background preloader

2007-2012 : ère Sarko

Facebook Twitter

Election Présidentielle 2012

Election Présidentielle 2007. Qui a peur de la démondialisation ? Dans une tribune récemment publiée sur Mediapart (6 juin 2011), des membres du conseil scientifique d’Attac (Geneviève Azam, Jacques Cossart, Thomas Coutrot, Jean-Marie Harribey, Michel Husson, Pierre Khalfa, Dominique Plihon, Catherine Samary et Aurélie Trouvé) déclarent « s’inquiét(er) de la fortune rencontrée par la démondialisation ».

Qui a peur de la démondialisation ?

Je crois avoir à leur endroit suffisamment d’estime et d’amitié pour leur dire mes désaccords – à plus forte raison après m’être rendu coupable d’avoir moi-même employé le mot « à problème » (1)… Exclusif. République irréprochable, saison 5 : Sarko viole la Cour des comptes. « Une nomination sans précédent ».

Exclusif. République irréprochable, saison 5 : Sarko viole la Cour des comptes

L’intitulé de la lettre de protestation du bureau de la très discrète association des magistrats et anciens magistrats de la Cour des comptes vaut son pesant de cacahuètes. Il s’agit en effet, d’une première dans l’histoire de l'institution de la rue Cambon. C’est dire si les magistrats, qui n’ont d’autre voie que cette association pour se défaire de leur devoir de réserve, ont du mal à avaler la nomination parmi eux de Cécile Fontaine. Marianne a pu obtenir quelques explication sur les « motifs » qui ont justifié cet avis « défavorable (qui) revêt un caractère exceptionnel ». Cependant qu’il figure clairement sur le décret, comme une tache indélébile. Pierre Joxe, alors président de la Cour des comptes à la fin des années 90 avait lui aussi rejeté la proposition de nomination d'un membre éminent du cabinet d'Alain Juppé.

Un policier fait trembler l’Intérieur. Avec Christine Lagarde, l'industrie US entre au gouvernement français. Christine Lagarde Université St.

Avec Christine Lagarde, l'industrie US entre au gouvernement français

Gallen, Suisse, 20 mai 2005. La composition du nouveau gouvernement français, annoncée le 2 juin 2005, étonne par son incohérence. Le Premier ministre, Dominique de Villepin, un gaulliste qui a acquis une stature internationale de premier plan avec son célèbre discours contre la guerre d’Irak devant le Conseil de sécurité, est flanqué d’un ministre d’État, Nicolas Sarkozy, soutien inconditionnel des États-Unis et d’Israël. Un système schizophrène, un peuple fatigué. Depuis quatre ans, Sarkozy est accusé de pervertir l’esprit de la Ve République.

Un système schizophrène, un peuple fatigué

Comment le président les a tués. Acte 1 : les policiers et les juges - Le dossier de l'Obs. (Lire l'intégralité du dossier "Sarkozy, le président flingueur" dans Le Nouvel Observateur du 8 septembre 2011).

Comment le président les a tués. Acte 1 : les policiers et les juges - Le dossier de l'Obs

Acte 1 : les policiers et les juges > La valse des képis Saint-Lô, dans la Manche, janvier 2009. Comment le président les a tués. Acte 2 : les journalistes et les patrons - Le dossier de l'Obs. (Lire l'intégralité du dossier "Sarkozy, le président flingueur" dans Le Nouvel Observateur du 8 septembre 2011).

Comment le président les a tués. Acte 2 : les journalistes et les patrons - Le dossier de l'Obs

> Le zapping du président Alain Genestar s'apprête à lancer le quatorzième numéro de "Polka", ce bimestriel de photojournalisme qu'il a créé après son licenciement, en 2006, de "Paris Match". Le portfolio du Cartier-Bresson turc, Ara Güler, ou les saisissants clichés de Robert Clark sur le 11-Septembre ont ceci de reposant qu'ils ne lui vaudront pas l'ire de Nicolas Sarkozy. Pas comme "la" photo de "Match", publiée en août 2005, où l'infidèle Cécilia était shootée avec son amant, le publicitaire Richard Attias.

Dans "Expulsion" (Grasset), Genestar raconte le coup de fil qui s'ensuivit : "Il ne s'agissait pas d'une "engueulade", mais d'une menace glaçante sur mon avenir. [ ...] Disgrâce présidentielle. Comment le président les a tués. Acte 3 : le grand cimetière de la droite - Le dossier de l'Obs. Retrouvez l'intégralité du dossier "Sarkozy, le président flingueur" dans "le Nouvel Observateur" du 8 septembre 2011 C'est par un coup de fil de Claude Guéant que Dominique Paillé, ex-conseiller à l'Elysée, a appris qu'il était démis de ses fonctions à la tête de l'Office français de l'Immigration et de l'Intégration, une semaine avant que la nouvelle ne soit rendue publique jeudi 1er septembre.

Comment le président les a tués. Acte 3 : le grand cimetière de la droite - Le dossier de l'Obs

"Je dois te dire que tu ne seras pas reconduit", lui annonce le ministre de l'Intérieur. "Mais je n'avais pas besoin d'être reconduit puis que je suis en principe nommé pour trois ans", fait mine de s'étonner Paillé, nommé en janvier dernier. Gêné, Guéant précise alors : "C'est une décision venue d'en haut. " Pas besoin d'un dessin, Paillé avait déjà compris. "T'es avec moi ou contre moi ? " Le crime : rouler pour Borloo Mais ce n'est pas là la pire de ses fautes aux yeux de Nicolas Sarkozy. Idem pour Rama Yade. Sarkozy de plus en plus nerveux Coïncidence ? Après Rama Yade, Jean-Pierre Raffarin. Copé 2017 : sauve qui peut! Cette semaine, j’ai regardé, assez effaré je dois dire, la prestation de Jean-François Copé, notre autoproclamé Président de 2017, à France 2 chez David Pujadas.

Copé 2017 : sauve qui peut!

J’avoue avoir été impressionné de mesurer la différence entre l’image que je me fais d’un politicien sincère, honnête et compétent et celle renvoyée par cette caricature de bonimenteur cynique et autosatisfait. C’est pas que je ne connaissais pas Copé. Grande gueule, ultralibéral, des crocs acérés qui peuvent au choix rayer le parquet ou lacérer ses adversaires politiques. Mais jusqu’ici, je l’avais surtout entendu jouer les perroquets d’élevage et débiter brièvement les navrants « éléments de langage » des communicants de l’UMP; ou alors interrogé à la radio par des journalistes plus ou moins complaisants, auxquels il avait toujours un bon mot à sortir.