background preloader

Une énergie d'avenir, vraiment ?

Facebook Twitter

(74) Jancovici : James Finance contre Docteur Carbone - Genève - 17/09/2020.

Alors la panacée ? Jancovici l'avoue lui-même, tout ce que l'on sait sur la météo des prochaines vingt années est qu'elle sera pire qu'aujourd'hui. Alors quid de l'eau ? Sans eau comme lors de longues canicules ou avec trop d'eau comme à Fukushima, une centrale nucléaire ne tient pas. – alwen

Campagne pour l'abrogation d'Euratom. L’industrie du nucléaire en déclin est dépassée par les renouvelables. L’industrie mondiale du nucléaire a clairement entamé son déclin, constate le rapport World nuclear industry status report 2017, publié mardi 12 septembre.

L’industrie du nucléaire en déclin est dépassée par les renouvelables

Faillite des géants historiques, retard dans la construction des futures centrales, vieillissement des infrastructures... L’atome se fait progressivement distancer par les énergies renouvelables. Porté par 403 réacteurs en activité dans le monde, le secteur du nucléaire est devenu un géant aux pieds d’argile, miné par des problèmes économiques, de renouvellement des centrales, et dont la rentabilité s’essouffle face aux énergies renouvelables.

Le rapport dresse le panorama exhaustif du parc nucléaire mondial, et fournit des données relatives à son exploitation, sa production et aux constructions de réacteurs. Cette nuit en Asie : la Corée du Sud lance sa sortie du nucléaire - Les Echos. Nucléaire : la Suisse a décidé à 58,2% de sortir du nucléaire. Alors que la question fait encore débat en France, la Suisse a décidé depuis ce week-end de sortir définitivement du nucléaire.

Nucléaire : la Suisse a décidé à 58,2% de sortir du nucléaire

Dimanche 21 mai, le peuple Suisse qui devait se prononcer lors d'un référendum, a décidé à 58,2% d'abandonner le nucléaire pour accepter la nouvelle loi sur l'énergie. Un jour historique. «Un accident nucléaire majeur aura lieu en Europe»… Une déclaration choc faite le 3 mars dernier au quotidien Libération par le président de l’ASN, l’Autorité française de sûreté nucléaire.

«Un accident nucléaire majeur aura lieu en Europe»…

De la part de Pierre-Franck Chevet, gendarme en chef de l’atome en France – pays majeur dans le nucléaire mondial –, cette déclaration sur la quasi-certitude d’un accident nucléaire n’a rien d’anodin. Il n’est d’ailleurs pas seul à le penser. Dans les couloirs des rencontres internationales d’experts et régulateurs, cette opinion commence à être évoquée, en tout cas à plus haute voix qu’avant.

En 50 ans, on a changé de paradigme « officiel » public en matière de nucléaire civil. Dans les années soixante, malgré les accidents de Kytchym en URSS – resté confidentiel mais connu des initiés – et de Windscale en Grande-Bretagne en 1957, le paradigme était encore : « un accident majeur est impossible ». Mais finalement, ce n’est pas si grave… (?) D’abord sur la minimisation des effets des accidents précédents, patente dans le cas de Tchernobyl.

Pour ou contre une sortie du nucléaire. La filière nucléaire est confrontée à un grave problème de financement.

Pour ou contre une sortie du nucléaire

N’est-ce pas le moment de reposer la question de son avenir ? Donnez votre avis : ci-dessous notre sondage. La filière nucléaire connaît une mauvaise passe. Lors de la présentation de ses résultats annuels , EDF a clairement lancé un appel au soutien de l’Etat pour financer ses développements futurs. Cop 21 nucleaire ou pas. Le marché mondial du nucléaire toujours à la peine - Les Echos. Politique Grèce : les députés français approuvent largement l’accord Les modalités de l’accord entre la Grèce et ses créanciers ont réveillé les fractures au sein de la gauche.

Le marché mondial du nucléaire toujours à la peine - Les Echos

Et la droite est restée divisée. Transition énergétique : l’industrie de l’atome est périmée. Le dossier énergétique est on ne peut plus d’actualité ces jours-ci et le restera dans les semaines à venir.

Transition énergétique : l’industrie de l’atome est périmée

À l’Assemblée nationale, dans le cadre du débat sur la loi de transition énergétique, les députés ont aujourd’hui voté (après de longues, très longues heures de débat) l’article 1 et la réduction de la part du nucléaire dans la production d’électricité de 75 % à 50 % à l’horizon 2025. La semaine prochaine s’ouvre au Bourget (Seine-Saint-Denis) la première édition de la World Nuclear Exhibition, “L’événement mondial de référence de la filière énergie nucléaire” selon son site internet.

On pourrait ajouter à cet agenda les discussions européennes sur le paquet énergie-climat et l’approche de la COP 21 à Paris … Le nucléaire, une filière d’avenir pour la France ? C’est ce que le Premier ministre Manuel Valls a déclaré, en juin (puis en août !) Energies : le nucléaire se fait dépasser par les renouvelables.

