background preloader

Motivations et Buts des Consommateurs

Motivations et Buts des Consommateurs
Related:  Motivations, freins et besoins2. Les motivations et les freins

L'étude de motivation selon Joannis L'étude de motivation selon Joannis L’acte d’achat est souvent complexe. Le principe de base de la publicité, et de la vente en général, est de stimuler les motivations et de lever les freins. Il faut donc en premier lieu connaître et comprendre le contexte psychologique dans lequel se place le produit ou le service vendu.Ensuite, il faut identifier les motivations et les freins qui entrent en jeu dans l'achat et dans l'utilisation du produit.Dans son livre devenu incontournable, Henri Joannis identifie 3 types de motivations et deux types de freins. Notons que plusieurs motivations peuvent cohabiter et parfois entrer en conflit. Les motivations hédonistes Quête du plaisir physique et intellectuel, facilitation du travail, satisfactions "magiques", ... Magnifique exemple d'une double motivation : hédoniste "le plaisir du chocolat" et auto-expression "conserver la ligne". Motivation oblative : "être une gentille maman et faire le taxi pour sa progéniture". Voir également la notion de besoin

Projet Multimédia Raphael Roux Par sa facilité d'utilisation, internet permet très facilement d'obtenir des informations détaillés, de comparer et de trouver le meilleur prix Les motivations d'achat en ligne Comme pour les acheteurs à domicile, l’aspect pratique est bien sûr une des premières motivations des acheteurs en ligne : gain de temps et économie de l’effort physique. Mais aujourd’hui, les consommateurs sont avant tout à la recherche du meilleur prix associé aux meilleurs services ( livraison rapide, disponibilité des produits ). En 2004 les chiffres FIA-NET indiquaient que 64 % des internautes citent la disponibilité des produits en décembre, contre 58 % sur l'ensemble de l'année. Trois premiers facteurs influençant l’achat au 4 eme trimestre 2007. Il semble qu'en raison de l'explosion de l'offre sur Internet et de la banalisation de l'achat en ligne, l'internaute n'hésite plus à tester des sites Internet qu'il ne connaît pas.

Le neuromarketing : comment les marques sondent votre cerveau Par Francetv info Mis à jour le , publié le Qu'est-ce qui motive notre envie d'acheter ? Pourquoi choisit-on un produit plutôt qu'un autre ? A Paris, un institut de conseil en marketing a créé un supermarché test. En Belgique, les marques font passer des IRM à des clients tests. En France, l'imagerie ne peut toutefois être utilisée que dans le cadre de la recherche médicale ou pour la prévention et la santé. Motivations et freins, besoins RPF Quelles sont les motivations du comportement ROPO en 2013 ? A l'heure où la majorité des acteurs de Commerce parle de stratégies web-to-store, web-to-shop, il est clef d'avoir en tête les notions clefs qui motivent les consommateurs à adopter un comportement ROPO, ROBO (Research Online, Purchase Offline / Research Online Buy Offline) Digitas France en collaboration avec Vivaki Advance vient de publier sa seconde édition du baromètre du commerce connecté. Cette étude permet de mettre à jour les motivations des français à initier leur parcours d'achat en ligne et le finaliser en magasin (Motivations ROPO 2012, Motivation ROPO 2008) Définitivement, l'expérience Produit (toucher, sentir, essayer) qui prédomine en 2012 suivi de l'immédiateté des produits. D'ailleurs deux arguments qui si ils sont habillement employés peuvent être un vrai levier anti-showrooming. Cette étude ne mentionne pas les craintes liées à la livraison, et ceci du fait de la formulation de la question.

Les enfants et Internet : Motivations, freins et profils Les enfants sont de plus en plus présents sur la toile, cette tendance va continuer à se développer dans les années futures. Ils surfent plus que la moyenne nationale de la population et peuvent se connecter de façon autonome. En effet, ils savent faire démarrer l’ordinateur qui souvent se trouve dans leur chambre. Ils connaissent en majorité le mot de passe pour la connexion à Internet. Ils savent utiliser le clavier et la souris mais ils rencontrent certains freins liés à la difficulté de naviguer sur le web, ils ne visitent pas les sites e-commerce. Motivations - La variété, la profusion - Le jeu - Le challenge, la compétition - La création, la réalisation - La recherche d’informations - L’ouverture aux autres Freins - Une utilisation difficile - Les blocages - Le repérage - La complexité des sites - La lenteur perçue - L’aide inexistante Les 5 profils d’enfants sur Internet Les fans : Ils se connectent pour obtenir des informations sur les stars, les people ou les sportifs célèbres.

Comportement du consommateur : définition du Mercator La notion de besoins La notion de besoins On entend par besoin un sentiment de manque, d’insatisfaction lié à l’origine à une nécessité physiologique non contrôlée (manger, boire, ...) puis élargi à des champs plus vastes par la psychologie.Non comblé, inassouvi, le besoin crée chez l’individu une tension, une frustration. Le besoin est le point de départ de la consommation : sans besoin, pas d’achat.La force de la publicité repose majoritairement sur ces besoins, réels ou créés. Ne confondons pas le besoin et l'envie ! La pyramide des besoins de MaslowElle exprime schématiquement les besoins présents chez tous les individus de façon latente. Cette pyramide illustre le mécanisme d’ascension dans le besoin. Les besoins selon H. Exemples de publicités conçues sur la réponse à un besoin Évidents besoins d'estime (prestige, reconnaissance) et de domination : 250 cv, la plus puissante de sa catégorie ! Besoin de domination. Besoin d'agression (ouf, ça soulage !). Besoin d'exhibition, de provocation.

THEORIES DE LA MOTIVATION DES INDIVIDUS AU TRAVAIL - Le blog de danielus.over-blog.com Les organisations existent parce qu’elles ont en leur sein des hommes et des femmes qui, sans relâche, donnent le meilleur d’eux pour qu’elles vivent et se développent. Toutefois, si la ressource humaine constitue aujourd’hui la sève nourricière des organisations, il est tout aussi vrai que ces hommes et ces femmes attendent en retour beaucoup de leurs entreprises. De nombreux chercheurs se sont intéressés à l’analyse des besoins ou attentes de l’individu, en l’occurrence ceux pour qui la satisfaction est recherchée au travail ; donnant ainsi naissance au concept de motivation. Dans cette partie, nous allons dans un premier chapitre étudier les éléments du concept et quelques théories de la motivation de l’homme au travail. Chapitre I : ELEMENTS DU CONCEPT ET THEORIES DE LA MOTIVATION AU TRAVAIL Il s’agit dans ce chapitre, de faire une revue générale de la littérature portant sur la motivation au travail. §.1. 1. 2. §.2. 1. 2. Il existe cependant quatre principaux types de motivation.

Attitude RPF Les attitudes Dimanche 7 mars 2010 7 07 /03 /Mars /2010 18:03 INTRODUCTION Définition: « Une attitude représente un état mental de préparation à répondre, organisé à la suite de l'expérience et qui exerce une influence directrice sur la réponse de l'individu à tous les objets ou toutes les situations qui se rapportent à cette expérience » (Allport). =>il s'agit d'une disposition interne de l'individu qui sous-tend sa perception et son comportement vis à vis d'un objet ou d'une situation. Par exemple en psychologie sociale, contrairement au sens commun, on va parler d'un comportement « agressif » plutôt qu'une attitude car une attitude ne s'observe pas. Donc l'attitude (état mental ou disposition qui va l'amener à avoir plutôt un comportement) n'est pas observable. Autre exemple: le racisme peut-être une attitude prédisposante d'agressivité vis à vis des gens de couleurs. Comment mesurer les attitudes? exemple: attitude vis à vis de l'autorité parentale: C'est la méthode des "groupes extrêmes".

Les internautes et l'e-commerce : 4. Je n'achète pas parce que... L'Internaute, site édité par Benchmark Group, a réalisé une enquête en ligne en mars 2003 afin de mieux connaître les jugements que portent les internautes sur le commerce électronique. 1 147 internautes, dont 75,5 % sont des cyber-consommateurs, ont répondu à cette enquête. En voici, comme promis, les principaux résultats. Aujourd'hui, quatrième et dernier volet : les réticences et attentes des non-acheteurs. Parmi notre échantillon, seuls 280 internautes interrogés ont déclaré ne pas acheter en ligne, soit 24,5 %. Mais contrairement aux années précédentes, la plupart d'entre eux (87 %) ne sont pas foncièrement hostiles à ce canal de distribution. 16 % sont même disposés à acheter sur Internet au cours de cette année. Seuls 13 % restent irréductibles et déclarent qu'ils n'achèteront jamais sur Internet. Sans surprise, le principal frein à l'achat sur Internet est à 92 % la réticence à payer en ligne en raison d'un manque de confiance.

Related: