background preloader

2012

Facebook Twitter

01 Les mots de la coopération. Lycée "Ambition Littérature" à Clichy-sous-Bois. Rendre les élèves auteurs, c'est possible, même à Clichy.

Lycée "Ambition Littérature" à Clichy-sous-Bois

Enseigner l’oral à l’heure du numérique. Un dossier réalisé par Jean-Michel Le Baut. Le savant fou Pierre Bayard a encore frappé. Par Jean-Michel Le Baut L’essayiste provocateur Pierre Bayard nous a habitué à des propositions critiques délirantes riches de propositions didactiques passionnantes : refaire l’enquête dans un roman policier, améliorer les œuvres ratées, savoir parler des livres sans les avoir lus, repenser ou réécrire l’œuvre d’un auteur à la lumière d’un autre … Il vient de publier aux Editions de Minuit un nouvel essai au titre paradoxal : Comment parler des lieux où on n’a pas été.

Le savant fou Pierre Bayard a encore frappé

Il y fait l’éloge de Marco Polo, Chateaubriand, Jules Verne, Edouard Glissant … : des « voyageurs casaniers » qui « ont fait le choix de ne pas s’aventurer loin de chez eux, sans pour autant s’interdire de décrire avec précision, et souvent avec passion, des lieux où ils ne s’étaient pas rendus et qui avaient pourtant marqué leur existence ». Sur le site des Editions de Minuit : Sur le Café pédagogique : En vidéo : « Romans d’aujourd’hui » : une collection innovante. La collection « Romans d’aujourd’hui » propose aux enseignants des DVD accompagnés de riches livrets pédagogiques pour les aider à faire lire et étudier des œuvres contemporaines.

« Romans d’aujourd’hui » : une collection innovante

Un nouvel ouvrage de la série vient de paraître. Il est consacré à « Eldorado », roman où Laurent Gaudé raconte et éclaire l’immigration clandestine dans le bassin méditerranéen. Le Café pédagogique invite à découvrir cette collection, stimulante par ses choix éditoriaux comme par les démarches pédagogiques qui y sont mises en œuvre. Pour que la littérature soit plus contemporaine aux élèves. Weblettres publie pour revitaliser l’enseignement du français. L’association Weblettres poursuit son passionnant travail éditorial amorcé avec l’ouvrage « Passeurs de Textes 2de » paru en 2011.

Weblettres publie pour revitaliser l’enseignement du français

Un « Guide Tice pour l’enseignement du français » est en cours de publication. Amené à devenir un ouvrage de référence, destiné à tous les enseignants quelles que soient leurs compétences, il présente et diffuse des usages variés du numérique susceptibles de favoriser une pédagogie de projet et de mettre les élèves en activité. En mai 2012, les équipes WebLettres et Le Robert feront paraître un manuel « Passeurs de Textes » pour la 1ère, mais aussi pour la 3ème ainsi qu’un cahier de préparation au Brevet.

Plus de trente enseignants, regroupés au sein d'une équipe animée par Corinne Abensour et Caroline d'Atabekian, ont contribué à cette nouvelle offre innovante en collège, accompagnée d'un site proposant de nombreuses fiches d'activités TICE. Le Printemps des poètes et des élèves ? Une sélection de Jean-Michel Le Baut En guise de prolongement au dossier consacré par le Café pédagogique au Printemps des poètes 2012, pour illustrer le pouvoir de l’école à éveiller à la poésie par l’écriture et la réécriture, voici une courte et arbitraire sélection de textes composés par des collégiens et des lycéens, puis publiés sur internet.

Le Printemps des poètes et des élèves ?

Ce florilège doit être perçu comme une juste reconnaissance de la créativité des élèves, que l’école parfois bride. Il doit être aussi perçu comme un hommage aux enseignants qui, discrètement présents derrière ces différents poèmes, ont eu l’audace de mettre en place des projets innovants ou des ateliers d’écriture pour que leurs élèves à leur tour aient l’audace d’entrer en poésie. Poème de Martha De ton lit de belle tu m'humules. Pour une pédagogie de la poésie par immersion.

Par Jean-Michel Le Baut « Je me suis baigné dans le Poème de la mer » (Arthur Rimbaud) Le 14ème Printemps des Poètes a choisi d’explorer en 2012 le thème « Enfances » : il s’agit, selon Jean-Pierre Siméon, directeur artistique de l’opération, de « considérer quelle parole les poètes tiennent sur les commencements, apprentissage du monde entre blessures et émerveillements, appétit de vivre et affrontement à la « réalité rugueuse », comment leur écriture aussi garde mémoire du rapport premier, libre et créatif, à la langue. » Autant dire que la problématique retenue ne peut qu’interroger les pédagogues : comment les professeurs peuvent-ils éveiller les élèves à la poésie pour qu’elle leur soit un éveil au monde ?

Pour une pédagogie de la poésie par immersion

Un constat d’échec semble d’emblée s’imposer : au terme de leurs années d’étude, la plupart des élèves, considérant la poésie comme un simple objet scolaire, cessent d’en lire. Faire l’expérience de la poésie. Entretien avec Lysiane Rakotoson. Propos recueillis par Jean-Michel Le Baut Lysiane Rakotoson enseigne les lettres et écrit de la poésie.

Faire l’expérience de la poésie. Entretien avec Lysiane Rakotoson

Cette situation particulière lui confère un précieux point de vue, au sens propre, pour éclairer les réflexions et les pratiques des professeurs, pour nous apprendre à regarder, à aimer, à faire aimer la poésie. Comment écrire se demande-t-elle sur son blog, comment lire ajouterons-nous, « de telle sorte qu’il se produise une chose tout à fait rare qui s’appelle le poème et qui soit à la fois de la pensée et du corps, de la parole et du geste ? » L’école, nous démontre-t-elle dans cet entretien, a un rôle essentiel à jouer pour faire cette expérience, heureuse et formatrice. Le Printemps des poètes : Poétickets : la poésie par tous et partout. Propos recueillis par Jean-Michel Le Baut Le poète Hervé Eléouet préside l’association « Compter lez girafes » qui organise chaque année à Brest une action originale : le jeu des Poétickets.

Le Printemps des poètes : Poétickets : la poésie par tous et partout

Au gré de son inspiration, chacun est invité à écrire un court poème sur un ticket de son choix (bus, parking, cinéma …) et à le déposer dans une des urnes installées çà et là dans la ville. Ce projet insolite fonctionne chaque printemps depuis plusieurs années. Facilement transférable ou adaptable, y compris dans les établissements scolaires, il montre comment offrir l’écriture poétique à chacun, la diffuser dans la cité, la faire vibrer dans le quotidien …

Le printemps des poètes (et des profs ?) Par Jean-Michel Le Baut Toute cette semaine, le Café pédagogique fête Le Printemps des poètes.

Le printemps des poètes (et des profs ?)

Chaque jour vous découvrirez un reportage sur cet événement. Après cette rapide entrée en matière qui recense divers sites, actions, projets susceptibles de donner des idées; demain il sera question de "Poétickets : la poésie par tous et partout... Le 14ème Printemps des Poètes se déroule du 5 au 18 mars 2012 pour tenter de (re)donner à la Poésie de la vitalité et de la visibilité, dans la cité, et donc aussi à l’école. Voici quelques sites où chacun pourra librement puiser des idées, trouver des textes et des activités, s’inspirer de projets, nourrir ses réflexions … « Au Printemps des Poètes, nous savons bien que la poésie n’a pas de saison. Un poème collectif écrit par des sixièmes de Sarcelles.

Quelques expériences de coécritures. - Un roman d’écoliers.

Quelques expériences de coécritures

Monique Le Pailleur : « écrire à plusieurs maximise le plaisir esthétique » Propos recueillis par Jean-Michel Le Baut. Et si l'on écrivait à plusieurs ? Le développement du web 2.0 a changé la donne. Sur les réseaux sociaux, les forums, les chats, les blogs, les élèves explorent au quotidien de nouvelles façons d’écrire, collectives, participatives, interactives. Qu’il s’agisse de Wikipedia, du site d’un quotidien d’informations ou de la « ligne de temps » de Twitter, la plupart des pages que nous parcourons sur internet ont été produites par des émetteurs variés. Dès lors, il paraît légitime d’explorer en classe de nouvelles façons de produire des textes, il semble même judicieux d’exploiter l’appétence des élèves à « écrire avec » pour développer chez eux de réelles compétences d’écriture, et même de lecture.

Projet "Rablog" Propos de Laurence Ryf recueillis par Jean-Michel Le Baut « Le plaisir à l’école, c’est le plaisir de grandir, de s’enrichir en agissant.» Projet "Théâtre croisé" Propos de Véronique Perruchon recueillis par Jean-Michel Le Baut. "Veux-tu être mon Bel-Ami ?" Propos de Françoise Cahen recueillis par Jean-Michel Le Baut « Les réseaux sociaux sont un support d’écriture très stimulant » « Le Père Noël est-il sexiste ? » A Izmir, des professeurs de français rêvent de pédagogie. Projet « Si La Fontaine m’était conté » - Forum2012. « Prouver aux élèves qu’ils étaient capables de produire un spectacle et des textes de qualité » Projet « Ecrire en musique » - Forum2012.

« Nous avons touché un bon nombre d'élèves. Projet Editions Nolan - Forum2012. Ecrire avec un écrivain. Propos recueillis par Jean-Michel Le Baut Questions à Cécile Portier Et si un auteur nous donnait à écrire autant qu’à lire ? Le changement en français, c’est maintenant ? En cette rentrée 2012 règnent désormais dans l’enseignement du français le programme Xavier Darcos au collège et le programme Luc Chatel au lycée (il est difficile de leur donner un autre nom puisque leurs concepteurs réels sont occultes) : des programmes contestés, tant ils véhiculent une vision plutôt normative de la langue, patrimoniale de la littérature, transmissive de l’enseignement, tant ils laissent au second plan la nécessité de prendre en compte les intérêts des élèves et l’urgence de revitaliser le rapport à l’écrit à l’heure du numérique. En cette rentrée 2012, une alternance politique majeure se met en place, le nouveau ministre de l’Education nationale a proclamé en juin au Forum des enseignants innovants combien la pédagogie était aussi pour lui une valeur essentielle, un grand débat est lancé autour de la « refondation de l’école de la République ».

Liens : Expérimenter de nouvelles approches en matière de pédagogie. Un entretien avec Marc Durando Directeur exécutif d’European Schoolnet, Marc Durando présente le « Laboratoire de la Classe du Futur », ses origines, ses objectifs, son fonctionnement … Pouvez-vous nous rappeler ce qu’est l’European Schoolnet (origine, missions…) ? Depuis sa création par les Ministères de l’Education en 1997, l’association European Schoolnet s’est imposée en tant que plateforme européenne pour encourager les établissements scolaires à optimiser l’utilisation des technologies dans l’enseignement, promouvoir la dimension européenne dans les écoles et dans l’éducation ; et améliorer la qualité de l’enseignement en Europe en s’appuyant sur l’usage des TICE.

Aujourd’hui, European Schoolnet coopère avec 30 ministères de l’Éducation, plusieurs centaines de milliers d’enseignants et écoles et une cinquantaine de sociétés impliquées dans le secteur éducatif. De manière plus spécifique, European Schoolnet : o Encourage le développement professionnel des enseignants ;

Dans la salle de classe du futur. Des projets pour lire-écrire. Rencontres et colloques. Yann Houry : Quand un prof édite un manuel numérique. Francoise Cahen : Quand les élèves se font éditeurs. François Bon : Apprendre l’invention. Ateliers d'écriture : Êtres vivants dans une langue vivante. Ateliers d'écriture : Malaxer la langue, même en FLE. Ateliers d'écriture : Atelier d’édition critique à Sarcelles. Ateliers d'écriture : OuPéPo : Ouvroir de Pédagogie Potentielle ?

Ateliers d'écriture : Lycée Ambition Littérature à Clichy-sous-Bois. Les jeunes et internet. PNF Lettres 2012 JOUR 3. PNF Lettres 2012 JOUR 2. PNF Lettres 2012 JOUR 1.