background preloader

Changeons de regard sur la biodiversité

Changeons de regard sur la biodiversité

http://webzine-biodiversite.developpement-durable.gouv.fr/

Related:  Sujet 6: Biodiversité et activité humaineFaire faceBiodiversitéDEVELOPPEMENT DURABLE

La liste mondiale des espèces menacées / L'Union Internationale pour la conservation de la nature en France La Liste rouge de l’UICN est un indicateur privilégié pour suivre l’état de la biodiversité dans le monde. Grâce à cet état des lieux, on sait aujourd’hui qu’une espèce de mammifères sur quatre, un oiseau sur huit, plus d’un amphibien sur trois et un tiers des espèces de conifères sont menacés d’extinction mondiale. Qu’est-ce que la Liste rouge ? La Liste rouge de l’UICN constitue l’inventaire mondial le plus complet de l’état de conservation global des espèces végétales et animales. Quels sont mes gestes pour le développement durable ? Anticiper l’avenir et faire du développement durable une perspective partagée par le plus grand nombre, nécessite de proposer des projets et actions favorisant l’adhésion et la participation des citoyens, permettant l’évolution des modes de vie, les changements en profondeur des comportements et modes d’action ainsi que la transformation des repères culturels de toutes les composantes de la société. Ainsi se multiplient, à toutes les échelles et dans tous les territoires, les projets et actions d’information, de sensibilisation, d’éducation et de participation à l’initiative de collectivités locales, d’associations, de citoyens, de services de l’Etat et organismes publics... De même, les acteurs sportifs, culturels, artistiques comme les acteurs des médias, des technologies de l’information ou des réseaux sociaux, participent activement à cette dynamique de mobilisation. 30 mars 2011 (mis à jour le 22 septembre 2011) Ce quiz, vous est proposé par :

La Liste rouge mondiale des espèces menacées La Liste rouge de l’UICN est un indicateur privilégié pour suivre l’état de la biodiversité dans le monde. Grâce à cet état des lieux, on sait aujourd’hui qu’une espèce de mammifères sur quatre, un oiseau sur huit, plus d’un amphibien sur trois et un tiers des espèces de conifères sont menacés d’extinction mondiale. Qu’est-ce que la Liste rouge ? La Liste rouge de l’UICN constitue l’inventaire mondial le plus complet de l’état de conservation global des espèces végétales et animales. Elle s’appuie sur une série de critères précis pour évaluer le risque d’extinction de milliers d’espèces et de sous-espèces. Ces critères s’appliquent à toutes les espèces et à toutes les parties du monde.

La biodiversité au cœur des enjeux et des décisions - Fondation N.Hulot La biodiversité, une dimension essentielle du vivant La "biodiversité" est un mot nouveau qui a été créé pour alerter sur la crise du vivant et notamment la disparition des espèces. Elle peut généralement être entendue comme l'ensemble des gênes, des espèces et des écosystèmes. Il s'agit du tissu vivant de la planète et donc de la multiplicité des interactions entre organismes dans un milieu en changement. Elle joue un rôle prépondérant pour la survie des êtres humains qui en retirent de l’eau potable, des matières premières, des aliments … Cela a bien été explicité par la notion de services écologiques en liaison directe avec le fonctionnement des écosystèmes.

Les poissons n'existent pas: Quand diversité rime avec homogénéité : le cas des Monocotylédones Salut à toi, chère lectrice, cher lecteur. Tu l’as certainement remarqué si tu regarde au moins une fois par jour par la fenêtre, c’est le printemps ! Et si tu as bien regardé, les plantes s’en donnent à cœur joie ! C’est à qui sortira la première la tête du sol et fleurira en premier pour attirer les insectes… Mais pas seulement les insectes ! 06. Des gaz à effet de serre dans mon assiette ? Le Réseau Action Climat - France publie l’édition 2010 de sa brochure "Des gaz à effet de serre dans mon assiette" qui décrypte les différents impacts de l’alimentation sur l’effet de serre, et contribue aux changements climatiques. Plus de la moitié des émissions de gaz à effet de serre en France sont émises par les ménages, dont une part non négligeable est imputable à l’alimentation. En effet, tout au long du processus de fabrication d’un aliment, chaque étape émet des gaz à effet de serre (culture ou élevage, production des engrais, transformation, emballage, conservation et transports). Selon le mode de culture des produits agricoles, l’origine géographique des produits et la quantité d’emballages, l’impact sur les émissions de gaz à effet de serre des produits est très différent.Ce document a pour objectif de sensibiliser le consommateur que nous sommes et permettre une mise en place de pratiques d’achat et de comportements respectueuses de notre santé et du climat.

Un dossier sur les pesticides Pesticides : le dossier Les pesticides sont utilisés en grandes quantités depuis les années 50 par l’agriculture intensive.Cette forte utilisation entraine une présence de résidus de pesticides partout: dans l’eau bien sûr, mais aussi dans l’air, les brouillards et l’eau de pluie ! Les pesticides sont également présents dans nos aliments: près de 50% des fruits et des légumes produits par l’agriculture intensive en contiennent. Ils finissent dans nos organismes, apportés là par l’eau, l’air et les aliments consommés. Nos organismes hébergent ainsi des centaines de molécules toxiques dont de très nombreux pesticides.

A l'école de la biodiversité Sais-tu ce qu'est la biodiversité ? Les animations multimédias ci-dessous vont te permettre de la découvrir. Clique sur leur titre pour les découvrir. Guide pratique : lutte contre le gaspillage alimentaire Zoom sur deux actions menées au Royaume-Uni et en Italie. Dans le cadre du Pacte contre le gaspillage alimentaire lancé en juin 2013 par Guillaume GAROT, ministre délégué à l’Agroalimentaire, le Ministère de l’agriculture organise le 16 octobre 2013 la 1ère journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire. C’est aussi un thème central en Europe : 180 kg par habitant par an de déchets alimentaires sont gaspillés le long de la chaîne de production, de distribution et de consommation. Avec le projet européen Pre-waste, l’ORDIF – Observatoire régional des déchets d’Ile-de-France - a publié un guide avec différentes actions menées en Europe pour lutter contre le gaspillage alimentaire.

5 familles énergies renouvelables Fournies par le soleil, le vent, la chaleur de la terre, les chutes d’eau, les marées ou encore la croissance des végétaux, les énergies renouvelables n’engendrent pas ou peu de déchets ou d’émissions polluantes. Elles participent à la lutte contre l’effet de serre et les rejets de CO2 dans l’atmosphère, facilitent la gestion raisonnée des ressources locales, génèrent des emplois. Le solaire (solaire photovoltaïque, solaire thermique), l’hydroélectricité, l’éolien, la biomasse, la géothermie sont des énergies flux inépuisables par rapport aux « énergies stock » tirées des gisements de combustibles fossiles en voie de raréfaction : pétrole, charbon, lignite, gaz naturel. Entrez dans l’univers des énergies renouvelables : Quelles sources d’énergies ?

C'est quoi la biodiversité ? Le monde du vivant passionne et inquiète. Les semences sont ainsi devenues un secteur considéré comme stratégique car il est en relation tout autant avec les questions liées à la biodiversité qu'avec celles relatives à l'alimentation. Étant au cœur de ces préoccupations, il était tout à fait légitime que les professionnels de la filière semences prennent donc l'initiative d'un débat sur les enjeux de la biodiversité. Plusieurs questions de fond ont été débattues au cours du colloque "Semences et biodiversité : du mythe à la réalité", organisé par le GNIS le 16 janvier 2003 : la gestion de la biodiversité, la conservation et l'utilisation des ressources génétiques, les apports de l'amélioration des plantes, la propriété intellectuelle sur les plantes. Les fiches réalisées à cette occasion présentent les questions essentielles pour éclairer les débats sur chacun des thèmes abordés au cours du colloque.

Les jardins partagés, terreau social LE MONDE | • Mis à jour le | Par Olivier Razemon Cultivés en communauté, ces espaces se multiplient en banlieue comme en ville. Dans le quartier populaire de Breil, à Nantes (Loire-Atlantique), la parcelle aromatique inaugurée en 2008 connaît un succès retentissant, au point que la municipalité a décidé récemment d'en quadrupler la surface. Au pied des grands ensembles, les familles viennent s'approvisionner en thym, coriandre ou ciboulette. "Dans ce quartier considéré comme sensible, le jardin n'a jamais subi aucune dégradation", souligne Florence Février, conseillère municipale (Europe Ecologie-Les Verts) déléguée aux jardins familiaux. Héritiers bohèmes des jardins ouvriers, ces lopins qu'un patronat paternaliste abandonnait autrefois aux coups de bêche dominicaux des travailleurs, les jardins partagés séduisent de plus en plus les citadins.

Related: