background preloader

Comprendre les freins à l’achat

Comprendre les freins à l’achat
Les boutiques en ligne ont certes des avantages (comparaison des prix, gain de temps, zéro déplacement), mais elles ont aussi leurs inconvénients. Selon une étude IPSOS, ces freins à l’achat se regroupent en 6 grands facteurs : 1) L’impossibilité d’essayer les produits : Afin de contourner cet inconvénient, il est de votre devoir, e-commerçant, de proposer un descriptif clair de votre produit. Taille, couleur, modèle, composition, texture sont les éléments indispensables à cette description. À cela s’ajoute le visuel du produit, qui pourra être décliné en 2 – 3 photos (avec différents points de vue) 2) Les frais de port : 54 % des Français jugent ces frais trop élevés. 3) Arnaques et contrefaçons : Mettez en avant l’origine de vos produits, si vous vendez des marques. 4) Remboursement et échange : Souvent, énervant à traiter, les demandes de remboursement et d’échange sont communs dans le monde du e-commerce. Sources: marketing professionnel

http://www.e-commercons.com/freins_a_l_achat/

Related:  Les freins à l'achat des internautesTechniques de ventecours de mercaRISQUE ACHAT INTERNETRelation client

Achats en ligne : freins psychologiques à l'achat Achats en ligne : freins psychologiques à l'achatLorsque vous interrogez une grande majorité des Internautes Français, et que vous leur demandez s‘ils ont déjà acheté en ligne, dans bien des cas la réponse est « non car c’est trop risqué ». Pourtant ces même personnes ne vont pas hésiter à donner leur numéro de carte par téléphone, sur un bon de commande de vente par correspondance, par fax ou sur Minitel. Dans tous ces cas pourquoi le risque serait-il moins élevé ? L’enveloppe contenant le bon de commande peut être ouverte par n’importe qui, le fax peut être intercepté à son arrivée par quelqu’un d’autre que son destinataire et le téléphone écouté. Pire encore, toutes ces personnes payent dans les magasins et restaurants avec leur carte bancaire et systématiquement une facturette est émise avec le numéro de la carte, la date d’expiration voire même le nom du propriétaire ! Dans la réalité, les achats en ligne ne constituent pas un risque élevé, si quelques précautions sont prises.

Parcours d’achat des Français : le magasin... Les proches (parents ou amis) sont le meilleur vecteur d’influence pour déclencher un achat (31% des répondants), tandis qu’Internet est une source d’information pré-achat décisive (46% consultent les avis en ligne, par exemple), et que le magasin reste, de loin, le lieu préféré pour concrétiser l’achat, pour 62% des Français. Voilà quelques-uns des résultats saillants de l’étude sur le parcours d’achat des Français à l’heure de la pluralité des canaux (magasin, web, mobile…), réalisé par l’Ifop pour le compte de Wincor Nixdorf. Objectif : cerner les contours de ses habitudes, brouillées par l’immixtion de plus en plus fréquente d’Internet sous toute ses formes, e-commerce (concurrent des magasins pour l’achat) et smartphones ou tablettes (pour consulter avis clients, comparer prix et produits…), les smartphones étant par ailleurs de plus en plus souvent utilisés à l’intérieur du magasin (la moitié des sondés l’utilise en point de vente, en lien avec leur parcours d’achat).

INFOGRAPHIE - Les six grands profils de consommateurs L'étude Leo Burnett PeopleShop identifie notamment six grands "profils" de shoppers, basés sur des attitudes et motivations d'achat différentes : les Shoppers Economes, les Shoppers Routiniers, les Shoppers Stratèges, les Shoppers Qualité, les Shoppers Passionnés et les Shoppers Opportunistes. A chaque catégorie de produits étudiée, on constate ainsi bien souvent la domination d'un, voire deux profils shoppers. Source : Etude PeopleShop de Leo Burnett, septembre 2012

Fraudes: Les arnaques sur Internet sont en forte augmentation ESCROQUERIES Les débits frauduleux sur compte bancaire ont bondi de 60 % en trois ans... Victor Point Publié le Mis à jour le C’est un chiffre qui doit nous amener à revoir notre manière de protéger nos données bancaires : en trois ans, de 2010 à 2013, les débits frauduleux chez les ménages français ont augmenté de près de 60 %. La préparation est la clé du succès dans la vente ! « Si je disposais de neuf heures pour abattre un arbre, j’en emploierais six pour affûter ma hache. » Abraham Lincoln L’objectif de la préparation est de se poser la question du « Comment faire » pour réussir les objectifs à atteindre : le « Combien ». Ceci afin d’être le plus efficace possible le moment venu et ne rien laisser au hasard => c’est la clé du succès ! Chaque étape doit être minutieusement préparée pour être le plus à l’aise possible lors de l’entretien de vente. Il est nécessaire de structurer le plan de vente et prendre un coup d’avance en réalisant 3 actions clés.

Taux De Transformation Ecommerce : Entonnoir De Conversion E Commerce : Calcul / Exemple Ecommerce et taux de conversion Une conversion est le fait de faire réaliser une action quelconque à un visiteur. Dans notre cas il s'agit d'un achat. Le taux de conversion est donc le pourcentage d'actions réalisées. On le calcule donc de la manière suivante : (nombre actions réalisées / nombre de visiteurs) * 100

Un consommateur paradoxal et rationnel Même si la consommation des ménages a plutôt bien résisté à la crise, pourquoi le désir de consommer marque-t-il le pas ? Le consommateur, 100% rationnel et raisonnable, voit ses comportements en matière de recherche d’informations avant l’achat évoluer. Heureusement, le plaisir d’acheter demeure… et reste sous la houlette du budget disponible. L'évolution des habitudes d'achat des Français entre 2012 et 2013 Le commerce actuel est omniprésent, résultant de la multiplication des points d'achat mais aussi de l'évolution des comportements des consommateurs. Afin de continuer à comprendre ces changements, Ipsos a réalisé la seconde édition de l'étude Omniretail pour CA Com, au sujet de l'évolution des habitudes d'achat des Français entre 2012 et 2013. Florilège des principaux résultats de ce sondage, effectué auprès d'un échantillon de 1013 personnes, représentatives de la population française, âgées de 15 ans et plus, du 5 au 8 avril 2013. Les magasins physiques : toujours chouchous des français Les Français disposent aujourd'hui d'une multitude de points d'achat : les points d'achat physiques, les points d'achat web, les points d'achat mobiles, les points d'achat TV connectée, ainsi que les points d'achat drive.

Evolutions du E-Commerce 2016 : les chiffres clés pour les particuliers Le service étude de la Fevad a réalisé sa synthèse annuelle sur l’évolution économique des marchés e-commerce. Cette année encore, l’accent est mis sur le développement des achats via mobile ainsi que sur l’emploi. Découvrez les chiffres clés ainsi que les principales conclusions à tirer de cette étude au fil de notre article. Un chiffre d’affaires en hausse En 2015, le chiffre d’affaires du E-Commerce a progressé de 14% par rapport à 2014, atteignant 64,9 milliards d’euros, un record ! Le E-Commerce continue de gagner des parts de marché puisque 835 millions de transactions en ligne ont été observées pour la même période ce qui représente au total 7% du commerce de détail en France.

Comment préparer une négociation ? Comment devenir un as de la négociation ? Est-ce à la portée de tous ? Nous vous proposons un billet dans le suite de négociation : les 5 erreurs à ne pas commettre ! Les internautes et l'e-commerce : 4. Je n'achète pas parce que... L'Internaute, site édité par Benchmark Group, a réalisé une enquête en ligne en mars 2003 afin de mieux connaître les jugements que portent les internautes sur le commerce électronique. 1 147 internautes, dont 75,5 % sont des cyber-consommateurs, ont répondu à cette enquête. En voici, comme promis, les principaux résultats. Aujourd'hui, quatrième et dernier volet : les réticences et attentes des non-acheteurs. Parmi notre échantillon, seuls 280 internautes interrogés ont déclaré ne pas acheter en ligne, soit 24,5 %. Mais contrairement aux années précédentes, la plupart d'entre eux (87 %) ne sont pas foncièrement hostiles à ce canal de distribution. 16 % sont même disposés à acheter sur Internet au cours de cette année.

Vendeur à l’ère digitale: un métier en voie de disparition? (1/5) De longues rangées d'étagères pleines, des rayonnages sans fin, des vignettes pour chaque produit, des étiquettes virtuelles pour aller encore plus loin, et, au bout du magasin, des péages automatiques pour régler ses emplettes. Toujours plus de produits, disponibles à portée de main et qui ont pour mérite d'être là, précisément quand l'acheteur en a besoin. Peut-être même commandés à distance et livrés en magasin pour éviter d'avoir à prendre un jour de RTT afin de réceptionner son colis. Un panier réglé en quelques clics voire même à la volée par un système sans contact...

Related: