background preloader

L’art assisté par ordinateur par Anne-Charlotte Philippe

L’art assisté par ordinateur par Anne-Charlotte Philippe
Related:  2012digital art articles

RADart : Rapid Application Development pour projets artistiques | RADart vous invite à découvrir des projets de création innovants et à participer à la résolution des problématiques rencontrées par leurs créateurs Ce que les arts numériques font à l'histoire de l'art #1 [BIAN 2012 : Fragmentation, Robert Lepage] Avec ce billet sur l’œuvre Fragmentation de Robert Lepage, j'entame une série d'articles sur des œuvres numériques et ouvrages théoriques. Ces réflexions sont symptomatiques d'une histoire de l'art qui se transforme et s'adapte afin de décrire, contextualiser et comprendre les expériences esthétiques que génèrent les pratiques artistiques émergentes. Je profite bien sûr de la BIAN, première Biennale internationale d'arts numériques de Montréal, pour amorcer cette étude de laquelle surgiront peut-être quelques assises ou, plus modestement, des propositions qui permettront de saisir la portée de telles expérience à l'heure actuelle. L'échec d'un dispositif Il y a d'abord les attentes. On nous annonce d'entrée de jeu que les écrans disposés en cercle autour duquel le spectateur se déplace créent des "espaces de représentation immersifs 3D où se mêlent réalité et virtualisation du réel". L'expérience d'un dispositif La survivance d'un dispositif

Y a-t-il des « faux » en art numérique ? La question du « faux » reste une vraie question, surtout dans la pratique artistique numérique qui se déploie sur les réseau sociaux. On assiste actuellement à une massification de la duplication du contenu comme on peut le voir avec le glitch. Le glitch est l’emploi de caractères typographiques réutilisés, détournés, programmés pour s'afficher dans les statuts de Facebook ou Twitter sous formes de symboles et de motifs graphiques. Et, bien évidemment, ces statuts se retrouvent rapidement copiés-collés et diffusés. Sur les réseaux sociaux, je communique régulièrement sur mon travail en faisant des rappels, des échos, des mentions sur l’origine de mes œuvres. J’ai pu voir des gens inspirés par ma pratique, reprenant dans leur propres normes certains de mes visuels ou de mes méthodes mais cela est une des caractéristiques de la création numérique qu’il faut envisager comme une arborescence. Thomas Cheneseau est également curateur, avec Systaime, de la galerie en ligne Spamm

TwitHaïku Jon Rafman LA MOUSTREET #2 | LA MOUSTACHERIE -iOSFlashVideo LA MOUSTACHERIE organise la première exposition numérique de rue : « LA MOUSTREET #2». Anonyme et déconnectée d’internet, LA MOUSTREET#2 permet la découverte et le partage d’œuvres numériques dans la rue, de manière gratuite et libérée d’internet. Il s’agit d’une exposition téléchargée dans des clés USB (au nombre de 36) dissimulées et cimentées dans des murs de la ville de Toulouse. À l’époque de la dématérialisation massive des échanges sur la Toile nous avons besoin de repenser la liberté d’expression et des l’échanges de fichiers au niveau local. L’exposition s’adresse aux personnes qui souhaitent communiquer et échanger du contenu dans la rue. Pour cette édition découvrez les QR CODES cachés dans certaines clés et découvrez si vous avez gagné un des nombreux lots offerts par La Moustacherie et ses partenaires. Si vous trouvez une clé cassée, veuillez nous le signaler via le formulaire de signalement [ici]

Ce que les arts numériques font à l'histoire de l'art #2 [BIAN 2012 : Instrumentation, Peter Flemming] Ce que les arts numériques font à l'histoire de l'art #1 [BIAN 2012 : Fragmentation, Robert Lepage] En pénétrant dans la salle principale de l'exposition de Peter Flemming chez Skol, difficile de ne pas diriger spontanément son attention vers la grosse sculpture de bois tout au fond de la pièce. Sa forme évoque un immense tam-tam bricolé dont la disposition inclinée rappelle à son tour l'antenne parabolique, celle qui permet de capter des fréquences et d'en traduire les signaux. Toutefois, cette sculpture capte sa propre résonance afin de la transmettre au spectateur. Elle participe ainsi d'un concert, mené de pair avec deux autres sculptures sonores composées de différents objets usités (seaux, fenêtres, bobines magnétiques...etc.). Une vie secrète L'expérience s'intensifie dans la petite salle sombre tout au fond de la galerie. Au premier abord, cette machine complexe et organique rappelle la machine à déjeuner d'Ermett Brown dans le film Back To The Future. Composer avec l'invisible

[#DIGART] 10 New Media Tumblrs To Follow Religiously This week we’re exploring the Digital Arts Market (or lack thereof). We’re asking the tough questions: What will it take for a sustainable digital arts market to form? Is that even a possibility? Can the digital arts make money? Even for those of us who spend the majority of our days hunting around the strange corners of the internet, it can still hold plenty of surprises. Phone Arts Phone Arts is a Tumblr run by internet artist Michael Manning that collects original images usable as phone backgrounds. Kim Asendorf As co-proprietor of the online-only Fach & Asendorf gallery (with Ole Fach), Asendorf booth snoops out inspiring new media art and posts his own, recently focusing on the Noog augmented reality project and his Sim City-driven video projections. The New Aesthetic The New Aesthetic is the now infamous Tumblr run by media innovator James Bridle that gathers together examples of the New Aesthetic (i.e. the digital erupting into the physical, to paraphrase Bruce Sterling). OKFocus

Vous avez dit Twittérature ? La littérature sur Twitter : un état des lieux L’heure est grave, l’heure est belle. Depuis quelques mois, à l’ombre de la crise, se développe un mouvement littéraire nouveau : la twittérature (avec un accent dans la sphère francophone). Un courant hérité de l’Oulipo fondé par François Le Lionnais et prenant appui sur le service de microbloggin Twitter. Avec des dizaines de « twittérateurs » dans le monde francophone et la fondation d’une association visant à les réunir, l’Institut de Twittérature comparée (ITC), la twittérature pourrait bien changer la face du monde. Au commencement il y eut un tweet Tout commence en mars 2006 lorsque Jack Dorsey, cofondateur de Twitter, publie le premier tweet de l’histoire sur sa nouvelle application : « just setting up my twttr ». Twittérature, une littérature minuscule Mais que vient faire la littérature là-dedans ? Des romans sur Tweeter ? La brièveté de la forme n’empêche en rien une certaine ampleur. De Twitter à l’édition « traditionnelle » L’Institut de Twittérature comparée (ITC)

PIXINESS - Oeuvre d’art lumineuse, numérique et interactive à échelle urbaine par Axel Morgenthaler -iOSFlashVideo Ce que les arts numériques font à l'histoire de l'art #3 [BIAN 2012 : La chute, Chantal duPont] Ce que les arts numériques font à l'histoire de l'art #1 [BIAN 2012 : Fragmentation, Robert Lepage]Ce que les arts numériques font à l'histoire de l'art #2 [BIAN 2012 : Instrumentation, Peter Flemming] L'agora Hydro-Québec d'Hexagram est à mon avis l'une des plus belles salles montréalaises pour l'exposition de projets d'envergure comme celui de La Chute de Chantal duPont. Celui-ci s'articule en trois temps : une installation formée de projections lumineuses sur le plancher d'une salle plongée dans la pénombre, un projet Web que l'on peut considérer comme une œuvre à part entière et, la partie principale, une installation audio et vidéo multi canaux à cinq projecteurs. Livrer sa vulnérabilité L'artiste a recueilli plus d'une dizaine de témoignages dévoilant le contexte dans lequel diverses chutes accidentelles humaines prennent formes. La chute n'est pas un nouveau thème pour les arts actuels. Pendant la Manif, ils tombent un peu partout dans Québec, Sublimer la vulnérabilité 26 avril-5mai

Reject Reality and Substitute Your Own: Using Augmented Reality as Art Thomas Eberwein, “Ghost” (2013) (all photos by the author for Hyperallergic except where noted) Whether you like it or not, the digital invasion of Google Glasses is on its way, bringing the alternate world of augmented reality with it. As the late sci-fi author Philip K. What is real? Mark Mussler, Happy Pets, Thibaut Brevet, Cem Sever, “Tattooar” (2011-13) Potentially, the technology of layering one reality over another offers tantalizing possibilities for the integration of information into our daily lives, like the way we already rely on Google maps to get where we’re going (Google is really ahead on all of this). Nicolas Henchoz of the EPFL+ECAL Lab, a Switzerland-based design lab with the Ecole polytechnique fédérale de Lausanne that encourages the intersections of technology, design, and architecture, directed the exhibition, which has previously been presented in an altered form in London, Milan, Paris, and San Francisco. Liron Kroll, “Last Year” (2013).

Modélisations des imaginaires » Chaire d'enseignement et de recherche – Telecom ParisTech & Rennes2 scenocosme art numérique interactif, création artistique, installation immersive innovante -iOSFlashVideo

Related: