background preloader

De quelques compétences du formateur-expert

De quelques compétences du formateur-expert

http://www.unige.ch/fapse/SSE/teachers/perrenoud/php_main/php_1999/1999_15.html

Related:  CAFFAAnalyse de pratiqueGESTES PROFESSIONNELS ET ANALYSES DE PRATIQUESTaxonomie des compétences - Objectifsformateur

L'autoformation, une auberge espagnole Autoformation sociale, éducative, existentielle, cognitive... cette notion polysémique est devenue centrale dans notre société individualiste. Brigitte est en seconde. Elle a choisi l'économie en option parce qu'elle veut faire du commerce international avec la Chine. En début d'année, par petits groupes, son professeur les a initiés à la recherche documentaire au CDI (centre de documentation et d'information) pour qu'ils puissent « se débrouiller seuls dans leurs recherches d'informations ». Leur professeur a pratiqué ici un type d'autoformation dite « éducative ». Brigitte est très contente de cet enseignement car elle a découvert de nouveaux ouvrages et des sites Internet sur la Chine.

L'accompagnement professionnel des jeunes enseignants - Espace Gourdon Un témoignage éclairé d’une pratique de PEMF longuement travaillée, interrogée, mise à distance permettant de traduire le plus « simplement » possible quels sont les gestes professionnels d’un enseignant chargé d’accompagner, de guider, de conseiller un enseignant débutant. Le propos se situe bien : au niveau de l’accompagnement et non de la formation, au niveau de la classe, un système complexe que l’on cherche à analyser partiellement pour repérer des points d’appui et d’évolution. Définir des objectifs pédagogiques efficaces et cohérents grâce à la taxonomie de Bloom et la méthode SMART - FormaVox Une fois les besoins et attentes de formation analysés, définir vos objectifs pédagogiques constitue une étape fondamentale dans le développement de votre projet de formation. C’est le message que j’avais tenté de faire passer dans l’article de lundi : cette étape vous permet non seulement de baliser votre parcours, et aussi d’en faciliter l’évaluation. Toutefois il n’est pas toujours évident de définir facilement ses objectifs pédagogiques : quelles formulations utiliser ? faut-il nécessairement intégrer des verbes d’action ?

Pour réinventer le métier Cette contribution s’attache à analyser le poids des modèles tant dans l’enseignement que dans la formation et pose donc le problème des compétences à mobiliser pour animer des séances d’Analyse de Pratiques. « Encore les sciences de l’éducation qui veulent tout dominer » ou « On en fait depuis vingt ans sans savoir que c’en était », ou bien encore « il faut faire attention aux dérives psy » : ce sont quelques-unes des réflexions entendues depuis le développement surprenant des « analyses de pratiques » dans les IUFM. Une injonction politique étrange

les trois postures de Carl Rogers Carl Rogers "les trois postures" : 1-Acceptation sans conditions, valorisation positive de l'apprenant 2-Empathie, comprendre de manière introspective 3-Authenticité, congruence, transparence Carl Rogers considère la troisième condition comme essentielle au métier d'enseignant. Il écrit : " Lorsque le facilitateur se trouve être une personne vraie, qui est authentiquement elle-même, et qui entre en relation sans masque ni façade avec celui qui apprend, il y a beaucoup de chances que son action soit efficace. Cela implique que les sentiments qui s'agitent en lui peuvent remonter à la surface de sa conscience et qu'il est capable de vivre ces sentiments, et aussi qu'il est à même d'en faire part s'il y a lieu " (op. cit. p.104.) La question de l'authenticité peut paraître incongrue si l'on se réfère à l'existentialisme.

Entre les attentes des stagiaires et celles des formateurs, où est la contradiction ? Une certaine forme d’opposition entre la théorie et la pratique semble actuellement resurgir comme un incontournable dans l’enseignement. Depuis le début des années 80, un certain nombre de chercheurs se sont pourtant penchés, du côté anglo-saxon, sur la pensée des enseignants (Clark et Yinger, 1987), sur leurs croyances et leurs représentations (Aylwin, 1997), sur la manière dont ils planifient leurs leçons (Yinger, 1980; Clark et Yinger, 1987; Clark, 1988), sur les rapports entre la planification et l’interaction maître-élèves en classe (Crahay, 1989). Ils ont développé ces recherches dans l’espoir de renverser la vapeur, c’est-à-dire de façon à réduire la dichotomie entre la théorie et la pratique.

Réussir ses (premiers) cours... et les suivants Comment faire cours au quotidien ? Comment obtenir la discipline en classe ? Evaluer efficacement ? Organiser son travail ? L'ouvrage "Réussir ses premiers cours" n'est pas un "kit de survie" qui vous dit ce qu'il faut faire à tout moment.  LES COMPÉTENCES DU 21e SIÈCLE DÉCEMBRE 2013, volume 4, numéro 4 Dossier LES COMPÉTENCES DU 21e SIÈCLE Sylvie Ann Hart, Responsable de la veille scientifique OCEet Danielle Ouellet, Communicatrice scientifique 3 méthodes pédagogiques pour favoriser la motivation de vos participants en formation La motivation, c’est un peu comme un plant de légume fraichement mis en terre : il ne servirait à rien de tirer dessus pour le faire pousser plus vite. Tout ce que l’on peut faire, c’est mettre en place les conditions pour favoriser sa croissance : préparer la terre, mettre les engrais, l’arroser… Il en va de même avec la motivation de vos participants en formation, et c’est ce que j’ai tenté de faire passer comme message dans mon article de ce lundi : s’il est difficile (voire impossible) de motiver quelqu’un d’autre à sa place, il vous est toutefois possible, en tant que formateur, de favoriser la motivation de vos apprenants et de mettre en place les conditions nécessaires pour leur permettre de trouver eux-mêmes le sens qu’ils souhaitent donner à leur démarche. Je vous propose de découvrir ici 3 méthodes pédagogiques qui pourraient bien vous aider à développer cet état d’esprit dans vos groupes de participants en formation :

6 qualités des connaissances mémorisées Il est si facile de perdre la mémoire de soi-même. (Henrik Ibsen) Ah! si seulement on savait pourquoi les connaissances s’incrustent ou s’évaporent. Dans Made to Stick: Why Some Ideas Survive and Others Die, Chip Heath, de l’université Stanford, et son frère Dan tentent de répondre à cette question qui hante les éducateurs.

Related:  Mémoire