background preloader

La création et la recherche dans le domaine du son et des musiques électroacoustiques

La création et la recherche dans le domaine du son et des musiques électroacoustiques
Vous êtes ici : Accueil Ecouter... Portrait sonore de Samuel Bollendorf Portrait sonore de Samuel BollendorfCritique de l'enregistrement sonore 3 - 1989 Faire... Logiciels

http://www.inagrm.com/

Related:  Enregistrement du son et écriture musicale

Fondation Jérôme Seydoux-Pathé Pathé Cinéma est repris par Chargeurs le 1er août 1990. Chargeurs, société cotée, dirigée et contrôlée par Jérôme Seydoux, est, à l’époque, à la tête d’un groupe industriel diversifié ; mais cet actionnaire présente l’intérêt pour Pathé Cinéma d’avoir mis, depuis plusieurs années, la communication et les métiers de l’image parmi ses axes de développement prioritaires. Le nouvel actionnaire de Pathé Cinéma est déjà, en 1990, un acteur qui compte dans le cinéma et dans la télévision. Dans le domaine du cinéma, Chargeurs détient, depuis avril 1987, 50 % de Renn Productions, un des principaux producteurs français de films de cinéma, fondé et animé par Claude Berri.

bibliothèques musicales Adge Avignon Bibliothèque municipale Livrée Ceccano,ancien Musée Calvet (A)Archives départementales de Vaucluse (Aa)Bibliothèque du Conservatoire (Ac) Abbeville Bibliothèque municipale (AB) Les inventeurs : Emile Berliner - Les Voix ensevelies Les inventeurs Emile Berliner Jeune émigré allemand né à Hanovre et arrivé clandestinement à New-York à la fin d’avril 1870, Emil Berliner (1851-1929) s’inspire fortement du procédé d’enregistrement sur noir de fumée de Léon Scott et des idées exposées par Charles Cros dans son pli cacheté : d’une certaine manière, il réalise dans une série de brevets déposés entre 1887 et 1888 tout ce que Cros a pressenti. Toutefois, l’existence d’un brevet de Bell et Tainter présentant le principe de l’enregistrement du son dans la cire lui interdit le droit d’y recourir. Dans un premier temps, en 1887, il compte enregistrer sur une feuille enduite de noir de fumée et placée sur un cylindre mais abandonne cette idée car il veut utiliser la photogravure, qui exige un support plat offrant une certaine transparence une fois enregistré : si l’enregistrement est fait sur une feuille enroulée, son dégagement du cylindre et sa mise à plat endommageraient ce qui vient d’être enregistré.

Accueil Musique Libre, pourquoi, comment ? L'archive musicale Dogmazic.net propose plus de 55 000 titres musicaux, tous téléchargeables gratuitement "en toute quiétude et en toute légalité".Les musiciens publiant sur Dogmazic ont tous choisi de placer leur musique sous licence de libre diffusion. Selon la licence choisie, de nombreux droits peuvent être accordés d'emblée aux auditeurs. La licence la plus permissive, la CC-BY, autorise tout type d'usage sous réserve que l'auteur et la licence soient mentionnés, y compris les usages commerciaux sans contrepartie (ce qui peut être utile pour sonoriser une vidéo monétisée). À l'autre extrémité du spectre, la plus restrictive des licences dites ouvertes, la CC-BY-NC-ND, n'autorise que la copie sans modification ou la diffusion en dehors de tout cadre commercial. Certaines licences peuvent autoriser les remix, commercialement ou non.

[FR] Ethnomusicologie : archives du paysage sonore français / Université Paris Sciences & Lettres Constituées en parallèle par les mêmes enquêtes de terrain, les archives écrites sont estimées à environ 26 000 documents. Elles comprennent un grand nombre de manuscrits liés au travail de terrain : journaux de bord, carnets des informateurs (ci-dessus), carnets des incipits (premier vers qui donne le titre) des chants, carnets recensant les titres des morceaux enregistrés avec mention des jours, lieux et interprètes, ou encore transcriptions musicales et textuelles. Ces archives comprennent encore des documents recueillis sur le terrain, tels que des cahiers de chant copiés par les chanteurs pour constituer leur répertoire, des documents graphiques (croquis et relevés d’instruments), iconographiques (affiches, cartes postales, illustrations) et des imprimés (livrets édités de chants, programmes de fêtes, méthodes instrumentales, etc.).

Thomas Edison, le phonographe I Cité des télécoms Depuis l’électricité jusqu’à la téléphonie, en passant par le cinéma, le génial inventeur, Edison, a touché à tout, et en fait l’un des pères fondateurs des télécommunications. Il participa aussi au perfectionnement du télégraphe puis s’intéressa au son ! Il améliora le microphone inventé par David Hughes. 1877 : l’inventeur américain enregistre sa propre voix et l’écoute quelques instants plus tard, en utilisant un dispositif qu’il dénommera phonographe. Il pense avoir trouvé un appareil susceptible d’enregistrer les conversations téléphoniques.

Actualités du département de la Musique Créé en 1942, le département de la Musique réunit l’une des plus importantes bibliothèques musicales au monde et la seule bibliothèque-musée conservant le patrimoine d’un théâtre tout en étant rattachée à une bibliothèque nationale. Implanté sur deux sites, il rassemble dans le bâtiment Richelieu-Louvois les collections musicales formées depuis le début du XVIIIe siècle et la collection patrimoniale de la bibliothèque du Conservatoire. Au Palais Garnier, il conserve au sein de la Bibliothèque-musée de l’Opéra le patrimoine artistique (musique, iconographie, archives, plans d’architecture…) de l’Opéra de Paris et de l’Opéra-Comique.

Les premiers enregistrements sonores et l'invention du gramophone - Historique - Le Gramophone virtuel - Bibliothèque et Archives Canada Les premiers enregistrements sonores et l'invention du gramophone On peut dire que l'histoire de l'enregistrement sonore au Canada a commencé le 17 mai 1878 par une démonstration de la machine parlante nouvellement inventée par Edison, à savoir le phonographe, à la résidence du gouverneur général à Ottawa. Le comte de Dufferin et ses invités ont parlé grec et ont chanté des chansons populaires, puis ils ont écouté la reproduction de leur voix par la machine.

Présentation - Université Paris-Sorbonne L’unité de formation et de recherche de Musique et Musicologie Dans le cadre des Sciences humaines, la Musique et la Musicologie occupent, à l’Université de Paris-Sorbonne, un champ à la fois privilégié et spécifique. Le musicologue a vocation à étudier et à comprendre le phénomène musical, à le situer dans l’espace et le temps et à mener sa réflexion dans le cadre plus large des disciplines qui touchent à l’étude des civilisations. Héritière d’une longue tradition en Sorbonne, l’Unité de Formation et de Recherche "Musique et Musicologie" en retient le lien indispensable entre méditation et pratique. Elle considère en effet les processus d’élaboration du discours musical, aux différentes époques de la production musicale, à la fois comme une pratique et comme un objet de réflexion. Elle offre un cursus complet de formation générale dans un programme alliant enseignements historiques - de la musique et des beaux-arts notamment -, enseignements techniques et séances de pratique musicale.

Les inventeurs : Thomas Alva Edison - Les Voix ensevelies Les inventeurs Thomas Edison Thomas Alva Edison (1847-1931) dispose à Menlo Park, à West Orange dans le New Jersey, d’un laboratoire et d’une équipe qui travaillent sur le téléphone et le télégraphe. Ce serait au cours de ses recherches sur le télégraphe, en entendant de petits bruits quand une pointe de répétiteur télégraphique parcourt une feuille de papier, qu’il aurait eu l’idée de la technique à employer pour l’enregistrement et la diffusion du son. Il faut dire qu’avec le téléphone, beaucoup de choses sont déjà en place: plaque vibrante pour restituer le son de la voix, phonet acoustique, etc.

CIRM Actualités Du Vendredi 02 au Dimanche 04 Décembre 2016 Installation sonore immersive de Ayoung Kim - Festival OVNI Dans les studios du CIRM, Nice. Installation sonore immersive de Ayoung Kim et Sébastien Bertaud "In This Vessel We Shall Be Kept". [En savoir plus...] Du Mardi 29 Novembre 2016 au Dimanche 04 Décembre 2016 Les inventeurs : Charles Cros - Les Voix ensevelies Les inventeurs Charles Cros Touche-à-tout, poète et inventeur dans les domaines du téléphone, du télégraphe et de la photographie couleur, Charles Cros (1842-1888) dépose le 18 avril 1877 à l’académie des sciences un pli cacheté [1], enregistré le 30 avril et ouvert le 3 décembre à sa demande. Il développe l’idée d’un tracé en relief ou en creux sur un matériau résistant, a priori le disque, comme support d’enregistrement. Par rapport au phonautographe de Léon Scott, on passe donc d’un tracé à plat à une gravure.

Related:  LieuxMusique des années 50