background preloader

Bio et hyperproductive : la ferme magique d'un agriculteur québécois

Bio et hyperproductive : la ferme magique d'un agriculteur québécois
Jardinier-maraîcher ? Fermier de familles ? Jean-Martin Fortier lui même a du mal à qualifier son métier. Ce canadien de 35 ans exploite depuis 2005 la ferme des Jardins de la Grelinette, à Saint-Armand, à quelques kilomètres de Montréal, au Québec. Sa ferme est une micro-ferme. Elle mesure moins d’un hectare, loin de la taille moyenne d’une exploitation française qui est de 55 hectares. Avec sa compagne, ils appliquent des techniques découvertes en voyageant et travaillant dans des fermes notamment au Nouveau-Mexique et à Cuba. Terra eco : Pourquoi avez-vous souhaité travailler sur une très petite surface, ce que personne n’avait jamais fait au Québec ? Jean-Martin Fortier : Nous souhaitions démarrer notre production, mais nous n’avions pas les moyens d’investir beaucoup. Pouvez-vous résumer votre méthode de production, que vous appelez bio-intensive ? Puisque nous travaillons sur une petite surface, il nous a fallu intensifier au maximum notre production. Tout à fait.

Indicateurs : rendements Légumes/Petits fruits/Aromates Et voila un résumé des préconisation de Jean-Pierre Coffe, dans "Le potager plaisir". C'est à mon avis un excellent livre, aux éditions Plon (je n'ai pas d'action). Pas aussi complet que LE Guide Clausse, mais suffisamment bien fait et rés didactique. Ail : une quinzaine de têtes suffit à un amateur modéré (la consommation moyenne des Français est inférieure à un kilo par an). Artichaut : 5 pieds Aubergine : 5 plants Bette : une dizaine de pieds Betterave rouge : 40 betteraves. Carotte : deux rangs de 10 mètres de variétés précoces et 3 rangs de 10 mètres de variétés d'hiver. Céleri branche : 6 à 10 plants. Chou frisé : 10 plants Chou pommé : 30 choux d'hiver 15 choux de printemps 15 choux rouges Chou de Bruxelles : 12 à 20 plants Chou rave : 40 à 50 plants Chou Chinois : 2 à 3 mètres (???) Chou-fleur : un rang de 8 à 10 mètres Chou brocoli : un rang de 8 à 10 mètres Concombre : 4 à 5 plants sans taille, sinon 2 à 3 plants si on taille. Cornichon : 4 à 6 plants. Courgette : 6 à 8 plants

Association de plantes Un article de Encyclo-ecolo.com. Les cultures associées ou l'association de culture L’alternance et l’association des cultures consistent à faire des cultures associées à leur mutuel bénéfice. Cette technique de cultures associées est aussi appelée "compagnonnage de plantes". Dans l'agriculture moderne, les associations d’espèces de plantes ont quasiment disparu. Principalement les associations de graminées et de légumineuses qui sont très fréquentes dans la nature, notamment dans les systèmes prairiaux. De nos jours, avec le retour de l'agriculture biologique, avec la montée des préoccupations liées à la pollution, à la qualité sanitaire des aliments et plus généralement à l’environnement, les associations de plantes sont à nouveau à l'honneur. Les associations de plantes les plus connues sont les associations graminées (céréale) - légumineuses à graines. Les plantes compagnes sont des plantes qui s'associent de manière vertueuse. Pourquoi associer les cultures ? Les plantes aromatiques :

Les Principes de la Permaculture en Français Ail | Culture, plantation et récolte au potager L'ail est facile à cultiver, il a l'avantage de ne pas nécessiter beaucoup d'entretien et ne s'arrose pas ! Par contre il lui faut une terre qui sèche vite, il ne supporte pas l'humidité. Il en existe de plusieurs variétés qui ne se plantent pas à la même époque. Nom scient. : Allium sativum Cycle de vie : vivace Famille : Liliacées Type : racine Du semis à la récolte : 120-150j Faculté germinative : 1 an Fertilisation : aucune Exposition : soleil Rendement : 0.5-1kg/m2 Rustique : oui Entre les plants : 15cm Entre les lignes : 30cm Planter Récolter Périodes de culture et variétés Ail rose Il se plante au printemps, aux mois de Février et Mars, voir Janvier pour les régions au climat chaud. Ail blanc, rouge et violet Ils se plantent en automne et en hiver, du mois d’Octobre au mois de Décembre. Emplacement et fertilisation L'ail doit être placé dans un endroit bien ensoleillé et chaud. La terre ne doit pas retenir l'eau et être bien drainée. Planter de l'ail Séparez les gousses des têtes. Récolte

