background preloader

Les nanomatériaux : ennemis invisibles et omniprésents

Les nanomatériaux : ennemis invisibles et omniprésents
Nanomatériaux, danger ! C'est l'alerte que lance l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses), dans un avis rendu public jeudi 15 mai. Certains de ces matériaux microscopiques, présents dans de multiples produits de la vie courante, sont « toxiques pour l'homme » et peuvent avoir des effets délétères sur les milieux naturels. L'agence appelle donc à « mettre en place sans attendre un encadrement réglementaire européen renforcé ». Et à « peser l'utilité » de leur mise sur le marché. Lire : La toxicité des nanomatériaux confirmée par une étude américaine Quels sont ces ennemis invisibles ? Elles donnent aux matériaux auxquels elles sont incorporées des propriétés physiques, chimiques ou biologiques hors du commun (robustesse, élasticité, adhérence, conductivité, réactivité…), qui intéressent toute une palette de secteurs industriels. Lire : Les nanomatériaux, un nouveau défi pour la santé des salariés

http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/05/15/les-nanomateriaux-ces-ennemis-invisibles-mais-omnipresents_4418874_3244.html

Related:  nanotechnologie. biotechnologieAlimentation intelligente: un défi d'avenir. Comment adapter notmaycfa

IMAGE. Voir les nanoparticules à travers la peau NANO. L'utilisation croissante des nanomatériaux soulève des préoccupations concernant les effets à long terme d'une exposition chronique des nanoparticules sur la santé humaine. Cependant, l'exposition aux nanoparticules est difficile à évaluer de manière non invasive en utilisant des techniques de mesure actuelles. Une nouvelle technique présentée dans la revue Nature Communications indique qu'il est possible d'étudier le stockage de ces nanoparticules dans la peau à la lumière UV. Le stockage dans la peau corrélé à celui des autres organes C'est à l'université de Toronto que Warren Chan et ses collègues ont étudié le comportement des nanoparticules dans des souris. Pesticides : des risques pour l'homme et l'environnement © Inra, Shaiit-Fotolia Dérivé de l’anglais « pest », (ravageurs) et du suffixe -cide (tuer), pesticide regroupe l’ensemble des substances qui sont utilisées pour prévenir, contrôler ou éliminer les organismes jugés indésirables, qu’il s’agisse de plantes, animaux, champignons ou bactéries. Les désinfectants sont ainsi considérés comme des pesticides (que l’on appelle alors biocides) de même que tous produits antiparasitaires (insecticides, raticides, acaricides...) ou les produits de protection du bois, du cuir, du métal… En bref, ils sont utilisés quotidiennement et partout ! Majoritairement utilisés en agriculture, - on parle alors de produit phytosanitaire ou phytopharmaceutique -, ils sont classés par type d’usage : herbicides, insecticides, fongicides, nématicides (contre les nématodes) et rodonticides (contre les rongeurs).

La facilitation graphique au service de l'apprentissage Carte mentale des règles de politesse par Pierre Mongin La facilitation graphique, c’est la contextualisation du propos, pour en conserver toute l’essence, toute la dynamique, même lorsque les parties prenantes ne sont plus en présence. Devenu outil de mémoire, cette mémorisation prend une forme plus ludique, différente qui s’appuie sur une autre manière de modélisation l’information. Qu’est-ce que la facilité graphique ? Maladies auto-immunes : les soigner en rééduquant ses globules blancs AUTO-IMMUNES. Quel est le point commun entre la sclérose en plaques, le diabète de type 1 ou encore la polyarthrite rhumatoïde ? Toutes ces pathologies sont dues à une réponse anormale du système immunitaire : les globules blancs détruisent les cellules de leur propre hôte ou sur-réagissent à des éléments extérieurs.On parle alors de maladies auto-immunes. A l’Innovation Park de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne en Suisse (EPFL), véritable lieu d'interactions entre la recherche et les entreprises, la start-up Anokion est en train de préparer une technologie qui pourrait être prometteuse pour traiter les affections immunes, comme la sclérose en plaques : elle consiste à rééduquer les globules blancs.

Pesticides : les preuves du danger s'accumulent En dépit des dénégations des industriels du secteur, les pesticides sont bel et bien impliqués dans un grand nombre de pathologies lourdes – cancers, maladies du sang, troubles neurologiques, malformations, etc. – dont l'incidence tend à augmenter dans le monde. C'est l'idée-force d'une impressionnante expertise collective menée sur l'ensemble des connaissances internationales actuelles, et pilotée par l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), qui l'a rendue publique jeudi 13 juin. Cette synthèse rassemble les données épidémiologiques issues de nombreux pays (Etats-Unis, Canada, Australie, Finlande, Danemark, etc.), qui précisent les effets sanitaires des principaux produits phytosanitaires : insecticides, herbicides et fongicides.

Qu'est ce que le mind mapping et comment démarrer immédiatement ? Inscrivez le site à votre lecteur RSS pour ne manquer aucun article ! Flux RSS. Pour savoir ce qu’est un flux RSS, Cliquez ici. Merci de lire cet article, je suis honoré. Le mind-mapping (ou carte heuristique) est un moyen graphique et ludique de représenter les idées, les concepts, les problèmes, les livres, les films, les cours … et à peu près tout ce qui existe sur cette planète. Clinatec : cette discrète clinique où l'on implante des nanos dans le cerveau - Science-fiction ? C’est une « clinique expérimentale » où l’on teste des dispositifs électroniques implantés dans le cerveau. Baptisée Clinatec, cette neuro-clinique, pilotée par le Commissariat à l’énergie atomique (CEA) de Grenoble, travaille sur les applications des nanotechnologies dans le champ des neurosciences, en particulier sur les maladies neurodégénératives, comme Parkinson. Mais difficile de savoir ce qui s’y passe vraiment : une certaine opacité entoure ses activités. Cas unique en France, l’établissement est situé en dehors du milieu hospitalier, sur un terrain du CEA dont certains bâtiments sont soumis au secret défense. Au sein de Clinatec, on parle interface cerveau-machine, neuro-stimulation profonde, nano-implants dans le crâne.

Chômage ? On peut créer 600 000 emplois dans l’agriculture ! Et si on décidait de protéger la terre agricole par notre alimentation ? Et si on décidait de ré-ancrer notre alimentation dans nos territoires ? Et si on décidait de se rendre solidaires des paysans et paysannes (qui souhaitent explorer et construire un véritable développement alimentaire soutenable...) en généralisant le commerce alimentaire équitable de proximité ? Un commerce qui permette à cette profession (et aux activités qui lui sont liées) de retrouver une vraie autonomie face à des marchés mondiaux dont ils ne maîtriseront probablement jamais la régulation ? 1 187 847 : c’est le nombre (minimum !...) de paysans et paysannes (installé-e-s en bio) que nous devrions avoir en France (contre moins de 500 000 actuellement...) si tout le monde mangeait local.

Related: