background preloader

Médiation culturelle

Facebook Twitter

Approche culturelle et Internet en classe de FLE : exemple d’une pratique à l’école nationale des ponts et chaussées (ENPC) 1Notre intérêt pour Internet en tant qu'outil pouvant élargir la panoplie de supports pédagogiques utilisés dans l'enseignement classique de Français Langue Étrangère (FLE) notamment chez un public scientifique de grandes écoles, nous a poussée à mettre en place un cours intégrant Internet et axé sur "l'enseignement" d'un contenu culturel à l'ENPC (voir [Salengros05]). 2Les cours s'adressent à une classe de futurs ingénieurs étrangers.

Approche culturelle et Internet en classe de FLE : exemple d’une pratique à l’école nationale des ponts et chaussées (ENPC)

Les élèves sont de nationalités hétérogènes et suivent des cours de FLE tout au long de l'année à l'ENPC (contexte homoglotte). Le présent article a pour objectif d'apporter des éléments de réponse aux questions suivantes. Quels sont les atouts de l'utilisation d'Internet en classe de FLE lors d'une approche culturelle ?

Comment l'utiliser ? 2.1. 2.2. 5L'intégration d'Internet nécessite un apport théorique large inspiré de différentes disciplines. 2.3. 6Notre recherche nécessite le recours aux apports classiques de l'EAO [DemaiziereDubuisson92]. 2.4. Définition, rôle et implication du médiateur culturel. I] Définitions.

Définition, rôle et implication du médiateur culturel

Quelle est la différence entre action culturelle et médiation culturelle ? Réponse: Précisons d’emblée que ces notions peuvent revêtir différentes acceptions selon le contexte et le moment ; elles revêtent ainsi un sens spécifique pour les bibliothécaires.

Quelle est la différence entre action culturelle et médiation culturelle ?

De manière générale, la médiation relève de l'action culturelle mais elle constitue une action spécifique. Elle peut prendre des formes très diverses. Métiers de la médiation culturelle. Définition, rôle et implication du médiateur culturel. Médiation, numérique, désintermédiation : À l’heure d’internet, de Google et du web 2.0, à l’ère de l’accès à distance et de la dématérialisation, la question de la médiation et des médiateurs se pose de façon récurrente et quelquefois douloureuse.

Médiation, numérique, désintermédiation :

Elle s’adresse aux bibliothécaires, comme aux libraires, aux critiques littéraires, aux enseignants, aux parents, bref, à tous ceux qui sont susceptibles de porter une parole, de transmettre un savoir, d’exercer une médiation entre des individus (des élèves, des enfants, des étudiants, des curieux, des lecteurs, des amateurs…) et des documents, des informations, des données, des connaissances… La scolarisation de la société, l’élévation du niveau moyen du diplôme dans la population, les connaissances empiriques que procurent le contexte audiovisuel et le bain numérique dans lequel nous baignons constituent le contexte dans lequel l’accès à l’information, au savoir, à la culture se fait aujourd’hui.

Médiation numérique : le guide pratique des dispositifs. A l’occasion du récent Salon du Livre de Genève (merci à Frédéric Kaplan pour l’invitation) j’ai proposé une carte heuristique des dispositifs de médiation numérique.

Médiation numérique : le guide pratique des dispositifs

A cette occasion j’ai modifié ma typologie initiale entre dispositifs techniques, éditoriaux et interactifs pour proposer une nouvelle typologie qui me semble plus adéquate au contexte de l’économie de l’attention comme à celui de l’articulation tangible et numérique. Définition d’un dispositif de médiation numérique : Un dispositif de médiation numérique n’existe qu’au travers de trois dimensions étroitement imbriquées : des besoins d’informations, des usages et des outils. Il vise à satisfaire un besoin d’information au moyen d’un outil s’inscrivant dans des usages informationnels. La médiation culturelle : aides à la définition. Ne s’improvise pas médiateur qui veut !

La médiation culturelle : aides à la définition

Au sein d’un établissement à vocation culturelle, un service de médiation culturelle est à mon sens indispensable. Aider à la visite par des outils simples et innovant, mettre en place des activités avec différents types de publics, développer et fidéliser les publics… autant d’axes à prendre en compte lorsque l’on accueille du public !

Quelles sont les qualités requises pour être médiateur ? - La patience avant tout ! La voie vers la médiation se travaille tous les jours, et on ne finit jamais d’apprendre car les techniques évoluent. - Une grande faculté d’adaptation : en effet, il faut pouvoir aussi bien travailler avec des enfants, des familles, des groupes pré-composés ou non, des personnes âgées, des personnes en situation de handicap… - De l’organisation : dans le cas d’ateliers, il faut savoir exactement où sont rangés les outils pédagogiques, quand les utiliser, comment… Disons que ce sont les 3 principales qualités ! Le temps de la médiation, publication de référence suisse (en ligne)

Texte en format PDF ↓ La présente publication a vu le jour dans le cadre du programme → «Médiation culturelle», conduit de 2009 à 2012 par Pro Helvetia.

Le temps de la médiation, publication de référence suisse (en ligne)

E. Caillet, L'ambiguité de la médiation culturelle. J.-M. Lafortune, L'essor de la médiation culturelle au Québec. On observe depuis une décennie au Québec une adhésion croissante des intervenants culturels au paradigme de la médiation culturelle.

J.-M. Lafortune, L'essor de la médiation culturelle au Québec

Ce mouvement s’inscrit dans le cadre plus large de la transformation du système culturel dans la foulée de la mutation des politiques et des pratiques culturelles, de même que des pratiques artistiques puisant au potentiel interactif des technologies numériques. La médiation culturelle s’impose ainsi comme le modèle d’action privilégié par les milieux institutionnels de la culture désireux d’étendre leur audience, mais également par les milieux socioartistiques œuvrant au renforcement de la citoyenneté. B. Darras, Etudes des conceptions de la culture et de la médiation. Médiateur social. © Charly - Fotolia Le médiateur social conçoit et mène une action préventive des conflits dans les espaces publics.

Médiateur social

Il intervient sur des situations de dysfonctionnement social. Il régule les conflits par le dialogue et propose des solutions. Le métier est très diversifié. Description métier Les activités de la médiation sociale se structurent autour de deux grandes actions : la création ou la réparation du lien social ; la prévention ou le règlement des conflits. Le travail du médiateur social consiste à renouer une communication entre des personnes en conflit. Il doit créer un espace d’écoute et de dialogue en dehors de toute contrainte morale ou physique. Le médiateur social et culturel assure une fonction d’interface entre les familles, les intervenants sociaux, les associations et les institutions : permanence en PMI, dans les écoles , au service social, préfecture, CAF … Le médiateur social dans les transports vise à prévenir les situations de tensions dans un espace clos. Évolutions.