Techniques et avantages de la Culture sur Buttes. On les voit fleurir un peu partout, elles représentent une vraie révolution dans notre relation au sol et notre façon de cultiver. Symboles par excellence de l’agroécologie mais surtout de la permaculture , elles n’en sont pourtant qu’un élément parmi d’autres. Elles représentent l’antithèse du jardin à la papa : un espace riche et vivant, résistant à la sécheresse, à l’excès de pluie, un espace multidimensionnel extrêmement productif qui peut même être auto-fertile. L’observation et l’imitation de la Nature nous ouvre de nouvelles portes délivrées du travail du sol, des intrants chimiques et du pétrole, pour une agriculture non plate, non linéaire, vivante et qui crée de la fertilité. C’est Emilia Hazelipp qui semble la première avoir importé la culture sur butte en France. Deux grands courants pratiquent la culture sur buttes : le premier d’inspiration biointensive, le second d’inspiration permaculturale. Butte sandwich de Robert Morez Pour fabriquer une butte-sandwich Morez :

Bienvenue dans l’agriculture de demain, libérée des pesticides et du pétrole, et créatrice de dizaines de milliers d’emplois Ce jour de printemps, Charles Hervé-Gruyer est accroupi au pied d’une butte de terre et repique des navets. Autour, une mare et un cours d’eau où viennent se réfléchir les rayons du soleil, de quoi augmenter légèrement la température de la butte cultivée. Nous sommes ici sur une petite île de la ferme du Bec Hellouin, à une cinquantaine de kilomètres de Rouen, dans l’Eure. Un peu plus loin, un jardin-forêt – entendez, des arbres et arbustes fruitiers mélangés à des plantes aromatiques et médicinales – abrite les cultures des vents dominants. « Nous avons créé des petits milieux qui interagissent entre eux, avec une circulation de la matière organique », explique Charles. « Un cocon de nature vivante, protégée. » Sur son île, Charles Hervé-Gruyer ressemble un peu à un aventurier… de l’alimentation de demain. Toutes les semaines, 65 paniers de légumes issus de 2 000 m2 dédiés au maraîchage vont régaler les habitants du coin, de la région de Rouen et de Paris. Une agriculture sans pétrole

Le keyhole garden - monjardinenpermaculture.fr Le Keyhole Garden (jardin en trou de serrure) est composé d'un trou cen­tral dans lequel on fait du com­post, et d'un espace de culture autour qui bénéficie des apports du compost (nutriments, humidité). La technique potagère du Keyhole Garden a été mise au point et expérimentée en Afrique par l'ONG « Send a Cow » il y a une vingtaine d'années. La construction d'un Keyhole Garden se fait en 5 étapes : Délimiter un espace circulaire de 3m à 3m50 de diamètre, avec un rond central de 60-80 cm à 1m. Monter le muret, sur la périphérie du cercle délimité, y compris dans le trou de serrure. Monter la tour de compostage : planter au centre de la structure 8 pieux d’environ 1,60 m de longueur minimum sur le périmètre du cercle réservé à la tour. Les Incroyables Comestibles ont développé un mode opératoire détaillé : flyerkeyholegarden-sept-2015.pdf

La culture sur buttes (fiche technique) Pour les bonnes raisons de pratiquer la culture sur buttes, voir ici. Deux grands courants pratiquent la culture sur buttes : le premier d’inspiration biointensive, le second d’inspiration permaculturale. La biointensive cherche en gros à maximiser le rendement aussi vite que possible en utilisant tous les moyens biologiques à disposition du jardinier. La permaculture recherche plutôt à imiter la nature, et à éviter les pratiques trop coûteuses en travail, quitte à obtenir un rendement plus faible ou à prendre plus de temps pour obtenir un résultat. Mais les deux ont des points communs, notamment l’utilisation des buttes, la création d’un écosystème complet, l’amélioration du sol. 1. Dans tous les cas, la création des buttes est le moment le plus important de la mise en place du jardin. Les buttes sont espacées par des allées de 30 à 50cm de large. 30cm représentent la longueur d’un pied moyen, 50cm permettent par exemple de travailler à genoux. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11.

Les outils du réseau Un site Internet www.tela-botanica.org : l'outil privilégié d’accès au Réseau Créé en 2000, le site www.tela-botanica.org est devenu le portail d’information et d'échange privilégié des botanistes de langue française. Chaque jour, des amateurs passionnés, des enseignants et des professionnels échangent, s'informent et élaborent des projets. Des connaissances sur la flore sauvage à travers : Des outils pour échanger des forums de discussion sur des thématiques variés : détermination de plantes, ethnobotanique, orchidées, bryophytes, pédagogie... une cartographie et un annuaire pour rechercher d'autres Telabotanistes Des outils pour coopérer Une lettre d'actualité hebdomadaire : pour rester connecté Pour être tenu informé des actualités et des évènements publiés par Tela Botanica, vous pouvez vous abonner à la lettre d'information des actualités. S'inscrire à la lettre d'actualité Des projets : encourager et accompagner la création de projets collectifs L’index synonymique de la flore de France.

Coordonnées des membres du réseau RSP Le Réseau Semences Paysannes initié au printemps 2003 par une multiplicité d'acteurs regroupe plus de 70 organisations membres très diversifiées : des syndicats paysans et des organisations d’agriculture biologique nationales ou locales, des organisations spécialisées, des artisans, des paysans, des jardiniers, des associations semencières ou pépiniéristes, des associations de développement, des ONG, des collectivités territoriales et des associations de conservation de la biodiversité. Cliquer sur les noms pour accéder aux coordonnées. Nouveau : Situez les membres sur la carte. Remarque : Cette page rassemble les membres du réseau, classés par type d'organisation. Vous trouverez dans les pages actions (céréales, potagères,...) une répartition géographique des membres (voir pages "groupes et associations"). Organisations nationales syndicales, de développement, de défense de l'environnement Associations de développement et d'agriculture biologique La Plante Compagne Organisations spécialisées

Réalisation d’un jardin-mandala Un petit tutorial pour vous aider à réaliser un jardin sur butte d’une forme assez particulière. J’avais un jardin à réaliser sur une grande surface et voulais faire quelque chose d’unique et si possible joli.Très intéressé par les "jardins en trous de serrures" (key-hole gardens), j’ai décidé de reproduire ce motif (pattern) pour former une fleur et avoir ainsi un grand espace de culture tout en courbe (52m2 de surface de culture en 2D, en sachant que la structure en butte augmente la surface d’environ 20%). Grandement aidé par la joyeuse compagnie de "Genève en transition", je m’en vais vous conter notre aventure. Voiçi la recette : A – Tracer un cercle au sol de 15m de diamètre. Schéma 1 : Tracer d’abord les principaux axes B- Tracer ensuite les axes horizontaux et verticaux, ainsi que les diagonales. C’est une étape importante pour la symétrie et le rendu visuel ultérieur. C- Tracer le centre des cercles qui constitueront une partie du mandala. schéma 2 : comment faire un crop circle…

Stage Diagnostic de sol par les plantes bio-indicatrices, avec Gérard Ducerf | Promonature auteur de l’Encyclopédie des plantes bio-indicatrices Il animera un stage à destination des professionnels pour apprendre à réaliser des diagnotics de sols par les plantes bio-indicatrices. Les plantes qui poussent à un moment donné à un endroit particulier sont là pour aider à établir l’équilibre du sol. Elles ne poussent pas par hasard ; selon la géologie, les aléas climatiques, les pratiques humaines, elles apportent une solution pour corriger les déséquilibres de la vie microbienne. Travail par temps sec, Chenopodium album, excès de matière organique, Taraxacum officinale, etc. Gérard Ducerf vous présentrera les bases de sa méthode et vous emmènera sur le terrain pour vous apprendre à réaliser des relevés de flore afin d’établir des diagnostics de sols et comprendre dans quel sens vont évoluer les sols. Lieu de stage : Briant 71110 7 au 11 septembre 2015, stage pro (71) 750 € Prise en charge par la formation professionnelle (Nous contacter) Hébergement et repas à la charge des stagiaires

Bien marier les légumes entre eux Comme les êtres humains, les légumes ont des sympathies et des antipathies. Certaines familles se stimulent ou se protègent. D’autres s’épuisent et se fragilisent. La mise en place des légumes au potager ne se fait pas comme ça et certaines règles s’imposent pour ne pas associer des légumes qui pourraient se gêner. Au contraire, certains légumes ont l’art de se stimuler. Les grandes familles de légumes : Au potager, il existe plusieurs familles de légumes, les principales étant : les solanacées : aubergine, piment, poivron, tomate, pomme de terre, etc,les ombellifères : carotte, céleri, cerfeuil, fenouil, persil, etc,les crucifères : chou, cresson, navet, radis, raifort, etc,les légumineuses : fève, haricot, lentille, pois, etc) etles liliacées : ail, asperge, échalote, oignon, poireau, etc. Certaines familles cohabitent sans problème tandis que d’autres ne se supportent pas. Les familles qui s’entendent bien : les ombellifères, les crucifères et les légumineuses. Aubergine : haricot.

Related: