background preloader

« Tout n’est pas toujours vrai sur internet ! »

Dans le cadre de la formation à la recherche documentaire en ligne, apprendre à l’élève à exercer son esprit critique et à identifier les sources d’un document internet. Aborder la notion de fiabilité de l’information sur internet. Année 2010-2011 Séquence pédagogique proposée par Myriam Cremona, professeure documentaliste, Collège Pierre Paul Prud’Hon (71 Cluny)cremona@netcourrier.com Cette séquence fait partie du projet TRAAM (Travaux académiques mutualisés) 2011-2012 : Permettre aux élèves de construire leur démarche de veille numérique. Modalités Classe/Niveau 6e Disciplines impliquées Documentation Toute discipline ou heure de vie de classe Cadre pédagogique Cycle d’initiation à la recherche d’information en 6e Documents fournis à l’élève Fiche élève à compléter Ressources numériques utilisées Site « internet sans crainte » : vidéo « Tout n’est pas toujours vrai sur internet » (durée 2 min.) Production attendue fiche élève remplie en fin de séance Compétences Concepts info-documentaires visés [1]

http://cdi.ac-dijon.fr/spip.php?article315

Related:  Apprendre à faire preuve d'esprit critique face aux informationsRessources EMIEsprit critiqueDésinformation - Évaluation de l'information

Séances pédagogiques Dans le cadre d’une collaboration avec ma collègue professeur de lettres, Jeannick Prunier, nous avons mis en place une séquence que nous avons plusieurs fois réutilisée, en 4e et en 6e. Il s’agit de faire choisir aux élèves des livres en lecture cursive, sur une thématique commune à la classe. Cette possibilité de choix personnel augmente considérablement le fait que les livres soient effectivement lus (bien qu’on ne soit jamais arrivé à une réussite de 100%…), car chacun peut choisir sans justification selon ses propres critères : nombre de pages, présence d’illustrations, taille de la police, attractivité de la première de couverture, du résumé… La séquence se compose d’une séance de speedbooking d’une heure en classe entière, suivie d’une autre séance en classe entière pour remettre les livres choisis et expliquer ce qu’est une boîte de lecture, ainsi que les attendus de cette activité. Je ne parlerai ici que de la première séance, celle du speedbooking.

Critique Accueil > Dossiers et articles > Critique La critique en éducation se présente de deux manières complémentaires : on encourage l’esprit critique, qui ne se laisse pas abuser ou tromper facilement, et on utilise aussi la critique comme régulateur ou rétroaction. En principe, la critique est orientée vers un but; en éducation elle cherche à établir la valeur d’une information ou à améliorer un résultat chez celui à qui elle s’adresse. Son utilisation est un art délicat qui considère à la fois l’état de réceptivité de l’étudiant, l’amélioration souhaitée et la préservation de sa motivation face à la critique.

Le 13 novembre : un tournant dans la crédibilité des médias Comme beaucoup de Français, j’ai suivi vendredi soir en direct les événements qui se déroulaient dans Paris, absorbé par la télévision et un œil sur Twitter. Et, comme souvent dans des circonstances dramatiques, je me suis trouvé déchiré entre ma position de simple spectateur, bouleversé par le drame, et celle, par définition plus froide et plus distante, de l’analyste des médias. Le premier constat, c’est que, d’une certaine façon, on ne leur a pas laissé la possibilité de trop montrer. Je ne sais pas ce qu’ils auraient fait s’ils avaient pu approcher au plus près des scènes de crime, mais force est de constater que les premières à avoir retenu les leçons de janvier ont été les forces de l’ordre. Toutes les caméras se trouvaient à distance, dans l’incapacité de dévoiler le dispositif policier. Cela dit, des signes laissent à penser que les discussions qui ont suivi le 7 janvier ont aussi porté leurs fruits.

Google : du moteur de recherche au moteur de résultats ? - Agence web 1-Ter-Net Depuis sa création, la finalité principale de Google a toujours été de faire en sorte que les sites jugés les plus intéressants ressortent dans les premières positions sur les requêtes spécifiques. D’où les fréquentes mises à jour d’algorithme visant notamment à éviter que certains sites peu qualifiés boostés par des actions de référencement naturel trustent les premières places. Nous pouvons cependant remarquer que Google, bien qu’il soit officiellement moteur de recherche, tend de plus en plus à devenir un véritable moteur de résultats en réutilisant et en affichant directement des informations visibles sur ses sites indexés. Des secteurs d’activité mis en danger ? D’autres secteurs rencontrent également la même problématique, tel que celui de la bourse. En effet, la requête « cours + nom d’une marque » peut offrir directement le cours de l’action de la marque concernée.

Sur YouTube, des vulgarisateurs face caméra Qu'ils parlent de sciences, de cinéma, d'art ou d'histoire, tous cherchent à proposer des vidéos à la fois didactiques et amusantes. Qui sont ces "youtubers", ou plutôt "vidéastes", qui créent un contenu pédagogique de qualité ? Ils ont beau être loin derrière les têtes d’affiches humoristiques que sont Norman ou Cyprien (respectivement plus de 7 et 8 millions d'abonnés), les youtubeurs didactiques n'en affichent pas moins un nombre d'abonnés impressionnant au compteur. Dans la plus pure tradition "youtubesque", ces vidéastes, comme ils préfèrent qu'on les appelle, se mettent en scène face caméra et ont à cœur de de faire passer, entre deux saillies humoristiques ou des références à la pop culture, un message pédagogique. Une formule dont le succès ne se dément pas : les plus regardés d'entre eux parviennent ainsi à vivre de leur talent, malgré le flou juridique qui encadre encore cette profession en devenir. Mais peut-on se fier à la qualité de leurs interventions ?

Comment former à l'esprit critique? La formation de l'esprit critique apparaît comme un objectif mis en exergue dans tous les textes officiels de l’Éducation nationale. Elle est présente par exemple dans le référentiel de compétence des enseignants, cela juste après l'item «transmettre les valeurs de la République»: d'après ce texte, les enseignants ont pour mission d'«aider les élèves à développer leur esprit critique, à distinguer les savoirs des opinions ou des croyances, à savoir argumenter et à respecter la pensée des autres». C'est une exigence que l'on trouve aussi mise en avant dans le programme d'Enseignement moral et civique ou dans le socle commun de compétences, de connaissance et de culture.

Le biais de confirmation et la rumeur sur le Web - prof' doc' Je me suis donc penché sur le sujet et propose ici quelques réflexions, en revenant sur la définition et l’origine de la notion de biais de confirmation, avant de faire une contre-analyse du travail de Gérald Bronner sur le rapport entre biais de confirmation et utilisation des moteurs de recherche, en poussant la recherche, pour enfin présenter quelques pistes pédagogiques. Le biais de confirmation : définition et origines Dans un langage de vulgarisation, le biais de confirmation est la disposition à lire, écouter ou observer les informations qui vont dans le sens de nos propres croyances, sans égard pour les informations qui contredisent nos croyances. Développer l'esprit critique Choisissez votre Atelier Canopé préféré Vous pourrez ainsi : Visualiser rapidement les horaires et coordonnées de votre Atelier Canopé Découvrir les événements et services proposés près de chez vous Bénéficier de la livraison gratuite dans votre Atelier Canopé Atelier préféré Canopé is disabled.Authorize cookies to access this functionality.

1 séance 5e-6e Une chasse au canular collaborative – Prof & Doc Le socle commun insiste sur l’attitude de responsabilité à adopter à l’égard des TIC, notamment grâce à deux capacités à acquérir par l’élève : un esprit critique face à l’information et à son traitement et la participation à des travaux collaboratifs (Pallier 3, Compétence 4, domaine 2). De même, les compétences civiques et sociales évaluent la compréhension de l’influence des médias et des réseaux. Présentation de l’action : Les élèves analysent la validité d’une information-canular, largement diffusée sur Internet et partagée sur les réseaux sociaux. En répartissant collectivement leurs recherches d’informations, ils rassemblent des éléments de preuve, puis utilisent l’écriture collaborative pour fédérer les apports de chacun dans un même document.

Analyses de fond et études Médiamétrie sur les usages et l'audience des médias auduiovisuels et interactifs, ainsi que les comportements du public à leur égard Les 15-24 ans qui sont de grands adeptes de la gratuité font bon accueil à la publicité qui finance l’écosystème. Ils sont même moins zappeurs qu’on ne l’imagine. Ils voient la pub et l’acceptent avec le sourire pour son côté utilitaire. Identité numérique : Ne laisse pas ton image t’échapper En octobre 2012, l’association Action Innocence Suisse a lancé une nouvelle campagne avec 2 visuels choc (cf. dans cet article) pour sensibiliser les adolescents et jeunes adultes à la protection de son identité numérique : Ne laisse pas ton image t’échapper. L’objectif est d’informer et faire réfléchir les jeunes sans moraliser et diaboliser les pratiques Internet et réseaux sociaux. L’identité numérique concerne tous les internautes et donc les jeunes

Des algorithmes contre les images truquées Chaque événement médiatique engendre aujourd’hui son lot d’images truquées relayant de fausses nouvelles ou « fake news ». Face à ce phénomène que les acteurs du Net tentent de juguler, les chercheurs élaborent de leur côté des algorithmes pour mieux détecter les informations douteuses circulant au moyen des images. Pour juger de la véracité d’une information en l’absence de contexte, autant jouer à pile ou face. Selon une étude de 2006 de la Texas Christian University, nous ne serions en effet pas beaucoup plus efficaces que le hasard pour repérer les tromperies1. Une décennie plus tard, le flot de données auquel nous exposent les réseaux sociaux est devenu si colossal que séparer le bon grain de l’ivraie semble encore plus difficile.

Lettre Édu_Num Thématique N°01 Sommaire La sélection des ressources présentée ci-dessous s'inscrit particulièrement dans la continuité des travaux engagés au sein du dispositif TraAM (Travaux Académiques Mutualisés), notamment le TraAM ÉMI (Éducation aux Médias et à l'Information) dont l'un des thèmes 2015-2016 aborde les notions de « hoax », « rumeur » et « désinformation ». L’objectif de la présente lettre est donc de mettre l’accent sur des ressources numériques utiles pour différentes disciplines et différents niveaux. Elle s'organise selon 3 axes : un axe théorique se terminant par un glossaire définissant les principaux termes, un axe pédagogique réunissant des exemples de scénarios pédagogiques et un axe de veille permettant de découvrir des ressources complémentaires à la fois numériques et imprimées. Cette lettre a été élaborée en collaboration avec les experts DNE A. Le mot-valise d'infopollution est un terme qui englobe bon nombre de notions connexes.

Le Top 10 des rumeurs sur le web « Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose. » L’adage attribué à Francis Bacon expose l’intérêt principal de l’utilisation de la rumeur, et plus particulièrement lorsque l’on rentre dans le débat politique. Décrédibiliser un adversaire sur le terrain des on-dit : la pratique est courante et remonte aux origines mêmes de la vie publique, à tel point que Pascal Froissard en parle comme du « plus vieux média du monde ». C’est inévitable : dès lors qu’il y a conversation, et a fortiori quand la source de l’information peut rester floue, il y a matière à rumeurs. Et puisque le web social réunit toutes ces conditions, les commentaires en ligne constituent le terreau idéal à la propagation des fausses informations, régulièrement arrosées par leurs instigateurs ou de simples internautes qui, en toute bonne foi, relaient le message.

Related: