background preloader

Alerte Médecins Pesticides

Alerte Médecins Pesticides

http://www.alerte-medecins-pesticides.fr/

Related:  Pesticides et autres poisonsPesticidesPesticides

Pesticides : un nouveau rapport alarmiste - Environnement en Guadeloupe REPÈRES - Quelles alternatives à l'épandage ? À ce jour, il existe deux grandes voies de recherche pour trouver une alternative à l'utilisation de pesticides : une banane résistante à la maladie et un nouveau système de culture. Le Cirad (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement) a élaboré en collaboration avec les producteurs et l'institut technique tropical un hybride, la flhorban 925, résistante à la maladie. Elle est déjà cultivée sur certains marchés locaux, mais à petite échelle et en phase de test pour l'export. Autre innovation : un système de culture qui utilise des plantes de service. L'idée est de faire pousser entre les rangs de bananiers des plantes qui ont certaines vertus, soit parce qu'elles permettent au sol de se régénérer ou de s'enrichir, soit parce que les parasites ne peuvent pas survivre à leurs côtés.

Cash Investigation. Produits chimiques : les cheveux des enfants parlent En Gironde, 132 écoles sont classées "sensibles" à cause de leur proximité avec les épandages de pesticides dans les champs. Dans le Médoc, par exemple, sur certaines parcelles de vignes, il y a jusqu’à 18 épandages de pesticides par saison. Pour connaître leur exposition à certaines molécules chimiques, l'équipe de "Cash Investigation" a prélevé et analysé les cheveux de 20 enfants de quatre écoles primaires.

Le lien entre la maladie de Parkinson et les pesticides officiellement reconnu Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Angela Bolis C'est un pas de plus vers la reconnaissance des maladies professionnelles des agriculteurs. Lundi 7 mai, est entré en vigueur un décret qui reconnaît la maladie de Parkinson comme maladie professionnelle et établit explicitement un lien de causalité entre cette pathologie – seconde maladie neurodégénérative en France après Alzheimer – et l'usage des pesticides. Un pas de plus car, dans ce domaine où règnait jusqu'ici la loi du silence, la prise de conscience des effets des produits phytosanitaires sur la santé des agriculteurs commence seulement à émerger.

Les pesticides jusqu'à "mille fois plus toxiques" qu'annoncé selon une étude Le professeur Gilles-Eric Séralini, auteur d’une étude controversée sur des effets d’un OGM et du pesticide Roundup sur des rats, persiste et signe avec un nouvelle étude montrant selon lui que les pesticides sont « deux à mille fois plus toxiques » qu’annoncés.© AFP/Archives Mychele Daniau Paris (AFP) – Le professeur Gilles-Eric Séralini, auteur d’une étude controversée sur des effets d’un OGM et du pesticide Roundup sur des rats, persiste et signe avec un nouvelle étude montrant selon lui que les pesticides sont « deux à mille fois plus toxiques » qu’annoncés. « Nous avons étendu les travaux que nous avons faits avec le Roundup et montré que les produits tels qu’ils étaient vendus aux jardiniers, aux agriculteurs, étaient de 2 à 1.000 fois plus toxiques que les principes actifs qui sont les seuls à être testés in vivo à moyen et long terme », a-t-il déclaré jeudi à l’AFP.

1.200 médecins mettent en garde contre les pesticides PESTICIDES. Près de 1.200 médecins de France métropolitaine et des Antilles ont signé un appel mettant en garde contre la dangerosité des pesticides, a-t-on appris auprès du coordinateur de l'appel. "Nous ne cherchons pas à montrer du doigt une profession, mais chacun doit prendre ses responsabilités. A nous d’assumer les nôtres en alertant sur les dangers de ces produits, particulièrement pour certaines catégories de la population, ceux qui y sont le plus exposés, ainsi que les femmes enceintes et les enfants" explique le Dr Pierre-Michel Perinaud, médecin généraliste à Limoges. L'appel a été lancé sur internet en septembre par un groupe de médecins limousins auxquels se sont associés des médecins de Martinique et de Guadeloupe, ébranlés par l'affaire du chlordécone. Une présence qui persiste dans les sols et les rivières

Le trafic des pesticides interdits est en plein boom Les fraises sont bourrées de pesticides interdits de longue date. On trouve aussi de ces poisons dans les carottes, radis, abricots, selon un rapport officiel passé inaperçu. Un véritable trafic de ces pesticides est en place, et se développe continuement. L’administration n’a plus les moyens de l’enrayer. Fin 2013, la Direction générale de l’alimentation du ministère de l’agriculture (DGAL) a rendu publique une note d’information, faisant le bilan des plans de surveillance et de contrôle mis en œuvre par l’organisme en 2012.

Pesticides, épisode 2 : «Cash Investigation» a toujours tort Cash Investigation et les pesticides, désintox n°2. Nous sommes revenus la semaine dernière sur un chiffre choc de l’émission, selon lequel 97% des aliments contenaient des pesticides. Un chiffre répété deux fois lors du documentaire, et repris abondamment depuis. Mais un chiffre faux, donc. Ce chiffre est tiré d’un rapport de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) lu un peu trop vite. Collectivités et particuliers : une loi 100% écolo pour aller vers le 0% phyto Elle répond au constat alarmant de l’Institut de Veille Sanitaire, qui a révélé que les Français étaient aujourd’hui "plus exposés que les Allemands ou les Canadiens aux produits phytosanitaires". "Grâce à la loi votée aujourd’hui, les collectivités devront dès le 1er janvier 2020 abandonner l’utilisation des produits phytosanitaires pour l’entretien de leurs espaces verts, forêts et promenades, précise Brigitte Allain. Deux ans plus tard, il sera impossible de mettre sur le marché des produits phytosanitaires pour les particuliers, complète Joël Labbé. » Ces délais permettront à chacun de trouver dans un délai raisonnable des solutions alternatives aux produits sanitaires : un rapport sur les freins juridiques et économiques au développement des substances et préparations alternatives aux produits chimiques de synthèse sera ainsi publié d’ici à la fin de l’année prochaine.

Un tueur d’abeilles croupit dans les flaques ­­­Un jeune chercheur québécois est le premier au monde à mettre le doigt sur une des causes de la disparition massive des abeilles à l’échelle planétaire. Après deux étés à étudier les champs montérégiens, Olivier Samson-Robert, de l’Université Laval, est convaincu que le tueur se cache dans les flaques d’eau des champs. Il s’agit d’une famille de pesticides appelés néonicotinoïdes, employés massivement comme enrobage des semences. Ces substances se répandent dans le sol et dans la plante par la sève. Que faire après les révélations de « Cash Investigation » sur l’agriculture qui tue Image tirée du documentaire de Cash Investigation sur les produits chimiques Si vous faites partie des téléspectateurs du documentaire de « Cash Investigation » diffusé mardi 2 février sur France 2, vous devez sans doute vous demander comment limiter la quantité d’intrants chimiques dans votre alimentation et votre environnement. Voilà quelques solutions… Se renseigner

cyberaction Sauvons les surfaces d'intérêt écologique des pesticides! cyberaction N° 608: Sauvons les surfaces d'intérêt écologique des pesticides! [ 5 492 participations ] cyberaction mise en ligne le dimanche 16 février 2014

Related: