background preloader

Education et sciences cognitives: le coup de gueule

Education et sciences cognitives: le coup de gueule
Selon lui, beaucoup trop d’enseignants continuent d’ignorer les résultats des sciences cognitives, bien que ceux-ci soient directement pertinents pour l’enseignement, notamment mais pas seulement dans le domaine de la lecture. Il appelle de ses voeux une éducation fondée sur la preuve: l’évaluation systématique des manuels et des pratiques éducatives, comme on le fait en médecine afin de vérifier si un médicament est efficace. Voici le texte complet de l’article (dans une version légèrement différente — Le journal Le Monde a la fâcheuse habitude de déformer les textes qu’il reçoit, notamment en leur imposant des titres et sous-titres. Le titre “Enseigner est une science” n’est pas de l’auteur). Pour quiconque sait que « l’enfant est l’avenir de l’homme », l’enquête PISA est un véritable électrochoc. Que nous apprend le Programme international pour le suivi des acquis des élèves de l’OCDE ?

http://moncerveaualecole.com/education-et-sciences-cognitives-le-coup-de-gueule/

Related:  Les types de pédagogiemadoc7Apprentissage de la lectureneuroRecherches

L'acquisition de la connaissance La connaissance ? Elle peut se définir comme l’activité théorique de l’homme, comme l’opposé de l’action dans le monde. Le problème philosophique de la connaissance est triple : le problème de l’origine des connaissances est celui de savoir si elles procèdent de l’expérience (empirisme) ou de la raison (rationalisme).le problème de la nature de la connaissance, qui nous amène à distinguer diverses formes de connaissance, notamment celles qui relèvent de l’esprit de finesse (psychologie par exemple) et celles qui relèvent de l’esprit de géométrie (mathématique par exemple)le problème de la portée de la connaissance : notre connaissance est-elle absolue (position dogmatique, à l’oeuvre chez Hegel ou Platon) ou bien est-elle limitée au monde des phénomènes (position critique, à l’oeuvre chez Kant par exemple).

Un CDI adapté aux élèves dyslexiques Le collège Jean Jaurès à Montauban est engagé depuis 5 ans dans un projet d’accueil des enfants ayant des troubles « dys » (Albadys). Voici la version réactualisée de l’article paru en 2010 et surtout, le descriptif complet du projet en PDF.Bonne lecture ! Sommaire du dossier Albadys (fichier PDF) Présentation du projet Evaluer scientifiquement les méthode d'apprentissage de la lecture Avec 3 invités : - Franck Ramus, Directeur de recherches au CNRS et au Laboratoire de sciences cognitives et psycholinguistique, ainsi qu'à l'Institut d'Etude de la Cognition. Ses recherches portent sur le développement cognitif de l'enfant, les troubles spécifiques du langage, la dyslexie etc..

Les grands principes de l'apprentissage Quels sont les mécanismes par lesquels l’éducation modifie le cerveau de l’enfant? Dans cette conférence à destination des enseignements, Stanislas Dehaene, professeur au Collège de France, propose un résumé de quelques grands principes issus des sciences cognitives et applicables à la salle de classe. La psychologie cognitive et l’imagerie cérébrale soutiennent deux idées fortes : L’apprentissage des verbes et des noms relève de parties différentes du cerveau Texte adapté et traduit de l’anglais de Nouns and verbs are learned in different parts of the brain publié sur le site Physorg.com le 25 février 2010 Deux psychologues espagnols et un neurologue allemand ont récemment montré, grâce à l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (Wikipédia), que la partie du cerveau qui s’active quand une personne apprend un nouveau nom est différente de la partie utilisée pour apprendre un verbe. Les chercheurs présentent les résultats de leur étude dans un article publié dans la revue Neuroimage. L’équipe savait que que les enfants apprennent les noms avant de verbes et que de nombreux patients qui présentent des lésions au cerveau montrent une dissociation dans le traitement de ces types de mots. De plus, des études antérieures ont montré que les adultes font aussi mieux et réagissent plus rapidement aux noms lors de tests cognitifs. Deux parties du cerveau distinctes activées pour des tâches distinctes

Veille et Analyses de l'ifé Dossier de veille de l'IFÉ : Neurosciences et éducation : la bataille des cerveaux n° 86, septembre 2013 Auteur(s) : Gaussel Marie et Reverdy Catherine Télécharger la version intégrale du dossier (version PDF) Résumé : Les débats houleux entre neurosciences et éducation existent depuis quelques décennies, mais prennent un nouveau tournant depuis les progrès considérables faits en imagerie cérébrale.

« A Silent Voice », harcèlement scolaire et handicap Exclusion, handicap, harcèlement, autant de thèmes sensibles abordés dans « A Silent Voice », un manga émouvant qui met les pieds dans le plat. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Benjamin Benoit Il y a dix ans naissait la loi pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, qui propose un accompagnement approfondi pour la scolarisation des élèves handicapés. A la fin de janvier est sorti en France un manga sur le thème sensible et peu traité du harcèlement des handicapés en milieu scolaire. Edité par Ki-Oon, A Silent Voice a bien été reçue par la critique comme par les internautes.

Tableau de sons et syllabes Tableau de sons et syllabesVous trouverez ci-dessous les tableaux de sons et les syllabes étudiées en classe à partir de la méthode de lecture Justine et Compagnie. Chaque son (au format pdf) est également représenté par son codage via la méthode Borel Maisonny. Certains exercices en ligne permettent de travailler ces sons. Pour y accéder, cliquez simplement sur l'image située en-dessous. Introduction à la neuroéducation I. Qu’est-ce que la neuroéducation ? Les neurosciences désignent l’étude scientifique du système nerveux et du fonctionnement du cerveau, depuis le niveau moléculaire jusqu’au niveau comportemental. Elles ont désormais un statut interdisciplinaire, et voient leurs découvertes ou avancées exploser depuis 15 ans, grâce notamment aux progrès technologiques d’imagerie cérébrale (dont l’IRM fonctionnel, pour le plus connu). La neuroéducation est le mariage entre les neurosciences et les sciences de l’éducation. Cette discipline est reconnue officiellement ; encouragée par un rapport de l’OCDE (publié en 2007 et intitulé : "comprendre le cerveau : naissance d’une science de l’apprentissage") ; enseignée dans des universités prestigieuses comme Harvard ou Cambridge ; se trouve déjà développée dans des pays pionniers en éducation, comme la Finlande ou le Québec.

Les quatre piliers de l’apprentissage - Stanislas Dehaene L’enfant est doté d’intuitions profondes en matière de repérage sensoriel du nombre. Avant tout apprentissage formel de la numération, il évalue et anticipe les quantités. Apprendre à compter puis à calculer équivaudrait à tout simplement tirer parti de ces circuits préexistants, et, grâce à leur plasticité, à les recycler. L’apprentissage formel de l’arithmétique se « greffe » sur le « sens du nombre » présent chez l’enfant, et sollicite la même zone cérébrale. Le maître-mot, alors, est la plasticité cérébrale. Education sans émotion n’est que ruine… Mettre l'accent sur la matière à enseigner, comme le fait notre éducation nationale, et négliger l'aspect émotionnel de la relation professeur-élève nuit à l'apprentissage nous explique Emmanuelle Erny-Newton, enseignante et pédagogue. Il y a quelques semaines, OWNI publiait la « Lettre à Laurence », retraçant le parcours d’une nouvelle enseignante arrêtée pour dépression. Une voix intéressante au milieu des turbulences du moment – intéressante parce qu’elle exprime, non des revendications, mais avant tout des émotions.

Related:  lectureLecture