background preloader

Pesticides

Facebook Twitter

Un agriculteur victime des pesticides témoigne. Dans la ferme d'Armel Richomme, le pulvérisateur est stocké dans le hangar, inactif depuis des années.

Un agriculteur victime des pesticides témoigne

Juste après son installation, l'agriculteur usait à foison du pulvérisateur pour déverser herbicides, fongicides et insecticides. Il y avait les emprunts à rembourser, la famille à nourrir. Il fallait produire. Une utilisation sans protection Et l'utilisation des pesticides se faisaient sans habillement adapté : "Les équipement de protection entre 1981 et 1995, on ne les utilisait pas ou peu. Mais après les traitements de ses parcelles, Armel ressentait, au fil du temps, de plus en plus souvent des maux de tête et les symptômes se sont précisés : "il y avait des moments où j'étais très très fatigué sans raison et mes analyses de sang se révélaient anormales". Depuis, Armel Richomme s'est converti à l'agriculture biologique.

Pesticides : le cancer d'un agriculteur reconnu comme maladie professionnelle - France 3 Basse-Normandie. Sa maladie fut foudroyante.

Pesticides : le cancer d'un agriculteur reconnu comme maladie professionnelle - France 3 Basse-Normandie

"Elle ne lui a laissé aucune chance" raconte aujourd'hui Sylvie Lefèvre. Si elle décide de rompre le silence gêné qui entoure ce décès, c'est pour rester fidèle au souhait de son mari. "A l'hôpital, il a commencé à écrire un article sur son ordinateur. Il voulait alerter le monde agricole", persuadé que le lymphome foudroyant qui allait l'emporter était dû à l'exposition aux pesticides. Patrice Lefèvre était exploitant agricole, près de Tessy-sur-Vire dans la Manche. La dangerosité des produits phyto-sanitaires est "sous-évaluée" affirment les sénateurs qui ont mené une mission commune d'information sur les pesticides et leur impact sur la santé. Etudes après études, l'étau se resserre : en 2014, une enquête Agrican (contraction des mots agriculture et cancer) menée par des chercheurs de l'Inserm, du centre François Baclesse et de l'université de Caen a montré que certains cancers touchent davantage les agriculteurs que le reste de la population.

Un cancer causé par l’exposition aux pesticides reconnu maladie professionnelle. La France vient de reconnaître un cancer du système immunitaire, le lymphome malin non hodgkinien, comme une maladie professionnelle pour les agriculteurs ayant été exposés aux pesticides dans le cadre de leur métier.

Un cancer causé par l’exposition aux pesticides reconnu maladie professionnelle

Prise en charge des soins L’exposition peut provenir de la « manipulation ou l’emploi » de pesticides, « par contact ou inhalation », ainsi que du « contact avec les cultures, les surfaces, les animaux traités ou lors de l’entretien des machines destinées à l’application des pesticides », précise le texte.

L’association Phyto-Victimes, qui milite pour que soit admis l’impact des pesticides sur la santé, s’est réjouie dans un communiqué de cette classification, fruit de « plusieurs années de discussion » avec les autorités : « La reconnaissance de cette maladie permettra à de nombreuses victimes d’obtenir une prise en charge des soins liés à leur pathologie, ainsi que l’attribution d’une indemnisation. » Santé au travail : le lymphome malin reconnu maladie professionnelle.

Travail et sécurité. Le mensuel de la prévention des risques professionnels — Actualités. L’Efsa et l’Anses ont organisé, à la fin du mois d’octobre dernier, un colloque sur l’exposition professionnelle aux pesticides.

Travail et sécurité. Le mensuel de la prévention des risques professionnels — Actualités

Charente : la famille d'un viticulteur décédé attaque les fabricants de pesticides. Apports de l’ergotoxicologie à l’évaluation de l’efficacité réelle des EPI devant protéger du risque phytosanitaire : de l’analyse de la contamination au processus collectif d’alerte. 1En matière de risque chimique et en particulier en ce qui concerne le risque phytosanitaire, même si des démarches de prévention globale ont été conçues depuis de nombreuses années par les institutionnels de la prévention, force est de constater que les mesures de prévention qui sont le plus souvent mises en œuvre sont les équipements de protection individuelle (EPI).

Apports de l’ergotoxicologie à l’évaluation de l’efficacité réelle des EPI devant protéger du risque phytosanitaire : de l’analyse de la contamination au processus collectif d’alerte

Bien que d’un point de vue réglementaire la priorité doive être donnée à des protections collectives, dans la réalité celles-ci sont peu rencontrées sur le terrain pour différentes raisons : coût important au regard des investissements possibles pour les agriculteurs, technologies pas toujours adaptées aux spécificités de l’agriculture, etc. 2Réglementairement, l’obligation de sécurité incombe à l’employeur de main- d’œuvre, au chef d’exploitation agricole ou au chef d’entreprise. Figure 1. Plan Ecophyto : le mode de travail du ministère inquiète Générations futures.

Certiphyto : un certificat obligatoire pour les professionnels utilisant des produits phytopharmaceutiques - service-public.fr. Pesticides : Effets sur la santé - Une expertise collective de l’Inserm. 13 juin 2013 Depuis les années 1980, l’implication des expositions professionnelles aux pesticides dans la survenue de plusieurs pathologies (cancers, maladies neurologiques, troubles de la reproduction) est évoquée par des enquêtes épidémiologiques.

Pesticides : Effets sur la santé - Une expertise collective de l’Inserm

Ces enquêtes ont également attiré l’attention sur les effets éventuels d’une exposition, même à faible intensité, au cours de périodes sensibles du développement (in utero et pendant l’enfance). Dans ce contexte, la Direction générale de la santé a sollicité l’Inserm pour réaliser un bilan de la littérature scientifique disponible, afin de fournir des arguments sur les risques sanitaires associés à l’exposition professionnelle aux pesticides, en particulier en secteur agricole, et sur les effets d’une exposition précoce du fœtus et du jeune enfant.

Pesticides : des victimes demandent le classement en maladie professionnelle.