background preloader

Association médiation culturelle

Association médiation culturelle

La propriété intellectuelle et le libre accès aux créations Les droits de propriété intellectuelle sont parfois perçus comme des monopoles sur l’information ou les créations, au détriment d’un libre accès du public aux inventions ou à la culture. En réponse à cette préoccupation de certains, le mouvement du libre accès ou de l’open access a proposé des modèles alternatifs d’exercice de la propriété intellectuelle. Le libre accès propose des outils contractuels aux créateurs qui souhaitent exercer leurs droits intellectuels dans une logique de libre utilisation par le public et de partage de la création, tout en conservant une relative protection de leurs créations. Les licences libres ou de libre accès octroient généralement un droit d’utilisation très large, un droit de reproduction, un droit de distribution, un droit de modification de l’œuvre ou de l’invention concernée, ainsi qu’un droit de développer des œuvres ou inventions dérivées. Ces droits sont parfois limités à une utilisation ou une exploitation non commerciale.

Raconter des histoires avec Snapchat, mode d’emploi Quand une année calendaire cède la place à une autre, nous mangeons trop, buvons trop et sommes abreuvés d’articles qui regardent tout autant dans le rétroviseur que dans la boule de cristal. Dans le monde des narrations interactives, 2015 a été unanimement déclarée comme une année charnière pour la réalité virtuelle, mais aussi pour les applications de messagerie. Pas un jour ne passe depuis quelques semaines sans qu’un article n’essaie d’expliquer pourquoi les messageries instantanées sont si stratégiques pour les médias et les créateurs. Et notamment Snapchat, l’application sur laquelle les photos et vidéos échangées disparaissent au bout d’un certain temps. Snapchat est une drôle de bête… Avant de nous interroger sur son potentiel narratif, faisons déjà un petit tour du propriétaire car pour beaucoup d’entre nous, je suis sûr que le service reste bien nébuleux… Trois modes de partage sont possibles dans l’application : Snapchat est le miroir des nos nouveaux usages numériques 1. 2. 3.

KULTURVERMITTLUNG-ONLINE.de, Ressourcen zu Fragen des Kulturpublikums Quelle politique culturelle pour la France ? Sujet du moment Quelle politique culturelle pour la France ? Face à l'essor d'Internet et aux ratés de la démocratisation, le "modèle français" est obligé de se réinventer. Des pratiques numériques aux nouvelles économies de la création, la culture s'invite dans la présidentielle car elle devient un enjeu de la compétition, écrit Vincent Dubois. Code de la propriété intellectuelle L'auteur d'une oeuvre de l'esprit jouit sur cette oeuvre, du seul fait de sa création, d'un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous. Ce droit comporte des attributs d'ordre intellectuel et moral ainsi que des attributs d'ordre patrimonial, qui sont déterminés par les livres Ier et III du présent code. L'existence ou la conclusion d'un contrat de louage d'ouvrage ou de service par l'auteur d'une oeuvre de l'esprit n'emporte pas dérogation à la jouissance du droit reconnu par le premier alinéa, sous réserve des exceptions prévues par le présent code. Sous les mêmes réserves, il n'est pas non plus dérogé à la jouissance de ce même droit lorsque l'auteur de l'oeuvre de l'esprit est un agent de l'Etat, d'une collectivité territoriale, d'un établissement public à caractère administratif, d'une autorité administrative indépendante dotée de la personnalité morale ou de la Banque de France.

471 applications mobiles muséales et patrimoniales en France (27/04/2017) En complément des articles régulièrement publiés sur le site du CLIC, voici un panorama des applications mobiles aujourd’hui disponibles en France. 511 applications muséales ou patrimoniales ont été lancées en France depuis 2009. 13 applications sont nationales et 41 sont à portée locale et régionale. 95 applications présentent des lieux muséaux et culturels de la région Île-de-France. 107 applications sont consacrées à des lieux en région. 9 applications accompagnent des événements de 2018, 20 pour 2017, 27 pour 2016, 28 pour 2015, 33 pour 2014, 27 pour l’année 2013 et 43 pour l’année 2012. 44 applications ont présenté des événements de 2009 à 2011. Statistiques: Applications nationales : 13 Applications régionales : 42 Applications lieux Paris IDF : 95 Applications lieux régions : 107 Applications expositions 2009 – 2018 : 229 e-albums / e-catalogues d’expositions : 16 Monographies d’artistes hors exposition : 1 Applications jeunesse : 5 Ce dossier est actualisé en permanence. . . . . . . . .

Médiation culturelle, le portail web de Culture pour tous, faîtière québécoise Politique culturelle française Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La politique culturelle française regroupe les actions gouvernementales, administratives et territoriales, orientées vers un enjeu culturel. Le constat d'une exception française[modifier | modifier le code] Siège du Ministère de la Culture, au Palais-Royal, symbole du volontarisme culturel de l'État Selon Jean-Michel Djian, « la politique culturelle est une invention française », née « d'une préoccupation constante des pouvoirs monarchiques, impériaux ou républicains de s'accaparer, au nom d'une mystique nationale, la protection d'un patrimoine artistique et par extension d'encourager ce qui le deviendra »[1]. La politique culturelle française se distingue en effet par sa longue histoire, la forte présence de l'État, et la continuité des institutions au fil des siècles. « Ni la volonté politique, ni les moyens financiers, ni l'armature administrative », souligne Jacques Rigaud, n'atteignent un tel niveau dans aucun autre pays[2].

Cours de droit de la propriété intellectuelle La propriété intellectuelle est une notion juridique dont le périmètre est vaste et le contenu hétérogène : elle intéresse des réalisations aussi diverses que des inventions, des logiciels, des créations littéraires, des obtentions végétales, des marques, etc. Le point commun à tous ces éléments est qu’ils sont tous protégés par un droit exclusif, conférant à leur titulaire le pouvoir d’en contrôler l’accès, l’usage et l’exploitation. L’objectif du législateur, en accordant ces droits exclusifs, varie suivant la nature des éléments protégés, mais l’idée d’une récompense du titulaire est toujours présente. Le droit de la propriété intellectuelle est organisé en deux grandes branches : la propriété littéraire et artistique (ou droit d’auteur) d’une part, la propriété industrielle d’autre part. La propriété littéraire et artistique, ou droit d’auteur, recouvre : La propriété industrielle recouvre deux grandes catégories de droits : Partie I : la propriété littéraire et artistique : Titre I :

Related: