background preloader

Une ville faite pour les garçons

Une ville faite pour les garçons
Nos espaces urbains sont construits pour tous, pensez-vous ? Il n'en est rien. Dès le plus jeune âge, tout est fait pour y favoriser la présence des garçons, affirme le géographe Yves Raibaud. A la veille des élections municipales, il propose aux élu(e)s des actions concrètes. À Paris, Toulouse, Bordeaux et Montpellier, les garçons sont les usagers majoritaires de la ville. C’est ce que montrent plusieurs études que nous avons menées entre 2010 et 20131 sur les équipements publics culturels ou de loisirs pour les jeunes. L’objectif serait de canaliser la violence des garçons La première de nos études montre que les filles décrochent à partir de la classe de 6e des activités de loisir sportif, culturel ou généraliste proposés par les municipalités ou les associations mandataires. Nos espaces urbains sont souvent construits par et pour des hommes. « Les filles préfèrent rester chez elles » L’espace urbain est construit par des hommes Les femmes n’auraient qu’à s’emparer de la ville

https://lejournal.cnrs.fr/billets/une-ville-faite-pour-les-garcons

Related:  Veille et presse (milieu éducatif)Réflexions géographiques sur le genreGenre et occupation espace public

Concevoir des cours, c’est de l’ingénierie pédagogique 89 Shares Share Tweet Laboratoire Lab'URBA: Lucile Biarrotte Doctorante A propos / Présentation Lucile Biarrotte, ancienne élève de l’École Normale Supérieure de Paris, est doctorante au Lab’Urba, Université Paris Est depuis 2015 sous la direction de Claire Hancock. Elle travaille sur les dimensions genrée des milieux de l’urbanisme en France depuis un siècle.

Éducation nationale : le (dernier) mauvais coup de Vincent Peillon Le 27 mars prochain, Vincent Peillon, quelques jours avant de quitter sans doute le ministère pour cause de campagne des européennes (il a ingénieusement prévu de se faire tête de liste dans le Sud-Est, ce qui lui assure, quel que soit le désamour électoral pour son parti, un gîte à Bruxelles pour les années à venir) et de remplacement par Ségolène Royal, disent les augures, fera signer à la plupart des syndicats d'enseignants l'abrogation des "décrets de 1950" qui régulaient depuis soixante-trois ans le temps de service des profs. J'en ai déjà parlé ici même début janvier. On en était alors aux intentions. La plupart des syndicats n'ont pas bougé, sinon dans le sens du ministre. Dès lors, pourquoi se gêner et ne pas passer aux actes ? Le nouveau texte, qui ramène les enseignants au cadre général de la fonction publique, établit que ce seront désormais 1 607 heures qui seront dues - en 36 semaines de cours.

Court-métrage - "Espace", d'Eléonor Gilbert Croquis à l'appui, une petite fille explique la répartition des espaces de jeu entre filles et garçons dans la cour de son école, qui lui semble problématique. À propos du film : Confinée dans un cadre fixe, la petite fille qui s’exprime ici démontre les puissances et les limites de la parole. Les mots lui permettent d’analyser l’occupation majoritairement masculine de l’espace, de décrypter les raisons pour lesquelles les filles peinent à s’en emparer. Mais les traits de crayon par lesquels elle schématise cette géographie saturent bientôt sa feuille de papier, et cèdent la place à des gribouillis rageurs. L’inégalité de fait entre les genres se présente ici comme une évidence connue dès le plus jeune âge.

"La ville comme espace genré" : entretien avec Édith Maruéjouls - Observatoire du design urbain Edith Maruéjouls, vous avez publié une thèse intitulée Mixité, égalité et genre dans les espaces du loisir des jeunes. Qu’est-ce qui vous a menée à vous intéresser à ce sujet ? Il faut que je rectifie : ma thèse n’est pas encore publiée, et même pas encore soutenue ; il faudra attendre ce mois de septembre pour ça.

Les jeunes français se débrouillent mieux en résolution de problèmes qu'en maths. Mais pourquoi ? Et si nos élèves étaient meilleurs que l'on ne croit ? Mauvais en maths, mais capables de logique et d'initiatives pour démêler les difficultés d'un problème. C'est ce que révèle une enquête PISA inédite sur "les résolutions de problèmes" qui montre que les jeunes Français se situent devant leurs camarades européens et américains. Ce n'est pas le seul paradoxe français. Womenability, qu'est-ce que c'est ? - Womenability Le nom vous a intrigué ? Cela tombe bien, c’était l’effet attendu… Et vous allez en avoir pour votre clic ! Womenability, c’est une aventure aussi folle que nécessaire : Faire de la mixité femmes-hommes une réalité concrète dans un lieu où plus de la moitié de la population mondiale vit, les villes. Urbanisme, politiques publiques, ingénierie de projet, communication, numérique, etc.

Ce que le genre fait à l’espace… et inversement Ait Ben Lmadani, Fatima ; Moujoud, Nasima, 2012, « Peut-on faire de l’intersectionnalité sans les ex-colonisé-e-s ? », Mouvements, 4/72, pp. 11-21. Anglade Marie-Pierre et al. (eds), 2014, Expériences du genre, Paris, Karthala. Bacchetta Paola, 2010, « Réflexions sur les alliances feministes transnationales », dans Falquet J. et al., Le sexe de la mondialisation. Genre, classe, race et nouvelle division du travail, Paris, Presses de la Fondation Nationales des Sciences Politiques, pp. 259-274. Edgar Morin : "Il faut enseigner ce qu'est être humain" Edgar Morin, sociologue et philosophe, directeur de recherche émérite au CNRS, plaide pour une prise en compte de la complexité dans l'enseignement. Il intervient au WISE, sommet mondial pour l'innovation dans l'éducation, qui se tient du 29 au 31 octobre à Doha, au Qatar. Quelle est la mission des enseignants du XXIe siècle ?

Géocarrefour: genre et politiques urbaines Comme en écho à notre brève d'hier, la revue Géocarrefour annonce aujourd'hui un nouveau numéro intitulé « Genre et politiques urbaines ». En voici le sommaire : Corinne Luxembourg et Dalila Messaoudi Articles Nassima Baziz et Naima Chabbi-Chemrouk Marion Tillous Sophie Louargant et Denyse Côté Emmanuelle Faure et Stéphane Rican Sophie Blanchard et Claire Hancock DEPOILLY Séverine – Gresco Maître de conférences en sociologie à l’Université de Poitiers severine.depoilly@univ-poitiers.fr Thématiques de recherche Sociologie des rapports sociaux de sexe et du genreSociologie de l’école – enseignement professionnelSociologie des classes populairesSociologie de la dévianceSociologie de la socialisation Principales responsabilités Membre du comité de rédaction de la revue du Sejed – Sociétés et jeunesses en difficultéMembre du conseil de laboratoire Gresco

Apprenance Un ensemble durable de dispositions favorables à l’action d’apprendre dans toutes les situations formelles et informelles, de façon expériencielle ou didactique, autodirigée ou non, intentionnelle ou fortuite. Mieux gérer les savoirs, c’est peut-être le grand défi qui est lancé à notre société du xxie siècle. Pour l’ensemble des pays occidentaux, la principale source de création de richesses réside désormais dans les savoirs et les compétences. « Le problème central concerne moins l’accès à l’information que la faculté de s’en servir et plus généralement, la capacité d’apprentissage de la part des différents acteurs concernés. » Le sommet de l’Union européenne qui a eu lieu à Lisbonne en mars 2000 en est le symbole. Une des directives majeures de ce sommet a été de signer l’entrée de l’Europe dans l’ère de la connaissance et de l’économie du savoir.

Interview d'Yves Raibaud pour le blog Demain la ville Géographe, Yves Raibaud est maître de conférence HDR et chercheur spécialisé dans la géographie du genre à l’Université Bordeaux Montaigne. Il a notamment publié en 2015 « La Ville faite par et pour les hommes » qui dépeint les inégalités entre les femmes et les hommes et les violences de genre dans l’espace urbain. Nous souhaitions l’interroger sur sa vision de la ville. Portrait d’Yves Raibaud ©Sud Ouest – Photographe : Quentin Salinier L’inégalité de genre en ville est-elle seulement un problème d’urbanisme ? Quand l’espace public est conçu par des hommes et pour les hommes La parole se libère ! Dans le sillage de l’affaire « Weinstein », du nom de ce producteur de cinéma hollywoodien accusé de viol par plusieurs actrices, des milliers de Françaises ont témoigné ces derniers mois des interpellations salaces, voire des agressions sexuelles, qu’elles subissent, notamment dans l’espace public. Les utilisatrices des transports en commun confient à 100 % en avoir été victimes au moins une fois dans leur vie, révèle une enquête réalisée en 2015 par le Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes. Une loi pour lutter contre les violences sexistes, bien mais insuffisant Ces violences sont désormais prises au sérieux.

Related: