background preloader

Pôle Ressources National Sport et Handicaps

Pôle Ressources National Sport et Handicaps

fédération française sports adaptés Ses Missions Offrir à toute personne handicapée mentale ou psychique, quels que soient ses désirs, ses capacités et ses besoins, la possibilité de vivre la passion du sport de son choix dans un environnement voué à son plaisir, sa performance, sa sécurité et à l'exercice de sa citoyenneté.Développer la pratique du sport adapté (licenciés, formateurs, disciplines, rencontres).Développer le soutien au sport adapté pour un accès aux pratiques physiques et sportives pour tous (familles, établissements, associations, élus, administrations, entreprises...).Dans un objectif social, les priorités de la FFSA sont d'assurer : le maintien en bonne santé, le développement des capacités personnelles, une meilleure intégration sociale Le Public concerné Les personnes atteintes de handicap mental ou troubles psychiquesIl s'agit de personnes (enfants, adolescents, adultes, personnes âgées) présentant : - soit des troubles psychiques

Activité physique et santé Les bénéfices pour la santé de la pratique régulière d’une activité physique sont avérés, quels que soient l’âge et le sexe. Pourtant, moins de la moitié des Français âgés de 15 à 75 ans atteignent un niveau d’activité physique favorable à la santé. Les recommandations de santé publique sont donc formulées aujourd’hui pour permettre à chacun d’intégrer l’activité physique dans son quotidien. En France, la recommandation diffusée depuis 2002 par le ministère chargé de la santé, dans le cadre du Programme national nutrition santé (PNNS), est de pratiquer l’équivalent d’au moins 30 minutes de marche rapide par jour. Qu’est-ce que l’activité physique ?L’activité physique se caractérise par un certain nombre de paramètres mesurables (fréquence, durée, intensité, type d’activité), dont la combinaison permet de connaître le niveau d’activité physique à l’échelle d’une population.

comité Régional de la Randonnée Pédestre du Centre - Accueil Fédérations PAHA - Physical Activity Health Alliance SURICATE Tous sentinelle des sports de nature Associations charter_fr.pdf Handisport et médias Contribution (rédigée en langue anglaise) à l'ouvrage dirigé par O.J. Schantz & K. Gilbert,« Heroes or Zeros : The Media’s Perceptions of Paralympic Sport », Champaign, IL: Common Ground Publishing, 2012. A l’heure actuelle, les analyses du traitement médiatique du handicapé sportif restent ancrées dans une vision moderne du monde avec ses mythes de performance, d’exaltation du progrès et du courage requis par ses adeptes. Les perspectives modernes du rapport entre médias et handicap ne nous disent, par ailleurs, rien sur la part de l’imaginaire qui est l’œuvre dans ces images, sur les formes symboliques et mythiques qui traversent les images du handisport, et sur les prospectives que génèrent ces athlètes pour notre humanité. La prolifération des images du handisport s’inscrit dans un contexte de bouleversement des normes et valeurs de notre société : le passage de la Modernité à la Postmodernité, socialité caractérisée par une nouvelle sensibilité de type baroque[2]. Bibliographie

ISCA - International Sport and Culture Association Jean Camy: ISCA and its members can keep voluntary sector's original vision alive With the EuroVolNet project, ISCA took a big step into the field of volunteering in grassroots sport. It was such a big step that it was a featured track at the SPORTVISION2012 conference, which gathered the EU’s political decision makers and European institutions during the Danish Presidency of the Council of the European Union. Jean Camy, Emeritus Professor at the University of Lyon, France, shared his expertise in the culture of volunteering through the EuroVolNet project and has continued to be a part of ISCA’s network of academic advisors ever since. He recalls how he first crossed paths with ISCA and glances at the future of volunteering in non-profit organisations.

Athletisme Handisport France HANDISPORT, Les disciplines sportives De multiples disciplines sont proposées aux handicapés, comme activité de loisir ou en compétition. Nous nous attacherons ici aux sports paralympiques. • Sports d'été À l'instar des jeux Olympiques, l'athlétisme est la discipline reine des jeux Paralympiques. Les épreuves sont ouvertes à de multiples handicapés (paraplégiques, tétraplégiques et assimilés, amputés, déficients visuels, infirmes moteurs cérébraux). L'aviron concerne presque tous les handicapés (paraplégiques, poliomyélitiques, amputés, déficients visuels).

HANDISPORT, La pratique de loisir et la santé La haute compétition est l'aspect le plus spectaculaire et le mieux connu du handisport. Pourtant, comme pour le sport chez les valides, il ne s'agit que de la partie émergée de l'iceberg : la pratique handisport de loisir concerne en effet des millions d'anonymes pour qui faire du sport procède d'une démarche individuelle destinée à améliorer la forme physique, à prendre tout simplement du plaisir. S'interroger sur les bénéfices possibles de la pratique handisport sur la santé n'a en fait guère de sens : la question est la même pour la pratique sportive chez les valides. En outre, la pratique sportive peut constituer, sinon une alternative, du moins un […]

Le handisport, ce n'est pas que pour les handicapés (sauf aux Jeux) La participation d'athlètes valides est certes interdite aux paralympiques. Mais cette situation a priori logique cache une évolution méconnue du handisport dans les compétitions nationales. Autant que l’indéniable succès des Jeux paralympiques de Londres, la participation de la star Oscar Pistorius, sprinteur sud-africain amputé des deux jambes, aux Jeux olympiques, a fait de cet été 2012 un moment important dans l’histoire du sport et du handisport. Mais s’il arrive que des athlètes handicapés participent aux JO «classiques», l’inverse est impossible: il faut absolument avoir un handicap pour pouvoir participer aux paralympiques. Manque de licenciés Pourtant, l’absence d’athlètes valides aux Jeux paralympiques, qui sont la vitrine du handisport dans le monde entier, cache une réalité différente. A l’origine de cette évolution, un constat récurrent, celui du manque de licenciés. Face à ce constat, certains sports ont donc décidé d’ouvrir la participation aux personnes valides.

Related: