background preloader

La notion d'évolution - Guillaume Lecointre (exemples d'apparition de nouvelles espèces)

La notion d'évolution - Guillaume Lecointre (exemples d'apparition de nouvelles espèces)
Related:  évolution / espèces / taxonomie / classificationpedago

Home — The Plant List Nous sommes tous des Africains du 10 mars 2016 - France Inter Sur nos 7 millions d'années d'existence, nous sommes restés 5 millions d'années en Afrique. Il y a 2 millions d'années, le genre Homo a eu l'envie de se déployer ailleurs, vers le Nord, parce qu'il en avait les moyens, et puisque le climat l'y a contraint. Alors que le climat nous a poussés à nous sédentariser, notre urbanisation impacte aujourd'hui à son tour sur l'équilibre climatique. Pour reconstituer l'histoire du temps de Toumaï (il y a 7 millions d'années), nous faisons des bonds temporels énormes. C'est là aussi l'art de la paléoanthropologie que de prendre du recul sur notre histoire actuelle, pour nous constituer des points d'ancrage dans le passé. Pourquoi se demander d'où l'on vient? Pour nous en parler, nous recevonsMichel Brunet , professeur de paléoanthropologie à l’université de Poitiers, directeur du laboratoire de Géobiologie, Biochronologie et Paléontologie de l'UMR CNRS 6046 et professeur de paléoanthropologie au Collège de France.

Conservation des aliments by kassem nassar on Prezi Diabètes Les pathologies qui sont détaillées ci-dessous seront dues soit: - à un défaut absolu de ligand (insuline) - à un dysfonctionnement de la sécrétion d'insuline et de la voie de signalisation de l'hormone Elles sont une caractéristique des DIABETES SUCRES. Remarques: le diabète insipide n'a aucun point commun avec les diabètes sucrés. Il est du à un défaut de synthèse de vasopressine (encore appelée ADH = anti-diuretic hormone ou AVP = arginine vasopressine) par les noyaux supraoptiques et paraventriculaires de l'hypothalamus et de sa sécrétion par l'hypophyse postérieure. Cette hormone a un rôle antidiurétique au niveau du rein où elle provoque une réabsorption d'eau (segment distal du néphron). Sur le plan clinique, le défaut d'hormone se traduit par une polyurie. Dans certains cas ce diabète est la conséquence d'une insensibilité des reins à la vasopressine (niveau récepteur). Qu'est-ce que le diabète ? - maladie chronique du métabolisme glucidique, lipidique et protéique.

Peut-on prévoir l'évolution ? L'évolution mène-t-elle toujours aux mêmes phénomènes et au même résultat ? Qu'en aurait pensé Darwin ? © Julia Margaret Cameron Peut-on prévoir l'évolution ? Les chercheurs se sont longtemps demandé ce qu’il adviendrait si on reprenait tout à zéro à partir du Big Bang. En fait, il ne s’agit pas exactement d’une loterie. Destins différents en fonction de l'environnement C’est dans cette optique que s’inscrit l’étude de Patrick McGrath de l’université Rockefeller et ses collègues, portant sur des animaux souvent utilisés en biologie cellulaire : des vers du genre Caenorhabditis. Les vers du genre Caenorhabditis – ainsi que de nombreux nématodes – ont un cycle de vie un peu particulier. En fonction des conditions environnementales, et notamment de la densité de population, la larve emprunte la voie du stade dauer. En laboratoire, les vers sont élevés en grande quantité. Même gène concerné pour des espèces différentes A voir aussi sur Internet Sur le même sujet

L'évolution de l'homme - Dessin Reprenons une à une toutes les erreurs véhiculées par cette image. L'évolution du singe à l'homme Première anomalie, le dessin laisse entendre que l'ancêtre de l'homme moderne était un chimpanzé. Qui plus est, ce singe ressemble à un chimpanzé actuel. Ce qui reviendrait à dire que notre ancêtre est un singe qui existe encore aujourd'hui... on voit ici l'absurdité de la démonstration. A noter que cette image conforte les personnes qui pensent encore que l'homme moderne descend du singe, autre absurdité... Ce que nous savons Nous savons que nous avons un ancêtre commun avec les grands singes en général, et les grands singes africains en particulier. Pour François Marchal (UMR 6578 - Unité d'Anthropologie Bioculturelle - CNRS / Université de la Méditerranée / EFS) : "Evidemment que l'ancêtre de l'homme est un singe. Ce que nous savons Il n'y a pas une seule bipédie mais plusieurs selon les animaux. L'animal évolue pour devenir parfait... un homme moderne ! Dans la presse et à la télévision

Kartable : cours, exercices corrigés gratuits collège et lycée Taxinomie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La classification hiérarchique du vivant regroupe les êtres vivants dans des groupes de plus en plus vastes. La taxinomie (ou taxonomie)[1] est une science, branche de la biologie, qui a pour objet de décrire les organismes vivants et de les regrouper en entités appelées taxons afin de les identifier puis les nommer et enfin les classer. La taxinomie s'étend maintenant à d'autres sciences, entre autres les sciences humaines et sociales, les sciences de l'information ou l'informatique[2]. Étymologie et usage du mot[modifier | modifier le code] Le mot taxinomie provient du grec ταξινομία (taxinomia), lui-même composé de τάξις (taxis) « placement », « classement », « ordre » (racine que l'on retrouve en sanscrit : taksh : « tailler », « faire », « former »), et de νομός (nomos) qui signifie « loi », « règle »). Différences entre taxinomie et systématique[modifier | modifier le code] Historique et évolution des modèles[modifier | modifier le code]

secourisme - formations et cours de secourisme gratuits en video Accueil > santé & bien-être > santé > secourisme pratiquer un massage cardiaque Face à un arrêt cardiaque, si les secours n’interviennent pas rapidement, la vie de la victime est menacée à court terme. Réagir rapidement peut sauver des vies ! utiliser un défibrillateur Comment utiliser un défibrillateur en cas de nécessité ? donner l'alerte - secourisme Comment procéder à un appel d'urgence en cas de malaise ? protéger une victime du sur-accident Comment protéger une victime du sur-accident ? panser une coupure Quels sont les gestes à exécuter pour soigner une coupure ? soigner une brûlure Que faire lorsque l'on se brûle avec un four, une plaque de cuisson ou de l'eau chaude ? Vous ne trouvez pas le cours que vous cherchiez, proposez le !

Planches_mineraux CENT ANS DE SOLITUDE – Une tortue s’éteint avec son espèce On l'appelait "Georges le solitaire" ("El Solitario Jorge"). Tellement solitaire qu'il est mort sans descendant, entraînant la disparition de son espèce. Georges le solitaire était la dernière tortue géante de l'espèce Geochelone abigdoni, vivant dans une des îles de l'archipel des Galapagos. Il est mort dimanche 24 juin, a annoncé le service du parc national des Galapagos. Les causes de la mort de la tortue géante, dont l'âge était estimé à plus de 100 ans – elles peuvent vivre jusqu'à 200 ans –, demeurent pour l'instant inconnues. Georges le solitaire avait été découvert en 1972 sur l'île de Pinta alors que les scientifiques pensaient que cette espèce de tortue était éteinte depuis longtemps. Les îles Galapagos, dans l'océan Pacifique, sont situées à environ 1 000 km des côtes sud-américaines et appartiennent à l'Equateur. Signaler ce contenu comme inapproprié Cette entrée a été publiée dans Actualité, Planète.

Related: