le langage corporel en classe.

Quel rôle peut jouer la communication non-verbale dans les apprentissages ? Faut-il favoriser le mouvement des élèves ? Dans quel but ? Les gestes professionnels des enseignants ont-ils un effet sur les apprentissages des élèves ? C'est la dernière intervention de la journée. Dominique Bucheton réussit à emporter l'adhésion du public. Ses propos bousculent un peu les enseignants en général mais confortent les militants qui l'écoutent dans quelques « résistances ». Dominique Bucheton est une didacticienne du français, professeure à l'université de Montpellier, directrice du LIRDEF (laboratoire interdisciplinaire de recherche en didactique, éducation et formation). Presentation de la Gestion Mentale. La Gestion Mentale La Gestion Mentale explore, décrit et étudie les processus mentaux dans leur diversité.

Cette analyse de la conscience cognitive a été élaborée par Antoine de la Garanderie à partir de l'analyse des habitudes mentales de très nombreux sujets. La Gestion Mentale est une pratique pédagogique reconnue par l'éducation nationale, qui a parrainé le premier colloque International de Gestion Mentale à Angers en 1996. Nous reprenons ici des définitions que vous trouverez également, avec d'autres approfondissements, dans divers ouvrages de Gestion Mentale. Les 4 Phases de l'Apprentissage.

Comment développer l’intelligence émotionnelle ? La méthode RULER à découvrir ici ➡️ 7 conseils pour maintenir la concentration des enfants. En matière de concentration, travail, activités physiques et repos doivent s’équilibrer. Voici quelques conseils et idées à appliquer pour maintenir la concentration des enfants pendant des exercices (d’écriture notamment). 4 techniques pour réactiver ce que l'on a appris, construire et consolider les connaissances au fil du temps et engager les élèves . #SciencesApprendre…

30 questions positives à utiliser en classe sans modération pour aider nos élèves à progresserApprendre à Apprendre. Les stratégies gagnantes des #neurosciences cognitives sur l'#apprentissage. #Apprendre #Enseigner #Pédagogie #Ecole #Enseignement #NeurosciencesCognitives #Classe Via ⁦@StanDehaene⁩ @isafil… Des outils pour travailler l'attention en classe par Jean Philippe Lachaux de @Inserm. De nouvelles pistes à intégrer dans une #cogniclasse au @LvvNumerique par exemple. Formation : les sciences cognitives à l'heure des neuro sciences ?

Comment développer ses compétences métacognitives? «L’erreur est la condition même de l’apprentissage» Stanislas Dehaene est professeur de psychologie cognitive expérimentale au Collège de France (Paris). Il publie Apprendre! Les talents du cerveau, le défi des machines (Ed. Odile Jacob), qui fourmille d’astuces et de récits d’expériences. 10 méthodes pour réviser, mémoriser et apprendre. Dans les situations d’apprentissage, le bachotage est décrié et tous les enseignants conseillent à leurs élèves de relire leur leçon le soir-même pour mieux mémoriser.

Mais, pour les élèves, les questions demeurent les mêmes : Neurosciences cognitives, comment changer l'apprentissage ? Jean-Luc Berthier. Le cerveau apprenant : Neurosciences cognitives, développement et pédagogie. 7 principes éducatifs validés par les neurosciences. 1. 3 connaissances de base sur le cerveau □□ en #neurosciences pour mieux #apprendre Via @isafil. Cartes mentales, outils de mémorisation - sciences cognitives. Les articles vantant les mérites de la carte mentale, véritable outil d’organisation des informations sont légions. A la fois outil de créativité, d’organisation de la pensée, véritable stimulateur cérébral, on dit aussi qu’elle favorise la mémoire…à long terme, cela va de soi. Mais comment ? Objectif : mémoriser à long terme. Colloque Pédagogies, Neurosciences et Numériques.

LES 4 PILIERS DE L’APPRENTISSAGE 1. 10 méthodes pour réviser, mémoriser et apprendre. Les 4 piliers de l'apprentissage d'après les neurosciences. D’après Stanislas Dehaene, psychologue cognitif, neuroscientifique et professeur au Collège de France, les neurosciences cognitives ont identifié au moins quatre facteurs qui déterminent la vitesse et la facilité d’apprentissage. 1. L’attention L’attention est la capacité que nous avons à nous ouvrir à la réalité : l’attention ouvre notre esprit.

Echec scolaire : quel mécanisme cérébral ? (Voir la 2ème partie du dossier pratique) Prenons l’exemple d’un élève qui, depuis longtemps, est en échec scolaire. Il a le sentiment qu’il ne sait rien et qu’il n’a aucune qualité. Le jour de l’examen, il est certain qu’il ne pourra jamais réussir. Il est battu d’avance. Les clés pour mieux mémoriser. Comment renforcer l'attention des élèves ? 5 principes issus des neurosciences pour favoriser l'apprentissage en formation. Quels sont, à votre avis, les avantages et inconvénients des pédagogies actives, ludiques et participatives ? Si les entreprises semblent conscientes de la nécessité d’amorcer un virage pédagogique dans leurs formations, elles sont parfois réticentes à l’idée de passer à l’action : est-ce vraiment utile et pertinent ? Apprendre et former avec les sciences cognitives.

Le fonctionnement de la pensée selon les Neurosciences, Nadira Gallois, Université du Maine. L'effet d'une communauté d'apprentissage sur la motivation. Les émotions inséparables du processus d'apprentissage. Comment apprendre à apprendre ? Ifé n° 86 : Neurosciences et éducation, la bataille des cerveaux. Utiliser les neurosciences pour mieux enseigner et mieux apprendre. Comment aider le cerveau à surmonter les obstacles cognitifs à l’école.