Mais en France on n'a pas encore (toujours pas) compris où était l'avenir. Dommage. – alwen

Le Bourget du nucléaire, "une exhibition de dinosaures" pour Greenpeace - Nucléaire. A la veille due la World Nuclear Exhibition, Greenpeace a fait appel au cabinet Wise Paris pour étayer un argumentaire visant la filière industrielle française : le nucléaire est une industrie en déclin qui appartient au passé selon l'association.

Le Bourget du nucléaire, "une exhibition de dinosaures" pour Greenpeace - Nucléaire

La tenue du World Nuclear Exhibition (WNE), le "Bourget du nucléaire", à Paris-le-Bourget du 14 au 16 octobre interpelle Greenpeace. Le salon ouvrira ses portes le jour du vote de la loi de transition énergétique, sur le lieu même où se tiendra dans un an la Conférence Paris Climat 2015. "C’est assez cynique, commente Sébastien Blavier, chargé de campagne nucléaire à Greenpeace France.

Enviros and climate scientists continue their fight over nuclear power. More than 300 environmental, peace, and anti-nuclear groups and leaders published an open letter this week urging four prominent climate scientists to stop “embracing nuclear power” as a tool for curbing climate-changing pollution.

Enviros and climate scientists continue their fight over nuclear power

In response, one the four scientists reaffirmed his reluctant support for nuclear power, denying that he embraces the technology, but saying there’s “no justification” for claims it could never become safe or affordable. The debate among environmentalists over nuclear power flared up in November, when the four scientists published a letter calling for increased development and deployment of “safer nuclear energy systems.” The letter was written by some of the climate community’s best and brightest: NASA scientist-turned-activist James Hansen, Ken Caldeira of the Carnegie Institution for Science, Kerry Emanuel of MIT, and climatologist Tom Wigley. Le nucléaire, une filière d'avenir ? Ce lundi soir, vous étiez 64% à estimer que le nucléaire n’était pas une filière d’avenir.

Le nucléaire, une filière d'avenir ?

Par les opposants, pboyer, qui estime que le temps du nucléaire est révolu : « L'énergie nucléaire est l'avenir des années 1940. Il est temps de changer d'ère avant d'avoir transformé la Terre en une immense zone d'exclusion nucléaire pour des centaines de générations ». La Banque mondiale n'envisage pas d'investir dans le nucléaire. La Banque mondiale n'envisage pas d'investir dans le nucléaire NEW YORK (Etats-Unis) - La Banque mondiale et l'ONU ont réclamé mercredi des milliards de dollars pour fournir de l'électricité aux pays pauvres mais en excluant tout investissement dans l'énergie nucléaire.

La Banque mondiale n'envisage pas d'investir dans le nucléaire

Nous ne nous occupons pas d'énergie nucléaire, a souligné le président de la Banque mondiale Jim Yong Kim au cours d'une conférence de presse commune avec le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-mon. M. Kim a estimé entre 600 et 800 milliards de dollars par an les fonds nécessaires pour atteindre les objectifs fixés par l'ONU et la Banque d'ici à 2030: accès universel à l'électricité et doublement de la part des énergies renouvelables. Pour l'instant, cette campagne n'a recueilli qu'un peu moins de deux milliards, promis par l'OPEP, Bank of America et la Norvège. La Banque mondiale prépare des plans énergétique pour 42 pays qui seront prêts en juin mais ne concerneront que les nouvelles sources d'énergie.

Accord nucléaire EDF/Londres : des réacteurs ultra-subventionnés… mais qui ne verront jamais le jour. Observatoire du nucléaire - Communiqué du 23 octobre 2013 Accord nucléaire en Grande-Bretagne : EDF a utilisé des méthodes relevant de la corruption Lundi 21 octobre 2013, après des années de négociations commencées sous la précédente majorité (travailliste), EDF a annoncé avoir obtenu du gouvernement britannique un accord pour la construction de deux réacteurs nucléaires de type EPR.

Rappelons d'abord que, en vertu des règles européennes, cet accord a de bonnes chances d'être annulé par la Commission européenne qui statuera dans environ un an. En effet, l'accord en question relève d'un véritable dumping, de lourdes subventions (publiques ou prélevées sur les factures des citoyens britanniques) venant rendre "rentable" une opération gravement déficitaire.Le plus surprenant est que les politiciens britanniques se soient pliés à la plupart des exigences d'EDF et aient de fait accepté de livrer leurs concitoyens pieds et poings liés… pour les 35 années à venir.

L'énergie atomique, ou les paris de la science du risque. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Catherine Abou El Khair Il faut se rendre à l'évidence : l'atome est un pari incertain. C'est un professeur à Mines ParisTech, François Levêque, pourtant plutôt favorable à cette énergie, qui parvient à cette conclusion au terme d'une analyse économique et technique détaillée. Expert en économie industrielle, il constate qu'il n'existe pas de « vrai prix » du nucléaire pour la société. Une réalité qui complique la mise en place d'un débat public.

L'équation comporte trop d'inconnues. Son coût de production donne même « des arguments de poids aux militant... L'improbable renaissance nucléaire - Page 1. Nuclear plant spills radiation into Lake Michigan. Last summer, a leaky tank led to the shutdown of the Palisades nuclear power plant in Michigan. So plant owner Entergy patched up the leak, fired back up the reactor, and hoped for the best.

Unfortunately, the best did not materialize. The tank began leaking again. But no worries, thought the Einsteins at Entergy, it was only leaking a gallon a day. That was OK, they figured, because the NRC had allowed it to leak up to 38 gallons a day. But on Saturday the leaky drip turned into a gush, and all the hoping in the world couldn’t hold back the tide of spilling radioactive water. Early Sunday morning, the tank was ruled inoperable and the nuclear power plant began powering down. The Kalamazoo Gazette reports: Leaks have been an ongoing issue at Palisades, owned by New Orleans-based Entergy Corp., which shut down four times in 2012 and twice so far this year.

Rep. One of the awful things about a nuclear meltdown could be the traffic. It’s hard to imagine a worse traffic jam than the traffic jam that slows your escape from a nuclear meltdown. 2012 - La sortie du nucléaire marque des points. Nucléaire, technique contre nature - Leboutte-Francis_mpOC_Nucleaire-TechniqueContreNature_mars2013.pdf. L’éolien et le photovoltaïque, moins chers que le nucléaire ! Is Nuclear Power Zero Emissions and Carbon Neutral. THE CARBON FOOTPRINT OF THE TRANSPORT OF NUCLEAR WASTE TO THIS DISTANT MISSILE LAUNCH SITE/NUCLEAR WASTE SITE IS HIGH AND THE SITING OF DUBIOUS WISDOM.

THE SITE WAS CHOSEN AS THE COMMONWEALTH OWNS THE SITE. PREVIOUS SUGGESTED WASTE SITES INCLUDING OXLEY IN QUEENSLAND, A SITE FLOODED IN THE RECENT FLOODS, AND VARIOUS MILITARY FIRING RANGES IN NSW AND VIC. Le nucléaire dans le monde : fin de la « renaissance » Vingt ans après sa première édition, le World Nuclear Status Report 2012 dresse l'inventaire d'une industrie nucléaire en perte de vitesse dans le contexte actuel de crise financière, et encore frappée par les effets de Fukushima. Durant la seule année 2011, la situation mondiale du nucléaire a été bouleversée : 19 réacteurs nucléaires ont été définitivement déconnectés dans le monde, tandis que 7 étaient mis en service.

Quatre pays ont annoncé leur sortie du nucléaire : l'Allemagne, la Belgique, la Suisse et Taiwan. Cinq autres se sont retractés : l'Egypte, l'Italie, la Jordanie, le Koweit et la Thaïlande. Carnet Evernote partagé : Public. Nicolas Sarkozy criminel nucléaire : Où est la cour pénale internationale ? - International. Najeh Dali : Nicolas Sarkozy tourne le dos face aux écologistes, comme d’habitude l’intérêt de la France passe avant tout même s’il faut détruire le reste du monde. Voila dans une dépêche publiée ce matin sur Facebook contenant un message adressée au Président Nicolas Sarkozy et au Ministre de l'économie et des Finances, François Baroin, leur appelant que les citoyens français et indiens ne veulent pas la construction d’une centrale nucléaire à Jaitapur en Inde, où existe déjà des risques sérieux de séismes dans la zone.

Pas étonnant de Nicolas Sarkozy, dont la mémoire est courte (pour éviter de parler politique), en sachant ce qu’il a prononcé lors de son long discours habituel, le vendredi 25 novembre dernier sur la politique énergétique de la France en s'en prenant très vivement à l'accord signé entre les socialistes et Europe écologie-Les Verts (EELV) qui porte notamment sur la fermeture de 24 réacteurs nucléaires en cas de victoire de la gauche en 2012.

GLOBAL CHANCE. Page publiée en ligne le 18 septembre 2008Dernière MAJ technique : 26 août 2013, 18h10 Sur cette page :Éditorial - Conclusion - SommaireCommuniqué de presse - Émission Terre à terre (France Culture)Le clin d’œil du webmestre (les saines lectures d’un candidat à la présidentielle...) Téléchargement :Numéro entier (pdf, 1.6 Mo)ou article par article via le Sommaire Ce 25ème numéro des Cahiers de Global Chance est aussi disponible auprès de l’association, en adressant un chèque de 15 euros à Global Chance, 17 ter rue du Val, 92190 Meudon. Vous pouvez utiliser à cette fin notre bon de commande. Nous vous invitons par ailleurs à soutenir notre projet éditorial en vous abonnantaux Cahiers de Global Chance (1 an, 2 numéros, 25 euros) :• en ligne via le site d’Alternatives Economiques (rubrique "S’abonner" > "Autres publications") ;• ou par courrier en utilisant notre bulletin d'abonnement.

Coût du nucléaire

Jeremy Rifkin Nucléaire France. L'énergie selon Rifkin: pas de centrale, des particuliers.