background preloader

Systémique

Systémique
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La systémique est une méthode d'étude ou façon de penser les objets complexes. Forgée sémantiquement à partir du mot en grec ancien systema, signifiant « ensemble organisé », elle privilégie une approche globale, holiste, la pluralité des perspectives selon différentes dimensions ou à différents niveaux d'organisation, et surtout la prise en compte des relations et interactions entre composants. Apparue progressivement au milieu du XXe siècle, la systémique s'est construite en opposition à la tradition analytique cartésienne et à d'autres formes de réductionnisme, qui tendent à découper le tout en parties indépendantes et montraient leur limites dans la compréhension de la réalité. Éclairage[modifier | modifier le code] Les principes de la systémique ont la particularité de venir d'à peu près tous les domaines de la science et d'être également applicable à chacun d'eux. Historique[modifier | modifier le code] Il existe plusieurs typologies.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Syst%C3%A9mique

Related:  Avenirmangouste66

Structuro-fonctionnalisme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Origines et enjeux[modifier | modifier le code] École des relations humaines et théorie des motivations sont toutes deux technicistes (avec une place privilégiée d'un « organisateur externe »), individualistes (soulignant l'importance de la « réalisation de soi ») et humanistes (porteuses d'une vision positive de l'homme au travail, comparativement à l'organisation scientifique du travail -OST-, par exemple). Elles ont cependant les plus grandes difficultés à résoudre les questions concernant la résistance au changement et les groupes informels.

Émergence Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’émergence est un concept philosophique apparu au XIXe siècle grossièrement résumé par l'adage « le tout est plus que la somme de ses parties ». Plus précisément, une propriété peut être qualifiée d’émergente si elle « résulte » de propriétés plus fondamentales tout en demeurant « nouvelle » ou « irréductible » à celles-ci[1]. Ce concept propose ainsi de concilier dans les sciences une approche moniste avec une opposition au réductionnisme, c'est-à-dire postulant une unité fondamentale dans la composition de la nature (que ce soit la matière inerte, les organismes vivants ou le psychisme) mais déniant la possibilité d'une connaissance intégrale de ces phénomènes par la simple connaissance de leurs composants fondamentaux. L'enjeu des divers émergentismes proposés depuis lors étant précisément celui de la clarification des termes « résulter », « nouvelle » ou « irréductible », et de leurs différentes acceptions possibles.

IGD 4. Approche systémique des communicationsTout naturellement, nous commençons par analyser l’aspect communicationnel. Non pas pour répondre d’emblée aux questions précédemment posées mais pour nous attacher à décrire la nature et le contenu des relations dans le système. Cybernétique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La cybernétique (en anglais cybernetics) est un terme, formé à partir du grec κῠβερνήτης (kubernêtês) « pilote, gouverneur », proposé en 1947 par le mathématicien américain Norbert Wiener pour promouvoir une vision unifiée des domaines naissants de l'automatique, de l'électronique et de la théorie mathématique de l'information, en tant que « théorie entière de la commande et de la communication, aussi bien chez l'animal que dans la machine »[1]. Des scientifiques d'horizons très divers et parmi les plus brillants de l'époque participèrent, autour des « conférences Macy » organisées de 1946 à 1953, à ce projet interdisciplinaire : mathématiciens, logiciens, ingénieurs, physiologistes, anthropologues, psychologues… Les contours parfois flous de cet ensemble de recherches s'articulent toutefois autour du concept clé de rétroaction (en anglais feedback) ou mécanisme téléologique. Histoire du mouvement cybernétique[modifier | modifier le code]

Système Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un système est un ensemble d'éléments interagissant entre eux selon certains principes ou règles ; un système ne peut exister que quand il est figé, à quoi on se heurte et contre lequel on ne peut rien[1]. Un système est déterminé par : La nature de ses éléments constitutifs ;Les interactions entre ces derniers ;Sa frontière, c'est-à-dire le critère d'appartenance au système (déterminant si une entité appartient au système ou fait au contraire partie de son environnement). Un sous-système ou module est un système participant à un système de rang supérieur.

«Plus tard, je veux être correspondant international» «Je lis Le Monde, j’écoute France Inter et regarde Le Grand Journal»«Je veux devenir journaliste parce que j’aime écrire»«Je veux être correspondant international»«Je ne sais pas comment s’appelle ce journaliste»«Je me méfie de ce que racontent les médias» Telles sont les cinq occurrences les plus entendues lors des oraux d’admission à l’Ecole de journalisme de Sciences Po pour le recrutement de la nouvelle promotion. Crédit: AA Consommation A la question «quels sont les médias que vous lisez/écoutez/regardez/consultez?»

Glossaire de la syst mique (gr. systÍma: ensemble) Dans le langage courant, mot pouvant signifier: a) un ensemble de composants matÈriels (ex: systËme solaire, systËme pileux, systËme nerveux), b) un ensemble de concepts ou d'idÈes (ex: systËme mÈtrique, systËme philosophique), c) un ensemble de mÈthodes ou de procÈdÈs (systËme d'Èducation, systËme D). Dans le contexte systÈmique, un systËme peut Ítre dÈfini de la faÁon la plus gÈnÈrale comme un tout organisÈ de composants en interaction. Cette dÈfinition gÈnÈrale fait ressortir les trois catÈgories primordiales nÈcessaires pour envisager un systËme gÈnÈrique: le monde des objets (composants), le monde des relations (interactions) et le monde de la totalitÈ (entitÈ existante).

L'association pour la pensée complexe Photo de Dominique BouchetEdgar Morin à Valladolid, 2002 (Cette présentation succincte de la pensée complexe est extraite de l'avant propos rédigé par Edgar Morin à son ouvrage "Introduction à la Pensée Michel Crozier, l'homme des organisations Le sociologue Michel Crozier vient de mourir à l’âge de 90 ans. Né en 1922 à Sainte-Menehould (Marne), il est considéré comme un pionnier de la sociologie des organisations. Diplômé de HEC et d’une thèse de droit, il laisse derrière lui une œuvre conséquente, dont L’Acteur et le système, livre traduit et débattu dans de nombreux pays. Chercheur au CNRS, il y avait fondé en 1962 le Centre de sociologie des organisations (CSO) qui reste encore très dynamique aujourd’hui. Michel Crozier (1922-2013) fait partie de ces intellectuels français nés dans l’entre-deux guerre, dont l’originalité intellectuelle et méthodologique a largement passé les frontières françaises.

Manager de projet culturel : la fiche métier sur Orientation Education Présentation Le manager de projet culturel coordonne la création d'événements. Il peut exercer aussi bien dans une direction régionale des affaires culturelles (Drac), une collectivité, une agence de production, un festival ou un organisme associatif. C'est lui qui s'occupe d'organiser des concerts, des expositions, des pièces de théâtre ou toute manifestation ayant trait à la culture. C'est par lui que naît le lien entre le public et l'œuvre, qu'est établi le dialogue entre les artistes et les spectateurs. Il travaille aux côtés des artistes mais aussi des techniciens, des commanditaires (directeurs de salles, de centre d'art, de festivals), des politiques (conseillers au ministère de la culture, adjoints et élus à la culture pour des villes, des départements ou des régions) et d'autres intervenants indispensables à la mise en place d'un événement.

Système complexe Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ainsi une réaction chimique, comme la dissolution d'un grain de sucre dans du café, est simple car on connaît à l'avance le résultat : quelques équations permettent non seulement de décrire les processus d’évolution, mais les états futurs ou final du système. Il n'est pas nécessaire d'assister au phénomène concret ou de réaliser une expérience pour savoir ce qui va se résulter en réalité. Au contraire, les cellules nerveuses de notre cerveau, une colonie de fourmis ou les agents qui peuplent un marché économique sont autant de systèmes complexes car le seul moyen de connaître l'évolution du système est de faire l'expérience, éventuellement sur un modèle réduit. En d'autre termes, lorsque l'on veut modéliser un système, on conçoit un certain nombre de règles d'évolution, puis l'on simule le système en itérant ces règles jusqu'à obtenir un résultat structuré.

Related:  CHANGEMENTSystémieSocio, Systémique, analyse organisationnelle